Dates incertaines

Auteurs nés entre 0301-0400134 documents

Auteurs morts entre 0301-0400184 documents

Organisations créées entre 0301-040039 documents

  • Monastère fondé en 372 par saint Martin, devenu abbaye de Bénédictins au VIe siècle. Détruite vers 850 par les Normands, rétablie et occupée par des chanoines de la collégiale Saint-Martin de Tours en 853. Remplacés en 982 par des moines de Cluny sous la direction de saint Mayeul. L'abbaye eut un grand développement avec plus de 124 prieurés sous sa dépendance. En 1580 elle adhéra à la congrégation des Exempts, en 1637 à Saint-Maur. En 1739 réunion de la mense abbatiale à l'archevêché de Tours. Fermée en 1790, vendue en 1799, démolie en 1818. - Située à Sainte-Radegonde, aujourd'hui dans la commune de Tours

  • Concile réuni à Ancyre, ville ancienne (= Ankara, capitale de la Turquie ), en 314

  • Réunit en 392 ou 393 les partisans de Maximianus, diacre de l'évêque donatiste de Carthage, alors en conflit avec son évêque Primianus. Il appelait les donatistes à se séparer de Primianus avant Noël 393 pour les clercs, Pâques 394 pour les laïcs. A la suite de cette condamnation de Primianus, Maximianus fut élu évêque de Carthage à sa place. Primianus réagit en convoquant à son tour à Bagai en Numidie un concile donatiste qui condamna Maximianus et ses partisans. - Le concile maximianiste s'était ouvert à Carthage, mais à la suite d'une intervention de Primianus, avait dû se déplacer à Cebarsussi, ville de Byzacène dont la localisation demeure inconnue

  • Sixième concile oecuménique

  • Premier concile oecuménique

  • Concile au cours duquel fut résolue la crise priscillianiste

Fin d'activité entre 0301-040010 documents

  • Réunit en 392 ou 393 les partisans de Maximianus, diacre de l'évêque donatiste de Carthage, alors en conflit avec son évêque Primianus. Il appelait les donatistes à se séparer de Primianus avant Noël 393 pour les clercs, Pâques 394 pour les laïcs. A la suite de cette condamnation de Primianus, Maximianus fut élu évêque de Carthage à sa place. Primianus réagit en convoquant à son tour à Bagai en Numidie un concile donatiste qui condamna Maximianus et ses partisans. - Le concile maximianiste s'était ouvert à Carthage, mais à la suite d'une intervention de Primianus, avait dû se déplacer à Cebarsussi, ville de Byzacène dont la localisation demeure inconnue

  • Sixième concile oecuménique

  • Concile réuni au début du IVème siècle et avant 314 à Elvire (actuellement Grenade, Espagne). - Traita surtout des problèmes de discipline

  • Premier concile oecuménique

  • Concile au cours duquel fut résolue la crise priscillianiste

  • Garde personnelle du souverain romain formée à partir de Scipion Émilien (~ 184-~ 129), chargée de leur protection. Unité faisant et défaisant les empereurs, finalement supprimée sous Constantin en 312

  • Convoqué par saint Athanase

Œuvres créées entre 0301-0400195 documents

  • Traité sur la Trinité. Oeuvre polémique adressée à un ecclésiastique contre les Sabelliens. Écrit en 375 selon certains, en 390 selon d'autres

  • Abrégé de l'histoire romaine, en 30 courts chapitres, depuis les origines jusqu'à l'avènement de l'empereur Valens, écrit en 370 sur l'ordre de ce dernier. - Éd. princeps en 1468

  • Ouvrage de controverse. Dialogue entre Fortunat et Augustin sur le thème du bien et de l'origine du mal

  • Ouvrage de controverse antimanichéenne sous forme de dialogue entre Archelaus, évêque de Charchar, et Mani. Écrit après le Concile de Nicée (325) mais avant 348. Seule subsiste une traduction latine du IVe s. L'original a été écrit, selon la plupart, en langue grecque ; mais certains pensent encore qu'il fut rédigé en syriaque. - Ms : Biblioteca del Monumento nazionale di Montecassino (371, XI-XIIe s.)

  • Commentaire de l'épître de saint Paul aux Éphésiens largement inspiré du commentaire qu'en avait fait Origène, rédigé vers 387-388

  • Poème d'accompagnement composé de 340 vers strophiques saphiques, écrit pour Nicétas de Remesiana entre 398 et 403

  • Discours contre Macédonius et les pneumatomaques, écrit vers 380

  • Lettre adressée à Julia Eustochium pour l'encourager à mener une vie chaste

  • Apologie destinée à disculper l'auteur des accusations portées contre lui, principalement celle d'avoir entretenu des relations avec le rebelle Magnence

  • Ouvrage de polémique théologique

Œuvres terminées entre 0301-040020 documents

  • Commentaire exégétique en 4 chapitres du "Livre de Jonas"

  • Profession de foi adressée à l'empereur Théodose, dans laquelle Faustin se défend d'être tombé dans l'hérésie contre Sabellius ou Apollinaire. - Connu par 5 ms

  • Traité polémique en 12 livres, composé en fait de 3 textes écrits entre 380 et 383. Riposte à l'apologie d'Eunome contre saint Basile. Du VIe s. au IXe s. le livre II a été remplacé par le texte de la "Réfutation de «L'exposé de la foi» d'Eunome", du même auteur. Du IXe s. jusqu'à l'éd. de Jaeger en 1921, la "Réfutation" a figuré dans les éd. tantôt comme une seconde partie du livre XII, tantôt comme un livre XIII

  • Traité en 3 livres, écrit à Cassiciacum fin 386, réfutant le scepticisme

  • Réfutation, en 2 livres, d'un ouvrage de Marcel d'Ancyre contre les ariens

  • Ouvrage dogmatique sur la foi, en 5 livres, s'inscrivant dans la controverse sur l'arianisme, écrit à la demande de l'empereur Gratien

  • Traité sur le rythme et la métrique, en six livres, sous forme de dialogue

  • 23 traités, écrits entre 336 et 345, commençant, sauf le 23e, par une des lettres de l'alphabet syriaque. Ils traitent de sujets théologiques, ascétiques, disciplinaires et de controverse avec les auteurs Juifs. - Trad. arménienne du Ve s., l'oeuvre étant attribuée à Jacques de Nisibe. Trad. des exposés 5 et 6 respectivement en éthiopien et en géorgien

  • Écrit apologétique

  • Ensemble de 87 hymnes visant à défendre la foi telle que définie au concile de Nicée, contre l'hérésie arienne. - Probablement composés entre 350 et 373 ap. J.-C., en syriaque. - Versions également connues en arménien

Citer la page

  • Permalien :

Télécharger les données