Auteurs nés en 1762395 documents

Auteurs morts en 1762199 documents

  • A aussi écrit en latin

    Organiste. - Musicologue

  • Théologien néerlandais

  • Évêque de Växjö (Suède). - Professeur à l'université d'Uppsala (1723)

  • Bénédictin, abbé au Mont Cassin. - Archéologue et historiographe de la Sicile

  • Penseur social japonais. - Il pratiqua la médecine. - Précurseur d'une société égalitaire fondée sur l'agriculture

  • Penseur sociologue du milieu de l'époque d'Edo. - Il pratiqua la médecine. - Précurseur d'une société égalitaire fondée sur l'agriculture

  • Nom patronymique : Marie-Ambroise Carlu. - Libraire. - Issue d'une famille d'ouvriers imprimeurs et colporteurs parisiens, sœur des compagnons imprimeurs puis colporteurs Michel et Jacques Carlu, et de Marie-Jacqueline Carlu, épouse du compagnon imprimeur Jacques-Nicolas Vatar. Épouse le libraire Pierre Aublé en 1719. Lui succède à son décès en 1727. Figure, à l'adresse de la rue des Amandiers, dans l'"Historique des libraires..." de l'inspecteur Joseph d'Hémery, à la date du 1er janv. 1749. Attestée par les "Tableau des libraires" de Paris jusqu'en 1762 et même (par erreur) jusqu'en 1764. Décédée à Paris en août 1762 ; dite alors âgée de 80 ans. Une partie de son héritage est transmise à son neveu Jacques-Gabriel Vatar, reçu libraire le 12 janv. 1765 et fils de Jacques-Nicolas Vatar

Personnes ayant débuté leur activité en 176237 documents

  • D'origine française et résidant depuis quelques années à Livourne, le jeune Giuseppe Aubert est engagé en 1762 par l'abbé Marco Coltellini, qui vient d'acquérir une imprimerie de deux presses et lui en confie le soin, puis l'entière direction à partir de 1764 et jusqu'à sa revente en mars 1770. Publie notamment à Livourne le "Gazzettiere americano" d'Algarotti en 1763 et la 1re édition du traité "Dei delitti e delle pene" de Cesare Beccaria en 1764, sous la fausse adresse de "Monaco". Réimprime également l'"Encyclopédie" de Diderot et d'Alembert, avec le soutien de plusieurs notables associés et du grand-duc Pierre-Léopold de Toscane, entre 1769 et 1779, en 39 vol. in-folio, sous les raisons "Imprimerie de la Société" ou "Imprimerie des éditeurs". Entretient de 1766 aux années 1790 une correspondance avec les frères Alessandro et Pietro Verri, lettrés milanais. Encore en activité en 1794. Décédé quelques années plus tard

  • Variante(s) de prénom : Pierre-Marc. - Imprimeur-libraire. - Originaire de Castel, près Toulouse. Libraire devenu imprimeur par arrêt du Conseil du 23 sept. 1765. Officier municipal de Valence à la Révolution. Fonde en déc. 1792 le premier périodique de Valence

  • Autre(s) graphie(s) : Besongne fils. - Variante(s) de prénom : Jacques ; Jean-Jacques. - Imprimeur-libraire ; imprimeur-libraire de monseigneur le garde des Sceaux (1774) ; de M. le premier président [du parlement de Normandie]. - Fils de l'imprimeur-libraire de Rouen Jacques-Nicolas Besongne. En activité dès 1762. Embastillé pour publication de livres prohibés du 12 avril au 3 juin 1764. Plusieurs fois inquiété pour le même motif entre 1766 et 1775. Reçu imprimeur en 1776, en succession de sa mère, veuve de Jacques-Nicolas Besongne (arrêt du Conseil du 12 fév. 1776). Publie l'"Almanach de Normandie" et participe à sa rédaction. En faillite en 1784. Quitte Rouen après avoir obtenu que sa femme lui soit substituée comme imprimeur (arrêt du Conseil du 22 mai 1786). Aurait travaillé à Paris en qualité d'ouvrier imprimeur. Auteur du libelle "La Liberté de la presse, et celle de vendre & débiter les ouvrages imprimés... essentiellement unies à la liberté nationale" (Paris, Grangé, 1789, 15 p.), qu'il signe "J.-J. Besongne, imprimeur, rue de la Parcheminerie, n° 32". Décédé en 1790 (son épouse Catherine Panet, dénommée auparavant "dame Besongne", se qualifie de "veuve Besongne" à partir de 1790, peu après le 9 juillet)

    Jusqu'en 1781 au moins, travaille en association avec sa mère, veuve de Jacques-Nicolas Besongne

