Parti populaire français

Illustration de la page Parti populaire français provenant de Wikipedia
Pays :France
Langue :français
Création :1936
Fin d'activité :1944
Adresse :10 rue des Pyramides, 75001, Paris.
Note :
Parti politique créé en 1936 par un ancien membre du PCF, Jacques Doriot, et interdit en 1944 pour collaboration avec le régime de Vichy et celui du régime nazi. - Le journal du parti était "Le Cri du peuple"
Domaines :Science politique
Autres formes du nom :Parti populaire français. Paris
PPF

Ses activités

Auteur du texte24 documents1 document numérisé

Éditeur scientifique3 documents

  • Collection France. libère-toi ! N°...

    Description matérielle : In-16.
    Édition : Saint-Denis (Seine) : Parti populaire français

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb339374284]
  • Une page d'histoire, Pierre Laval parle aux Américains [24 mai 1941]

    Description matérielle : 16 p.
    Édition : Paris : Parti populaire français , (s. d.)
    Auteur du texte : Pierre Laval (1883-1945)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33937427s]
  • Salauds !

    Description matérielle : 1 pièce (non paginé, [4 p.])
    Description : Note : Avec une feuille à remplir par les sinistrés souscrivant aux propositions du Parti populaire français
    Édition : Paris : Parti populaire français , (1944)
    Auteur du texte : Maurice-Ivan Sicard (1910-2000)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb341902088]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'organisation Parti populaire français

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Voir aussi :

  • A aussi utilisé le pseudonyme de Guilleau

    Membre du bureau politique et du comité central du Parti communiste dont il est exclu en 1934. - Fondateur, en 1936, du Parti populaire français engagé dans une collaboration avec l'Allemagne en 1941

  • Homme politique. - Membre du Parti communiste français (1925), il adhère au parti de Jacques Doriot en 1936 et devient secrétaire général de la région de Nice en 1939. - A été journaliste à "L'émancipation nationale" et au "Cri du peuple". - Fuit à Sigmaringen, Allemagne, puis en Italie, il est livré aux autorités françaises en mai 1945. - Après la guerre, il rejoint le Mouvement social européen de Maurice Bardèche, puis le Front national pour l'Algérie française, et soutient Jean-Louis Tixier-Vignancour

  • Journaliste et écrivain. - Rédacteur au "Petit parisien". - Collabore à "La gerbe", "L'émancipation nationale", "Le cri du peuple". - Collaborateur du "Figaro littéraire" (1958-1968). - A aussi utilisé le pseudonyme Roland Cluny

  • A aussi écrit sous le pseudonyme de Pierre Chavigny pour le journal "L'avenir de la Vienne"

    Docteur en médecine. - Assassiné par la Résistance

  • Maire de Pierrefitte-sur-Seine, Seine-Saint-Denis (1940-1943). - Membre des Jeunesses socialistes, il adhère au Parti communiste en 1934 et suit Jacques Doriot au moment de la création du PPF. - Conseiller municipal de Pierrefitte-sur-Seine, Seine-Saint-Denis, depuis 1929. - Assassiné par la Résistance

  • Maire de Saint-Denis, Seine-Saint-Denis (1939-1944). - Conseiller général de la Seine. - Condamné à mort par la Haute cour de Justice de la République en 1948, il est gracié

  • Homme politique. - Rédacteur au journal à "La presse libre" de la Fédération républicaine. - A été chef des VN des Croix-de-feu d'Alger (1934-1935)

  • Membre des Jeunesses socialistes jusqu'en 1937. - Chef général de l'Oise des Jeunesses populaires françaises. - Responsable de la section de Creil-Montataire du PPF. - Assassiné par la Résistance communiste

Thèmes en relation

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • L'Émancipation nationale, 1, 1936

Autres formes du nom

  • Parti populaire français. Paris
  • PPF

Pages équivalentes