Auteurs nés en 1735325 documents

Auteurs morts en 1735141 documents

Personnes ayant débuté leur activité en 173538 documents

  • Nom patronymique : Jeanne-Louise Delamain. - Libraire. - Succède à son mari le libraire parisien d'origine lyonnaise Gabriel Amaulry, décédé avant le 23 déc. 1735. Dite âgée de 50 ans au 1er janv. 1752 d'après l'"Historique des libraires" de l'inspecteur Joseph d'Hémery. Qualifiée d'"intriguante [sic]", accusée de fournir "principalement à tous les robins" par d'Hémery et suspectée par la police, elle fait l'objet de nombreuses perquisitions et poursuites. En relation d'affaires avec le libraire de Lyon François Rigollet, son beau-frère. Arrêtée et détenue au For(t)-l'Évêque du 28 déc. 1736 au 23 janv. 1737 pour vente d'almanachs et de libelles, et de nouveau du 1er fév. au 1er mai 1742 pour commerce de livres prohibés. Sa boutique est ensuite fermée, en vertu d'une sentence du bailliage du Palais du 28 mars 1744, à la suite de la saisie de 17 brochures publiées sans permission. Embastillée du 5 juillet au 8 nov. 1750 pour vente de livres défendus dont "La Voix du sage et du peuple" de Voltaire et "Cléon". Continue cependant à diffuser des impressions clandestines, dont l'"Idée de la personne, de la vie et de la cour du roi de Prusse" en août 1753. Disparaît en janv. 1754 pour échapper aux poursuites et réapparaît pour demander sa grâce en août suivant. À nouveau embastillée, cette fois avec sa fille Jeanne-Louise Amaulry, du 11 déc. 1766 au 22 janv. 1767 pour avoir vendu notamment les "Mémoires de M. de La Chalotais". Décédée à Paris en nov. 1770. Son gendre Étienne Lemoine, reçu maître le 29 mars 1768, aurait succédé à sa librairie au Palais

  • Nom patronymique : Marguerite de Combelles. - Imprimeur du Roi, de l'académie [de Béziers], des diocèses de Béziers, d'Agde, de Saint-Pons et Lodève. - Succède à son mari, l'imprimeur-libraire de Béziers Étienne Barbut, décédé en oct. 1735. Se pourvoit au Conseil afin d'obtenir un arrêt de réception pour son fils François, confirmé en 1739, mais qui ne sera reçu imprimeur que le 18 janv. 1740

  • Autre(s) graphie(s) : Barrillot fils ; Barilliot ; Barrilliot. - Imprimeur-libraire. - Après 1750, ses deux soeurs et son principal commis, Emmanuel Du Villard, continuent de publier sous la raison "Barrillot et fils", jusqu'à la liquidation de l'affaire en 1754-1755. - De 1735 à 1748 avec son père Jacques Barrillot, puis seul de 1748 à 1750, travaille sous la raison : "Barrillot et fils"

  • Variante(s) de prénom : Jacobus Fridericus. - Libraire. - Originaire de Tüttlingen (Souabe, sur le Danube), il épouse en 1735 N. Kalt, veuve du libraire de Constance Thomas Wagner, à qui il succède

    Travaille en association avec son beau-fils Martin Wagner, libraire, et avec son propre fils Willibald Bez, reçu imprimeur par la ville de Constance en 1761

  • Libraire. - Fils aîné du libraire romain Renato Bona (1640-1703). Travaille d'abord en association avec sa mère, veuve de celui-ci, avant de s'établir à son compte en 1735 ou peu avant

  • Libraire. - Fils puîné et successeur du libraire Louis Bouchard. Reçu maître dès le 7 mai 1735. Beau-frère du libraire-relieur Louis Louis. Attesté à l'enquête royale de 1764. Encore en activité en 1788 (alors adjoint au syndic de sa communauté)

  • Éditeur et marchand de musique, violoniste et maître à danser. - Inhumé le 6 mai 1757

  • Imprimeur-libraire. - Natif de Villars-Joly (Saint-Didier-en-Dévoluy). Établi à Avignon vers 1735 comme colporteur, quincaillier et mercier. Reçu imprimeur dans le corps des imprimeurs et libraires d'Avignon en 1756. Dit âgé de 66 ans lors de son décès (mai 1772). - Associé jusqu'en 1769 au moins à Jean Jouve, son beau-frère, avec qui il publie en 1768-1769 les "Lettres historiques sur la réunion de la ville d'Avignon..."