  • Variante(s) de prénom : Johan Joseph

  • Musicien et éditeur de musique. - Fils d'Antoine Castaud, musicien, et Anne-Thérèse Debussy. - Baptisé à Marseille, paroisse Saint-Laurent, le 1er mars 1722 : la date de naissance du 26 mai 1715 indiquée par Vallas et Devriès, Lesure est celle de sa soeur Marguerite. - Reprend le fonds des frères Le Goux. - Son fonds est acquis par Garnier en 1791

  • Pseudonyme qui, en 1762 au moins, dissimule une impression probablement française d'une lettre de Mgr Jean de Caulet

  • Marchand-cartier actif à Dijon à partir de 1762, paroisse Saint-Michel. - Fils de Nicolas Chenevet et de Claudine Perrot. - Épouse Jeanne-Marie Dubuis le 12 janvier 1762 à Dijon, témoins Marc-Antoine Jacotot et Georges Chenevet, marchands-cartiers. - Mort après 1777

  • Imprimeur-libraire ; papetier ; poète et auteur dramatique. - Abbé. Attaché à la cour de Vienne de 1764 à 1772, puis à celle de Pétersbourg de 1772 à sa mort. À partir de janv. 1764, son entreprise est dirigée sous son nom par Giuseppe Aubert, qui publie notamment l'"Encyclopédie" à partir de 1770 sous les raisons : "Imprimerie de la Société" et "Imprimerie des éditeurs". Dès le 13 mars 1770, M. Coltellini a revendu sa propre imprimerie

  • Cartographe de la province de Caroline du Sud

Personnes ayant cessé leur activité en 176228 documents

  • Nom patronymique : Marie-Ambroise Carlu. - Libraire. - Issue d'une famille d'ouvriers imprimeurs et colporteurs parisiens, sœur des compagnons imprimeurs puis colporteurs Michel et Jacques Carlu, et de Marie-Jacqueline Carlu, épouse du compagnon imprimeur Jacques-Nicolas Vatar. Épouse le libraire Pierre Aublé en 1719. Lui succède à son décès en 1727. Figure, à l'adresse de la rue des Amandiers, dans l'"Historique des libraires..." de l'inspecteur Joseph d'Hémery, à la date du 1er janv. 1749. Attestée par les "Tableau des libraires" de Paris jusqu'en 1762 et même (par erreur) jusqu'en 1764. Décédée à Paris en août 1762 ; dite alors âgée de 80 ans. Une partie de son héritage est transmise à son neveu Jacques-Gabriel Vatar, reçu libraire le 12 janv. 1765 et fils de Jacques-Nicolas Vatar

  • Libraire. - Fils du libraire genevois Jacques François Bardin qui lui cède le 15 fév. 1720 le tiers de son fonds de librairie. En 1748, il passe pour avoir fait la copie et la diffusion de nouvelles manuscrites provenant de l'étranger

  • Imprimeur-libraire. - Fils d'un réfugié français ; reçu bourgeois de Genève en déc. 1724. À Genève, de 1724 à 1736, associé aux frères Pellissari, banquiers, et à Pierre I Gosse, libraire à La Haye, sous la raison : "Marc Michel Bousquet et compagnie". Se sépare de ses associés et, sous la même raison jusqu'en 1757-1758, s'établit à Lausanne, ne gardant à Genève qu'une librairie annexe. Publie également sous son seul nom. Son filleul Marc Michel Chapuis lui succède en 1761-1762. Décédé en 1762 ou au début de 1763

  • Pseudonyme qui, en 1762 au moins, dissimule une impression probablement française d'une lettre de Mgr Jean de Caulet

  • Nom patronymique : Françoise-Gabrielle-Monique Osmont. - Libraire. - Fille du libraire parisien Charles II Osmont. Épouse Michel Damonneville en juin 1738. Lui succède en juin 1758. Dite âgée de 48 ans lors de son décès (août 1762)

    Travaille en association avec son gendre Jean-Baptiste-Guillaume Musier

  • Imprimeur-libraire. - Fils de Raoul Delamare à qui il succède sans autorisation préalable. Son imprimerie est fermée le 20 juin 1753, ainsi que celle de Jean-Baptiste Leconte. Peuvent tous deux reprendre leur activité par arrêt du Conseil du 8 avril 1754, sous réserve que seul celui qui survivrait à l'autre pourrait avoir un successeur. En juin 1762, S. Delamare cède à J.-B. Leconte son matériel pour 300 l. et son privilège contre une rente annuelle de même montant ; essaiera en vain de les revendre à nouveau, à Julien Valais, en 1767. Dit âgé de 65 ans et "retiré à la campagne pour des raisons de pauvreté" lors de l'enquête de 1764

