Auteurs nés en 1785391 documents

Auteurs morts en 1785251 documents

  • Marquis. - Officier de cavalerie. - Chevalier de Saint-Louis. - Au service des margraves de Brandebourg-Bayreuth (1752-1785)

  • Propriétaire

  • A aussi écrit en latin

    Dominicain. - Archéologue. - Bibliothécaire de la Biblioteca Braidense, Milan

  • A aussi écrit en latin

    Oratorien puis avocat. - Polygraphe

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur ordinaire du Roi (1758) ; et de l'académie royale des sciences et des arts [de Metz] ; imprimeur de l'hôtel de ville (1768) ; seul imprimeur du Roi (1772) ; imprimeur du parlement [de Metz] (1775). - Fils de l'imprimeur-libraire de Metz Brice Antoine. Reçu libraire-relieur dès avant 1742, il sollicite en vain d'être admis parmi les imprimeurs. Travaille 10 ans à Paris avant de succéder, par arrêt du Conseil du 23 fév. 1756, à son frère François Antoine, décédé en 1755. Nommé imprimeur ordinaire du Roi le 28 nov. 1758. Dit âgé de 50 ans lors de l'enquête royale de 1764. Publie successivement les "Affiches de Metz" (mars-déc. 1765), les "Affiches d'Austrasie" (janv.-déc. 1766), les "Affiches de Lorraine" (1769-1770), et les "Affiches des Évêchés" (de mars 1776 à sa retraite, en déc. 1784). Décédé à Metz en nov. 1785. Sa veuve lui succède, en association avec son fils Charles-Marie-Brice Antoine

  • Curé de Saint-Louis-en-l'île à Paris. - Collectionneur, bibliophile

  • Auteur comique et mathématicien

  • Variante(s) de prénom : Sebastianus. - Imprimeur-libraire ; imprimeur (et libraire juré) de l'université [de Pont-à-Mousson, puis de Nancy] ; imprimeur du Roi [de France à Nancy]. - A très probablement exercé la librairie à Pont-à Mousson dès 1756, date à laquelle son nom est cité parmi les créanciers de l'imprimeur nancéien décédé Antoine Leseure. Reçu imprimeur de l'université de Pont-à-Mousson en 1764, en remplacement de François Thouvenin. Mentionné à l'enquête royale de 1764 (1768 pour la Lorraine) sous le prénom erroné "Nicolas". Conservé dans son titre par l'arrêt du Conseil du 15 juin 1768 réduisant le nombre d'imprimeurs dans la Lorraine réunie. Établi à Nancy à partir d'oct. 1768, à la suite du transfert de l'université de Pont-à-Mousson dans cette ville. Continue à y exercer en vertu de l'arrêt du Conseil du 20 déc. 1771, qui crée, en sa faveur, une place d'imprimeur supplémentaire à Nancy. Dit "n'avoir aucune étude" dans un document de la chambre syndicale des libraires et imprimeurs de Nancy datant de 1782. Décédé en janv. 1785 ; inventaire après décès 17 janv. 1785. Sa veuve puis son fils François-Augustin Bachot lui succèdent

  • Artiste lyrique (ténor), guitariste et claveciniste. - Maître de chant, de guitare et de clavecin. - Marchand de musique. - Reprend le commerce et l'enseigne de Nicolas Jolivet en 1778. - Décédé avant le 18 janvier 1785. - Sa veuve, née Furcie-Louise Leroy, lui succède

  • Médecin. - Professeur d'histoire naturelle à l'Ateneo de Sienne

Personnes ayant débuté leur activité en 178562 documents

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur ordinaire du Roi (et du parlement [de Metz]) (1786-1792) ; imprimeur de la municipalité [de Metz] ; du département et du district (1790) ; du Roi (et de la préfecture de la Moselle) (1814) ; de la Société d'agriculture. - Fils et successeur de l'imprimeur-libraire de Metz Joseph Antoine. En 1801, son entreprise est entièrement détruite par un incendie. Breveté imprimeur le 15 juillet 1811 (brevet renouvelé le 20 nov. 1818). Se retire en 1824 après avoir cédé son affaire à son neveu par alliance Charles Dosquet, breveté le 24 fév. 1824 en sa succession

