Auteurs nés en 1825847 documents

Auteurs morts en 1825400 documents

Personnes ayant débuté leur activité en 182544 documents

  • Fabricant de globe, dessinateur et graveur

  • Variante(s) de prénom : Eugène. - Libraire et journaliste. - Natif de Rouen. En 1818, fonde et dirige avec Léon Thiessé le périodique "Lettres normandes, ou Petit Tableau moral, politique et littéraire". Publie de 1818 à 1823 "L'Observateur des modes". Également auteur d'ouvrages de vulgarisation et pour la jeunesse. Breveté libraire à Paris le 20 sept. 1825. Publie aussi sous la raison "Librairie de la jeunesse". Décédé avant le 14 janv. 1830, date à laquelle François-Pierre Parent-Desbarres est breveté libraire en sa succession

  • Nom patronymique : Thérèse-Victoire Bauche. - Imprimeur-libraire ; imprimeur de la Ville [de Paris] ; imprimeur du Roi (1826) ; de l'École de musique et de déclamation. - Fille de l'imprimeur-libraire parisien Jean-Baptiste-Claude II Bauche. Épouse en premières noces (fév. 1779) Antoine Vinchon, procureur au parlement de Paris. Veuve après 1789, elle se remarie le 1er janv. 1805 avec l'imprimeur-libraire Christophe-Jean-François II Ballard. Dite alors âgée de 65 ans, elle lui succède à sa mort (16 déc. 1825), avant d'être brevetée imprimeur et libraire le 14 fév. 1826. Décédée à Paris en nov. 1829. Auguste-Jean-Baptiste Vinchon (1789-1855), son fils du premier mariage, est breveté en sa succession le 27 janv. 1830

  • Autre(s) graphie(s) : Balzac, Honoré. - Romancier, auteur dramatique, journaliste, imprimeur, fondeur de caractères et éditeur. - Né à Tours, fils d'un administrateur de l'hospice de la ville. Après des études de droit, se lance dans la carrière littéraire vers 1820 et compose des tragédies et des romans noirs ou sentimentaux, sous pseudonyme. Se lance dans l'édition de classiques illustrés en 1825. Breveté imprimeur le 1er juin 1826. S'associe en 1827 avec le prote de son imprimerie, André Barbier, pour monter une fonderie de caractères. En faillite en 1828, il cède l'entreprise à son associé, qui sera breveté imprimeur le 26 sept. 1828. En 1829, publie "La Physiologie du mariage", qu'il signe "Balzac". Compose entre 1830 et 1840 "Les Contes drolatiques" et les premiers romans, "Les Chouans", "La Peau de chagrin", "Le Père Goriot", "Le Lys dans la vallée", d'un vaste ensemble romanesque qu'il nommera en 1841 "La Comédie humaine", soit plus de 90 œuvres constituant une fresque de la société française de la Révolution à la fin de la monarchie de Juillet. Tenté par l'action politique, il se porte candidat légitimiste aux élections de 1832 et échoue. Chroniqueur régulier dans les principaux journaux, il reprend et édite en 1835 "La Chronique de Paris, journal politique et littéraire". Président de la Société des gens de lettres (1839). Décédé à Paris en août 1850

  • Imprimeur-libraire. - Natif d'Arbois (Jura), fils d'un Antoine-François-Xavier Barbier, négociant. Se forme chez l'imprimeur d'Arbois Anatole Javel, chez qui il travaille ensuite un an. Aurait travaillé ensuite à Paris chez les imprimeurs Alexandre Lachevardière, Joseph Tastu et Thomas-François Rignoux. S'installe dès 1822 à Argentan, où il est prote chez l'imprimeur Toussaint-François Marre. Épouse le 4 sept. 1825 Désirée-Zéphirine Marre, fille de T.-F. Marre. Ce dernier se démet en faveur de son gendre, Jean-Denis Barbier, breveté imprimeur à Argentan le 4 oct. 1825. Son imprimerie est alors estimée 28 000 francs. Imprime les "Affiches, annonces et avis divers d'Argentan" entre 1826 et 1832. L'"Annuaire des imprimeurs" de 1835 indique que J.-D. Barbier est également libraire. Aurait été maire d'Argentan et président du tribunal de commerce. En juillet 1866, on le dit sur le point de céder son fonds à son gendre Moisson, alors employé par la maison d'édition Plon à Paris. Décédé à Argentan le 30 mars 1875 ; dit alors âgé de 72 ans. Sa fille, veuve Potet, lui succède

