Auteurs nés en 18461060 documents

Auteurs morts en 1846357 documents

Personnes ayant débuté leur activité en 18467 documents

  • Autre(s) graphie(s) : Begat. - Imprimeur-libraire. - Journaliste. - Conservateur de la bibliothèque de la ville de Nevers et conseiller municipal de Nevers. - Fils du professeur de langues, horloger et journaliste neversois Claude Bégat (1778 - 14 oct. 1835). - Imprimeur-libraire à Nevers de 1846 à 1872 au moins. - Imprime notamment les périodiques "La Sentinelle" (mars-avril 1848), "L'Impartial de la Nièvre" dans les années 1860, "La Tribune nivernaise" (oct. 1870 - janv. 1872) et l'"Almanach général de la Nièvre...". - Poursuivi en justice en raison des positions jugées extrémistes de "La Tribune nivernaise", il est condamné à 6 mois de prison avec le gérant et le directeur du journal, mais s'enfuit en Suisse où il séjourne 5 ans, ayant confié son imprimerie à l'un de ses ouvriers. - Plus tard conservateur de la bibliothèque de Nevers. - Auteur notamment d'une "Notice sur l'imprimerie à Nevers" (Nevers, 1864) et de "Un siècle en arrière ; examen du compte général... du duché de Nivernois..." (Nevers, 1879). - Décédé à Nevers le 26 janv. 1889 ("Almanach général de la Nièvre pour l'année 1890...", p. 319)

  • Actrice au Théâtre des Folies dramatiques. - crée le rôle de la rose dans "Les amours d'une rose" en 1846

  • Imprimeur-libraire, fondeur de caractères et éditeur. - Natif de Paris. Apprenti puis ouvrier à l'imprimerie parisienne Firmin-Didot, il est ensuite prote de l'imprimerie d'Henri Fournier. Breveté imprimeur à Paris en 1846. Membre de la 10e puis de la 11e légion de la garde nationale de Paris, il participe aux journées de juin 1848. Imprimeur notamment des éditions d'Alphonse Lemerre. Inventeur en 1868 d'un procédé d'empreinte destiné à la stéréotypie. Auteur d'ouvrages professionnels et techniques, dont le "Manuel de l'apprenti compositeur" (1re éd., 1871 ; 4e éd., 1891), et de poésies ("Fautes d'un imprimeur", 1885). Se retire en 1876 en faveur de son prote A. Quantin, directeur de son imprimerie depuis 1873, qui lui succède. Décédé à Paris en juillet 1886

  • Acteur de théâtre

    Directeur de théâtre

  • Actrice au Théâtre des Folies dramatiques en 1840-1850

  • Actrice au théâtre des folies dramatiques dans les années 1840

  • Peintre-décorateur français ayant travaillé à l'Opéra dans les années 1840

Personnes ayant cessé leur activité en 184633 documents

  • Graveur, éditeur et marchand d'estampes ; éditeur de livres et de périodiques d'architecture. - Natif de Claville (Eure), fils d'un ouvrier agricole. Frère aîné du marchand d'estampes Charles Bance (1771-1863) dit "Bance jeune". Orphelin à 9 ans, Jacques-Louis Bance est mis en apprentissage chez un maître sellier d'Évreux. Après avoir travaillé en qualité de compagnon sellier en Normandie, notamment à Dieppe, il se fixe en 1787 à Paris où il est d'abord reçu maître sellier. Se tourne vers la gravure dès 1789. Exécute notamment des scènes historiques qu'il vend chez lui ou fournit à des marchands d'estampes. S'établit lui-même éditeur et marchand d'estampes. Beau-frère (fév. 1792) du géographe Jean-Denis Barbié du Bocage. Met au point pour l'exportation un système d'expédition des gravures sous verre dont il garde le secret. Beau-père (avril 1813) du marchand d'estampes Jean-Baptiste Caillard (1776-1833). Se spécialise progressivement dans l'édition de livres à figures et d'ouvrages d'architecture. Associé à son fils Balthazar Bance (1804-1862) sous la raison "Bance aîné et successeur" de 1831 à 1846. Décédé à Paris en mars 1847. Balthazar Bance lui succède seul dès 1846

