Auteurs nés en 1811736 documents

Auteurs morts en 1811281 documents

Personnes ayant débuté leur activité en 181130 documents

  • Breveté imprimeur à Coulommiers (Seine-et-Marne) le 15 juillet 1811, il n'y est pas attesté auparavant. Brevet renouvelé le 1er août 1816. Exerce sous la raison "imprimerie de P. André". N'aurait possédé qu'une seule presse à bras. Se démet le 20 sept. 1821 en faveur de Louis (-François) Brodard (1793-18..), son gendre, breveté imprimeur le 7 nov. suivant. Exerce encore en 1822 sous la raison "imprimerie de Brodard-André". Louis-François Brodard et son beau-père auraient été connus pour avoir imprimé des ouvrages licencieux (notamment "Les Liaisons dangereuses" et "La Religieuse")

  • Écrivain, sténographe, libraire et éditeur. - Auteur d'ouvrages de vulgarisation, de publications sur l'histoire de France. Exerce la librairie sans avoir été breveté et se qualifie libraire et éditeur. Un certain François-Hector Arnaud décède le 21 juillet 1843 (Paris, XIe arrondissement) d'après l'état civil parisien reconstitué ; il s'agit vraisemblablement de lui

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur lithographe ; éditeur ; papetier ; propriétaire d'un cabinet de lecture. - Natif de Troyes, fils de Pierre-Léopold-Stanislas Bouquot, percepteur à Montaulin (Aube), puis imprimeur. Fait son apprentissage chez l'imprimeur de Provins Théodore Lebeau (1773-1856), qui deviendra son beau-père. Exerce en collaboration avec Victor André (1781-1814), puis avec sa veuve comme libraire à Troyes en 1811-1814 sous la raison "(Vve) André-Lefebvre et Bouquot fils". Breveté libraire à Troyes le 1er janv. 1813 et imprimeur le 15 juin 1815 en remplacement de la veuve de Victor André. Condamné le 11 juin 1816 à la déportation pour avoir imprimé le journal satirique bonapartiste "Le Nain tricolore, ou Journal politique, des arts, des sciences et de la littérature" (perquisition de la police dans son atelier le 28 fév. 1816). Durant son transfert vers la prison du Mont-Saint-Michel en déc. 1817, s'évade et se réfugie à Jersey. Gracié en 1820. Sa mère, née Edmée Dret, le remplace pendant son absence, ayant obtenu un brevet d'imprimeur le 24 sept. 1818, et exerce sous la raison "Mme Bouquot" ou "Me Bouquot". En 1822, 1824 et 1826 successivement, sa mère demande le transfert de son brevet à son fils, revenu travailler dans l'entreprise familiale sous un faux nom. Stanislas Bouquot est breveté à nouveau imprimeur à Troyes le 2 oct. 1828 en remplacement de sa mère, qui se démet en sa faveur. Imprime le "Journal du département de l'Aube" de 1820 à 1834. Breveté le 7 avril 1837 imprimeur lithographe, activité qu'il exerçait depuis 1826. L'imprimerie occupe en 1837 six ouvriers et Nicolas Canivet en qualité de prote. S. Bouquot est condamné le 22 août 1854 à 4 500 francs d'amende pour défaut de déclaration et de dépôt de textes jugés offensants pour l'administration ; il obtient, en raison de sa nombreuse famille, une réduction de l'amende à 2 000 francs en oct. suivant. Un catalogue imprimé de son fonds de 1859 indique la variété de ses activités : il imprime la liturgie du diocèse et les livres de chœur, de nombreux ouvrages d'histoire locale, fait le commerce de papier en gros et au détail, est propriétaire d'une librairie et d'un cabinet de lecture. Obtient en 1860 une médaille d'argent à l'Exposition de l'industrie, de l'horticulture, et des beaux-arts de Troyes pour l'importance de ses publications. Transmet son imprimerie à (Nicolas-François-) Alfred Dufour (1834-1898), un de ses gendres, breveté en sa succession en janv. 1862, qui exercera sous la raison "Dufour-Bouquot". La librairie est reprise en 1861 par Marie-Auguste-Pierre-Charles Gautrot (1833-18..), autre gendre, qui exercera sous la raison "Gautrot-Bouquot". S. Bouquot décède à Troyes en avril 1863 ; dit alors âgé de 73 ans

