Mordechai Hakohen (1856-1929)

Image non encore disponible
Langue :hébreu
Sexe :masculin
Naissance :Tripoli, 1856
Mort :Benghazi (Libye), 1929
Note :
Auteur d'un ouvrage sur les Juifs de libye
Autres formes du nom :Mordkay Hakohen (1856-1929) (hébreu)
מרדכי הכהן (1856-1929) (hébreu)
Mordechai Ha- Kohen (1856-1929)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0000 8368 003X

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • The "book of Mordechai"

    a study of the Jews of Libya, selections from the "Highid Mordekhai" of Mordechai Hakohen, based on the complete Hebrew text

    Description matérielle : XII-226 p.
    Description : Note : Bibliogr. p. 201-213. Index
    Édition : London : Darf , 1993
    Éditeur scientifique : Harvey E. Goldberg

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35597930w]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : The "book of Mordechai" : a study of the Jews of Libya : selections from the "Highid Mordekhai" of Mordechai Hakohen, based on the complete Hebrew text / ed. and transl., with introd. and commentaries, by Harvey E. Goldberg, 1993
  • Ouvrages de reference : JNUL (2009-05-19)
  • Catalogues de la BnF : BnF Service hébreu, 2009-09-11

Autres formes du nom

  • Mordkay Hakohen (1856-1929) (hébreu)
  • מרדכי הכהן (1856-1929) (hébreu)
  • Mordechai Ha- Kohen (1856-1929)
  • Mordechai Ha- Cohen (1856-1929)
  • Mordecaï Ha-Cohen (1856-1929)

Biographie Wikipedia

  • Mordekhai Ha-Cohen (Tripoli 1856 - Benghazi 1929) est un juif libyen de nationalité italienne connu pour sa chronique présentant l'histoire les traditions et les institutions des Juifs tripolitains de son temps. Son récit contenu dans l'ouvrage Higgid Mordekhai écrit en hébreu sert de nos jours de source primaire majeure pour l'étude de l'histoire des Juifs en Libye. Mordekhai Ha-Cohen nait en 1856 à Tripoli, alors que la Tripolitaine est une province ottomane. Il n'a pas l'opportunité de faire de longues études, mais grâce à sa curiosité naturelle et son intelligence, il réussit en autodidacte à approfondir de nombreux sujets, en particulier l'étude des langues. Pour gagner sa vie, il devient professeur, colporteur (il parcourera notamment le Djebel Nefoussa). Plus tard, il apprend le métier d'horloger puis travail dans une cour rabbinique, ce qui lui permettra de compulser de nombreux documents.

Pages équivalentes