  • Libraire. - Issu d'une famille d'artisans vaudois installée à Genève à la fin du XVIIe siècle. Fils du libraire et bourgeois (1790) de Genève François Cherbuliez (1735-1809), propriétaire d'un cabinet de lecture puis d'un "cabinet littéraire". Gendre (1791) d'Isaac Cornuaud, homme politique genevois descendant de réfugiés poitevins. D'abord commis et "procureur" de l'imprimeur-libraire genevois Gaspard Joël Manget, il fonde en association avec celui-ci une librairie en 1806. Breveté libraire le 1er janv. 1813. Reprend la librairie à son seul nom en 1829 (et peut-être dès 1824). Possède une importante succursale à Paris. Tient par ailleurs un commerce de vins. Emploie son fils (Gaspard Louis) Joël Cherbuliez (1806-1870) en qualité de commis dans la librairie Manget-Cherbuliez, avant de l'envoyer en 1829 travailler dans la succursale parisienne alors dirigée par Louis-Victor-Théophile Ballimore. En 1846, est remplacé par Joël Cherbuliez, qui avait réintégré la librairie paternelle à Genève dès 1839. Également père de la romancière et traductrice (Marie-) Isaline Tourte (-Cherbuliez) (1793-1863), du théologien et helléniste Jean-Louis André Cherbuliez (1795-1874), du publiciste, avocat et économiste Antoine-Élysée Cherbuliez (1797-1869), des traductrices Caroline (1801-18..) et A(n)drienne (1804-18..) Cherbuliez

  • Imprimeur et imprimeur lithographe. - Natif de Clermont (Oise), fils de l'imprimeur-libraire clermontois Louis-Armand I Danicourt. Épouse la fille de Mme Huet-Perdoux, veuve de Robert-Frédéric Huet, imprimeur-libraire à Orléans, à l'imprimerie de qui il succède, sous le nom de "Danicourt-Huet". Breveté imprimeur en lettres le 26 oct. 1824 et imprimeur lithographe le 20 avril 1829. Imprime les "Mémoires de la Société des sciences" d'Orléans de 1825 à 1846

    À partir de 1840, travaille en association, sous la raison "Danicourt et Pagnerre", avec Étienne-Édouard Pagnerre, qui succédera à ses brevets le 29 mai 1846

  • Variante(s) de prénom : Antoine-Arnould. - Autre(s) graphie(s) : D'Arnault ; Darnaud ; Maurand ; Morand. - Imprimeur-libraire ; imprimeur du département du Loiret ; imprimeur du district [d'Orléans] ; imprimeur et membre de la Société des amis de la Constitution ; imprimeur de la Société [populaire] ; imprimeur de la préfecture (, et de la mairie) ; imprimeur du tribunal civil. - Successeur de Jacob-Sion et gendre (1788) de l'imprimeur-libraire Maurant. Franc-maçon. Breveté imprimeur le 15 juillet 1811 (brevet renouvelé le 20 nov. 1818) et libraire le 1er janv. 1813 (brevet renouvelé le 21 juillet 1818). Imprime les "Affiches d'Orléans" à partir de 1814. Cède en 1833 son établissement à son gendre Hippolyte-Alexandre-Casimir Coignet, mais semble avoir continué à exercer jusqu'à son décès (1846). Sa fille Euphrosine Darnault-Maurant (née en 1794) est brevetée libraire en sa succession dès le 17 août 1832 ; elle déclare alors diriger la librairie de son père depuis 1822

    A travaillé en association avec l'imprimeur-libraire Maurant jusqu'en 1793 environ

  • Libraire-éditeur. - Major général de la Garde royale, il donne sa démission en 1830, peu après la chute de Charles X, pour pouvoir fonder une maison d'édition. Exerce sans avoir été breveté libraire. Forme le 1er mai 1835 une société pour l'exploitation des œuvres de François-René de Chateaubriand, avec qui un contrat est signé le 22 mars 1836. Publie également Honoré de Balzac (en association avec le libraire Gervais Charpentier), Alfred de Vigny et Victor Hugo, ainsi que de grandes collections (la "Bibliothèque d'élite" en 60 vol., les "Chansons populaires de la France" en 3 vol. illustrés, et trois séries dues à Abel Hugo, frère de Victor, "La France pittoresque" en 3 vol., "La France monumentale", en 5 vol., et "La France militaire", en 5 vol.). En faillite en 1839. Décédé en 1846. Inventaire après décès le 9 déc. 1846. Les frères Garnier succèdent à la maison d'Henri Delloye avant 1847. Une "Mlle Delloye", qui se qualifie de libraire, rue de Trévise n° 10, diffuse cependant en 1847 les "Impressions de voyage" d'Alexandre Dumas

