Auteurs reliés à Jules Mazarin (1602-1661)

Tout (88 Contributeurs)
  • Auteur dramatique. - Semble n'avoir eu d'abbé que le titre

    Contributions communes de Léonor-Jean-Christine Soulas d' Allainval (1700?-1753) et Jules Mazarin (1602-1661)

  • Acteur

    Contributions communes de Anthony Audoux et Jules Mazarin (1602-1661)

  • Graveur en taille douce. - Dessinateur. - Troisième fils de Claude Audran I. - Fut conseiller à l'Académie royale de peinture et de sculpture. - Fut nommé pensionnaire à l'Académie royale de peinture en 1674

    Contributions communes de Gérard Audran (1640-1703) et Jules Mazarin (1602-1661)

  • Historien. - Économiste. - Président du conseil de surveillance de la "Revue des deux mondes". - Vicomte

    Contributions communes de Georges d' Avenel (1855-1939) et Jules Mazarin (1602-1661)

  • Pasteur protestant, régent du collège protestant de Castres. - Les dictionnaires biographiques (DBF, Haag, Dictionnaire d'histoire et de géographie ecclésiastiques, repris par IBN) l'assimilent à un certain Hyacinthe Balde de Bellecour, dominicain puis pasteur protestant ensuite retourné au catholicisme, sans justifier ce changement de prénom

    Contributions communes de Claude de Balde de Bellecour (16..?-16..) et Jules Mazarin (1602-1661)

  • Marchand d'estampes

    Contributions communes de Arsène Bonafous-Murat (1934?-2011) et Jules Mazarin (1602-1661)

  • Imprimeur-libraire. - Travaille en association avec son père, le libraire toulousain Dominique Bosc, jusqu'à la mort de celui-ci, en 1619, et publie ensuite, jusqu'en 1621 au moins, sous la raison "Dominique et Pierre Bosc". Gendre (1618) de l'imprimeur-libraire Raymond Colomiez. En sept. 1619, huit de ses ouvrages, considérés comme non orthodoxes, sont détruits par les inquisiteurs. Nommé capitoul de Toulouse en 1642. Son fils Raymond Bosc lui succède en 1653

    Contributions communes de Pierre Bosc (15..-1653) et Jules Mazarin (1602-1661)

  • Chanoine de Saint-Étienne à Toulouse. - Philologue

    Contributions communes de Pierre de Caseneuve (1591-1652) et Jules Mazarin (1602-1661)

  • Historien , bibliothécaire et chartiste. - Fut directeur du service des Archives départementales de France. - A collaboré à la publication de la "Paléographie universelle". - Fut conseiller municipal de Grenoble et conseiller général de l'Isère. - Fils de Champollion-Figeac, Jacques-Joseph (1778-1867)

    Contributions communes de Aimé Champollion-Figeac (1813-1894) et Jules Mazarin (1602-1661)

  • A publié aussi en latin

    Professeur d'histoire au Collège royal de Rouen, puis recteur de l'Académie de Strasbourg, membre de l'Institut

    Contributions communes de Adolphe Chéruel (1809-1891) et Jules Mazarin (1602-1661)

  • Acteur

    Contributions communes de Laurent Collard et Jules Mazarin (1602-1661)

  • Collège de l'Université de Paris fondé en 1304 par testament de Jeanne de Navarre, femme de Philippe le Bel. A l'origine, 70 étudiants en grammaire, théologie et philosophie occupèrent l'hôtel de Navarre. Ils furent transférés dans un nouvel établissement construit sur la montagne Sainte-Geneviève à partir de 1309. Le roi était toujours premier boursier de ce collège, destiné aux plus grandes et riches familles du royaume. En 1636 et 1638, deux collèges voisins, de Tournai et de Boncourt, lui furent rattachés. Ils fut supprimé en 1793, et ses bâtiments occupés par l'Ecole Polytechnique à partir du 11 novembre 1805

    Contributions communes de Collège de Navarre. Paris et Jules Mazarin (1602-1661)