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur de Monseigneur le Dauphin (1829). - Fils de l'imprimeur d'Angoulême P. Broquisse. Breveté imprimeur le 20 juillet 1811 et libraire le 1er janv. 1813 (brevet renouvelé le 18 juillet 1818). Édite la "Feuille d'annonces" d'Angoulême en 1821

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur de la municipalité [de Narbonne] ; imprimeur de la Société royale d'agriculture de Narbonne (1821) ; imprimeur de la Commission archéologique de Narbonne (1833) ; papetier ; relieur ; propriétaire d'un cabinet de lecture. - Né à Narbonne (Aude), fils de l'imprimeur-libraire Pierre Caillard (1743-1816). A servi dans la Garde d'honneur de Napoléon Ier. Succède à son père dès 1811 sous la raison "Caillard fils". Breveté imprimeur à Narbonne le 20 juillet 1811 (brevet de tolérance ; renouvelé le 20 nov. 1818). Publie en juillet 1816 un "Catalogue de l'abonnement littéraire de François Caillard". Obtient un brevet d'imprimeur héréditaire le 31 janv. 1820. Breveté libraire à Narbonne le 17 août 1822, en succession de son père. Imprime à partir de 1822 en association avec l'imprimeur Pierre-Jean-Jacques Sounié le périodique "Feuilles réunies, affiches, annonces et avis divers de la ville de Narbonne". Un catalogue imprimé de son cabinet de lecture de 1832 mentionne près de 1 400 ouvrages, proposant des nouveautés et de nombreux romans. En raison de problèmes de santé, il associe son fils Emmanuel-Marie (-Joseph-François-Pierre) Caillard (1813-1897) à la direction de l'imprimerie. Décédé à Narbonne en mai 1836 ; son fils Emmanuel-Marie lui succède, breveté imprimeur et libraire à Narbonne le 20 janv. 1841 et imprimeur lithographe le 11 fév. 1853

  • Exerce l'imprimerie à Londres jusqu'en 1829, date à laquelle on le retrouve imprimeur-libraire à Loughborough (comté de Leicester, entre Leicester et Nottingham)

  • Dramaturge ; auteur, notamment de guides ; fondateur et rédacteur de journaux ; libraire-éditeur ; propriétaire d'un cabinet de lecture ; libraire des théâtres (1815). - Né à Vourles (Rhône), fils aîné du libraire de Lyon Pierre Chambet (1762-18..). Se qualifie d'éditeur dès 1811. En juin 1814, fonde le périodique "Annales lyonnaises" et, en 1815, publie "Le Conducteur de l'étranger, à Lyon". N'est breveté libraire à Lyon que le 30 mars 1822. Lance en nov. 1822 la revue "Tablettes historiques et littéraires de la ville de Lyon", et en 1825, sous le pseudonyme Théodore, compose "Amour et galanterie, vaudeville en un acte". Publie plusieurs catalogues de sa librairie à partir de 1826. Qualifie son établissement en 1831 "Librairie industrielle et d'éducation de Chambet fils aîné". Diffuse en 1838 un catalogue de son cabinet de lecture. Transmet son brevet de libraire le 2 août 1850 à Jean-Marie-Gustave Ancest. Se qualifie en 1853 d'"ancien libraire" et, "pour cause de liquidation", publie un catalogue de livres au rabais. Membre de plusieurs sociétés savantes. Diffuse ses propres éditions jusqu'à sa mort. Décédé à Lyon en nov. 1867. Une notice nécrologique lui a été consacrée par H. Jacquet dans la "Revue du Lyonnais", n° 9, 1880, p. 183-189

  • Variante(s) de prénom : François. - Imprimeur-libraire et lithographe. - Natif d'Avallon, fils et successeur de l'avocat Jean-François-Pierre Comynet, établi imprimeur à Avallon à la fin de 1795. Breveté imprimeur le 15 juillet 1811 (brevet renouvelé le 20 nov. 1818), libraire le 12 juillet 1821 et lithographe le 1er oct. 1829. Adjoint au maire d'Avallon. Rachète en 1813 le fonds de l'imprimeur-libraire Antoine-Ambroise Duchâteau. Imprime notamment pour les libraires-éditeurs de Paris. En 1837-1838, éprouvant des difficultés financières, il revend son imprimerie à Garet. Se démet en faveur de Mortet, breveté libraire en sa succession le 6 avril 1840. Retiré à Vau(x)fron(d) (commune de Saint-Père-sous-Vézelay), il est ensuite inspecteur des travaux pour Eugène Viollet-le-Duc à la basilique de la Madeleine de Vézelay (1840-1846). S'en retire pour raisons de santé. Décédé le 30 mars 1848 à Saint-Père-sous-Vézelay (Yonne). Dans "Viollet-le-Duc : le chantier de restauration de la Madeleine de Vézelay..." (Auxerre, 2005), A. Timbert a publié sa correspondance avec E. Viollet-le-Duc

