Chanoinesses régulières du Saint-Sépulcre de Jérusalem

Création :11..
Note :
L'ordre du Saint-Sépulcre fut fondé vers 1099 par Godefroy de Bouillon pour l'aide aux pèlerins en Terre Sainte et la protection du Saint Sépulcre. Au XIIIe siècle, près de 2000 maisons de l'ordre étaient déjà ouvertes en Europe, et parmis elles, le chapitre de Mont-Saint-Odile-les-Ruremonde, en Hollande, qui avait créé le monastère des chanoinesses de Kinroi, origine de toutes les communautés de Sépulcrines. Elles restèrent sous l'autorité du grand-maître de l'ordre. En 1999, 416 moniales étaient réparties dans 29 maisons
Domaines :Religion
Autres formes du nom :Chanoinesses régulières de l'ordre du Saint-Sépulcre de Jérusalem
Chanoinesses régulières du Saint-Sépulchre de Jérusalem
Chanoinesses régulières du Saint-Sépulcre de Notre-Seigneur en Jérusalem
Voir plus

Ses activités

Auteur du texte4 documents

  • Advertissement aux chevaliers voyagers, confreres et soeurs du S. Sepulchre de Hierusalem, pour Sçavoir en quelles festes on celebre la messe aux Cordeliers de ceste ville de Paris, en la chapelle du dit S. Sepulcre, en la manière et ceremonies qu'au Sainct dimanche, excepté l'eau benite

    Description matérielle : In-fol., pièce
    Édition : (S. l. n. d.)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33805701n]
  • Constitutions des religieuses et chanoinesses régulières du S. sépulcre de N. Seigneur en Jérusalem

    Description matérielle : In-8°
    Édition : Charleville : imp. de H. Raoult , 1631

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb338057020]
  • Règles et constitutions des chanoinesses régulières de l'ordre du St Sepulchre en Jérusalem

    Description matérielle : 4 part. en 1 vol. in-8°
    Description : Note : La première partie comprend la règle ; les 3 autres les constitutions ; le titre de la 2e partie porte le millésime de 1631
    Édition : Charleville : imp. de H. Raoult , 1637

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33805703b]
  • Règles et constitutions des chanoinesses régulières de l'ordre du St. Sepulchre en Jérusalem

    Description matérielle : 4 part. en 1 vol. in-8°
    Édition : Charleville : imp. de H. Raoult , 1637

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33805704p]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'organisation Chanoinesses régulières du Saint-Sépulcre de Jérusalem

Pages dans data.bnf.fr

Voir aussi

  • L'Ordre équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem est né dans l'ombre de celui des Chanoines réguliers du Saint-Sépulcre : cette histoire est difficile à établir, sa chronologie reste obscure. - Ordre hospitalier et militaire dès 1122 (bulle de Calixte II) ? ou bien vers la fin du XVe siècle (acte d'Alexandre VI, 1497 ?)

    À l'époque où finissait de s'éteindre l'ordre des Chanoines réguliers du Saint-Sépulcre, l'Ordre équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem fut restauré par Pie IX le 10 décembre 1847. Aujourd'hui, 22 000 membres dans 48 lieutenances sont placés sous l'autorité d'un cardinal possédant le titre de grand-maître. - Les objectifs de l'ordre sont religieux et caritatifs, très liés aux institutions catholiques de la Terre sainte

  • Cet institut est issu du chapitre canonial établi au Saint-Sépulcre par Godefroy de Bouillon, chapitre soumis peu après à la Règle de saint Augustin. Reconnu par Pascal II en 1113, érigé en ordre hospitalier (et militaire ?) par Calixte II en 1122. Une bulle d'Innocent VIII en 1489 réunit cet ordre à l'Ordre de Malte : plusieurs sources citent ainsi sa disparition au XVe siècle. Mais Alexandre VI décide de le maintenir en 1497

    L'Ordre équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem est né dans l'ombre de celui des Chanoines réguliers du Saint-Sépulcre : cette histoire est difficile à établir, sa chronologie reste obscure. - Ordre hospitalier et militaire dès 1122 (bulle de Calixte II) ? ou bien vers la fin du XVe siècle (acte d'Alexandre VI, 1497) ?

    La branche canoniale masculine s'éteignit progressivement, à partir de la Révolution et au cours du XIXe siècle. - La branche féminine subsiste, ainsi que l'Ordre équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem

    Siège principal à Jérusalem jusqu'en 1187 ; à Saint-Jean-d'Acre jusqu'en 1291 ; puis à Pérouse

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • CORELI

Autres formes du nom

  • Chanoinesses régulières de l'ordre du Saint-Sépulcre de Jérusalem
  • Chanoinesses régulières du Saint-Sépulchre de Jérusalem
  • Chanoinesses régulières du Saint-Sépulcre de Notre-Seigneur en Jérusalem
  • Ordre du Saint-Sépulcre de Jérusalem. Chanoinesses régulières
  • Sépulcrines

Pages équivalentes