Éditeur scientifique

URI :http://data.bnf.fr/vocabulary/roles/r360
Code :360
instance de :RDF Property
sous-propriété de :http://purl.org/dc/elements/1.1/contributor
Autres formes :Éditeur intellectuel
Voir aussi :http://id.loc.gov/vocabulary/relators/edt
Note :

Définition : personne ou collectivité responsable du contenu intellectuel de l’édition d’un document (Z 44-063 Catalogage des publications en série)  ; personne ou collectivité responsable du contenu intellectuel de l’édition d’une ressource (Z 44-082 Catalogage des ressources électroniques, août 1999)  ; [personne] qui établit pour l’impression un texte rédigé préalablement par une autre personne (Aide-mémoire de catalogage / Centres de formation professionnelle de bibliothécaires de Bordeaux et Toulouse, 1977)  ; [personne qui] assure la publication ou la présentation d’une œuvre ou d’un ensemble de documents [ou qui] assure l’actualisation de l’œuvre d’un autre auteur  — cette fonction s’entend au sens intellectuel. Elle peut toutefois s’employer dans certains cas pour les éditeurs commerciaux  ; termes équivalents  : compilateur, édité et traduit par, mise à jour par, expert (catalogue de vente), organisé par (congrès), présenté par, publié par, textes choisis, rassemblés ou réunis par (Z 44-059 Choix des accès à la description bibliographique, décembre 1987) Terme rejeté : Éditeur intellectuel

quelques exemples de contributeurs en tant que Éditeur scientifique

  • L'Assemblée nationale, élue en 1871, se sépare le 31 décembre 1875; la Chambre des députés est élue le 5 mars 1876. - La Chambre siège à Versailles jusqu'en 1879. - Un décret du 29 juillet 1939 a prorogé jusqu'au 1er juin 1942 les pouvoirs des membres de la Chambre des députés élus en 1936

  • Rétabli par la loi constitutionnelle du 24 février 1875, la première séance le 8 mars 1876. - Part le 3 juillet 1940 à Vichy, ajourné le 11 juillet 1940. Fin août 1942 même le Bureau du Sénat est supprimé

  • Créée par la Charte octroyée par Louis XVIII du 4 juin 1814 puis par celle de Charles X du 14 août 1830

  • Assemblée législative instituée par la Constitution de l'an III. - Elle formait avec le Conseil des Anciens, le Corps législatif, jusqu'à la période du Directoire. - Siégeant avec le Conseil des Anciens au Palais des Tuileries et à Saint-Cloud, elle est composée de 500 membres, elle fut dissoute par Bonaparte, en même temps que le Conseil des Anciens

  • Assemblée constituante formée en 1792 de 749 députés élus selon un suffrage quasi universel et se répartissant en une droite (les Girondins), un centre (la Plaine) et une gauche (les Montagnards)

  • Après l'élection de Louis Napoléon Bonaparte comme président de la république en décembre 1848, une coalition conservatrice qui le soutient remplace l'Assemblée nationale constituante par une assemblée législative. - Après le coup d'Etat le 2 décembre 1851, Louis Napoléon Bonaparte abolit cette Assemblée législative

  • L'une des 3 Assemblées (Conseil d'État, Corps législatif, Sénat) mises en place par la Constitution du 14-01-1852. Assemblée élue au suffrage universel mais aux pouvoirs très limités, surtout jusqu'en 1860, le Corps législatif vote les projets de loi ; il n'obtiendra l'initiative législative qu'en 1869

  • Assemblée législative instituée par la Constitution de l'an III. - Composée de 250 membres, elle formait avec le Conseil des Cinq-Cents, le Corps législatif jusqu'à la période du Directoire. - Nommée, le Conseil des Anciens parce que ses membres devaient avoir plus de 40 ans, son rôle était de voter les propositions du Conseil des Cinq-Cents. - Siégeant au Palais des Tuileries jusqu'en 1799, elle est transportée à Saint-Cloud jusqu'à sa dissolution décidée par Bonaparte

  • La pairie rétablie à la Restauration, la Charte du 4 juin 1814 crée la Chambre des pairs qui remplace le Sénat conservateur napoléonien. - Conservée sous la monarchie de Juillet (Charte du 14 août 1830), elle est supprimée par la révolution de 1848

Télécharger les données

  • Télécharger en RDF (xml | nt | n3)