  • Éditeur ; libraire-escompteur. - Natif de Paris, fils d'un employé aux correspondances. Breveté libraire à Paris le 1er oct. 1812. Associé de 1815 à 1817 avec un sieur Guyot (décédé en juillet 1817 d'après un catalogue imprimé) ; ils exercent sous la raison "Guyot et Depélafol". Se qualifie en 1817 de successeur du libraire Louis Duprat-Duverger. Se démet de son brevet le 2 oct. 1822 au profit de son ancien commis Charles-Richard-François Denn, qui lui rachète son fonds pour 195 000 francs. Se convertit en partie dès cette date à la pratique de l'escompte. En faillite déclarée le 2 sept. 1830, il obtient cependant le 13 sept. 1831 un concordat du tribunal de commerce de la Seine qui lui permet de continuer d'exercer. Seconde faillite déclarée le 4 sept. 1838. Décédé en sept. 1846 d'après l'état civil parisien reconstitué

  • Autre(s) graphie(s) : Fleischer junior. - Libraire. - Fils d'un libraire de Francfort ; établi à Leipzig en 1795 ou peu avant. Aurait cédé son officine de Leipzig à ses fils dès 1829 ; son officine de Dresde est vendue en 1846. A également exercé comme marchand d'oeuvres d'art

  • Imprimeur-libraire. - Natif de Rochecorbon (Indre-et-Loire), fils d'un notable local, conseiller général du département. Après des études classiques à Tours et au collège Henri-IV à Paris, fait un apprentissage d'imprimeur à partir de déc. 1818 dans la capitale, chez Firmin Didot dont il devient le prote en oct. 1820. Breveté imprimeur le 6 juillet 1824, il s'établit à son compte à Paris grâce au soutien du député d'Indre-et-Loire Jules-Antoine Taschereau. Publie en 1825 un "Traité de la typographie" qu'il dédie à F. Didot (nouv. éd. en 1854 et 1870 ; une dernière éd., rev. et augm. par son gendre et successeur Arthur Viot, paraît en 1904 et sera constamment réimprimée au XXe s.). Ami d'Honoré de Balzac. Met au point une technique de tirage des vignettes gravées qui lui permet de réaliser de nombreuses éd. illustrées pour les grands éditeurs de la période romantique (Charles Furne, Charles Gosselin, etc.). Breveté libraire le 20 nov. 1835. Lance à partir de 1835 une série d'éditions "compactes" grâce à un caractère microscopique. Devenu pour le restant de sa carrière directeur typographique de l'imprimerie d'Alfred Mame à Tours, il se démet de son brevet d'imprimeur en faveur de Jules Claye, son prote depuis 1836, breveté en sa succession à Paris le 20 juin 1846. Médaille de 1re classe à l'Exposition universelle de 1855 pour l'éd. illustrée de "La Touraine" (Tours, Mame). Chevalier de la Légion d'honneur. Se retire en 1868. Décédé à Tours en mars 1888

    Travaille en association avec le libraire Charles Gosselin à partir de mai 1836

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur lithographe. - Natif d'Arras, fils d'un imprimeur. Requis par la conscription alors qu'il est en formation dans l'imprimerie familiale. À son retour, son père ayant fait faillite, il se retrouve sans emploi. Travaille dans une librairie dont il rachète le fonds en 1820. Breveté libraire à Arras le 20 juillet 1820. S'associe en 1825 avec son frère et l'imprimeur d'Arras Auguste Leclercq-Cammiez (fils), mais l'affaire tourne court. Se démet de son brevet de libraire le 21 août 1827 en faveur de Joseph-Marie Nepveu. Redevenu ouvrier imprimeur, semble-t-il, il fait en 1832 une première demande de brevet d'imprimeur. Sa demande est d'abord rejetée en raison de ses opinions carlistes. Finalement breveté imprimeur en lettres le 2 déc. 1833. Exerce sous la raison "Gorrilliot-Legrand", accolant à son nom celui de sa femme, Marie-Marguerite-Sophie Legrand (1787-1851, dentellière, épousée en 1810), et se différenciant ainsi de son frère Édouard-Alexis-Joseph Gorrilliot-Quingnart. Breveté imprimeur lithographe le 22 mars 1836. Vend également des papiers peints. Décédé à Arras en oct. 1846. Son imprimerie et son brevet d'imprimeur sont repris par Ernest Lefranc en 1848

