Yoshino Ōishi

Pays :Japon
Langue :japonais
Sexe :féminin
Note :
Photographe. - Photojournaliste indépendante. - Lauréate du prix photographique Domon Ken pour son travail sur le Vietnam (en 2001)
Autres formes du nom :芳野 大石 (japonais)
Ōishi Yoshino (japonais)
大石 芳野 (japonais)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0001 1062 0631

Ses activités

Photographe1 document

  • Oki no kuni

    Ōishi Yoshino sakuhin ten

    Description matérielle : 1 vol. (23 p.)
    Édition : Tōkyō : JCII foto saron , 2011. - Tōkyō : JCII foto saron , 2011 : JCIIフォトサロン , 2011
    Éditeur scientifique : Nihon kamera hakubutsukan. Tōkyō

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb44407301k]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Yoshino Ōishi

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : JCII photo salon library, 237 : Oki no kuni. Ōishi Yoshino sakuhin ten / Ōishi Yoshino [cho], 2011
  • Ouvrages de reference : Web NDL Authorities, 2015
  • Catalogues de la BnF : BnF Service japonais, 2015-09-03

Autres formes du nom

  • 芳野 大石 (japonais)
  • Ōishi Yoshino (japonais)
  • 大石 芳野 (japonais)
  • Yoshino Ōishi

Biographie Wikipedia

  • Yoshino Ōishi (大石 芳野, Ōishi Yoshino?, né le 28 mai 1944) est une photojournaliste japonaise.Ōishi naît à Suginami, Tokyo le 28 mai 1944. La découverte de l'art mélanésien tandis qu'elle est étudiante à l'université Nihon exerce une grande influence sur elle, ainsi que ses visites au Vietnam et au Cambodge en 1966. Après l'obtention de son diplôme en photographie, elle devient photojournaliste indépendante, et travaille en Afrique de l'Ouest, en Asie du sud-est et en Europe. En 1971, elle organise une exposition au Salon Nikon des photographes consacrée à un enfant Ghanaian élevé à Nagano. puis elle passe trois ans à photographier en Nouvelle Guinée. Elle travaille sur les portraits, et documente les effets de la dictature Khmer Rouge au Cambodge, les effets de la dioxine utilisée comme arme de destruction au Vietnam, la perestroika en Union soviétique etc..Le travail d'Ōishi sur le Vietnam lui vaut de recevoir le prix Domon Ken. En 1982 et 1989, elle remporte le prix annuel de la Société photographique du Japon. Elle a enseigné à l'université polytechnique de Tokyo. Ses œuvres font partie de la collection permanente musée métropolitain de photographie de Tokyo.

Pages équivalentes