Gueorgui Kyoseivanov (1884-1960)

Image non encore disponible
Pays :Bulgarie
Langue :bulgare
Sexe :masculin
Naissance :Pechtera (Peštera, Bulgarie), 19-01-1884
Mort :Suisse, 27-07-1960
Note :
Diplomate. - A été ministre de Bulgarie à Bucarest (1931), à Belgrade (1932). - Président du Conseil et ministre des affaires étrangères (1935-1940)
Domaines :Droit
Histoire de l'Europe
Autres formes du nom :Georges Kiosséivanov (1884-1960) (français)
Georgi Kjoseivanov (1884-1960)
ISNI :ISNI 0000 0000 5899 8433

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • [Recueil. Dossiers biographiques Boutillier du Retail. Documentation sur Georges Kiosséivanov]

    Description matérielle : 8 pièces
    Édition : Sofia : La parole bulgare , 1935-1940
    Collecteur : Armand Boutillier du Retail (1882-1943)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43553301p]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Gueorgui Kyoseivanov (1884-1960)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • SOBA

Autres formes du nom

  • Georges Kiosséivanov (1884-1960) (français)
  • Georgi Kjoseivanov (1884-1960)

Biographie Wikipedia

  • Gueorgui Kiosseivanov (en bulgare : Георги Кьосеиванов, translittération internationale Georgi Kjoseivanov) (19 janvier 1884 à Peštera (Bulgarie) – 27 juillet 1960 en Suisse) était un homme politique bulgare, Premier ministre du Royaume de Bulgarie de 1935 à 1940.Ancien de la chancellerie du palais royal, le 23 novembre 1935, Kjoseivanov est appelé à remplacer le Président du Conseil Andrej Tošev, devenant ainsi le quatrième Premier ministre de l’année. Occupant également le poste de Ministre des Affaires étrangères et du culte, Kjoseivanov tente difficilement de conserver une position de neutralité persuadé qu'il est, comme Boris III, que les démocraties occidentales l'emporteraient dans un conflit armé avec l'Allemagne nazie.Son mandat de cinq ans au poste de Premier ministre (le plus long depuis Andrej Ljapčev) se réduit à appliquer servilement la politique voulue par Tsar Boris III de Bulgarie à savoir un régime monarcho-autoritaire.Le 16 février 1940, Kjoseivanov est remplacé par le Premier ministre pro-nazi Bogdan Filov. Kiosseivanov est nommé ambassadeur à Berne ce qui lui permet de nouer des contacts avec les alliés notamment avec René Charron commissaire de la Société des Nations en Bulgarie lui-même en contact avec Allen Dulles le représentant de l'OSS les services de renseignement américains. Boris III en l'envoyant en Suisse lui aurait déclaré « La Bulgarie pourrait un jour avoir besoin de vos états de service à Berne »

Pages équivalentes