  • Homme politique ; imprimeur. - Natif de Paris, fils d'un receveur de l'Enregistrement. Après des études au collège Sainte-Barbe, il exerce comme ouvrier imprimeur. Breveté imprimeur à Paris le 1er juillet 1825 en succession de Julien-Léonard Chanson. Un héritage lui permet de se démettre de son brevet d'imprimeur le 23 oct. 1829 en faveur de Zéphyr-Denis Poussin et de devenir propriétaire foncier dans le département de l'Eure-et-Loir. Devient après la révolution de 1830 maire de Bailleau-l'Évêque (Eure-et-Loir), puis conseiller général du même canton en 1836. Candidat de l'opposition démocratique, il échoue aux élections de 1846 à Chartres. Favorable à la révolution de 1848, il devient commissaire de la République et est élu le 23 avril 1848 représentant de l'Eure-et-Loir à l'Assemblée constituante, mais ne se rallie pas à Louis-Napoléon Bonaparte. Élu en mai 1849 représentant de l'Eure-et-Loir à l'Assemblée législative, il siège dans l'opposition. Après le coup d'État du 2 déc. 1851, il échoue à se faire élire aux législatives de fév. 1852 puis à celles de juin 1857. Retiré à Paris, il décède toutefois à Bailleau-l'Évêque en août 1886

  • Autre(s) graphie(s) : Berdalle de La Pommeraye ; Berdalle de La Pommeraie. - Imprimeur ; dessinateur et imprimeur lithographe ; propriétaire et gérant de journaux. - Natif de Bègles (Gironde), fils d'un Pierre Berdalle. Épouse à Paris le 4 mai 1824 Anne-Françoise-Jeanne Panthot de Longe (1801-18..). Breveté imprimeur lithographe à Paris le 1er fév. 1825, en remplacement de Noël Clouet. En difficultés financières à Paris, il se démet en faveur d'Eusèbe Herbert, breveté imprimeur lithographe le 11 mars 1828. Breveté imprimeur le 17 juin 1834 à Rouen, où son épouse est déjà brevetée imprimeur lithographe depuis le 5 mai 1829. Imprime les périodiques : "Le Frondeur" entre le 23 août 1835 et le 3 juillet 1836 ; "Le Corsaire rouge" entre le 15 mars 1840 et le 10 mai 1840 ; "Le Gratis de Rouen et des départements de la Seine-Inférieure et de l'Eure" entre le 8 janv. 1841 et le 28 janv. 1844 ; et "L'Impartial de Rouen, de la Seine-Inférieure et de l'Eure" entre le 11 juillet 1849 et le 29 fév. 1852. Se démet en faveur de Pierre Saint-Evron (1795-1865), docteur en médecine et l'un de ses créanciers, breveté le 20 oct. 1853, qui rachète son imprimerie et son brevet pour 25 000 francs. Aurait ensuite tenté de retravailler à Paris. Décédé à Paris en mai 1871 (acte de décès du 22 sept. 1871), alors veuf et qualifié de rentier. Père de l'homme de lettres Pierre-Victor-Henri Berdalle de La Pommeraye (1839-1891)

  • Papetier actif à Saint-Aubin-des-Ormeaux de 1825 à 1833 environ, puis marchand-cartier actif à La Roche-sur-Yon de 1833 à 1855. - Fils de Jean-Baptiste Bizière, papetier, et frère de Claude Bizière, papetier. - Epouse Victoire Pellerin vers 1824. - Maire de Saint-Aubin-des-Ormeaux en 1832 et 1833. - Son fils Pierre est marchand-cartier à son tour, son fils Eugène est relieur

