Abbaye de la Trinité. Vendôme, Loir-et-Cher

Pays :France
Création :1034
Fin d'activité :179.
Note :
Abbaye de Bénédictins fondée en 1034 par Geoffroy Martel comte d'Anjou. Elle fut consacrée le 31 mai 1040, et soumise par Urbain II à la juridiction immédiate du Saint-Siège. En 1063 le pape Alexandre II accorda aux abbés de Vendôme le titre de cardinal. L'abbaye adhéra à la congrégation des Exempts en 1579, et à la congrégation de Saint-Maur en 1621. Elle fut fermée à la Révolution. L'abbatiale est devenue église paroissiale
Autres formes du nom :Abbaye cardinale de la Sainte-Trinité de Vendôme
Abbaye de Bénédictins. Vendôme, Loir-et-Cher (La Sainte-Trinité. 1034-179.)
Abbaye de la Sainte-Trinité. Vendôme, Loir-et-Cher
Voir plus

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • Procession des corps saints de la tres Sainte Trinité de Vendôme

    Description matérielle : In-8. Pièce
    Édition : Vendome , 1816

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36821617m]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'organisation Abbaye de la Trinité. Vendôme, Loir-et-Cher

Pages dans data.bnf.fr

Thèmes en relation

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

Autres formes du nom

  • Abbaye cardinale de la Sainte-Trinité de Vendôme
  • Abbaye de Bénédictins. Vendôme, Loir-et-Cher (La Sainte-Trinité. 1034-179.)
  • Abbaye de la Sainte-Trinité. Vendôme, Loir-et-Cher
  • Abbaye de la Très-Sainte-Trinité de Vendôme
  • La Trinité de Vendôme
  • Monastère de la Sainte-Trinité de Vendôme

Biographie Wikipedia

  • L'abbaye de la Trinité de Vendôme est fondée en 1033 par Geoffroy Ier Martel, comte de Vendôme. La légende raconte que le comte de Vendôme vit trois étoiles tomber dans un puits, y voyant là un signe divin, Geoffroy Martel décida d'ériger à cet emplacement une abbatiale. Très rapidement prospère, l'abbaye est fréquemment en conflit avec les comtes de Vendôme à propos de leur droits respectifs, conflit où ils eurent souvent le dessus.Elle connut une campagne de restauration grâce à Émile Boeswillwald.Cette abbaye fait l’objet de protections au titre des monuments historiques : un classement par la liste de 1840 concernant l'église de la Trinité, une inscription en 1948 concernant les vestiges de la chapelle Saint-Loup et un classement en 1949 concernant les façades et les toitures des bâtiments de l'ancienne abbaye, la salle capitulaire et la cour du cloître.

Pages équivalentes