    De 1785 à 1794 au moins, travaille en association avec sa mère, veuve de Joseph Antoine

  • Imprimeur du Roi (et du parlement [de Metz]) (1785-1790) ; imprimeur du département [de la Moselle] et du district (1790) ; de la municipalité [de Metz] (1792). - Succède à son mari l'imprimeur-libraire de Metz Joseph Antoine, décédé en nov. 1785. Encore en activité en 1794

    Travaille en association avec son fils Charles-Marie-Brice Antoine

  • Imprimeur du Roi ; de l'université [de Nancy] ; de monsieur l'évêque [de Nancy] (1790-1792) ; du Cabinet littéraire national (1790) ; de la Société des amis de la Constitution [puis : Société des amis de la liberté et de l'égalité] ; du Tribunal criminel (1793). - Succède à son mari l'imprimeur-libraire de Nancy Sébastien Bachot, décédé à l'été 1785. Imprime surtout des thèses universitaires, notamment de médecine, puis des publications officielles, ainsi que des écrits de circonstance et de nombreux périodiques de l'époque révolutionnaire

    À partir de 1797, travaille en association avec son fils François-Augustin Bachot, qui lui succède

  • Marchande de musique. - Épouse Pierre-Joseph Baillon le 10 juillet 1764. - Lui succède jusqu'en 1790

  • Éditeur et marchand d'estampes ; fabricant et marchand de papiers peints. - Natif de Paris. Souvent confondu avec son père, André Basset dit Basset le jeune (mort entre 1785 et 1787), à qui il succède. Une perquisition a lieu dans ses magasins de la rue Saint-Jacques le 16 janv. 1794 pour y rechercher des planches portant des "signes de féodalité". Se retire en 1819 ; son fils André-Martial Basset reprend son fonds et s'en démet en août 1833 (cf. S. Roy, "Paul-André Basset et ses contemporains...", in "Nouvelles de l'estampe", 2000, n° 176, p. 5 et suiv.). Décédé à Paris en janv. 1829 d'après l'état civil parisien reconstitué

  • Libraire et éditeur d'estampes. - En faillite en 1796-1798

  • Variante(s) de prénom : Guilielmus Josephus. - Fils de l'imprimeur-libraire Hubert Bincken. Reçu par octroi du 27 mai 1787, exerce dès 1785 au plus tard. Également "roeper" (crieur-vendeur) juré (de livres). Sous le régime français, breveté imprimeur le 20 juillet 1811 et libraire le 1er janv. 1813

  • Autre(s) graphie(s) : Bollen, Veuve de Joseph Albert. - Serait fille de Joseph François Desoer

  • Plus tard maire de Dublin

Personnes ayant cessé leur activité en 178541 documents

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur ordinaire du Roi (1758) ; et de l'académie royale des sciences et des arts [de Metz] ; imprimeur de l'hôtel de ville (1768) ; seul imprimeur du Roi (1772) ; imprimeur du parlement [de Metz] (1775). - Fils de l'imprimeur-libraire de Metz Brice Antoine. Reçu libraire-relieur dès avant 1742, il sollicite en vain d'être admis parmi les imprimeurs. Travaille 10 ans à Paris avant de succéder, par arrêt du Conseil du 23 fév. 1756, à son frère François Antoine, décédé en 1755. Nommé imprimeur ordinaire du Roi le 28 nov. 1758. Dit âgé de 50 ans lors de l'enquête royale de 1764. Publie successivement les "Affiches de Metz" (mars-déc. 1765), les "Affiches d'Austrasie" (janv.-déc. 1766), les "Affiches de Lorraine" (1769-1770), et les "Affiches des Évêchés" (de mars 1776 à sa retraite, en déc. 1784). Décédé à Metz en nov. 1785. Sa veuve lui succède, en association avec son fils Charles-Marie-Brice Antoine

  • Autre(s) graphie(s) : Arkstee und Merkus ; Arkstee en Mercus. - Librairie. - Association composée de Hans Kasper Arkstee (169. - mort avant 1776) et de son demi-frère Hendrick Merkus (17..? -mort avant 1776). - Présents continûment aux foires de Francfort entre 1737 et 1765. Veuve de Hendrick Merkus attestée en 1776. Continue à exploiter le fonds "Arkstee en Merkus" et se retire en 1783. Le reste du fonds est vendu à Amsterdam le 6 oct. 1801 (catalogue impr.)