  • Autre(s) graphie(s) : Edoüard. - Libraire. - Fils de Jean Édouard, maître à danser parisien, et neveu du compositeur Marc-Antoine Charpentier. En apprentissage chez l'imprimeur-libraire parisien Jacques II Grou du 27 juin 1697 au 28 juin 1702. Reçu libraire le 26 janv. 1706. Éditeur présumé des "Remarques critiques sur la nouvelle édition du Dictionnaire historique de Moréry donnée en 1704" (1706). Ayant épousé la veuve du libraire Pierre I Lesclapart, il est inscrit pour être reçu imprimeur dès oct. 1713, mais sans succès. Au 1er janv. 1752, l'"Historique des libraires..." de l'inspecteur Joseph d'Hémery le qualifie de "pauvre miserable qui ne vend que des bouquains [sic]". Sa veuve, Marie-Jeanne Gueffier, sœur du libraire Claude-Pierre Gueffier, lui succède, est attestée dès 1762 et décède avant 1768

  • Variante(s) de prénom : Johann Christian Hermenegild. - Vraisemblablement successeur de Johann Christian Reulandt. Juriste. Auteur d'une thèse de droit canonique publiée en 1772

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur (ordinaire) de monseigneur l'évêque (ou : de l'évêché ; du diocèse) [de Coutances]. - Un Julien Fauvel, fils de Pierre Fauvel et de Françoise Lecardronnel, est baptisé le 25 déc. 1702 paroisse Saint-Nicolas de Coutances ; peut-être s'agit-il de lui. Établi par acte notarié du 9 fév. 1724 en succession de son beau-père, l'imprimeur-libraire de Coutances Jean de La Roque, il est attesté en activité dès 1721. Figure aux enquêtes locales de 1737 et 1758. Se démet peu avant le 13 juillet 1761 ; Jacques Le Roy, de Caen, est reçu imprimeur en sa succession par arrêt du Conseil du 21 juin 1762. Décédé avant 1781 ; veuve attestée à cette date sur le rôle de la capitation

Organisations créées en 176217 documents

  • Banque fondée par John et Francis Baring. - Société anonyme (limited) depuis 1890. - En faillite le 26 février 1995, rachetée le 6 mars 1995 par ING, groupe financier néerlandais

  • Café pour les officiers élevé en 1762 au rez-de-chaussée d'un immeuble de la rue Saint-Honoré (à l'emplacement actuel du Louvre des Antiquaires). - Décor créé par Claude-Nicolas Ledoux, donné au musée Carnavalet à 1970

  • Construit entre 1752 et 1762 ; architecte, Jacques Germain Soufflot ; désaffecté en 2002, classé aux Monuments historiques en 2013

  • Imprimerie formée à l'occasion du rachat par la Couronne du privilège de la "Gaceta de Madrid", gérée depuis sa fondation (1667) par l'initiative privée. Le libraire Francisco Manuel de Mena est chargé jusqu'à sa mort (1780) de sa direction technique et commerciale, sous le contrôle de la "Secretaría de Estado". Outre la "Gaceta", on y imprime le "Mercurio histórico y político", racheté également par la Couronne en 1756, des publications semi-officielles, des cartes, des guides, des estampes, etc. En 1780-1781, la "Imprenta real de la Gaceta" devient "Imprenta real", sous la direction de Gabino de Mena, neveu de F. M. de Mena

  • Imprimerie de la "Gazette de France", qui le 1er janv. 1762 prend la suite de la "Gazette" (30 mai 1631 - 30 déc. 1761) de Renaudot, laquelle était imprimée au Bureau d'adresse. Imprimerie dirigée par l'imprimeur-libraire parisien Denis-Clément Couturier jusqu'à la fin de déc. 1778. L'impression de la "Gazette de France" est ensuite confiée à l'Imprimerie royale, à partir du 1er janv. 1779, puis à la veuve de Jean-Thomas I Hérissant à partir du 2 janv. 1787, sous les raisons successives : "Imprimerie du Cabinet (du Roi)" (janv.-août 1787), "Imprimerie des Bâtiments (du Roi)" (4-14 sept. 1787), "Imprimerie de la Gazette de France" (18 sept. 1787 - déc. 1791). La "Gazette de France" est à nouveau imprimée par l'Imprimerie royale du 3 janv. à la fin avril 1792 puis par l'"Imprimerie du bureau de la Gazette de France" à partir du 1er mai 1792. Cesse de paraître le 15 août 1792. Remplacée dès le lendemain par la "Gazette nationale de France" (16 août 1792 - 18 déc. 1797), imprimée par l'"Imprimerie de la Gazette nationale de France". Une nouvelle "Gazette de France" lui succède du 19 déc. 1797 au 24 août 1848, imprimée par une nouvelle "Imprimerie de la Gazette de France"

  • Association de libraires d'Avignon. Édite notamment des ouvrages religieux

  • Le Grand-Prieuré du Val-des-Choux, chef d'ordre, fut confié en 1761/1762 à l'Abbaye Notre-Dame de Sept-Fons, et entra ainsi dans l'Ordre de Cîteaux. - Dorothée Jalloutz, abbé de Sept-Fons, imposa à ce prieuré le nom du Val-Saint-Lieu

