Guillaume Coustou (1677-1746)

Image non encore disponible
Pays :France
Sexe :masculin
Naissance :Lyon (Rhône), 25-04-1677
Mort :Paris (France), 22-02-1746
Note :
Sculpteur
ISNI :ISNI 0000 0000 6641 4207

Ses activités

Sculpteur6 documents4 documents numérisés

  • Compagne de Diane, Coustou le Jeune

    [dessin]

    Description matérielle : 1 dess. : sanguine ; 17,8 x 11,7 cm
    Description : Technique de l'image : dessin. - sanguine
    Sources : Fonds Robert de Cotte
    Sources : Souchal, t. 1, p. 138 n°42
    Sources : F. Fossier, Les dessins du fonds Robert de Cotte de la Bibliothèque nationale de France : architecture et décor, Paris, Rome, 1997, dossier 332

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40261684t]
  • [Dessin de quatorze figures posées dans les chapelles du dôme des Invalides]

    [dessin]

    Description matérielle : 11 dess. : plume et encre brune ; 36 x 23,7 cm; 36 x 23,7 cm; 36,2 x 11,1 cm; 36,4 x 23,7 cm; 36,3 x 10,8 cm; 35,7 x 12,8 cm; 35,8 x 12,4 cm; 35,8 x 12,1 cm; 35,9 x 12,2 cm; 35,7 x 11,4 cm; 35,9 x 11,6 cm
    Description : Technique de l'image : dessin. - plume. - encre de Chine de couleur
    Sources : Fonds Robert de Cotte
    Sources : F. Fossier, Les dessins du fonds Robert de Cotte de la Bibliothèque nationale de France : architecture et décor, Paris, Rome, 1997, dossier 54
    Sculpteur : Philippe Bertrand (1664?-1724), Nicolas Coustou (1658-1733), René Frémin (1672-1744), Robert Le Lorrain (1666-1743), Jean-Louis Lemoyne (1655-1755), Pierre Lepautre (1660-1744), Sébastien Slodtz (1655-1726), Corneille Van Cleve (1644?-1735)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb402723237]
  • Deux desseins de figures qui semblent courir l'une faitte par le sr. Coustou et l'autre par le sr. Frémin, placées à Marly (biffé) au Thuilerie [Hippomène et Atalante]

    [dessin]

    Description matérielle : 2 dess. : sanguine ; 20,7 x 19,5 et 20,5 x 16,5 cm
    Description : Technique de l'image : dessin. - sanguine
    Note : L'Atalante figure dans l'inventaire du Mobilier de la Couronne (n°41). - L'Hippomène, sculpté par Coustou en 1712 pour faire pendant à l'Atalante de Lepautre, fut placé autour du Bassin des Carpes à Marly, puis transféré à Versailles et aux Tuileries, enfin au Louvre depuis 1940
    Sources : Fonds Robert de Cotte
    Sources : Souchal, t. 1, p. 136 n°36; Bautier-Bresc, t. 2, p. 112 n°91; Souchal, t. 2, p. 378 n°12; Bautier-Bresc, t. 2, p. 271 n°226
    Sources : F. Fossier, Les dessins du fonds Robert de Cotte de la Bibliothèque nationale de France : architecture et décor, Paris, Rome, 1997, dossier 332
    Sculpteur : Pierre Lepautre (1660-1744)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40261713k]
  • Diane qui est dans le jardin de l'orangerie à Versailles

    [dessin]

    Description matérielle : 1 dess. : crayon noir ; 20,5 x 16 cm
    Description : Technique de l'image : dessin. - crayon noir
    Sources : Fonds Robert de Cotte
    Sources : Souchal, t.1, p.135 n°35
    Sources : F. Fossier, Les dessins du fonds Robert de Cotte de la Bibliothèque nationale de France : architecture et décor, Paris, Rome, 1997, dossier 332

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb402616030]
  • Contenu dans : Sculptures

    Un des chevaux de Marly. - [12]

    Description matérielle : 1 f - 20 diapositives : 27 cm ; coul ; 24 x 36 mm
    Description : Note : Cop. 1989
    Édition : Paris : Réunion des musées nationaux (France) , 1989 (cop)

    [catalogue]

Dessinateur3 documents2 documents numérisés

  • [Dessin de la figure du Roy sur un piédestal pour être placée dans la cour de l'Hôtel des Invalides]

    [dessin]

