Jacques de Molay (1243?-1314)

Image non encore disponible
Pays :France
Langue :français
Naissance :1243
Mort :1314
Note :
Grand maître de l'Ordre du Temple
ISNI :ISNI 0000 0000 9314 8813

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Jacques de Molay (1243?-1314)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • GDEL

Biographie Wikipedia

  • Jacques de Molay, né entre 1244 et 1249 et mort le 18 mars 1314, fut le 23e et dernier grand maître de l'ordre du Temple.Après avoir combattu en Terre sainte, il est élu à la tête de l’ordre en 1292. À cette date, l'ordre est en crise après la mort de nombreux frères et dignitaires lors de la chute des dernières positions des États latins d'Orient et de Saint-Jean-d'Acre en mai 1291. La défense de ces lieux étant la raison d'être des Templiers, leur réputation est affaiblie. Jacques de Molay consacre son magistère à réorganiser l'ordre en Orient et en Occident, à préparer la reconquête des lieux saints et à nouer des alliances solides en Europe.C'est dans cette dernière tâche qu'il échoue. En 1307 il est arrêté à Paris sur ordre de Philippe le Bel, qui accuse les Templiers d'hérésie et de pratiques obscènes. Après quelques hésitations, le pape Clément V et les autres souverains chrétiens ne le soutiennent pas. À la suite d'un procès peu équitable, Jacques de Molay est exécuté en mars 1314 sur un bûcher dressé sur l'île aux Juifs à Paris.La fin dramatique de Jacques de Molay a inspiré légendes et fictions tournant en particulier autour de la malédiction qu'il aurait lancée contre Philippe le Bel et Clément V. La plus célèbre est la suite romanesque historique Les Rois maudits de Maurice Druon en 1955.

Pages équivalentes