Organisations ayant cessé d'exister en 176226 documents

  • Collège fondé en 1561 par des séculiers, repris par les Jésuites entre 1603 et 1762, puis par des séculiers (1762-1777) et par les Oratorins (1777-1792

  • Collège fondé en 1587 et repris par les Jésuites entre 1623 et 1762. Des séculiers l'ont dirigé de 1762 à 1793

  • En 1560 un collège fut établi dans le vieil hôpital Saint-Lazare de Châlons. En 1617 les Jésuites vinrent remplacer le chapitre cathédral pour son administration. Dès 1618 un nouveau collège fut édifié. A partir de 1762 le collège fut dirigé par la ville de Châlons sous la direction du Parlement de Paris. - L'actuel lycée Pierre Bayen occupe son emplacement

  • Collège de la Province de Champagne. La fondation est acceptée dès 1617 par Sébastien Zamet, évêque de Langres, et devient effective par la permission épicopale du 10 janvier 1618. Le collège cesse d'être jésuite le 1er avril 1762

  • Fondé à Montferrand en 1634 et installé dans la "Maison de ville", le Collège fut transféré en 1663 à Clermont-Ferrand. Un ancien Collège, mentionné pour la première fois au XVe siècle, était dirigé par le chapitre de la cathédrale. Celui des Jésuites le remplaça. Ils arrivèrent à Clermont en 1663, firent édifier leur Collège à partir de 1675, et durent vider les lieux en 1762. - De 1762 à 1791 le Collège fut confié à des ecclésiastiques, remplacés en 1791 par des laïcs. En 1796 les lieux abritèrent l'école centrale du département, en 1808 le lycée impérial, devenu à partir de 1871 le lycée Blaise Pascal

  • Pendant la période espagnole, jusqu'au rattachement à la France par le traité de Nimègue (1678), Dole est capitale, et le gouverneur de la Comté préside aux fê̂tes du collège. - Rattaché à la province de Lyon

  • Collège installé en 1536 dans l'ancien hôpital-prieuré Saint-Thomas. - Après la dissolution de la Compagnie, le Collège continue sous une autre direction

  • Mis en possession en 1622 de l'ancien Collège installé dans l'abbaye Saint-Éloi, cet établissement fut transféré en 1635 rue Mazelle, puis en 1642, en Chaplerue. Les bâtiments ont été vendus et transformés

  • Collège fondé en octobre 1631, dans le prolongement d'une résidence (1617-1631). Son appartenance à la Province Flandro-Belge est maintenue par Louis XIV et le restera jusqu'à la suppression. Les arrêts du Parlement des 6 août 1761 et 6 août 1762 sont signifiés le 18 aout 1762. Le collège est alors confié, jusqu'à la Révolution, à des prêtres séculiers

  • Collège fondé en 1572 et dirigé par eux jusqu'en 1762. Après une interruption, il est repris par des séculiers entre 1763 et 1764, puis entre 1765 et 1772

Organisations ayant débuté leur activité en 17625 documents

  • Imprimerie formée à l'occasion du rachat par la Couronne du privilège de la "Gaceta de Madrid", gérée depuis sa fondation (1667) par l'initiative privée. Le libraire Francisco Manuel de Mena est chargé jusqu'à sa mort (1780) de sa direction technique et commerciale, sous le contrôle de la "Secretaría de Estado". Outre la "Gaceta", on y imprime le "Mercurio histórico y político", racheté également par la Couronne en 1756, des publications semi-officielles, des cartes, des guides, des estampes, etc. En 1780-1781, la "Imprenta real de la Gaceta" devient "Imprenta real", sous la direction de Gabino de Mena, neveu de F. M. de Mena

  • Imprimerie de la "Gazette de France", qui le 1er janv. 1762 prend la suite de la "Gazette" (30 mai 1631 - 30 déc. 1761) de Renaudot, laquelle était imprimée au Bureau d'adresse. Imprimerie dirigée par l'imprimeur-libraire parisien Denis-Clément Couturier jusqu'à la fin de déc. 1778. L'impression de la "Gazette de France" est ensuite confiée à l'Imprimerie royale, à partir du 1er janv. 1779, puis à la veuve de Jean-Thomas I Hérissant à partir du 2 janv. 1787, sous les raisons successives : "Imprimerie du Cabinet (du Roi)" (janv.-août 1787), "Imprimerie des Bâtiments (du Roi)" (4-14 sept. 1787), "Imprimerie de la Gazette de France" (18 sept. 1787 - déc. 1791). La "Gazette de France" est à nouveau imprimée par l'Imprimerie royale du 3 janv. à la fin avril 1792 puis par l'"Imprimerie du bureau de la Gazette de France" à partir du 1er mai 1792. Cesse de paraître le 15 août 1792. Remplacée dès le lendemain par la "Gazette nationale de France" (16 août 1792 - 18 déc. 1797), imprimée par l'"Imprimerie de la Gazette nationale de France". Une nouvelle "Gazette de France" lui succède du 19 déc. 1797 au 24 août 1848, imprimée par une nouvelle "Imprimerie de la Gazette de France"

