Han Wudi (empereur de Chine, -0156--0087)

Pays :Chine
Langue :chinois
Sexe :masculin
Naissance :- 156
Mort :- 87
Note :
Empereur (140 - 87 av. J.-C.) de la dynastie des Han, Chine
Autres formes du nom :Han Shi Zong Wu Di (empereur de Chine, -0156--0087)
Han Wu Di (empereur de Chine, -0156--0087)
Han Xiao Wu Huang Di (empereur de Chine, -0156--0087)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0000 7987 0404

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Han Wudi (empereur de Chine; -0156--0087)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Han Wu Di zhuan / Yang Sheng Min zhu, 2001
  • Ouvrages de reference : Gernet
    LC authorities (2004-11-25)
  • Catalogues de la BnF : BnF Service chinois

Autres formes du nom

  • Han Shi Zong Wu Di (empereur de Chine, -0156--0087)
  • Han Wu Di (empereur de Chine, -0156--0087)
  • Han Xiao Wu Huang Di (empereur de Chine, -0156--0087)
  • Han Shi Zong Xiao Wu Huang di (empereur de Chine, -0156--0087)
  • Che Liu (empereur de Chine, -0156--00087)
  • Shi Zong Xiao Wu Huang Di (empereur de Chine, -0156--0087)
  • Wudi (empereur de Chine, -0156--0087)
  • Wu-ti (empereur de Chine, -0156--0087)
  • Wu Di (empereur de Chine, -0156--0087)

Biographie Wikipedia

  • Han Wudi (chinois simplifié : 汉武帝 ; chinois traditionnel : 漢武帝 ; pinyin : Hàn Wǔdì ; Wade : Han Wu-ti, 156 – 87 av. J.-C.), de son nom personnel Liu Che (劉徹), est le septième empereur de la dynastie Han de Chine, régnant à partir du 9 mars 141 av. J.-C. et jusqu'à sa mort. Il est considéré, avec les empereurs Tang Taizong (dynastie Tang) et Kangxi (dynastie Qing) comme l'un des plus grands empereurs de l'histoire de la Chine.Le règne de Wudi dure 54 ans, ce qui constitue un record qui ne sera battu que 1 800 ans plus tard par Kangxi. Son règne est marqué par les importantes conquêtes territoriales de l'empire, mais également par une réorganisation du gouvernement afin d'aboutir à un État fort et centralisé. Parmi les mesures prises dans ce sens, Wudi apporte une importance particulière à la promotion des doctrines confucianistes. D'un point de vue social et culturel, Wudi est connu pour ses innovations religieuses et son mécénat envers les arts poétique et musical, qui inclut le développement du Bureau impérial de la musique pour le transformer en une entité prestigieuse. Son règne est également marqué par des contacts culturels avec l'Eurasie occidentale de plus en plus importants. Ainsi de nombreuses cultures agraires et d'autres objets sont introduits en Chine à cette époque.En tant que conquérant, Wudi mène la Chine Han vers sa plus grande expansion. À son apogée, les frontières de l'empire s'étendent entre l'actuel Kirghizistan à l'ouest, la Corée à l'est et le nord du Vietnam au sud. Il parvient à repousser avec succès les nomades Xiongnu lors de leurs incessants raids au nord de la Chine et envoie son émissaire Zhang Qian en 139 av. J.-C. pour former une alliance avec les Yuezhi sur les terres de l'actuel Ouzbékistan. Ce rapprochement est le début de plusieurs missions menées en Asie centrale. Bien que les archives historiques ne décrivent pas Wudi comme bouddhiste mais plutôt comme un adepte du chamanisme, des échanges culturels ont pourtant lieu avec ces ambassades et il est fait mention sur les murs des grottes de Mogao de la réception de statues bouddhistes en provenance de l'Asie centrale.Afin d'établir un État autocratique et centralisé, Wudi adopte les principes du confucianisme comme philosophie étatique et comme code éthique pour son empire. Il fonde également une école afin de former les futurs fonctionnaires aux classiques confucéens. Ces réformes ont un effet durable sur l'existence de la Chine impériale et une influence très importante sur les civilisations voisines.

Pages équivalentes