  • Variante(s) de prénom : Sebastianus. - Imprimeur-libraire ; imprimeur (et libraire juré) de l'université [de Pont-à-Mousson, puis de Nancy] ; imprimeur du Roi [de France à Nancy]. - A très probablement exercé la librairie à Pont-à Mousson dès 1756, date à laquelle son nom est cité parmi les créanciers de l'imprimeur nancéien décédé Antoine Leseure. Reçu imprimeur de l'université de Pont-à-Mousson en 1764, en remplacement de François Thouvenin. Mentionné à l'enquête royale de 1764 (1768 pour la Lorraine) sous le prénom erroné "Nicolas". Conservé dans son titre par l'arrêt du Conseil du 15 juin 1768 réduisant le nombre d'imprimeurs dans la Lorraine réunie. Établi à Nancy à partir d'oct. 1768, à la suite du transfert de l'université de Pont-à-Mousson dans cette ville. Continue à y exercer en vertu de l'arrêt du Conseil du 20 déc. 1771, qui crée, en sa faveur, une place d'imprimeur supplémentaire à Nancy. Dit "n'avoir aucune étude" dans un document de la chambre syndicale des libraires et imprimeurs de Nancy datant de 1782. Décédé en janv. 1785 ; inventaire après décès 17 janv. 1785. Sa veuve puis son fils François-Augustin Bachot lui succèdent

  • Autre(s) graphie(s) : Basset le jeune. - Également graveur et marchand de papiers peints. Frère puîné de l'éditeur et marchand d'estampes Antoine Basset dit Basset l'aîné (m. 1760). En activité dès fév. 1749. En avril 1779, convaincu d'avoir contrefait la suite des "Modes et costumes français" publiée par Esnault et Rapilly ; saisie à son domicile des planches gravées et de 262 épreuves, qui seront détruites le 11 déc. suivant. A été souvent confondu avec son fils et successeur Paul-André Basset. Déjà décédé lors du mariage de sa fille, en 1787

  • Variante(s) de prénom : Sebastianus Franciscus ; François. - Imprimeur-libraire ; à Cervione et à Corte, "stampatore camerale" [du gouvernement du "général de la Nation corse" Pascal Paoli] (1763-1768) ; à Bastia, imprimeur du Roi et du Conseil supérieur [de l'île de Corse] (à partir de 1769). - Originaire de Lucques, peut-être fils de l'imprimeur lucquois Giuseppe Batini, et âgé d'environ 54 ans en 1763, il est appelé par Pascal Paoli à succéder, après le bref intérim de l'abbé Giovanni Moretti, à l'imprimeur napolitain attaché à son gouvernement, Domenico Ascione, décédé en fév. 1763. Arrivé en Corse en juin 1763 accompagné d'un relieur, Sebastiano Francesco Batini s'établit aussitôt à la "stamperia camerale" de Cervione (couvent de Campoloro) et fait venir ses caractères de Naples. En mars-avril 1764, l'atelier emménage dans une maison de Corte, alors capitale de la Nation corse, et y fonctionne sous la direction de l'abbé Carlo Rostini jusqu'à la fin de 1768. Imprime notamment la gazette de Corse, les "Ragguagli dell'isola di Corsica", jusqu'en mai-juin 1768. Sous le régime français, exerce à Bastia en qualité d'imprimeur du Roi et du Conseil supérieur à partir de fév. 1769 env. Testament 12 déc. 1782. Dit âgé de 60 ans environ lors du dénombrement de 1770 à Bastia et de 74 ans lors de son décès (avril 1783). Sa veuve lui succède, publiant parfois encore sous son nom, jusqu'à son propre décès en 1786 (avant le 13 mai), et son petit-fils Étienne (ou Stefano) Batini prend la succession à cette date

