Etrennes de la vertu (Paris. 1782)

Langue : français
Titre complet :Etrennes de la vertu
Date de création :1782
Fin de publication :1793
Contributeurs :A partir de 1783, le sous-titre porte : "contenant les actions [...] qui se sont faites dans le courant de l'année [...]"

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Auteur du texte :

  • Autre(s) graphie(s) : Estienne le jeune. - Libraire ; auteur et traducteur. - Deuxième fils du libraire parisien Jacques I Estienne (1668-1731) et frère puîné du libraire Jacques II Estienne (1719?-1795). Reçu maître le 15 oct. 1746. D'après l'"Historique des libraires..." de l'inspecteur Joseph d'Hémery, à la date du 1er janv. 1752, "il n'est point établi et demeure avec son frere". Élu adjoint au syndic de la communauté des libraires et imprimeurs parisiens le 15 juin 1762, consul le 30 janv. 1780 et juge consul en 1789. S'acquitte d'une partie (500 l.) de sa contribution patriotique le 23 juillet 1790 (BnF, ms. fr. 21896). Encore en activité en 1792. Auteur d'almanachs et de traductions. Décédé célibataire et sans descendance en 1794

    A travaillé en association avec sa mère, veuve de Jacques I Estienne, et avec son frère aîné Jacques II Estienne à partir de mai 1750 ; avec Jacques II seul de 1753 à 1782, sous la raison "Frères Estienne". Les deux frères revendent leur fonds le 7 avril 1781 mais sont encore attestés en activité par la suite, Robert jusqu'en 1792 au moins

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Autre forme du titre

  • Etrennes de la vertu