  • Libraire ; libraire ordinaire de monseigneur l'archevêque [de Besançon]. - Vraisemblablement fils et successeur de Nicolas Charmet. Se marie en juin 1735 à Besançon. Encore en activité en 1752. Veuve attestée en 1753, encore en activité en 1772

Personnes ayant cessé leur activité en 173524 documents

  • Libraire. - Fils du libraire de Lyon Thomas Amaulry ; né après 1675. D'abord placé en apprentissage pour 4 ans à Toulouse (avril 1697), puis apprenti de Jean II Boudot à Paris entre 1711 et 1715. Reçu maître le 5 mars 1720. Décédé à Paris avant le 23 déc. 1735. Sa veuve lui succède

  • Autre(s) graphie(s) : Baillard. - Libraire. - Vend aussi en foire, à Francfort et à Leipzig

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur du Roi et de l'académie [de Béziers]. - Fils de l'imprimeur-libraire de Béziers Jacques Barbut chez qui il se forme et à qui il succède à sa mort (avril 1700), après avoir travaillé 7 à 8 ans à Toulouse, Bordeaux, Paris, Lyon et Montpellier, d'après sa déclaration lors de l'enquête de 1700-1701. Dit âgé de 33 ans lors de l'enquête (à la date du 5 fév. 1701). En activité à son compte dès 1692 avant de succéder à son père, en association avec son frère puîné Jacques (II) Barbut (âgé de 26 ans lors de l'enquête). Décédé à Béziers en oct. 1735 ; sa veuve lui succède

  • Imprimeur-libraire ; à Brest, imprimeur et libraire de la Marine. - Natif d'Auray ; beau-fils et successeur à Vannes de l'imprimeur-libraire Jean Borde. Vers 1691, l'intendant de la Marine obtient qu'il vienne travailler pour son administration à Brest. Décédé entre le 15 avril et le 23 août 1726, date à laquelle son fils Antoine Camarec est admis à lui succéder. À la mort de ce dernier (8 déc. 1727), c'est sa mère Faustine Robert (16..-1735), veuve de Guillaume Camarec, qui prend la succession et exerce souvent sous la raison "Guillaume Camarec"

  • Nom patronymique : Faustine Robert. - Imprimeur-libraire ; imprimeur du Roi et de la Marine. - Veuve en 1726, elle laisse son fils Antoine succéder à son père Guillaume Camarec (arrêt du Conseil du 23 août 1726), avant de succéder à Antoine, décédé à son tour le 8 déc. 1727. Travaille souvent sous la raison "Guillaume Camarec". Jérôme Derrien, ancien apprenti de l'imprimeur-libraire Romain II Malassis, dirige son imprimerie. Décédée le 31 déc. 1735 ; inventaire après décès 17 avril 1736. Vente de son matériel le 11 mai 1736 ; J. Derrien rachète l'imprimerie avant de la revendre en juin suivant à un négociant de Nantes

  • Variante(s) de prénom : Henri-Jérôme ; Henry. - Libraire. - Fils aîné du libraire parisien Thomas Charpentier. Reçu maître le 10 sept. 1683, il ne s'établit qu'en oct. 1685. Dit âgé de 43 ans et demi lors de l'enquête de nov.-déc. 1701

  • En apprentissage de 1708 à 1716

  • Autre(s) graphie(s) : Coignard fils ; Coignard père. - Variante(s) de prénom : Élie-Jean-Baptiste ; Hélie-Jean-Baptiste. - Imprimeur-libraire ; imprimeur ordinaire du Roi (1689) ; imprimeur-libraire de l'Académie française (1689). - Fils aîné de l'imprimeur-libraire parisien Jean-Baptiste I Coignard. Reçu libraire le 28 juillet 1687, il n'est admis à exercer l'imprimerie qu'en nov. 1690. Dit âgé de 35 ou 36 ans lors de l'enquête de nov.-déc. 1701. Achète en 1704 un office de contrôleur juré mouleur de bois. Consul en janv. 1723. Dit âgé de 68 ans lors de son décès (juillet 1735)

    À partir d'août 1713, travaille en association avec son fils aîné, Jean-Baptiste III Coignard, avec, pour ce dernier, droit de survivance

  • Imprimeur-libraire. - Natif de Besançon. Brevet d'apprentissage 20 mai 1706. D'abord libraire ; semble avoir succédé à Antoine Alibert en qualité d'imprimeur

    Travaille en association, de 1712 à 1719, avec Antoine Alibert ; de 1721 à 1735, avec Claude Rochet

Organisations créées en 17359 documents

Organisations ayant cessé d'exister en 17351 document

Œuvres créées en 1735315 documents

Œuvres terminées en 173513 documents

Documents publiés en 17353108 documents

Citer la page

  • Permalien :

Télécharger les données