  • Association de libraires d'Avignon. Édite notamment des ouvrages religieux

  • Imprimerie-librairie fondée en 1762 par Fortunato Bartolomeo (ou : Fortuné Barthélemy) De Felice (1723-1789). À distinguer de la "Société littéraire et typographique" d'Yverdon, imprimerie-librairie concurrente fondée en 1775 par le professeur Joseph Ferdinand Lex et en activité jusqu'en mars 1778. F. B. De Felice, ex-récollet et professeur italien réfugié à Berne et converti au protestantisme, y fonde avec Vincenz Bernhard Tscharner en 1758 la "Société typographique" de Berne. En 1762, avant le 21 août, quitte Berne et fonde à Yverdon une pension d'éducation et une imprimerie-librairie sous le nom de "Société typographique" d'Yverdon. Imprime et dirige notamment, entre 1770 et 1780, l'"Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des connaissances humaines", dite aussi "Encyclopédie d'Yverdon" (58 vol. in-4°). F. B. De Felice décède à Yverdon en fév. 1789 ; son imprimerie est définitivement fermée à l'été 1789

    De 1762 à 1772, imprime notamment les éditions de la "Société typographique" de Berne

  • Imprimerie dirigée par les héritiers de Gereon Arnold Schauberg

Organisations ayant cessé leur activité en 17622 documents

  • Imprimerie-librairie de la souveraineté de Dombes, attestée dès 1697, dont la direction est confiée par le duc du Maine, prince de Dombes, au Parisien Jean I Boudot en 1699 ; ce dernier s'associe le libraire Étienne Ganeau, seul à partir de 1707. É. Ganeau fonde en 1707 la compagnie (ou société) de Trévoux, avec une dizaine de libraires parisiens, pour exploiter le privilège de l'imprimerie de Trévoux, renouvelé et confirmé en déc. 1717 et mai 1723 ; É. Ganeau est caissier et "distributeur" de cette première société, dissoute en fév. 1741 (l'imprimerie ayant fait l'objet d'une vente et d'un nouveau partage en fév. 1731). En mars 1732, l'Imprimerie de S. A. S. est dirigée par François Boulay, elle emploie 12 presses et 30 personnes ; en janv.-fév. 1734, dirigée par le libraire parisien Jean-François Crevier (1685-1764), elle compte 2 à 7 presses et 11 ouvriers. Le libraire parisien Louis Du Puis succède à F. Boulay peu avant janv. 1749 en qualité de directeur de l'imprimerie jusqu'en 1750-1751 au moins. Louis-Étienne Ganeau, fils d'Étienne, semble avoir succédé à son père à la tête de la société ; en fév. 1760, il rachète les parts de ses 9 associés parisiens du moment et, en juin 1760, les revend ainsi que la sienne à Antoine-Claude Briasson. En janv. 1761, J.-F. Crevier, demeurant toujours à Trévoux, est qualifié d'"ancien directeur" de cette imprimerie. L'Imprimerie de S. A. S. devient "Imprimerie du Roi" à Trévoux en 1762 lors de la réunion de la principauté de Dombes au royaume. Nombreuses publications sous fausses adresses hollandaises

  • Autre(s) graphie(s) : Imprimerie du Futur-Congrès. - Imprimerie imaginaire qui, sans nom de ville, en 1758 (à cette date sous l'enseigne imaginaire "À l'Olivier verd [sic]") et 1762, dissimule des impressions probablement néerlandaises relatives à la guerre de Sept Ans et à la politique britannique

Œuvres terminées en 176221 documents

Spectacles représentés en 17629 documents

Documents publiés en 17623450 documents

  • תורת יהוה תמימה // חמשה חומשי תורה // יפה וברה ותמה... על פי מקרא גדולה׃ דפוס של בומבורגי ומקרא קטנה // שנת ד"ש כמבואר בספר אור תורה... כאשר הודפוס // באמשטרדם על ידי... מהורר איצק // פרעמסלא זצ"ל מפראג׃ // ועתה האיר ה' את רוחו של מהור"ר יצחק איצק בהמנוח כהר"ר שאול ז"ל מק"ק ליסא... לדבק התורה ותרגום אונקלוס בדף הדבוק ולמטה מהן // שני ראשי המפרשים פירוש רש"י ופירוש... משה אלשיך... ופי' הרב בעל הטורים... ובעל תולדות אהרן... עם פירש // הרב מהור"ר משה אלשיך ועל ההפטורת שפרושו אינו מצוי אצלינו משארי המפורשים הנמצאים כגון פי' רד"ק או באר // יצחק... שבח לאל אשר זכני להתחיל לדפוס פה ק"ק פ"פ דאדר יום ה' ו' אדר שני // בשנת ויצא יצחק לשוח בשדה לפ"ק // במצות ובהוצאת... כהר"ר שמואל בהמנוח הר"ר יהודא ליב // ז"ל מק"ק הלבר שטאט... בדפוס האדון החסיד א"ה דאקטר ופראפעסר גרילא

