Auteurs reliés à Jean-Claude Le Blanc de Beaulieu (1753-1825)

Tout (4 Contributeurs)
  • Saint Disclien fut au IVe siècle le premier évêque du diocèse de Soissons, suffragant de la métropole de Reims. - En 1790 l'église constitutionnelle en fait le diocèse de l'Aisne, agrandi du territoire du diocèse de Laon. Il redevient en 1801 le diocèse de Soissons, suffragant de la métropole de Paris. En 1822 il redevient suffragant de la métropole de Reims. En 1802 il relève le titre de Laon, en 1901 celui de Saint-Quentin, pour rester l'unique diocèse du département de l'Aisne

    Contributions communes de Église catholique. Diocèse. Soissons, Aisne et Jean-Claude Le Blanc de Beaulieu (1753-1825)

  • Saint Mellon est peut-être le premier évêque de Rouen (260-311?) , saint Avitien est le premier évêque attesté, qui assista au concile d'Arles en 314. Rouen devient métropole au Ve ou au VIe siècle. - En 1790 le diocèse voit son territoire ramené au département de la Seine-Inférieure, aujourd'hui Seine-Maritime

    La province ecclésiastique de Rouen comprend les diocèses d'Avranches, Lisieux (supprimés en 1801), Bayeux, Coutances, Evreux, Séez, Le Havre

    Contributions communes de Eglise catholique. Diocèse. Rouen et Jean-Claude Le Blanc de Beaulieu (1753-1825)

  • Publiciste et homme politique. - Procureur de la commune de Paris. - Membre de la Convention

    Contributions communes de Louis-Pierre Manuel (1751-1793) et Jean-Claude Le Blanc de Beaulieu (1753-1825)

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur de S. M. la Reine, de S. A. S. monseigneur le duc de Bourbon ; de S. A. S. monseigneur le prince de Condé ; de monseigneur l'archevêque [de Paris] ; de la faculté de théologie ; de monseigneur l'évêque de Fréjus (1779) ; de S. A. E. monseigneur le cardinal de Rohan ; du premier tribunal criminel [du département de Paris] (1791-1792) ; de M. l'évêque métropolitain (1792-1793). - Fils de l'imprimeur-libraire parisien Claude-François Simon et gendre du libraire Jacques II Estienne. Reçu libraire le 13 juin 1766. Succède à sa mère comme imprimeur le 14 avril 1772. Membre de la 1re assemblée électorale de Paris, réunie à partir d'oct. 1790 (dit alors âgé de 49 ans), plusieurs fois président de bureau électoral. Membre de la 2e assemblée, réunie à partir de mai-juin 1791 (dit alors âgé de 50 ans), encore président du 3e bureau électoral en oct. 1791 et commissaire de l'assemblée en mai 1792. Volontaire de la 1re compagnie du bataillon de la garde nationale de Saint-Étienne-du-Mont. Encore en activité en 1793. Se retire avant l'an VI

    A travaillé en association avec sa mère, veuve de Claude-François Simon, jusqu'en 1772. À l'été 1792, pour raison de santé, s'associe son voisin François I Belin comme imprimeur du premier tribunal criminel de Paris, charge que ledit tribunal leur retire peu après

    Contributions communes de Claude Simon (1741-179.?) et Jean-Claude Le Blanc de Beaulieu (1753-1825)

Tout (4 Contributeurs)