    Description matérielle : 1 dess. : plume et encre de Chine, lavis d'encre de Chine, aquarelle ; 52,7 x 42,4 cm
    Description : Technique de l'image : dessin. - plume. - encre de Chine noire. - lavis d'encre. - aquarelle
    Note : Sur l'inscription placée au dessous des armes de France, on distingue la date de 1724. Le monument quadrangulaire orné de deux statues en bronze de Mars et Minerve, de deux médaillons (dont l'un semble retracer la visite de Louis XIV aux Invalides) alternant avec deux inscriptions, est couronné par une statue en pied du roi qui pourrait être attribuée par son style et son ornementation à François-Antoine Vassé. Quatre devis concernant la base du monument de marbre veiné bleu (87 725 l.), la fonte des deux allégories et des écussons aux armes de France (82 000 l.) et le transport de la statue en pied déjà exécutée, depuis Versailles (14 932 l.) sont conservés dans les dossiers 62 à 65 de HD-135. Toutefois ils font apparaître le nom de Guillaume Coustou comme responsable et auteur de ce monument qui ne fut jamais érigé et auquel on substitua en 1734 le relief équestre ornant le tympan de l'entrée de l'hôtel, exécuté par ce même Coustou
    Sources : Fonds Robert de Cotte
    Sources : F. Fossier, Les dessins du fonds Robert de Cotte de la Bibliothèque nationale de France : architecture et décor, Paris, Rome, 1997, dossier 54
    Dessinateur : François Antoine Vassé (1681-1736)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb402722965]
  • [Un des chevaux de Marly]

    [dessin]

    Description matérielle : Dessin à la mine de plomb : 42,4 x 30,9 cm
    Description : Technique de l'image : dessin. - mine de plomb
    Note : Au bas du dessin : "Dessin original de Coustou différent avec l'exécution"
    Édition : , [Ca 1740]
    Collectionneur : Hippolyte Destailleur (1822-1893)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb403116750]
  • [Différents plans relatifs à l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame de Paris]

    [dessin]

    Description matérielle : 49 dess.
    Description : Technique de l'image : dessin
    Note : Le 18 février 1638, Louis XIII avait placé son royaume sous l'invocation de la Vierge et s'était engagé à reconstruire le maître-autel de Notre-Dame en y plaçant une Pietà sculptée. Ce n'est que sous Louis XIV que "le voeu" fut réalisé et que l'on commença en avril 1699 à détruire l'ancien choeur, le retable, le jubé et que l'on déplaça les châsses, notamment celle de S. Marcel. J. Hardouin-Mansart proposa un premier projet d'autel couronné d'un dôme (cf. Arch. nat. O1 1690) au-dessus duquel deux anges portaient un globe terrestre surmonté d'une croix et divers projets pour le choeur, mais l'argent manqua jusqu'au don du chanoine Delaporte en 1708. R. de Cotte reprit alors l'idée de l'autel avec dôme à colonnes, achevé par Jules-Robert de Cotte en 1714. Le degré conduisant à l'autel était en marbre du Languedoc, le maître-autel en marbre d'Egypte et son devant en bronze doré, représentant une mise au tombeau par Louis-Claude Vassé sur un dessin de son père François-Antoine. Sur des piédestaux, deux anges de métal en adoration avaient été fondus par Claude-Augustin Cayot. Derrière l'autel était placée la Pietà de Nicolas Coustou et sur deux socles de part et d'autre les deux statues de Louis XIII par Guillaume Coustou et de Louis XIV par Antoine Coysevox, qui avaient été sculptées en 1715. Le fond du choeur fut revêtu de marbre et orné de statues des douze Vertus. Le sol enfin fut recouvert d'un nouveau dallage en mosaïque de marbre, et de nouvelles stalles sculptées par Jules Degoullons avec l'aide de Jean Denel et Louis Marteau furent installées en 1719, surmontées de huit tableaux (Annonciation par Hallé, Visitation par Jouvenet, Nativité et Adoration des Mages par Charles de La Fosse, Présentation au Temple et Fuite en Egypte de Louis de Boullongne, Jésus parmi les docteurs et Assomption d'Antoine Coypel). Autour du choeur on plaça de grandes grilles exécutées par Louis Fondrain, Nicolas Parent, Jacques Petit et François Caffin pour la grande porte du choeur. En outre, l'autel de la Vierge, qui faisait face à la nef, fut reconstruit en 1717 sur un dessin de F. A. Vassé et aux frais du cardinal de Noailles. Il était en marbre griotte avec des consoles de bronze doré, un tabernacle surmonté d'une statue de la Vierge et couronné d'un baldaquin que supportaient quatre colonnes. Enfin la grande rose du croisillon Sud étant délabrée, le cardinal de Noailles chargea Germain Boffrand entre 1725 et 1727 d'en reconstruire une nouvelle, dont la vitrerie fut exécutée par Guillaume Brice et Benoit Michu. En 1726 la couverture de la cathédrale fut entièrement refaite, on supprima de nombreuses gargouilles et ôta plusieurs statues; quant à l'intérieur de l'église, il fut totalement reblanchi. Les dessins conservés dans le fonds R. de Cotte retracent bien les étapes successives de ces travaux de réfection et de reconstruction et sont à attribuer à Pierre Lepautre pour les premiers projets de 1699 imaginés par Hardouin-Mansart, et à François-Antoine Vassé pour ceux plus tardifs du maître-autel et de l'autel de la Vierge
    Sources : Marcel, p.46-49; Aubert, p.22-30; Kimball, p.84-99; Pons, passim; Krause, passim
    Édition : , [1699-1727]
    Commanditaire du contenu : Agence Jules Hardouin-Mansart, Cabinet Robert de Cotte
    Dessinateur : Germain Boffrand (1667-1754), Claude-Augustin Cayot (1667-1722), Antoine Coysevox (1640-1720), Jules Degoullons (sculpteur, 16..-17.. ), Pierre Lepautre (1660-1744)
    Autre : François Antoine Vassé (1681-1736)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb402720373]