    Description matérielle : f. [1], 2-332 [lac. 22-23], 331-334, [1], 336-373 [lac. 374] : in-4° (24 cm)
    Description : Note : Tôrah et targûm en carré ponctué ; commentaires en rashi. - Date au titre des Haftarôt : 522 [1761/1762]
    Édition : פ"פ דאדר [= Frankfort d'Oder] : שמואל בן יהודא ליב [= Shemuel ben Yehuda Leib ] , 521 [1761/1762]
    Auteur du commentaire : Moses Alshekh (1520?-1593?), Jacob ben Asher (1270?-1340), David Kimhi (1160?-1235?), Salomon ben Isaac (1040-1105)
    Traducteur : Onkelos

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb44730294k]
  • חלק ראשון // מהלכות // רב אלפס // עם כל הנמצא בספרי האלפסי שנדפסו עד היום חדשים // גם ישנים: // והגדלנו והוספנו בזה על אשר היו לפניו . המחלוקת אשר לבעלי התוספות ומיימון וסמ"ג וטור ויתר הפסוקים // והמפורשים עם הרב אלפסי ז"ל עם איזה דינים וקושיות ותירוצים וחידושי רבינו ישעיה אהרון ז"ל הנקראים // בשם שלטי הגבורים ובכל חלקי הספר הזה בכלל הוספנו על הראשונים השגות מי מן החכמים // שהשיגו כגון בעל העיטור הראב"ד רבינו יונה ברא"ש ז"ל . אי נמי תשובות שעשו שום אחד מהגבורים ז"ל . על // השגות שנעשו לרבינו אלפסי ז"ל או שביאר דעתו ודבריו של הרב ז"ל או תשובות שהשיב הרב ז"ל בעצמו // לשואלים עם חדושים ותוספות מחלוקות ככל אשר תמצא ידינו ויכיל הגליון: // גם לא יחסר בו חיקור דיני המרדכי מסודר להלכות כל פרטי דיניו בקיצור איש על דגלו באותות ממנו ימצא הקורא בו מיד את מבוקשו: אשר כל הנזכר הולד והצמיח המדוכה ביסורין ומוטל במטה יהושע בעז מבורך יזי"יא בן כמוהר"ר שמעון זלה"ה צעיר התלמידים בעזרת חונן הדעת לזכות את הרבים // ובהקדמה שעשה התלמיד הנ"ל לספר הזה הוסיף אומץ להודיע דרכי הרב ז"ל בפסקיו ומנין המחלוקת שיש למי ומי מהפוסקים שאחריו עמו והרחיב לבאר תועלת כל // התוספות שהוסיף בספרי הרב ז"ל כנזכר ובהקדמה ההיא יטעום טעם מן ופריו ימתיק לחכו: // וראינו לתת דברי בעל המאור ז"ל וספר המלחמות בכל החלקים אל תוך הספר במקום הראוי לו ולא לחלוק הספר בפני עצמו למען יהיה הכל כשלחן ערוך: // כל אלה חברו יחדיו והכינו המדפיסים הראשונים והביאו על מזבח הדפוס בעיר סביוניטה: בשנת שדי לפ"ק: // ועוד הובא לבית הדפוס ע"י התורני המופלא המפורסם מוהר"ר יוסף דיין ז"ל בק"ק אמשטרדם: בשנת ת"פ לפ"ק: // ועל כל המעלות הנזכרים הוספנו מחדש כמה מיני מעליותא חבורים חשובים וספונים גדולי חקרי לב אשר ע[ינ]יכם פקוחות על קוץ וקוץ הספקות הקטנים עם הגדולים . תילו תילים . המה ראשי גבורי // חיל אנשי שם ידגו לרוב חקירות יקרות להבין ולהורות ה"ה חדושי מהר"ם מטוקטין חדושי שארית יוסף עם הג"ה וחידושי בעל תומת ישרים עם כל // הג"ה וחדושי גדולת מרדכי עם הג"ה וחדושי מהר"ן שפירא אשר עד היום לא זכינו לאורו . וספר שערי שבועות להגאון רבי יצחק בן הר"ב רבי ראובן עם // חדושי מבר"ם מטוקטין . ותורה אור בהאלפס ומסרת הש"ס בהר"ן ונ"י ויהיה נח לו לאדם המפשפש אליו להביא הדאייה קל חיש אשר תעוף עין בו וימצאהו הא...

