Vallet (graveur en lettres, 17..-1... )

Illustration de la page Vallet (graveur en lettres, 17..-1... ) provenant de Wikipedia
Pays :France
Sexe :masculin
Naissance :17..
Mort :1...

Ses activités

Graveur en lettres2 documents1 document numérisé

  • Le Nouveau Jeu des Variétés Amusantes

    [estampe]

    Description matérielle : 1 est. : eau-forte coloriée ; 48 x 68 cm
    Description : Technique de l'image : estampe. - eau-forte. - couleurs (épreuve coloriée)
    Note : Au centre de la pièce, au-dessus du trait ovale entourant les pièces du jeu : "Vallet scrip". - Le baron Eugène de Vinck, dans son Iconographie du Noble jeu de l'oye (Bruxelles, Olivier, 1886), a décrit (n° 68) cette gravure à l'eau-forte, coloriée, dont nous ne connaissons point d'autre exemplaire, provenant de sa collection de jeux et gracieusement offerte par sa fille, Madame la baronne de Woelmont, au baron C. de Vinck. Classée en cet endroit en raison des trois cases représentant "Malbrouk, Madame de Malbrouk avec son enfant et le petit page de Malbrouk." Ce sont des types empruntés à la pièce de l'Ambigu-Comique d'Arnould Mussot (1783), comme l'indique très exactement Eug. de Vinck. Pour ce qui est de l'inspiration d'ensemble du jeu, nous sommes d'avis que ce n'est pas l'abbé Miollan, objet des railleries du public en 1784, après l'insuccès de son expérience aérostatique, mais bien Volange (De Vinck, n° 131), que vise notre estampe. Ce sont tous ses rôles, comme le dit le commentaire, qui fournissent les étapes successives du jeu. Et l'on comprend que la caricature n'ait point épargné Volange dont la folie des grandeurs avait réjoui tout le public, lorsqu'ayant acheté un château avec les droits seigneuriaux y attachés, il se prit si fort au sérieux que Monseigneur Janot avait son banc à l'église, son pain bénit, et se faisait encenser par le curé
    Note sur le sujet : Suit un commentaire de quatre lignes : "Depuis qu'un fameux Personnage qu'avec Justice on a remarqué dans plus d'un endroit, pour son rare talent et sa sublime adresse à bien imiter les Fripons ainsi que les honnêtes Gens, a fait oublier à beaucoup de Monde les plus habiles Auteurs et les meilleures Pièces, en faisant triompher sur leurs débris des Variétés Amusantes, on n'avoit point encore imaginé d'Allégorie sur sa Victoire surprenante et admirable à tous égards : puisse celle que ce Nouveau Jeu présente au Public avoir un succès aussi marqué que l'home unique et célèbre à la Gloire duquel on en a composé le Sujet et les Règles." Suivent les "Combinaisons", débutant par "Les différens Roles représentés par le héros de ce Jeu et dont le dernier placé au nombre 64 donne le Gain de la Partie...", et finissant par "et l'on donnera 4 Jettons pour avoir mis entre Vénus et Diane un personnage qui doit tout son Crédit à la Fortune". Tout autour, ce sont soixante-cinq cases, la dernière contenant un ballon, les soixante-quatre autres alternativement de fantaisistes divinités de l'Olympe et des personnages de pièces représentées aux Variétés Amusantes et à l'Ambigu Comique, et de parades foraines. Aux quatre angles du jeu, quatre tableaux allégoriques en même temps que satiriques : 1° l'origine de Volange, né d'un grelot du dieu Momus (il est reçu dans un vase, par un Génie ailé, et sort de la marotte du dieu) ; à l'angle inférieur de droite, son portrait de profil à gauche, dans un médaillon encadré de feuilles de chêne, à droite duquel sortent deux livrets sur lesquels on lit : "Les battus payent..." et : "Janot chez le Dégraisseur" ; 2° Volange, reconnaissable à sa veste rouge, à la porte de l'École d'Asnières, tenue par Madame Dom. Butord ; 3° le Triomphe de Janot : Volange, sa lanterne à la main et son bonnet rouge au bout d'un bâton, sur une voiture de vidange ; 4° plusieurs personnages, les uns assis, les autres debout, considérant au-dessus de leurs têtes l'ascension d'une montgolfière. Les pièces (Volange joua généralement le rôle principal dans chacune d'elles), auxquelles sont empruntés les personnages représentés dans les soixante-quatre cases du jeu, appartiennent au répertoire des Variétés Amusantes ; ce sont : Les Battus payent l'amende ou Janot (1779) ; Chacun son métier, les vignes seront bien gardées (1779) ; On fait ce qu'on peut, ou les Pointus (1780) ; Janot chez le Dégraisseur (1781) ; ces quatre pièces dues à Dorvigny (1743-1812), fils naturel de Louis XV, acteur, puis auteur dramatique ; les Trois Aveugles, de Goullinet (1783) ; les Fausses consultations, comédie-proverbe de Desbuissons (1779) ; Gilles Ravisseur, par Thomas d'Hèle (Thomas Hales) [1781] ; le Faux Talisman, le Maître de Déclamation, le Directeur forain, autres comédies-parades d'auteurs inconnus

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb415123031]
  • Theatre // de la Guerre // en Allemagne // pendant la Campagne // de 1735

    [estampe]

    Description matérielle : 1 est. : eau-forte ; 14,6 x 18 cm (élt d'impr.)
    Description : Technique de l'image : estampe. - eau-forte
    Édition : [Paris] : [G. L. Le Rouge] , [1741]
    Éditeur commercial : Georges-Louis Le Rouge (1712-179.)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40273763t]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Pages équivalentes