Cato Maximilian Guldberg (1836-1902)

Image non encore disponible
Pays :Norvège
Langue :norvégien
Naissance :11-08-1836
Mort :14-01-1902
Note :
Mathématicien et physicien
ISNI :ISNI 0000 0000 8091 9199

Ses activités

Auteur du texte2 documents2 documents numérisés

  • Cirklers beroring

    bevarelse af Universitetets prisopgave for 1859

    Description matérielle : 1 vol. (32 p.-14 p. de pl.)
    Édition : Christiania : B. M. Bentzens Bogtrykkeri , 1861
    Éditeur scientifique : Ole Jacob Broch (1818-1889)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb372638105]
  • Études sur les mouvements de l'atmosphère

    Description matérielle : 45 p.
    Description : Note : 1re partie. Programme de l'Université [de Christiania] pour le 2e semestre 1876
    Édition : Christiania : impr. de A. W. Brogger , 1876
    Autre auteur du texte : Henrik Mohn (1835-1916)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30562194d]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Cirklers beroring : bevarelse af Universitetets prisopgave for 1859 / af Cato Maximilian Guldberg ; efter det Akademiske collegiums foranstaltning udgivet af Dr. O. J. Broch, 1995 [document électronique : reprod. de l'éd. de 1861]
  • Ouvrages de reference : Encycl. Norvège
    Encycl. Suède
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.
    BN Service scandinave

Biographie Wikipedia

  • Cato Maximilian Guldberg est un chimiste et mathématicien norvégien, né le 11 août 1836 à Christiania, aujourd'hui Oslo, et mort le 14 février 1902 dans la même ville. Il est l'auteur avec son compatriote et beau-frère Peter Waage de la loi d'action de masse.Guldberg et Waage publient le fruit de leurs recherches empiriques à la paillasse sur les réactions réversibles en 1864 sous le titre "Études sur les affinités chimiques". Ils exposent ensemble la loi d'action de masse qui généralise l'influence des variations de concentrations sur les équilibres chimiques en milieu homogène. Van t'Hoff la reprend, sait la développer, l'explicite en 1887 et la fait reconnaître comme fondamentale.En 1890, Guldberg énonça la règle empirique selon laquelle le point d'ébullition d'un liquide est aux deux-tiers de la température critique exprimée en kelvin.

Pages équivalentes