  • Autre(s) graphie(s) : Bouchard-Huzard père (L.). - Imprimeur-libraire. - Natif de Tréauville (Manche), fils de cultivateur, il rejoint vers 1797 son frère aîné, professeur de sciences à Pontlevoy (Loir-et-Cher) puis, dès 1801, commence lui-même à enseigner les mathématiques à Orléans, dans un établissement qu'il dirige à partir de 1804. Devenu en 1811 principal du collège de Nogent-le-Rotrou, il doit le quitter en 1823. Monte alors à Paris et y achète une imprimerie. Breveté d'abord imprimeur le 22 mars 1825, en succession de Jacques Mac Carthy, sous le nom de Louis Bouchard, il se démet en 1828 et Jean-Baptiste Gondelier est breveté en sa succession le 12 sept. 1828. Breveté à nouveau imprimeur, cette fois sous le nom de L. Bouchard-Huzard, en succession de sa belle-mère, veuve de Jean-Baptiste Huzard (1767-1849), le 30 mai 1839, il gère en fait l'établissement depuis déjà 15 ans env. Publie principalement des ouvrages ayant trait à l'agriculture, à l'horticulture, à l'élevage et à l'art vétérinaire. Membre fondateur de la Société d'agriculture de la Seine et membre de plusieurs autres sociétés savantes. Auteur aussi de notices biographiques et éditeur des "Annales de l'agriculture française" en 1840-1841. Mort subitement, à Paris, le 11 déc. 1841. Sa veuve, née Adèle-Joséphine Huzard et brevetée imprimeur le 21 janv. 1842, lui succède sous la raison "Veuve Bouchard-Huzard". Son fils Jean-Baptiste-Louis-Honoré (dit Louis) Bouchard (-Huzard) (1824-1873), lui aussi propriétaire et l'un des rédacteurs des "Annales de l'agriculture française", sera secrétaire général de la Société centrale d'horticulture, auteur de nombreux ouvrages et bibliographies relatifs à l'agriculture, notamment sur les constructions rurales, et de notices biographiques

  • Libraire-éditeur. - Fils d'un huissier. Breveté libraire à Paris le 1er mars 1825 en succession d'Adélaïde-Julie-Antoinette Huet. Qualifie en 1825 son établissement de "Grand Magasin de pièces de théâtre, anciennes et nouvelles, de A.-G. Brunet, libraire-éditeur, successeur de Mme Huet". À partir de 1825, dirige avec le libraire (Pierre-Denis-) Charles Fruger (1798-18..) la succursale bruxelloise du libraire Alexis Eymery. Achète, avec P.-D.-C. Fruger en 1827, le fonds d'A. Eymery. Exercent sous la raison "(A.) Eymery, Fruger et compagnie". Se retire rapidement de l'association, laissant la place à son frère Jean-François-Claude Brunet. Décédé peu avant le 24 mai 1870, date à laquelle son brevet est transmis à sa veuve, née Pélagie-Apolline Magot, dite alors âgée de 57 ans

Personnes ayant cessé leur activité en 182552 documents

  • Peut-être d'origine française. Exerce à Madrid dès 1805. En 1811, il est associé à Delcasse, exerçant sous les raisons "Alban et Delcasse", "Albán y Delcasse" ou "Imprimerie et librairie militaire de Alban et Delcasse". Durant l'occupation française en Espagne, il qualifie son établissement d'"Imprimerie de l'armée française (en Espagne)" ou d'"Imprimerie des armées impériales en Espagne". Exerce à partir de 1822 sous la raison "Albán y compañía". Ne semble plus en activité au-delà de 1825

