Société du Coeur de la Mère admirable

Pays :France
Langue :français
Création :1659
Note :
Le Tiers-Ordre eudiste comporta également la confrérie du Coeur de Marie fondée à Beaune en 1648 par saint Jean Eudes pour des prêtres ou des laïcs, mariés ou non, et la confrérie du coeur de Jésus et de Marie fondée en 1672 (Bulle de Clément X en 1674)
Société appartenant au Tiers-Ordre de la congrégation de Jésus et Marie, dite des Eudiste. Société fondée vers 1659 pour des femmes non mariées, voulant demeurer dans le monde tout en restant chastes et en pratiquant de nombreux actes de piété. Pendant la Révolution la Société continua son action clandestinement, tout en cachant des prêtres réfractaires. Au XIXe siècle plusieurs fondatrices de congrégations furent d'abord membres de la Société, comme Jeanne Jugan (fondatrice des Petites Soeurs des Pauvres). - En France en 2002, il ne reste que quelques membres, et environ 300 en Colombie
Domaines :Religion
Autres formes du nom :Société des enfants du Coeur admirable de la Mère de Dieu
Société des enfants du Coeur de la Mère admirable
Société des enfants du S. Coeur de la Mère admirable
Voir plus

Ses activités

Auteur du texte12 documents

  • Périodique : Au service du prêtre

    3e année, n° 7 (1950) - n° 11 (1950)

  • 1re année, n° 1 (1948) [?] - 2e année, n° 6 (1949)

  • Bimestriel

    3e année, n° 12 (1950) - ?

  • Règle en manuel de la Société du Coeur de la Mère admirable, fondée par saint Jean Eudes... [Avant-Propos par Louis Lajoie.]

    Description matérielle : In-18, 373 p.
    Édition : Besançon : Impr. catholique de l'Est , 1928

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33806488z]
  • Règlement pour la Société des enfants du coeur de la mère admirable. Nouvelle édition

    Description matérielle : In-16
    Édition : Rennes : imp. de H. Vatar , 1858

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33806485x]

Pages dans data.bnf.fr

Voir aussi

  • Le Tiers-Ordre eudiste, nommé Société du Coeur de la mère admirable, était réservé aux femmes. Il y eut une tentative, sans succès, d'y introduire des prêtres. La Société des prêtres du Tiers-Ordre eudiste dura quelques années

  • Société sans voeux, composée de prêtres et de quelques frères coadjuteurs, fondée le 25 mars 1643 par saint Jean Eudes pour la formation du clergé et les missions. Les Eudistes s'occupent également de paroisses et ont fondé des collèges

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • CORELI
  • La Société du Coeur de la Mère admirable / 1925
    Règlement pour la société des enfants du Coeur de la Mère admirable / 1858
    Règle en manuel de la société du Coeur de la Mère admirable (..) / 1928

Autres formes du nom

  • Société des enfants du Coeur admirable de la Mère de Dieu
  • Société des enfants du Coeur de la Mère admirable
  • Société des enfants du S. Coeur de la Mère admirable
  • Société du Coeur de Marie
  • Société du Très Saint Coeur de la Mère admirable
  • Tiers-Ordre des Sacrés-Coeurs
  • Tiers-Ordre des Saints-Coeurs de Jésus et de Marie
  • Tiers-Ordre du Sacré-Coeur
  • Tiers-Ordre du S. Coeur de la Mère admirable
  • Tiers-Ordre eudiste. Société du Coeur de la Mère admirable

Pages équivalentes