  • Imprimeur-libraire ; lithographe. - Natif de Paris. Breveté imprimeur à Dieppe le 15 juillet 1811 (brevet renouvelé le 20 nov. 1818) et libraire le 1er janv. 1813 (brevet renouvelé le 1er août 1818). Gendre (août 1811) de l'imprimeur-libraire de Dieppe Louis-Charles Godeby (1759-1810), chez qui il s'est formé. Imprimeur et éditeur du premier journal local, la "Feuille d'annonces et avis divers..." (1811-1814), puis de ses successeurs, le "Journal d'annonces judiciaires, affiches et avis divers de l'arrondissement de Dieppe" (1815-1831) et la "Feuille ou journal d'affiches, annonces judiciaires, avis divers de Dieppe..." (1832-1834). Aurait été poursuivi en justice après le Premier Empire pour avoir inséré dans sa feuille des réflexions sur la situation du port de Dieppe préjudiciables au commerce. Encore en activité en 1845. Décédé à Dieppe en janv. 1860

  • Nom patronymique : Victoire-Félicité Lemaire. - Imprimeur-libraire ; imprimeur-libraire pour les mathématiques, la marine, les sciences et les arts. - Brevetée imprimeur en succession de son mari le 12 août 1811 (brevet renouvelé le 15 oct. 1816) et libraire le 1er oct. 1812 (brevet renouvelé le 15 mars 1817). Deux de ses gendres lui succèdent : Démophile Huzard (-Courcier) en mars 1820 (brevet du 14 mars 1820) comme imprimeur, et Victor Bachelier le 10 nov. 1821 comme libraire

Personnes ayant cessé leur activité en 181163 documents

  • Nom patronymique : Victoire (-Élisabeth) Behourt. - Imprimeur-libraire ; imprimeur de la mairie [de Rouen]. - Fille posthume de l'imprimeur-libraire de Rouen Jean-François Behourt (m. 1759) et belle-fille de son successeur Pierre Seyer. Épouse son cousin Pierre-Louis Behourt, né à Paris. À la mort de son mari (mars 1805), elle lui succède dans l'association avec son beau-père Pierre Seyer jusqu'en 1808. S'associe ensuite, vers 1809, avec son gendre Jean-Baptiste-Pierre Trenchard (1771-1812), qui lui succède et est breveté imprimeur en juillet 1811, après avoir racheté le fonds en 1810. Tient huit presses dont trois en activité en mars 1810. Décédé le 8 janv. 1812, J.-B.-P. Trenchard est alors remplacé par sa veuve, Thérèse-Émilie Behourt (1783-1827), qui exercera sous la raison "Veuve Trenchard-Behourt". La veuve de Pierre-Louis Behourt est encore en vie le 16 mai 1827 lors du décès de sa fille Thérèse-Émilie Behourt veuve Trenchard ; elle est alors domiciliée à Paris, "quartier de la Cité", et "vit de son revenu". Elle décède à Paris le 4 déc. 1834 d'après l'état civil parisien reconstitué

  • Imprimeur-libraire. - Fils posthume du libraire de Bordeaux François Bergeret (m. le 19 nov. 1769) et neveu de l'imprimeur-libraire Guillaume Bergeret. Après des études à Paris, il revient à Bordeaux où il monte une imprimerie vers 1795. Non breveté en 1811, il repart à cette date pour Paris où il devient employé aux procès-verbaux de la Chambre des députés puis, de 1816 à 1830, sous-chef d'atelier à l'Imprimerie royale. En 1816, publie à Paris une traduction en vers gascons de plusieurs fables de Jean de La Fontaine. Décédé à Bordeaux, il laisse plusieurs manuscrits dont un traité de typographie