  • Libraire. - Fils aîné du libraire parisien Guillaume III Cavelier et gendre (1741) de l'imprimeur-libraire Guillaume II Desprez. Reçu libraire le 3 mars 1741. Avec le libraire Charles-Nicolas Poirion, rachète en mai 1741 le fonds de la veuve de Florentin Delaulne puis, en 1752, la moitié du fonds de feu son père. Dit à tort âgé de 40 ans au 1er janv. 1752 d'après l'"Historique des libraires" de l'inspecteur d'Hémery. En faillite en 1779. Vente de son fonds le 9 août 1780 (BnF, ms. fr. 21823, fol. 144). Encore en activité à Paris en 1785. Retiré à Vernon en 1787 ou peu avant. Décédé après 1788

    Au début de son exercice, travaille en association avec sa mère, veuve de Guillaume III Cavelier, jusqu'en 1756 au moins, et avec Guillaume-Nicolas Desprez, son beau-frère, avec qui il rachète le fonds de Guillaume II Desprez

  • Imprimeur-libraire. - Fils du libraire de Caen René Chalopin (1684-1729?), il exerce la librairie à son compte dès 1733. Reçu imprimeur par arrêt du Conseil du 1er mars 1758 en succession de Pierre-François Doublet, alors qu'il exerce l'imprimerie depuis 1746 au plus tard. Publie plusieurs almanachs à partir de 1743, dont l'"Almanach de Caen" à partir de 1747. Rachète en 1759 le matériel d'imprimerie de P.-F. Doublet. Son livre de comptes pour la période 1733-1767 est conservé aux archives départementales du Calvados (cote F 5421). Se démet en 1785 en faveur de son fils Pierre-Jean-Aimé Chalopin, reçu imprimeur par arrêt du Conseil du 5 avril 1785. Encore attesté par les almanachs de Caen jusqu'en 1789 et sur le rôle de la capitation jusqu'en 1790

  • Autre(s) graphie(s) : Cochrane. - Imprimeur-libraire. - Testament enregistré en mai 1785. - Travaille en association avec Alexander Murray

  • Imprimeur-libraire. - Petit-fils de Gabriel de Tournes et fils de Guillaume-Philibert Cramer. A été l'éditeur de Voltaire. D'après Haag, serait peut-être l'auteur d'une comédie, "L'Heureux retour", et a été comédien dans la troupe de Voltaire à Ferney. Travaille, sous la raison "Frères Cramer", en association avec son frère Philibert Cramer qui semble s'être retiré de cette entreprise vers 1765 ; Gabriel continue d'utiliser cette raison jusqu'en 1781 au moins

Organisations créées en 178538 documents

Organisations ayant cessé d'exister en 17858 documents

  • Abbaye de Bénédictins, fondée par Baudri II, évêque de Liège. - Sécularisée en 1785, elle devint ainsi un chapitre de chanoines séculiers, chapitre lui-même dissous en novembre 1797

  • A l'origine institut pour prêtres séculiers fondé en 1022 par Roger de Montgommery, érigé en 1050 en abbaye de Bénédictins par son fils ; confirmation en 1210 par Innocent III. Une bulle de sécularisation fut émise le 18 décembre 1785, ordonnant le remplacement de l'abbaye par un chapitre de chanoinesses, annexé avec ses biens à la maison Saint-Louis de Saint-Cyr. - Il en reste aujourd'hui quelques vestiges

  • Maison d'édition des Jésuites

  • Juridiction royale remontant à Saint Louis et établie à Paris, au palais, en 1645. Attestée de 1668 à 1785

  • Association constituée en 1746 ou peu après autour du privilège des oeuvres de Crébillon fils obtenu par Charles-Guillaume Le Clerc ; privilège cédé par celui-ci à Jean-Luc II Nyon et associés le 16 avril 1764. Association élargie à l'occasion du nouveau privilège obtenu par la veuve de Nicolas-Bonaventure Duchesne pour les oeuvres de Marc-Antoine Legrand, Jean-François Regnard, Pierre et Thomas Corneille et Prosper Jolyot de Crébillon fils en févr. 1770