    Description matérielle : f. [4], 3-87, 1-304
    Description : Note : Titre partiellement rubriqué avec marque. Contient 3 marques différentes du même imprimeur : au titre, au 2ème et au 4ème feuillet. - Alfasî en carré non ponctué ; commentaires en rashi
    Édition : בזולצבאך [A Zultsbach] : משלם זלמן [Meshalem Zalman] , 522 [1762/1763]
    Auteur du commentaire : Mordecai ben Hillel ha-Kohen (1240?-1298), Salomon ben Isaac (1040-1105)
    Compilateur : Isaac ben Jacob Alfasi (1013-1103)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb44730239f]
  • "11e-12e" Suite de contredances pour les violons, flûtes, hautbois, etc avec accompagnement de basse ou basson etc, telles qu'elles s'exécutent au Bal de l'Opéra. Mises en ordre par M. d'Avesne...

    Description matérielle : 16 f., chiffrés 161-192
    Édition : Paris : Daumont : Bayard : de La Chevardière : Castagnery : Le Menu , [ca 1762]
    Compositeur : Pierre Just Davesne
    Éditeur scientifique : Pierre Just Davesne

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39783332n]
  • [1.ere Académie de femme]

    [estampe]

    Description matérielle : 1 est. : gravure en taille-douce ; 32,1 x 21,3 cm
    Description : Technique de l'image : estampe. - burin. - eau-forte
    Note : Gravure exécutée en association avec Magny
    Assise, le corps est tourné vers la g. et la tête vers la dr., elle s'appuie sur son coude gauche. Gravure à Clairevoie. En bas : "// Dédié à Monsieur le Marquis de Courtenvaux, Capitaine... // ... par son très humble serviteur de Magny, Ingénieur, phisicien et auteur de la // découverte du nouvel art de rendre le Dessein //"
    En haut : "N° 7" "N° 1."
    Ces numéros signifient que c'est la 7.e estampe publiée par Magny et la 1ère académie de Cochin
    Annoncée au "Mercure" en janvier 1762 (p. 131) "Première planche en ce genre."
    Notice chargée sans modification à partir de l'Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle
    Sources : Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle / Bibliothèque nationale, Département des estampes. Tome X, Gaugain-Gravelot / par Michèle Hébert,... Edmond Pognon,... et Yves Bruand,... ; avec la collab. de Yves Sjöberg. - Bibliothèque nationale (Paris), 1968, article GONORD (Pierre), n. 6
    Sources : Catalogue de l'oeuvre de Ch. Nic. Cochin fils / par Charles-Antoine Jombert, 1770, n. 280
    Édition : , [1762]
    Graveur : Pierre Gonord (graveur, 17..-18.. )

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb44562649m]
  • [2ème Académie de femme]

    [estampe]

    Description matérielle : 1 est. : gravure en taille-douce ; 32 x 21 cm
    Description : Technique de l'image : estampe. - burin. - eau-forte
    Note : Gravure exécutée en association avec Magny
    Assise, de profil à dr., les mains croisées sur la cuisse gauche. Clairevoie
    En haut : "N° 9 N° 2."
    Annoncée au "Mercure" en janvier 1762 (p. 131)
    Notice chargée sans modification à partir de l'Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle
    Sources : Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle / Bibliothèque nationale, Département des estampes. Tome X, Gaugain-Gravelot / par Michèle Hébert,... Edmond Pognon,... et Yves Bruand,... ; avec la collab. de Yves Sjöberg. - Bibliothèque nationale (Paris), 1968, article GONORD (Pierre), n. 8
    Édition : , [1762]
    Graveur : Pierre Gonord (graveur, 17..-18.. )
    Peintre du modèle : Carle Vanloo (1705-1765)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb445626515]
  • 2.me Suitte // de Culs de Lampes et Fleurons

    [estampe]

    Description matérielle : 6 est. : gravure en taille-douce ; 16 x 12 cm
    Description : Technique de l'image : estampe. - burin. - eau-forte
    Note : Suite de 6 pièces numérotées de 9 à 12 et marqués de la lettre "b". Elles sont signées : "Bachelier inv. PP. Choffard sculp." Sans tr. c.
    Cette suite fut annoncée au "Mercure" en décembre 1762 (p. 161). Choffard informait en outre les amateurs qu'"il publiera sans interruption et consécutivement [les deux autres suites] pour répondre à l'empressement dont le Public a accueilli la première... et pour réparer le long intervalle que des circonstances inévitables avoient mis dans l'exécution de ces gravures [de la 2.e suite]"
    Voir la première suite à l'IFF18 CHOFFARD (Pierre-Philippe), 110
    Notice chargée sans modification à partir de l'Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle
    Sources : Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle. Tome quatrième, Cathelin - Cochin père (Charles-Nicolas) / Bibliothèque nationale, Département des estampes ; par Marcel Roux,... - Bibliothèque nationale (Paris), 1940, article CHOFFARD (Pierre-Philippe), n. 159
    Édition : , [1762]
    Dessinateur du modèle : Jean-Jacques Bachelier (1724-1806)
    Graveur : Pierre-Philippe Choffard (1730-1809)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb445395451]
  • "4e" suite de contredances pour les violons, flûtes, hautbois, etc. avec accompagnement de basse ou basson etc. telles qu'elles s'exécutent au Bal de l'Opéra. Mises en ordre par M. d'Avesne

