Ioannis Kolettis (1774-1847)

Pays :Grèce
Langue :grec moderne (après 1453)
Naissance :1774
Mort :1847
Note :
Homme politique
ISNI :ISNI 0000 0000 0522 7598

Ses activités

Auteur prétendu du texte1 document

  • Praeludium Olympicum

    das Memorandum des Jahres 1835 von Innenminister Ioannis Kolettis an König Otto I. von Griechenland über ein Nationalfest mit öffentlichen Spielen nach dem Muster der antiken panhellenischen Agone

    Description matérielle : 1 vol. (84 p.-13 p. de pl.)
    Description : Note : Contient le texte original en français et la traduction allemande. Commentaire en allemand. - Bibliogr. p. [75]-81
    Édition : Hildesheim : Weidmann , cop. 2006
    Éditeur scientifique : Wolfgang Decker
    Auteur du texte : Panagiótis Soútsos (1806-1868)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb402049279]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Praeludium Olympicum : das Memorandum des Jahres 1835 von Innenminister Ioannis Kolettis an König Otto I. von Griechenland über ein Nationalfest mit öffentlichen Spielen nach dem Muster der antiken panhellenischen Agone / [Hrsg.] Wolfgang Decker, cop. 2006
  • A concise history of Greece / Richard Clogg, 2002

Biographie Wikipedia

  • Ioánnis Koléttis (en grec : Ιωάννης Κωλέττης, en français : Jean Colettis) (1774 - 1847), fut un protagoniste de la Guerre d'indépendance grecque et un homme politique qui fut plusieurs fois ministre et Premier ministre du Royaume de Grèce.Originaire d'Épire, il avait une forte influence en Grèce continentale, notamment sur les armatoles de la région.De façon générale, il appartenait à la tendance des « politiques », souvent opposée à celle des « militaires ». Il est souvent décrit comme un habile politicien, voire un intrigant selon ses détracteurs qui rappelaient qu'il avait été initié à la politique par son ancien maître Ali Pacha.Après l'indépendance, il fut membre du parti français. En tant que premier ministre, il gouverna en lien étroit avec le roi Othon, dénaturant le régime de monarchie parlementaire mis en place après le coup d'État du 3 septembre 1843. Il fut alors l'un des promoteurs de la Grande Idée.

Pages équivalentes