  • Monastère fondé en 1612 à côté d'un village ukrainien, important au point de vue culturel avec une bibliothèque riche. - Détruit à la fin du 18e siècle à l'arrivée des Autrichiens. - Il n'en reste plus que des ruines

Organisations ayant débuté leur activité en 17854 documents

  • Officine sise à Iéna jusqu'en 1804, puis à Leipzig, enfin à Halle jusqu'en 1849

  • Imprimerie fondée par l'Alsacien François-(Joseph-)Ignace Hoffmann (1730-1793) et par son fils François-Antoine-Romain-Joseph Hoffmann (1763-1800) pour développer leur invention, le procédé de composition polytype. Tous deux sont reçus "imprimeurs polytypes" (déc. 1785) à titre gracieux, à condition de n'exercer que selon ce nouveau procédé. Imprimerie protégée du duc d'Orléans, qui l'utilise aussi bien pour ses publications officielles que pour ses pamphlets. Pour favoriser ce "nouvel art", supposé "secret", les Hoffmann lancent le "Journal polytypé des sciences et des arts" (1786-1787), tout en usant le plus souvent de la composition traditionnelle. Accusés de concurrence déloyale et d'avoir publié un écrit non autorisé, ils se voient retirer leur privilège par deux arrêts du Conseil (1er nov. et 7 déc. 1787) et interdire leur imprimerie. François-Ignace Hoffmann rentre alors en Alsace, où il prendra une part active aux débuts de la Révolution

  • Association de libraires parisiens établis au Palais-Royal, après le réaménagement de celui-ci par le duc de Chartres Philippe d'Orléans, de 1781 à 1784, en 60 pavillons à loyer. Le Palais-Royal étant rebaptisé Palais-Égalité le 15 sept. 1792 (Philippe d'Orléans ayant alors pris pour nom Philippe-Égalité), des "Libraires du Palais- (de l') Égalité" remplacent, de 1793 à 1800 au moins, les "Libraires du Palais-Royal". La dénomination "Libraires du Palais-Royal" réapparaît en 1814 et jusqu'en 1860 au moins. - À distinguer des "Libraires du Palais-Royal (et du quai de Ge(s)vres)", en activité en 1764-1765

  • Fanfare dite "band of music" du plus ancien régiment de l'armée britannique

Organisations ayant cessé leur activité en 17851 document

  • Association constituée en 1746 ou peu après autour du privilège des oeuvres de Crébillon fils obtenu par Charles-Guillaume Le Clerc ; privilège cédé par celui-ci à Jean-Luc II Nyon et associés le 16 avril 1764. Association élargie à l'occasion du nouveau privilège obtenu par la veuve de Nicolas-Bonaventure Duchesne pour les oeuvres de Marc-Antoine Legrand, Jean-François Regnard, Pierre et Thomas Corneille et Prosper Jolyot de Crébillon fils en févr. 1770

Œuvres terminées en 178511 documents

Spectacles représentés en 17851 document

  • Spectacle : Pénélope

    Paris (France) : Académie royale de musique - 09-12-1785

Documents publiés en 17855486 documents

  • [1er] Concerto pour clavecin ou piano-forté avec accompagnement de deux violons, alto et basse, hautbois et cors ad-libitum..., composé... par Mr Vion...