    Description matérielle : 16 f., chiffrés 49-64
    Édition : Paris : Daumont : Bayard : de La Chevardière : Castagnery : Le Menu , [ca 1762]
    Compositeur : Pierre Just Davesne

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb397833319]
  • [78 Vignettes]

    [estampe]

    Description matérielle : 78 est. : gravure en taille-douce ; 12,5 x 8 cm
    Description : Technique de l'image : estampe. - burin. - eau-forte
    Note : Notice chargée sans modification à partir de l'Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle
    Sources : Inventaire du fonds français, graveurs du dix-huitième siècle. Tome II, Baquoy (Pierre) - Bizac / Bibliothèque nationale, Département des estampes ; par Marcel Roux,... - Bibliothèque nationale (Paris), 1933, article BARON (Claude), n. 3
    Édition : [Paris] : [Impr. royale] , [entre 1762 et 1768]
    Dessinateur du modèle : Buvée (dessinateur, 17..?-17..), Jacques de Sève
    Graveur : Claude Baron (1738-1770)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb445306098]
  • [78 Vignettes]

    [estampe]

    Description matérielle : 78 est. : gravure en taille-douce ; 12,5 x 8 cm
    Description : Technique de l'image : estampe. - burin. - eau-forte
    Note : Notice chargée sans modification à partir de l'Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle
    Sources : Inventaire du fonds français, graveurs du dix-huitième siècle. Tome II, Baquoy (Pierre) - Bizac / Bibliothèque nationale, Département des estampes ; par Marcel Roux,... - Bibliothèque nationale (Paris), 1933, article BARON (Claude), n. 3
    Édition : [Paris] : [Impr. royale] , [entre 1762 et 1768]
    Dessinateur du modèle : Buvée (dessinateur, 17..?-17..), Jacques de Sève
    Graveur : Claude Baron (1738-1770)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb44530610g]
  • [L'Abbé de Chauvelin]

    [estampe]

    Description matérielle : 1 est. : gravure en taille-douce ; 27 x 17 cm
    Description : Technique de l'image : estampe. - burin. - eau-forte
    Note : En pied, assis de profil à g., dans une salle du Parlement, feuilletant ses "Comptes rendus" sur les doctrines et constitutions des Jésuites
    En marge : "Non sibi, sed patriae natus"
    Le dessin original de Carmontelle est au Musée de Chantilly (Gruyer, n° 346) [Information 1949]
    On sait que l'abbé de Chauvelin fut l'un des artisans les plus actifs de la "destruction" des Jésuites. Par suite, il était très populaire. Son portrait, aussitôt vulgarisé par la gravure, eut beaucoup de succès. Bachaumont écrivait à la date du 26 mars 1762 : "Tout le public vit avec plaisir une ingénieuse gravure de M. de Carmontelle ; c'est le portrait de M. l'abbé Chauvelin..." On lit d'autre part dans la correspondance de Grimm : "Le 6 de ce mois [d'août 1762] a été pour les Jésuites le jour de destruction jusqu'à nouvel ordre... On a fait les deux vers suivants sur cet événement : "Veux-tu savoir le sort de la secte perverse ? // Un boiteux l'établit, un bossu la renverse." Pour entendre ces vers, il faut se souvenir qu'Ignace [de Loyola] était boiteux, et savoir que M. l'abbé Chauvelin, l'arc-boutant de toute cette mémorable affaire, n'est pas l'homme de France le mieux fait... On a gravé son portrait d'après le dessin de M. de Carmontelle, et vous jugerez si ce profil a eu de la vogue depuis trois mois. Il est représenté examinant les "Constitutions des Jésuites", édition de Prague." Bachaumont ("Mémoires secrets", 10 août 1762) donne une variante des deux vers cités ci-dessus : "Que fragile est ton sort, Société perverse ! // Un boiteux t'a fondée, un bossu te renverse."
    Notice chargée sans modification à partir de l'Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle
    Sources : Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle / Bibliothèque nationale, Département des estampes. Tome VI, Damontot-Denon / par Marcel Roux,... - Bibliothèque nationale (Paris), 1949, article DELAFOSSE (Jean-Baptiste), n. 47
    Édition : [S.l.] , [1762]
    Dessinateur du modèle : Carmontelle (1717-1806)
    Graveur : Jean-Baptiste Delafosse (1721-1806)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb44546215r]

Citer la page

  • Permalien :

Télécharger les données