  • Scénographe, créateur lumières et metteur en scène de théâtre

    Contributions communes de Yves Collet et Jules Mazarin (1602-1661)

  • Devise(s) : Palladium Tolosanum

    Imprimeur-libraire ; imprimeur du Roi ; à Toulouse, (premier) imprimeur ordinaire du Roi et de l'université ; à Castres, imprimeur (ordinaire) du Roi et de la ville. - Veuve attestée en 1666

    Contributions communes de Arnaud Colomiez (16..-1666) et Jules Mazarin (1602-1661)

  • Héritière de la troupe des Comédiens du Roi

    Contributions communes de Comédie-Française. Paris et Jules Mazarin (1602-1661)

  • Compagnie théâtrale fondée en 1974 par Brigitte Jaques et François Regnault et installée à Aubervilliers au sein du Théâtre de la Commune de 1991 à 1997

    Contributions communes de Compagnie Pandora et Jules Mazarin (1602-1661)

  • Auteur dramatique et poète sacré. - Membre de l'Institut, Académie française (élu en 1647). - Avocat. - Frère de : Corneille, Thomas (1625-1709), auteur dramatique

    Contributions communes de Pierre Corneille (1606-1684) et Jules Mazarin (1602-1661)

  • Polygraphe. - Auteur de romans, de pamphlets, de mémoires

    Les "Mémoires de M. d'Artagnan" sont l'oeuvre de Gatien de Courtilz de Sandras. - Alexandre Dumas s'en est largement inspiré pour écrire "Les trois mousquetaires" et "Vingt ans après", dont d'Artagnan est le héros. - On a longtemps cru, avec Quérard, que le nom de "Capitaine Du Buisson" servait de pseudonyme à Courtilz de Sandras. On sait depuis la thèse de Jean Lombard qu'il s'agit d'un personnage réel. - Épouse le 4 fév. 1711 Marguerite Maurice, veuve du libraire-relieur parisien Amable Auroy (1651?-1708?), et la laisse veuve le 8 mai 1712

    Contributions communes de Gatien de Courtilz de Sandras (1644-1712) et Jules Mazarin (1602-1661)

  • Devise(s) : Honora patrem tuum et matrem tuam ut sis longaevus super Terram. - Justorum his nomina fulgent

    Variante(s) de prénom : Sebastianus. - Imprimeur-libraire ; à Pont-à-Mousson, imprimeur du duc de Lorraine ; à Paris, imprimeur (ordinaire) du Roi (1633) (et de la Reine régente (1643)). - Né en 1583 ou 1584 ; fils de Pierre Cramoisy, marchand bourgeois de Paris, et non d'un premier Sébastien Cramoisy libraire ; petit-fils par sa mère et successeur de l'imprimeur-libraire Sébastien Nivelle, mort en 1603. Paie la taxe d'ouverture de boutique en 1606. Membre de la Compagnie de la Grand-Navire, qu'il dirige, et de la Compagnie des usages (1631). Reçoit dès sa fondation en 1640 la direction technique de l'Imprimerie royale avant d'en être officiellement nommé directeur en 1643. Échevin de Paris (1639-1641), grand juge-consul (1652), administrateur de l'église et hôpital Saint-Jacques (1636), un des quatre directeurs et administrateurs perpétuels du nouvel Hôpital général (1656) ; contrôleur du dépôt des publications à la Bibliothèque du Roi (1656) et garde des poinçons du Roi (1660). Joue un rôle important durant la Fronde, participant notamment aux délibérations de l'Hôtel de ville. Son petit-fils Sébastien Mabre-Cramoisy est pourvu dès 1660 de la survivance de ses places d'imprimeur du Roi et de directeur de l'Imprimerie royale. Dit âgé de 83 ou 84 ans lors de son décès (janv. 1669)

    Contributions communes de Sébastien Cramoisy (1584?-1669) et Jules Mazarin (1602-1661)

  • Médecin du roi dès 1632. - Membre de l'Académie française (élu en 1634)

    Contributions communes de Marin Cureau de La Chambre (1594-1669) et Jules Mazarin (1602-1661)

Tout (88 Contributeurs)