  • Libraire établi imprimeur-libraire avant juillet 1802 (un factum donne alors son prénom complet : "Jean-Marie"), ainsi que ses associés. Encore en activité en 1811, il ne figure cependant ni à l'enquête des inspecteurs de la librairie (déc. 1810) ni parmi les imprimeurs brevetés en 1811

    De 1793 à 1811 environ, travaille le plus souvent en association avec Martin Bossange et Joseph-René Masson

  • Autre(s) graphie(s) : Bozérian. - Relieur, libraire et éditeur. - Natif du hameau de Durnieux (commune de Briord, Ain) et frère aîné de François Bozerian dit le jeune, il fait son apprentissage de relieur à Lyon avant de s'établir à Paris, où il épouse en août 1790 Marie-Anne-Suzanne Breton, veuve du relieur Pierre Bourlier (ou Bourrelier). Relieur d'art et collectionneur, il compte parmi sa clientèle les plus grands bibliophiles de la période, y compris Napoléon et ses frères. Après avoir vendu sa bibliothèque, il se retire en 1811 dans sa propriété de Meslay (Loir-et-Cher), dont il deviendra le maire en 1830-1833 et où il décédera en juillet 1840

  • Autre(s) graphie(s) : Brò. - Fils et successeur de l'imprimeur de Gérone Miguel (ou Miquel) Bro (m. 1780). Reçu imprimeur à Gérone en avril 1779. Rédige son testament le 20 déc. 1811 ; sa fille Rafaela Bro i Gordils, mariée à un architecte, est alors sa seule héritière désignée. N'est plus attesté par la suite

  • Ancien ouvrier imprimeur. Cité parmi les membres du "Club typographique" en nov. 1790. Membre du comité révolutionnaire de la section de l'Observatoire à partir de 1792. Arrêté après le 9-Thermidor (27 juillet 1794), il n'est libéré qu'en mars 1795. Figure en 1811 sur la liste des "imprimeurs non maintenus par les arrêtés de janvier et mars 1811" et répertoriés en fév. 1810

  • Nom patronymique : Elisabeth Esther Berthon. - Libraire. - Épouse Daniel Jean Changuion en 1767

    Travaille en association avec Petrus ou Bastiaan Den Hengst sous la raison "Changuion et Den Hengst" ; Den Hengst publie encore seul sous cette raison jusqu'en 1811

  • Autre(s) graphie(s) : Chaudrillé(e). - Ouvrier imprimeur établi à la faveur de la Révolution, avant le 16 déc. 1789. Membre du "Club typographique" dès nov. 1790. Il s'agit peut-être d'un Charles-Nicolas Chaudrillier, époux d'une Jeanne-Françoise Mazet, qui fait baptiser le 20 janv. 1798 paroisse Saint-Étienne-du-Mont un fils prénommé Charles-Marie-Auguste. Encore en activité en déc. 1810, lors de l'enquête des inspecteurs de la librairie qui déclarent son imprimerie "pauvre et dégoutante [...] ainsi que le personnage [... qui] met en gage quand il n'a pas de quoi boire" et imprime des "mar[r]ons". N'ayant pas reçu de brevet d'imprimeur en avril 1811, il doit se démettre

  • Variante(s) de prénom : François-Joseph. - Éditeur et imprimeur ; homme de lettres. - Avocat au parlement de Paris (avant 1790), il obtient le 30 août 1780 un privilège royal pour lancer à partir de 1781 des "Etrennes lyriques et anacreontiques" qu'il publie à son adresse privée. Établit une imprimerie à son domicile pour les publier : de 1790 à mars 1792 au moins, l'"Imprimerie de la rue des Nonnains-d'Hyères" (voir ce nom), puis à partir d'oct. 1792 au plus tard à 1799, l'"Imprimerie de la rue des Droits-de-l'Homme" (voir ce nom), imprimerie dirigée par Pierre-Étienne Chol(l)et (son parent ?) à partir de 1793. Se qualifie de membre de la Société littéraire de Bayeux à partir de 1790-1791. Un des membres de la commission nommée par la commune de Paris pour rédiger un rapport sur les spectacles en mars 1790. Auteur en 1807 d'un "Projet d'organisation de l'imprimerie-librairie..." (Paris, Migneret) et en 1810 d'"Idées sur la nécessité de former un asile littéraire..." (Paris, J.-G. Dentu). Cède la propriété du titre "Etrennes lyriques..." à Charles Malo en 1811. Auteur, en 1812 encore, sous le pseudonyme "M. D. J****", d'une "Critique raisonnée de la comédie... Les Deux Gendres..." et de "Le Fauteuil de M. Étienne, ouvrage presque académique..." (Paris, J.-G. Dentu)

