Adolfo Farsari (1841-1898)

Image non encore disponible
Pays :Italie
Langue :anglais
Sexe :masculin
Naissance :Vicence (Italie), 11-02-1841
Mort :ibid., 07-02-1898
Note :
Photographe, fonde un studio à Yokohama (Japon) en 1885 en rachetant le fonds de Stillfried & Andersen ; après la destruction de la totalité des négatifs dans un incendie en 1886, reconstitue son propre fonds. - Après son retour définitif en Italie en 1890, le studio est dirigé par Tonokura Tsunetaro. - Naturalisé citoyen des États-Unis en 1866, reprend sa nationalité italienne à la fin des années 1880
ISNI :ISNI 0000 0003 6577 2012

Ses activités

Photographe1 document1 document numérisé

  • Voyages autour du monde, 1889-90

    Types indigènes de différentes contrées

    Description matérielle : Un album de 70 photographies positives sur papier albuminé d'après des négatifs sur verre : 24 x 33 cm (vol.)
    Description : Technique de l'image : photographie positive. - papier albuminé
    Note : Les photographies "Types anamites [sic]", "Musicienne anamite [sic]" (en fait cambodgienne) et "Type du Cambodge, paysan" (en fait chasseur Mnong) sont d'Émile Gsell. Les photographies du Japon portant un n° et un titre en majuscules blanches sur fond noir sont d'Adolfo Farsari
    Édition : , 1889-1890
    Photographe : Emile Gsell (1838-1879)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40358129z]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

Biographie Wikipedia

  • Adolfo Farsari est un photographe italien établi au Japon né le 11 février 1841 à Vicence et décédé le 7 février 1898 dans cette même ville.Après une brève carrière militaire, dont une participation outre-atlantique dans la guerre de Sécession, il s'exila au Japon et se lança petit à petit dans la photographie. Ses réalisations furent très appréciées, en particulier ses portraits et ses paysages, colorés à la main, qu'il vendait le plus souvent à des étrangers de passage au Japon ou y vivant. Les photos de Farsari furent largement diffusées, présentées et mentionnées dans les livres et périodiques spécialisés, et elles furent même parfois recréées par des artistes sur un autre support. Elles montraient comment le pays du soleil levant était vu de l'extérieur et, dans une certaine mesure, elles influèrent sur la manière dont les Japonais se voyaient eux-mêmes ou voyaient leur pays. Le studio de Farsari, à l'époque le plus ancien studio appartenant à un étranger au Japon, fut l'un des plus importants et des plus prolifiques du pays.Grâce à sa maîtrise technique et à son caractère entreprenant, Adolfo Farsari eut une influence significative sur le développement de la photographie au Japon.

Pages équivalentes