Georges Rizet (1915?-2005)

Image non encore disponible
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :1915
Mort :2005
Note :
Professeur de génétique à la Faculté des sciences d'Orsay, Essonne. - Cofondateur du Groupe des laboratoires de biologie expérimentale et directeur de l'Institut de génétique, CNRS
ISNI :ISNI 0000 0000 0206 9096

Ses activités

Traducteur1 document

  • Génétique[Genetics]. Édition française dirigée par Georges Rizet,... avec la collaboration de Mlles [Marguerite] Picard et [Michelle] Carnis

    Description matérielle : In-8° (21 cm), XII-257 p., ill., errata. 24 F. [D. L. 11687-69]
    Édition : Paris : Ediscience , 1969

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33078537w]

Autre1 document

  • Génétique

    3 éd.
    Description matérielle : XII-257 p.
    Description : Note : Notes bibliogr.. Index
    Édition : Paris : Ediscience ; Paris ; New York ; Londres : McGraw Hill , 1975
    Autre : Marguerite Picard

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34587368k]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Génétique / Robert P. Levine ; édition française dirigée par Georges Rizet avec la collaboration de Mlles [Marguerite] Picard et [Michelle] Carnis, 1969
  • Ouvrages de reference : Monde, 2005-03-03 et 2005-03-01
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. 1960-1969

Biographie Wikipedia

  • Georges Rizet, né à Ciry-le-Noble dans le département de Saône-et-Loire en 1914, décédé à Grenoble (Isère) en 2005, est un généticien français. Il est, avec Boris Ephrussi, Philippe L'Héritier et Georges Teissier, l’un des fondateurs de l’enseignement universitaire de la génétique en France. Il a initié de nouveaux champs de recherche qui ont contribué à modifier notre compréhension du vivant. Il s’est aussi attaché à développer une recherche agronomique autonome en Afrique. Personnalité originale et atypique, il était peu soucieux des honneurs et de sa notoriété et, de ce fait, celle-ci n’est pas à la mesure de sa contribution scientifique.

Pages équivalentes