    Description matérielle : In-fol., 1 fol. limin., 10 p.
    Description : Note : Le v° du fol. limin. blanc ; à la pl. 10, catal. de l'édit. avec sa sign.
    Édition : Paris : Imbault , [entre 1785 et 1790]
    Compositeur : Charles-Alexandre Vion

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb433239481]
  • 1.re Vue de l'Isle et du Port // de Malte

    [estampe]

    Description matérielle : 1 est. : gravure en taille-douce ; 15,9 x 23,3 cm
    Description : Technique de l'image : estampe. - burin. - eau-forte
    Note : Notice chargée sans modification à partir de l'Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle
    Sources : Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle / Bibliothèque nationale, Département des estampes. Tome VIII, Duflos (Claude)-Ferée / par Marcel Roux,... ; avec la collab. d'Edmond Pognon,... - Bibliothèque nationale (Paris), 1955, article DUPARC (Marie-Alexandre), n. 25
    Édition : [Paris] , [1785]
    Graveur : Marie-Alexandre Duparc (1760?-1829?), Jean Duplessi-Bertaux (1750?-1819)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb445532513]
  • [1°] Simphonie concertante a plusieurs instruments composée par Charles Stamitz...

    Description matérielle : 10 parties in-fol.
    Description : Note : Violino Obligato, 1 fol. limin., 5 p. ; Violoncello obligato, 4 p. ; Violino Primo et Violino Secondo, 5 p. chacun ; Alto, Clarinetto I°., Clarinetto II°., Corno I°., Corno II°. et Basso, 3 p. chacun les parties ont la p. 1 en blanc. - 1° Symphonie, en mi ♭.
    Édition : Paris : Leduc , [ca 1785]
    Compositeur : Carl Stamitz (1745-1801)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43282394c]
  • 25. De Tom-Jones [opéra-comique de Philidor]. Ouverture arrangée en trio pour deux violons et basse. Le premier violon pourra s'exécuter par une flûte. Par Mr Vanhecke...

    Description matérielle : 3 parties, 33 cm
    Description : Note : L'ouverture est suivie de 3 airs de la même oeuvre. - Daté d'après Hopkinson, A Dictionnary of Parisian music publishers. - Violino primo 3 p., Violino secondo p. 2-3, Basso 1 p.
    Édition : Paris : Frère , [ca 1785]
    Compositeur : François-André Philidor (1726-1795)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb432012768]
  • 2 Airs à 1 v. et acc.

    Description matérielle : P. 124, 188, in-fol.
    Description : Note : Dans : Feuilles de Terpsichore... pour le Harpe, Paris, 1785, [II]
    Édition : Paris : [s.n.] , 1785
    Compositeur : Johann Paul Aegidius Martini (1741-1816)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43138250q]
  • 2 Airs à 1 v. et acc.

    Description matérielle : In-fol., II, 102 ; III, p. 130
    Description : Note : Dans : Feuilles de Terpsichore, 1785 [II] ; 1786 [III]
    Édition : Paris : [s.n.] , 1785-1786
    Compositeur : Jean-Jacques Beauvarlet-Charpentier (1734-1794)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb42838174h]
  • 2 Airs à 1 v. et acc. tirés d'Alceste

    Description matérielle : In-fol., II, p. 154 ; IV, p. 76
    Description : Note : Dans : Feuilles de Terpsichore, 1785, [II] ; 1787 [IV]
    Édition : Paris : [s.n.] , 1785-1787
    Compositeur : Christoph Willibald von Gluck (1714-1787)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43016482t]
  • 2 Airs à 1 v. et acc. tirés d'Alceste

    Description matérielle : P. 96, 100, in-fol.
    Description : Note : Dans : Feuilles de Terpsichore... pour la harpe, Paris, 1785, [II]
    Édition : Paris : [s.n.] , 1785
    Compositeur : Christoph Willibald von Gluck (1714-1787)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb430164835]
  • 2 Airs à 1 v. et acc. tirés d'Alexis et Justine

    Description matérielle : P. 66, 155, in-fol
    Description : Note : Dans : Feuilles de Terpsichore, Paris, 1785, [II]
    Édition : Paris : [s.n.] , 1785
    Compositeur : Dezède (1740?-1792)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb42953623c]
  • 2 Airs à 1 v. et acc. tirés de l'Amitié au village

    Description matérielle : P. 106, in-fol.
    Description : Note : Dans : Journal de harpe par les meilleurs maîtres, Paris, 1785, [V, n° 45]
    Édition : Paris : [s.n.] , 1785
    Compositeur : François-André Philidor (1726-1795)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb432011838]

Citer la page

  • Permalien :

Télécharger les données