Illustrateur1 document

  • [Recueil. Cartes postales. Guillaume Coustou]

    Description matérielle : Doc. iconogr. (cartes postales) : formats divers
    Description : Note : Sculpteur

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40439114x]

Sculpteur du modèle1 document

  • [Plans relatifs à l'ancienne douane de Rouen]

    [dessin]

    Description matérielle : 5 dess.
    Description : Technique de l'image : dessin
    Note : Rebâtie entre 1723 et 1728 par Cuiller sur l'emplacement de l'ancienne "Romaine" (nom tirée de la balance) édifiée en 1553, la nouvelle douane fut ornée d'un fronton de Nicolas Coustou. Un arrêt du Conseil du Roi du 13 oct. 1722 fixa le montant de la dépense à 200000 livres à prendre sur l'octroi. Le bâtiment fut détruit en 1826 lorsqu'on procéda à l'alignement du quai, mais le fronton fut remonté sur le nouvel édifice bâti par Isabelle en 1838; il disparut durant la seconde guerre mondiale
    Sources : Histoire ... de la ville de Rouen / Nicetas Périaux, 1874, p.534
    Sources : French sculptors of the reign of Louis XIV / François Souchal. Oxford, 1977-1987, t. 1 n° 73
    Édition : , [1723-1728]
    Dessinateur : Cabinet Robert de Cotte
    Autre : Cuiller (architecte, 16..-17.. )

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb402678735]

Compositeur1 document

  • Contenu dans : Un des chevaux de Marly

    Un Des chevaux de Marly. - [1]

    Description matérielle : 10 diapositives : coul ; 24 x 36 mm
    Description : Note : Cop. 1989
    Édition : Paris : Réunion des musées nationaux (France) , 1990 (Cop)

    [catalogue]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Guillaume Coustou (1677-1746)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

Biographie Wikipedia

  • Guillaume Coustou (né à Lyon, le 29 novembre 1677, et mort à Paris, le 22 février 1746), est un sculpteur français. C'est le frère de Nicolas Coustou et le père de Guillaume Coustou (fils), tous deux aussi sculpteurs de renom.Guillaume suit le même cursus que son frère aîné Nicolas ; accueilli à Paris par ce dernier, il suit un enseignement artistique et obtient le prix Colbert, ce qui lui permet de parfaire sa formation à l'Académie de France à Rome. Cependant, il est rétif à la discipline et quitte la Villa Médicis peu après pour mener une vie de bohême à Rome.En 1704, de retour à Paris, il est admis à l'académie royale de peinture et de sculpture, et, comme son frère en deviendra par la suite directeur. Il travaille alors pour les commandes officielles des grands travaux de Louis XIV.

Pages équivalentes