Auguste Théodore Hilaire Barchou de Penhoën (1801-1855)

Illustration de la page Auguste Théodore Hilaire Barchou de Penhoën (1801-1855) provenant de Wikipedia
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Morlaix, Finistère, 28-04-1801
Mort :Saint-Germain en Laye, Yvelines, 28-07-1855
Note :
A aussi traduit de l'allemand en français
Officier. - Philosophe, historien
Autre forme du nom :Auguste Théodore Hilaire Barchou de Penhoën (1801-1855)
ISNI :ISNI 0000 0000 8096 6665

Ses activités

Auteur du texte13 documents7 documents numérisés

Autre2 documents

  • Lettre d'un membre de la majorité à ses commettants

    Description matérielle : In-8 °
    Édition : Paris : Impr. de A. Guyot et Scribe , 1850
    Éditeur scientifique : France. Assemblée législative (1849-1851)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36369518k]
  • Un mot sur la situation politique, par M. Barchou de Penhoen. Aux électeurs du Finistère

    Description matérielle : In-8 °
    Édition : Paris : Impr. de Guiraudet et Jouaust , 1849

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb363270286]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Auguste Théodore Hilaire Barchou de Penhoën (1801-1855)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Essai d'une philosophie de l'histoire / par le Bon Barchou de Penhoën, 1854
  • DBF

Autre forme du nom

  • Auguste Théodore Hilaire Barchou de Penhoën (1801-1855)

Biographie Wikipedia

  • Auguste Barchou de Penhoën est un historien et homme politique français né le 28 avril 1799 à Morlaix (Finistère) et décédé le 28 juillet 1855 à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines).Officier sous la Restauration, il participe à l'expédition d'Alger. Il démissionne au début de la Monarchie de Juillet pour se consacrer à la littérature. Il collabore à la Revue des deux Mondes et publie une Histoire de la philosophie allemande (1836) et une Histoire de la conquête anglaise des Indes en 6 volumes (1840-1841). Il est député du Finistère de 1849 à 1851, siégeant à droite, avec les monarchistes. Il est élu à l'Académie des inscriptions et belles-lettres en 1850.

Pages équivalentes