Auteurs reliés à Agésilas (- 360) Xénophon (0430?-0355? av. J.-C.)

Tout (8 Contributeurs)
  • Autre(s) graphie(s) : Anshelmus Badensis ; Antzel. - Imprimeur-libraire ; graveur. - Originaire de Baden-Baden et issu d'un milieu modeste. Immatriculé à l'université de Bâle en 1485. Réalise sa première impression connue à Strasbourg en 1488. De 1495 à mars 1511, exerce à Pforzheim (Bade), puis de juin 1511 à juillet 1516, à Tübingen (Wurtemberg), où il s'immatricule de nouveau à l'université, enfin à Haguenau (Bas-Rhin), où il s'installe sur l'Entenlach (la Mare-aux-Canards), dans la maison "Zum Rappen" ("Au Cheval noir"), et travaille en association avec Johann Albrecht jusqu'en 1517, puis à son compte. À Haguenau, publie également sous les raisons "Academia", "Charisium" et "Neoacademia" et imprime pour les imprimeurs-libraires Franz Birckmann, de Cologne, Johann I Knobloch, de Strasbourg, Johannes I Koberger, de Nuremberg, et Lukas Alantsee, de Vienne. Attesté à la foire de Francfort de 1507 à 1518 ; en cette dernière année, fait l'objet d'une dénonciation, non suivie d'effet, pour délit de librairie. Dès 1502, il s'est lié d'amitié avec l'humaniste et kabbaliste chrétien Johannes Reuchlin, qui éclaire ses choix éditoriaux, en échange de son soutien dans la controverse qui l'oppose à la faculté de théologie de Cologne à propos de la littérature rabbinique. C'est l'écrit de Reuchlin, "De Verbo mirifico", qui inspire les deux dernières de ses marques typographiques contenant, en caractères hébraïques, le nom divin imprononçable "YHWH", transformé par l'adjonction de la lettre shin en "YHSWH", transcription en hébreu du nom de Jésus. Emploie comme correcteur le philologueJohannes Hiltebrant jusqu'à la la mort de celui-ci en 1513, puis, brièvement, son disciple, le jeune Philipp Melanchthon, avant de confier cette tâche à son propre gendre, Johann Setzer, qui lui succède à sa mort survenue entre mai et nov. 1523

    Version de Agésilas avec Thomas Anshelm (1465?-1523)

  • Membre de l'Institut, Académie française (élu en 1650), et de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres (élu en 1663)

    Version de Agésilas avec François Charpentier (1620-1702)

  • Philologue. - Poète. - Orateur

    Version de Agésilas avec Francesco Filelfo (1398-1481)

  • A traduit du grec ancien en français

    Helléniste et spécialiste des lettres classiques. - Fut professeur au Collège de France et conservateur des manuscrits latins et grecs au Département des manuscrits de la Bibliothèque nationale, France. - Était membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres, de l'Institut de France

    Version de Agésilas avec Jean-Baptiste Gail (1755-1829)

  • Professeur d'histoire grecque à l'Istituto di archeologia e storia antica de l'Université G. D'Annunzio, Chieti, Italie (en 1992)

    Version de Agésilas avec Emma Luppino Manes

  • Écrivait aussi en latin, grec et hébreu

    Juriste. - Humaniste. - Auteur d'une grammaire de l'hébreu

    Version de Agésilas avec Johannes Reuchlin (1455-1522)

  • Variante(s) de prénom : Joannes. - Imprimeur. - Natif de Lauchheim (Bade-Wurtemberg). Prote et gendre de l'imprimeur de Tübingen Thomas Anshelm. Suit celui-ci à Haguenau en 1516. En 1522, part étudier la médecine à Wittenberg. De retour à Haguenau fin mars 1523 ; reprend l'imprimerie de Thomas Anshelm, décédé cette même année. Humaniste et hélleniste, de confession réformée, proche de Johannes Reuchlin, Nikolaus Gerbel et Philipp Melanchthon, ce dernier ayant sans doute été également prote chez Thomas Anshelm à Tübingen. Publie les écrits de plusieurs auteurs humanistes et réformateurs (Martin Luther, Philipp Melanchthon, Helius Eobanus Hessus, Johann Bugenhagen, Johannes Brenz, Christoph Hegendorf, Michel Servet...), notamment en latin. Publie également des ouvrages scolaires et académiques ainsi que des œuvres classiques, grecques et latines. Auteur de nombreuses préfaces. Se rend régulièrement à Wittenberg et fréquente les foires de Francfort et de Leipzig. Décédé à Haguenau en fév. 1532, peut-être dans des circonstances tragiques. Ses héritiers ne parvenant à s'entendre, son associé et gendre, Peter Br(a)ubach, reprend la direction de l'imprimerie et publie jusqu'en mars 1534 sous la raison "Héritiers de Johann Secerius"

    Version de Agésilas avec Johann Secerius (1478?-1532)

  • Philosophe et historien

    Version de Agésilas avec Xénophon (0430?-0355? av. J.-C.)

Tout (8 Contributeurs)