  • Ouvrier imprimeur établi à la faveur de la Révolution sans figurer sur aucune liste officielle ni même sur l'"Almanach du commerce". Publications connues à partir de 1796. Lors de l'enquête menée par les inspecteurs de la librairie, en déc. 1810, on le dit "inscrit au Département comme compagnon imprimeur, sans taxe personnelle" et "associé de Dessein-Ferjeux", également ouvrier imprimeur, tenant atelier d'imprimerie en lettres et en taille-douce. D'après les inspecteurs, il ne produit alors qu'"ordures et mar[r]ons". Non admis au brevet d'imprimeur par les arrêtés de janv. et mars 1811

Organisations créées en 181151 documents

Organisations ayant cessé d'exister en 181116 documents

Organisations ayant débuté leur activité en 18111 document

  • Maison d'édition musicale. - Outre les oeuvres des grands compositeurs anglais du XXe siècle, la firme publie la revue musicale "Musical Times", fondée en 1844

Organisations ayant cessé leur activité en 18111 document

  • Maison d'édition musicale fondée à Paris pour 9 ans par acte de société du 5 août 1802 et ouverte en nov. suivant. Nicolo Isouard se retire de l'association en juillet 1807. À l'échéance des 9 années, la société est dissoute et le fonds ainsi que les planches gravées sont revendus au professeur de musique Jacques-Joseph Frey, qui obtient alors le droit de se dire pendant un an "successeur de MM. Cherubini, Méhul, Kreutzer, Rode et Boieldieu" (acte du 12 août 1811)

Œuvres créées en 1811134 documents

Œuvres terminées en 181138 documents

Spectacles représentés en 181142 documents

Documents publiés en 18112641 documents

  • Le 1r dimanche de la Promenade de Saint Cloud

    [estampe]

    [État avec la lettre]
    Description matérielle : 1 est. : gravure à l'eau-forte coloriée ; 22,1 x 31,1 cm (élt. d'impr.)
    Description : Technique de l'image : estampe. - eau-forte. - couleurs (impression)
    Sources : Catalogue des estampes, dessins et cartes de la Bibliothèque de l'Arsenal / par Gaston Schéfer, 1894, n°205 (29)
    Sources : Inventaire du fonds français, Graveurs du XIXe siècle, Tome 15, article Martinet (Aaron), n° 33
    Édition : , [1811]
    Éditeur commercial : Aaron Martinet (1762-1841)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb44469828q]
  • Les 2 Avares, comédie en 2 actes, mêlée d'ariettes, paroles de Fenouillot de Falbaire, musique de Grétry, représentée pour la première fois le 6 décembre 1770

    Description : Note : Théâtre de l'Opéra comique. Tome VII
    Édition : (Paris , 1811.)
    Auteur du texte : Charles-Georges Fenouillot de Falbaire (1727-1800)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb320996904]
  • 3 Grandes Marches à 4 mains pour le piano-forté, composées par F. Ries. 2e livre. Oeuvre 22...

    Description matérielle : 21 p. ; 24 x 33 cm
    Description : Note : Daté d'après : O. E. Deutsch "Musikverlagsnummern"
    Édition : Bonn : N. Simrock , [1811]
    Compositeur : Ferdinand Ries (1784-1838)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb432328476]
  • 3 Juillet 1811