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur du Roi (1814) (et de ses Menus Plaisirs, de S. A. R. Monsieur et de S. A. R. Monseigneur le duc de Berry) ; imprimeur de la préfecture de la Seine. - Fils et successeur de l'imprimeur-libraire parisien Pierre-Robert-Christophe Ballard. Breveté imprimeur en sa succession le 3 mai 1813 (brevet renouvelé le 15 oct. 1816) et libraire le 18 sept. 1820. Imprime le "Journal universel des sciences médicales", le "Journal des théâtres" et le "Journal général d'affiches" ainsi que les livrets du Salon. Décédé à Paris en déc. 1825. Veuve brevetée imprimeur et libraire en sa succession le 14 fév. 1826

  • Autre(s) graphie(s) : Baumgaertner. - Libraire. - Avocat de formation, il rachète la librairie de Johann Gottlob Schladebach ; également littérateur et publiciste

  • Imprimeur. - Baptisé à Londres le 17 déc. 1759. Fils, apprenti (mars 1774 - mars 1781) puis successeur de l'imprimeur de Londres Thomas I Bensley (m. 1789). Établi en 1781. Met au point une presse mécanique à vapeur et retiration peu avant 1811. Son entrepôt de Bolt court (nov. 1807) puis son atelier (juin 1819) sont détruits par des incendies. Encore en activité en 1825. Décédé à Londres le 1er sept. 1835

    Travaille en association avec son fils Benjamin Bensley à partir de 1816 sous la raison "(T.) Bensley and son", puis "Bensley and sons" à partir de 1818, date à laquelle un autre fils, Joseph Bensley, les rejoint

  • Imprimeur-libraire. - Né à La Rochepot (Côte-d'Or). Entre en apprentissage de libraire à Paris le 15 janv. 1788. Établi à Paris dès 1789. Se qualifie en 1792 de "libraire-commissionnaire", notamment pour la province. N'exerce plus à Paris après l'an III (1794-1795). S'établit ensuite à Semur-en-Auxois (Côte-d'Or). Il y reprend avec Noël Lereuil (1766-1841) l'imprimerie-librairie Junot en 1797. Exercent sous la raison "Berry et Lereuil". Breveté imprimeur à Semur-en-Auxois le 15 juillet 1811 (brevet renouvelé le 20 nov. 1818) et libraire le 1er janv. 1813 (brevet renouvelé le 1er août 1818). Se retire et transmet son brevet d'imprimeur à Noël Lereuil en juin 1825. Décédé à Semur-en-Auxois en avril 1844

  • Autre(s) graphie(s) : Brunet fils. - Libraire. - Fils du libraire parisien Thomas Brunet (1744-1824), établi en association avec son père dès 1804. Breveté libraire le 1er oct. 1812 ; brevet renouvelé le 24 mars 1820. Bibliographe et bibliophile, rédacteur de nombreux catalogues ; auteur dès 1802 du supplément au "Dictionnaire bibliographique des livres rares" et surtout du fameux "Manuel du libraire et de l'amateur de livres" (1re éd., 1810 ; 5e éd., 1860-1865). Peu après la mort de son père, se retire de la librairie pour ne se consacrer qu'à la bibliographie et à la bibliophilie. Auguste Sautelet est breveté libraire en sa succession le 22 mars 1825

  • Imprimeur-libraire ; libraire et imprimeur du clergé. - Fils de l'imprimeur-libraire d'Annecy Jean-Baptiste Burdet. Tient une imprimerie à Moûtiers avant de revenir à Annecy travailler avec son père, puis lui succéder. Emprisonné en même temps que son père du 24 juillet au 17 oct. 1766 pour avoir imprimé un pamphlet contre la république de Genève, le "Dictionnaire des négatifs". Breveté imprimeur à Annecy le 15 juillet 1811 et libraire le 1er janv. 1813

    À partir de 1819, travaille en association avec son fils Aimé-Antoine Burdet

  • Autre(s) graphie(s) : Clô. - Imprimeur-libraire. - D'origine italienne (l'enquête des inspecteurs de la librairie de 1810 le qualifie encore d'"Italien"). Directeur de l'Imprimerie des Sourds-Muets, de 1806 à 1813 au moins. Breveté imprimeur le 1er avril 1811 ; brevet renouvelé le 15 oct. 1816. Louis-Camille-Eugène Vieillard-Duverger est breveté en sa succession le 2 août 1825

