Chong Wang (0027-0097?)

Pays :Chine
Langue :chinois
Sexe :masculin
Naissance :27
Mort :97
Note :
Philosophe de la dynastie des Han orientaux
Autres formes du nom :充 王 (0027-0097?)
Wang Chong (0027-0097?)
Ch'ung Wang (0027-0097?)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0000 8130 5682

Ses activités

Auteur du texte8 documents

  • De la mort

    Description matérielle : 1 vol. (120 p.)
    Édition : [Paris] : Gallimard , impr. 2006
    Traducteur : Nicolas Zufferey

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40159937p]
  • Balance des discours

    destin, providence et divination

    Description matérielle : 1 vol. (CXCII-673 p., pagination double p. 4-599)
    Description : Note : Bibliogr. p. 647-664. Index
    Édition : Paris : les Belles lettres , 2011
    Éditeur scientifique : Marc Kalinowski

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb42389726q]
  • Discussions critiques

    Description matérielle : 293 p.
    Description : Note : Bibliogr. p. 37
    Édition : Paris : Gallimard , 1997
    Éditeur scientifique : Nicolas Zufferey

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37021858h]
  • Lun heng

    第5版
    Description matérielle : 2 vol.
    Édition : Shang hai : Xin wen hua shu she , Min guo 22 nian [1933]. - Shang hai : Xin wen hua shu she , Min guo 22 nian [1933] : 新文化書社 , 民國22年 [1933]

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb454539870]
  • Lun-Hêng

    Description matérielle : 2 vol.
    Édition : Leipzig : O. Harrassowitz ; London : Luzac ; Shangaï : Kelly and Walsh , 1907-1911
    Traducteur : Alfred Forke (1867-1944)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb412552013]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Discussions critiques = (Lunheng) / par Wang Chong ; trad. du chinois, présenté et annoté par Nicolas Zufferey, 1997
    Balance des discours / Wang Chong, 2011
  • Ouvrages de reference : NLC authorities (2017-02-23)
    LC Authorities (2017-02-23)
  • Catalogues de la BnF : BN Manuscrits orientaux
    BN Service chinois

Autres formes du nom

  • 充 王 (0027-0097?)
  • Wang Chong (0027-0097?)
  • Ch'ung Wang (0027-0097?)
  • Tch'ong Wang (0027-0097?)
  • Wang Ch'ung (0027-0097?)
  • Wang Tch'ong (0027-0097?)
  • Wang Tchong (0027-0097?)
  • Zhong ren Wang (0027-0097?)
  • 仲任 王 (0027-0097?)

Biographie Wikipedia

  • Wang Chong (27 - 97?, en chinois : 王充, pinyin Wáng Chōng, Wade-Giles Wang Ch'ung) est un penseur chinois de la dynastie Han (206 av. J.-C - 220 apr. J.-C). Sa pensée est pour l'essentiel proche du confucianisme, et notamment de celle du penseur Xunzi. L'esprit critique, presque scientifique, de Wang Chong, et sa quête inlassable de la vérité en font cependant un auteur à part dans la tradition chinoise, très proche à certains égards de l'esprit des modernes.L'œuvre majeure de Wang Chong est le Lunheng 論衡 (Discussions critiques), en 85 chapitres, qui nous est parvenu sous une forme presque complète. Dans le Lunheng, Wang Chong se donne pour tâche de "lutter contre l'erreur" : il réfute toutes sortes de croyances courantes à son époque, et propose des explications rationnelles à nombre de phénomènes considérés comme "surnaturels" par ses contemporains. Un intérêt majeur de l'œuvre est sa nature encyclopédique : comme Wang Chong prend soin de rapporter ou de résumer les idées qu'il réfute, le Lunheng peut se lire comme une somme sur les coutumes, croyances, superstitions, de la dynastie Han.Si le Lunheng fut beaucoup lu et cité en Chine ancienne, et si Wang Chong fut parfois loué pour sa pensée, il fut cependant critiqué par l'orthodoxie confucianiste en raison de son non-conformisme et de quelques critiques qu'il fit à Confucius. On accusa aussi Wang Chong de manquer de piété filiale, parce que dans sa biographie il brossa un tableau assez sévère de ses ancêtres et de sa famille. Wang Chong fut considéré par les historiens marxistes de la pensée chinoise comme un penseur progressiste, matérialiste et athée. Après les Classiques du confucianisme (Classiques chinois), le Lunheng a été l'une des premières œuvres de la pensée chinoise à avoir été traduite intégralement dans une langue occidentale, par le sinologue Alfred Forke entre 1907 et 1911.

Pages équivalentes