Nancy Wake (1912-2011)

Pays :Australie
Langue :anglais
Sexe :féminin
Naissance :30-08-1912
Mort :07-08-2011
Note :
Prénoms complets : Nancy Grace Augusta. - Figure australienne de la Résistance en France, pendant la Seconde Guerre mondiale
ISNI :ISNI 0000 0000 6308 4900

Ses activités

Auteur du texte2 documents

  • La Gestapo m'appelait la souris blanche

    une Australienne au secours de la France

    [Nouv. éd.]
    Description matérielle : 231 p.
    Édition : Paris : le Félin-Kiron , 2004
    Traducteur : Alain Malraux, Anne Malraux
    Postfacier : Catherine McLean

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39249414r]
  • La Gestapo m'appelait la Souris blanche

    une Australienne au secours de la France

    Description matérielle : 187 p.
    Édition : Paris : Éd. du Félin : Kiron , 2001
    Traducteur : Alain Malraux, Anne Malraux
    Postfacier : Catherine McLean

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37659487k]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • La Gestapo m'appelait la Souris blanche : une Australienne au secours de la France / Nancy Wake ; trad. et adapt. de l'anglais par Anne et Alain Malraux ; postf. de Catherine McLean, 2001

Biographie Wikipedia

  • Nancy Wake (Wellington, 30 août 1912 – Londres, 7 août 2011), surnommée « la Souris Blanche », également connue par ses mariages sous les noms de Nancy Fiocca et de Nancy Forward, est une figure australienne de la Résistance en France, pendant la Seconde Guerre mondiale. D’abord active dans le réseau d’évasion Pat O’Leary, elle fut ensuite recrutée comme agent du Special Operations Executive et envoyée en France en 1944 comme courrier du réseau FREELANCE de John Hind Farmer « Hubert », qui se distingua en Auvergne.Nancy Wake était une « dure » ; elle est aussi une vraie aventurière. Femme passionnée, elle est une vraie francophile. Extrêmement courageuse, elle est une femme engagée, prête à risquer sa vie et même à la perdre pour la liberté. Un téléfilm anglais de 1988 porte son nom et raconte son histoire.

Pages équivalentes