  • Libraire. - Natif de Saint-Germain-la-Feuille (aujourd'hui commune de Source-Seine, Côte-d'Or), il se fixe à Dijon à partir de 1775. En apprentissage de libraire à partir du 19 août 1781. Reçu libraire à Dijon le 9 juin 1788, après examen le 14 mai précédent, il acquiert la maison natale de Jacques-Bénigne Bossuet où il installe sa librairie et dont il fait changer la façade en 1799. Emprisonné le 12 nov. 1793 au château de Dijon. Rédacteur et imprimeur du "Journal de la Côte-d'Or" à partir de 1809. Breveté libraire le 1er janv. 1813 (brevet renouvelé le 16 juillet 1818). Se démet en faveur de Louis-Alexandre Bonnefond-Dumoulin, breveté le 22 nov. 1825. Décédé à Dijon en nov. 1833

  • Imprimeur-libraire. - Fils de l'imprimeur-libraire parisien Pierre-Denis Couturier. Établi peu après frimaire an IV (nov.-déc. 1795). Breveté imprimeur le 1er avril 1811 (brevet renouvelé le 15 oct. 1816). Se démet en faveur de Michel-Victor Cabuchet, ancien imprimeur de Besançon, breveté en sa succession le 18 janv. 1825

Organisations créées en 182567 documents

  • Cette abbaye de Trappistes s'est établie en 1825 dans l'ancienne abbaye d'Augustins d'Oelenberg

  • Éditeur musical. - Fonds absorbé : Charles Laffillé. - Racheté par Colombier en 1838

  • Corps des instructeurs de l'École nationale d'équitation. - Formation relevant de l'École d'application de l'arme blindée et cavalerie de Saumur, le Cadre noir (ou Écuyers du Manège de Saumur) a été rattaché à l'École nationale d'équitation le 16.05.1972

  • Librairie fondée par Gennaro Casella. - Spécialisée dans les autographes, cartes, estampes, dessins et les livres illustrés du 15e au 19e siècle

  • L'Ordre des Chartreux hérita en 1825 de la chapelle Notre-Dame-de Pitié de Mougères et des bâtiments construits par les Dominicains. Les Chartreux durent s'exiler en 1901. L'Ordre racheta la propriété en 1936, et les Chartreux de la maison de refuge de La Cervara s'y établirent. - En 1977, la Chartreuse de Mougères est cédée à la Famille monastique de Bethléem, de l'Assomption de la Vierge et de saint Bruno

  • Comité créé autour de Chateaubriand pour venir en aide aux Grecs pendant la guerre d'indépendance (1822-1830). - Probablement dissous fin 1831 d'après un avis daté 19 décembre 1831 en tête des "Lettres et documents officiels relatifs aux derniers événements de la Grèce", Paris, 1831

  • A pour objet l'exécution des travaux destinés à l'établissement d'un pont, d'une gare et d'un port à Grenelle. - Mise en liquidation en 1878

Organisations ayant cessé d'exister en 182510 documents

  • Le 29 jan. 1613 un "college van aalmoezeniers" est instauré à Amsterdam, ceux qui y siègent doivent s'occuper des pauvres. Une partie d'un ancien couvent est transformé en maison des pauvres : le Aalmoezeniershuis. En 1666 les membres du "college van aalmoezeniers" obtiennent la construction d'un orphelinat, ils deviennent alors les régents de ce "Aalmoezeniersweeshuis". En 1825 l'orphelinat ferme ses portes, ses biens sont repris par le Inrichting voor stadsbestedelingen

  • Papeterie active à Chalette-sur-Loing entre 1784 et 1825

  • Compagnie anglaise d'exportation et d'échanges commerciaux avec le Moyen-Orient, la Turquie en particulier

