Wim Kok

Image non encore disponible
Pays :Pays-Bas
Langue :néerlandais; flamand
Sexe :masculin
Note :
Premier ministre des Pays-Bas (1994-2002)
Autre forme du nom :Willem Kok
ISNI :ISNI 0000 0001 2314 5120

Ses activités

Éditeur scientifique2 documents

  • L'emploi, l'emploi, l'emploi

    créer plus d'emplois en Europe

    Description matérielle : 1 vol. (93 p.)
    Édition : Luxembourg : Office des publications officielles des Communautés européennes , 2004
    Éditeur scientifique : Task-force pour l'emploi

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb401130148]
  • Relever le défi

    la stratégie de Lisbonne pour la croissance et l'emploi, rapport du groupe de haut niveau présidé par M. Wim Kok, novembre 2004

    Description matérielle : 1 vol. (57 p.)
    Édition : Luxembourg : Office des publications officielles des Communautés européennes , impr. 2004
    Auteur du texte : Union européenne. Commission européenne

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb410024784]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Wim Kok

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

  • L'atelier de data.bnf.fr vous propose un espace expérimental, pour découvrir ses données. Frises chronologiques, cartes, galeries d'images vous conduisent vers les ressources de la BnF.

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

Autre forme du nom

  • Willem Kok

Biographie Wikipedia

  • Willem Kok, dit Wim, né le 29 septembre 1938 à Bergambacht, est un homme politique néerlandais membre du Parti du travail (PvdA).Après avoir été dirigeant syndical, il prend en 1986 la tête du PvdA et devient en 1989 Vice-Premier ministre et ministre des Finances dans la grande coalition dirigée par le chrétien-démocrate Ruud Lubbers. En 1994, malgré d'importantes pertes, il s'impose aux élections législatives et forme alors la première « coalition violette » avec les libéraux (VVD) et les réformateurs (D66). Reconduit en 1998 avec une majorité renforcée ainsi qu'une avance plus confortable du PvdA, il démissionne le 15 avril 2002, un mois avant les élections législatives, après les révélations concernant la responsabilité des Pays-Bas dans le massacre de Srebrenica. Pendant ses huit années de pouvoir, le pays a connu une forte croissance économique et il est reconnu au niveau international comme l'initiateur du « modèle du polder », une forme de troisième voie. Il est retiré de la vie politique depuis 2002, mais a participé en 2007 aux travaux du groupe Amato.

Pages équivalentes