  • Chanteuse (soprano). - Chante au Théâtre-Italien de Paris lors de la saison 1829-1830

Organisations créées en 1846131 documents

Organisations ayant cessé d'exister en 184612 documents

Organisations ayant débuté leur activité en 18461 document

  • Editeur de musique à Paris. - situé 11 boulevard des Italiens de 1846 à 1852. - situé au 23 rue Le Peletier de 1853 à 1855. - situé au 13, rue Taitbout de 1856 à 1863

Œuvres créées en 1846212 documents

Œuvres terminées en 184633 documents

Spectacles représentés en 184638 documents

Documents publiés en 18469008 documents

  • 12 études pour piano op. 13 en 2 parties

    Description matérielle : In-fol., 43 p.
    Description : Note : Portrait
    Édition : Paris : Henry Lemoine , [1846]
    Compositeur : Julius Schulhoff (1825-1898)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43264388h]
  • 12 Mélodies de G. Rossini, en deux parties

    Description matérielle : In-fol.
    Description : Note : 1re Partie, N.os 1-6
    Édition : Paris : au Montmartre n° 182 , [1846]
    Compositeur : Gioachino Rossini (1792-1868)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43244329k]
  • 12 Rondinos faciles et doigtés pour piano sur des motifs de Mozart et Rossini, à l'usage des élèves avancés, op. 593

    Description matérielle : In-fol., 53 p.
    Édition : Paris : S. Richault , [1846]
    Compositeur : Carl Czerny (1791-1857)
    Auteur ou responsable intellectuel : Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791), Gioachino Rossini (1792-1868)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb429304450]
  • 12 Vorspiele verschiedenen Charakters

    für die Orgel, im leichten Style, zum Gebrauche beim öffentlichen Gottesdienste in den bekanntesten Tonarten

    Description matérielle : 11 p. : 23 x 29 cm
    Description : Note : Daté d'après Musikverlags Nummern / O. E. Deutsch, 1961
    Édition : Mainz : B. Schott's Söhne , [1846?]
    Compositeur : Johann Christian Heinrich Rinck (1770-1846)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39687940q]
  • 1846. Le Salon caricatural. Critique en vers et contre tous... 60 caricatures, dessins sur bois

    Édition : Paris : [s.n.] , [1846]

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40374085m]
  • 1846. Manuel grammatical... par F.-C. Ruinet,... précédé d'une préface par M. Tissot,...

    Description matérielle : In-12, XII-160 p.
    Édition : Paris : A. Sirou et Desquers , 1846
    Préfacier : Pierre-François Tissot (1768-1854)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb312695657]
  • 18 grandes études de concert, op. 153

    Description matérielle : 1 partition : in-fol.
    Description : Note : 5e degré
    Édition : Paris : J. Meissonnier , [1846]
    Compositeur : Henri Herz (1803-1888)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb444332191]
  • 1er Concerto pour violoncelle avec accompagnement d'orchestre ou de piano,... par Aug. Franchomme, op. 33

    Description matérielle : In-fol.
    Édition : Paris : H. Lemoine , [1846]
    Compositeur : Auguste Franchomme (1808-1884)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb429952765]
  • 1er Morceau brillant de salon pour le violon avec accompagnement de piano... par Henri Vieuxtemps. Op. 22

    Description matérielle : In-fol.
    Édition : Paris : E. Troupenas , [1846]
    Compositeur : Henry Vieuxtemps (1820-1881)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb433212416]
  • 1er Quintette // pour // 2 violons, Alto, violoncelle et // Contrebasse // par A. Lefebure-Wely

    Description matérielle : 1 partition (65 p.) : 35 x 27 cm
    Édition : , 1849
    Compositeur : Louis James Alfred Lefébure-Wely (1817-1869)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39758063p]

Citer la page

  • Permalien :

Télécharger les données