  • Librairie et maison d'édition en activité à Paris dès 1821. Ne semble plus exercer au-delà de 1825

  • Société d'édition de musique. - À ne pas confondre avec le "Magasin de musique dirigé par MM. Cherubini, Méhul, Kreutzer, Rode, Isouard et Boieldieu" (1802-1811). - Dirigé par Bernard Sarrette puis Étienne Ozi (1797?-1813). - Fonds vendu à Janet et Cotelle après le 6 août 1825

  • Maison d'édition attestée à Paris à partir de 1821 à l'adresse de la rue de la Monnaie. Diffuse le périodique "Le Miroir des spectacles, des lettres, des mœurs et des arts" du jeudi 15 fév. 1821 au mardi 24 juin 1825. Ne semble plus en activité (au moins à cette adresse) au-delà de 1825.

  • Issu en 1679, avec celui de Saxe-Saalfeld, du duché de Saxe-Gotha. Partagé en 1825 à l'extinction de la famille

  • Salle construite sur les plans de Brongniart. Inaugurée en août 1791 et fermée en 1825. Le bâtiment fut démoli en 1899. La salle connut des noms successifs : théâtre des Amis de la Patrie, théâtre Louvois, théâtre de l'Impératrice. Elle accueillit la troupe de l'opéra de 1820 à 1821

Organisations ayant débuté leur activité en 18251 document

  • Librairie en activité à Paris à partir de 1825. Fondée par la veuve De Wincop, née (Catherine-) Suzanne Malon. Brevetée libraire à Rochefort (Charente-Maritime) le 1er janv. 1813 (brevet renouvelé le 18 juillet 1818), elle échange le 20 juin 1820 ce brevet contre un brevet de libraire pour Paris. Exerce à partir de 1825 sous la raison "Librería de la viuda de Wincop". Ne semble plus en activité au-delà de 1837. À distinguer de la "Librería hispano-americana", en activité de 1830 à 1834 à Paris, rue de Richelieu, n° 60

Organisations ayant cessé leur activité en 18252 documents

  • Librairie et maison d'édition en activité à Paris dès 1821. Ne semble plus exercer au-delà de 1825

  • Maison d'édition attestée à Paris à partir de 1821 à l'adresse de la rue de la Monnaie. Diffuse le périodique "Le Miroir des spectacles, des lettres, des mœurs et des arts" du jeudi 15 fév. 1821 au mardi 24 juin 1825. Ne semble plus en activité (au moins à cette adresse) au-delà de 1825.

Œuvres créées en 1825159 documents

Œuvres terminées en 182513 documents

Spectacles représentés en 182524 documents

Documents publiés en 18255883 documents

  • 18ème Division Militaire [Bourgogne et Champagne méridiona le]. Echelles, 35. 000 Mètres [=Om. 057 ; 1 : 600 000 env]

    Description matérielle : 1 flle avec limites en coul. : 600 x 550
    Description : Note : Pl. 19 de : Atlas communal. - Donne les limites des contours, indique les routes et les chemins, les étapes, les postes, les forts, etc. . - Tableau dans les marges à g. et à dr. . - Vers 1825
    Édition : [S.l.] : [s.n.] , [ca 1825]
    Auteur du texte : Jean Baptiste Louis Charle
    Autre : Philippe Dumortier (1789-18..)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40636587v]
  • 18ème Division Militaire [Bourgogne et Champagne méridionale]. Echelles, 35. 000 Mètres [= Om. 057 ; 1 : 600 000 env]

    Description matérielle : 1 flle avec limites en coul. : 600 x 550
    Description : Note : Pl. 19 de : Atlas communal. - Donne les limites des cantons, indique les routes et les chemins, les étapes, les postes, les forts, etc. . - Tableau dans les marges à g. et à dr. . - Vers 1825
    Édition : [S.l.] : [s.n.] , [ca 1825]
    Graveur : Philippe Dumortier (1789-18..)
    Autre : Jean Baptiste Louis Charle