    Description matérielle : 4 partitions ([23], [42], [20], [48] p.) : 30 x 22 cm
    Description : Note : Titre propre pris en bas des partitions du Menuet (n° 4) et de la Gavotte (n° 5). - Fait partie des divertissements de l'Empereur joués de 1801 à 1814 (voir partitions D. 18086 à D. 18168). - Contient selon la numérotation qui figure sur les partitions : 3. Allegretto (partition et matériel), 4. Menuet et tambourin (partition et matériel), 5. Gavotte (partition et matériel), 8. Allegretto (partition et matériel). - Parties de l'Allegretto (n° 3) :v[iolin]o 1 3 ex. (4 p. chacun), violino 2 3 ex. (4 p. chacun), alto 2 ex. (2 p. chacun), basso 4 ex. (2 p. chacun), clarinettes (2 p.), bassons (2 p.), cors (2 p.). - Parties du Menuet et tambourin (n° 4) : v[iolin]o 1 3 ex. (4 p. chacun), viol[ino] 2 4 ex. (4 p. chacun), alto 2 ex. (4 p. chacun), basse 6 ex. (4 p. chacun), petite flute (2 p. ), clarinetti (4 p.), fagotti (4 p.), fagotti (4 p.), corni (3 p.). - Parties de la Gavotte (n° 5) : viol[ino] 1 4 ex. (2 p. chacun), viol[ino] 2 3 ex. (2 p. chacun), alto 2 ex. (2 p. chacun), basse 4 ex. (2 p. chacun), flute (1 p.), corni (3 p.) . - Parties de l'Allegretto (n° 8) : viol[ino] 1 3 ex. (5 p. chacun), viol[ino] 2 3 ex. (5 p. chacun), alto 2 ex. (4 p. chacun), basse 4 ex. (4 p. chacun), flauti (6 p.), clarinettes (6 p.), fagotti (4 p.), corni (5 p.). - Mention ms. au crayon rouge au bas de la partition du Menuet et tambourin (n° 4) : "3 Juillet 1811". - Mention ms. au crayon rouge du nom d'un exécutant sur la première page d'une des parties de basse du Menuet (n° 4) : "Norblin". - Sur la deuxième page de cette même partie, mention ms. au crayon rouge : "3. Scènes entre ce Mor[ceau].". - Mention ms. à l'encre au bas de la partition de la Gavotte (n° 5) : "3 Juillet 1811". - Collettes, rayures et annotations pour l'exécution
    Filigranes : J. Berger
    Filigranes : F.M
    Édition : , 1811
    Adaptateur : François-Charlemagne Lefebvre (1775-1839)
    Interprète : Louis-Pierre-Martin Norblin (1781-1854)
    Fabricant du papier : Jacques Berger (fabricant de papier)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39621338t]
  • 3 Sonatines d'une difficulté progressive : pour le piano-forte : liv. 1, composées par Jos. Schmid

    Description matérielle : 9 p., 24 x 33 cm
    Description : Note : Daté d'après O. E. Deutsch
    Édition : Maience : B. Schott , [ca 1811]

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43260069f]
  • A a b c d e f...

    Description matérielle : [8] p.
    Description : Note : Titre de départ. - Imprimé en caractères gothiques et romains
    Édition : , 1811
    Imprimeur-libraire : David Du Mortier (imprimeur-libraire, 17..-18..), David Du Mortier (1757?-1818)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39123017n]
  • Aanleiding tot de spelkunst voor de jeugd

    Description matérielle : [31] p.
    Description : Note : Méthode pour apprendre à épeler
    Édition : , 1811
    Imprimeur-libraire : David Du Mortier (imprimeur-libraire, 17..-18..), David Du Mortier (1757?-1818)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb391243616]
  • Aanteekeningen op eene reize van Parijs naar Napels door het Tirolsche, en van daar door Zwitserland en langs den Rhijn terug naar Holland, door Adriaan Van der Willigen...

    Description matérielle : 3 vol. in-8° , titre gr. au 1er vol., avec portrait par Vilyn d'après W. Hendriks., pl. gr. par Wisser Bender d'après X. Gatta et J. Grandjean au 2e vol.
    Édition : Haarlem : A. Loosjes Pz. , 1811-1813
    Auteur du texte : Adriaan Van der Willigen (1766-1841)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31533698x]
  • Abradete e Dircea

    Description matérielle : In-16, 70 p.
    Édition : Milan : [s.n.] , 1811
    Auteur du texte : Luigi Romanelli (1751-1839)
    Auteur ou responsable intellectuel : Luigi Romanelli (1751-1839)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb44002542t]
  • Abrégé de Boudot, ou Dictionnaire latin-français à l'usage des classes inférieures, par M. Auvray,...

    Description matérielle : In-12, VIII-451 p.
    Édition : Paris : Périsse et Compère , 1811
    Auteur du texte : Jean Boudot (1651?-1706)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30139524q]

Citer la page

  • Permalien :

Télécharger les données