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb406011706]
  • 18ème Division Militaire [Bourgogne et Champagne méridionale]. Echelles, 35. 000 Mètres [= Om. 057 ; 1 : 600 000 env]

    Description matérielle : 1 flle avec limites en coul. : 600 x 550
    Description : Note : Pl. 19 de : Atlas communal. - Donne les limites des cantons indique les routes et les chemins, les étapes, les postes, les forts, etc. . - Tableau dans les marges à g. et à dr. . - Vers 1825
    Édition : [S.l.] : [s.n.] , [ca 1825]
    Graveur : Philippe Dumortier (1789-18..)
    Autre : Jean Baptiste Louis Charle

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb406011690]
  • 1er Caprice : pour le piano-forte... composé par, Henri Herz, op. 32

    Description matérielle : 14 p., 33 cm
    Description : Note : Daté d'après O. E. Deutsch : MusikVerlagsNummern
    Édition : Bonn : Simrock , [ca. 1825]
    Compositeur : Henri Herz (1803-1888)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb430488554]
  • 1ère vue générale de Rouen prise de l'île La Croix.

    Description matérielle : est. : grav. sur cuivre ; 195 x 300 mm (im.), 365 x 550 mm (f.)
    Description : Note : En bas à gauche: "déposé" - A droite: "L.Garneray del et sculp.
    Édition : [S.l.] : [s.n.] , 1825-1829
    Dessinateur : Louis Garneray (1783-1857)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb441958114]
  • "1e" Sérénade pour flûte, violon et alto. Composée par L. van Beethoven. Oeuv. 25...

    Description matérielle : 3 parties, 34,5 cm
    Description : Note : Daté d'après Hopkinson. - Titres et indic. en vue de l'exécution de la main de Pierre Baillot, avec son monogramme, au crayon. - Fl. pag. 66-71 ; vl. pag. 84-89 ; viola pag. 76-81
    Édition : Paris : Richault , [ca 1825]
    Compositeur : Ludwig van Beethoven (1770-1827)
    Auteur ou responsable intellectuel : Pierre Baillot (1771-1842)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb42839995x]
  • Le 21 janvier, ou la Malédiction d'un père

    Description matérielle : 3 vol. in-12
    Description : Note : Par Étienne-Léon de Lamothe Langon, d'après Barbier
    Édition : Paris : Pollet , 1825
    Auteur du texte : Étienne-Léon de Lamothe-Langon (1786-1864)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30729855n]
  • Les 24 Matinées : exercices pour le violon... par P. Gaviniés

    Description matérielle : 49 p., 35 cm
    Description : Note : Daté d'après Hopkinson
    Édition : Paris : Janet et Cotelle , [1825]
    Compositeur : Pierre Gaviniès (1728-1800)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43008378k]
  • 25 Etudes pour le piano ou. Introduction à celles de J. B. Cramer... par H.J Bertini jne. Op. 29. 1er livre...

    (4e édition)
    Description matérielle : In-fol., 35 p., titre orn.
    Édition : Paris : H. Lemoine , [ca 1825]
    Compositeur : Henri Bertini (1798-1876)
    Éditeur scientifique : Henri Bertini (1798-1876)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb42850701f]
  • "28e" Concerto pour le violon avec accompagnement d'orchestre... par J. B. Viotti. Lettre H. [Giazotto 143]. [W I : 28]

    Description matérielle : Parties de violon principal, 1er, 2e v.ons, altos et v.celle
    Description : Note : Daté d'après C. Hopkinson, A Dictionary of Parisian music publishers. - Indications au crayon pour l'exécution (pour l'ex. de la Partie de violon principal)
    Édition : Paris : Janet et Cotelle , [ca 1825]
    Compositeur : Giovanni Battista Viotti (1755-1824)
    Ancien possesseur : Pierre Baillot (1771-1842), Eugène Sauzay (1809-1901)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb433240839]

Citer la page

  • Permalien :

Télécharger les données