Moha Ennaji

Pays :Maroc
Langue :arabe, anglais, français
Sexe :masculin
Note :
En poste : Rutgers University, New Brunswick, NJ (en 2011)
Site Web :https://fr.wikipedia.org/wiki/Moha_Ennaji
ISNI :ISNI 0000 0000 8370 1590

Ses activités

Auteur du texte2 documents1 document numérisé

  • L'olivier de la sagesse

    Description matérielle : 1 vol. (161 p.)
    Abstract : « Demander l'Indépendance et n'avoir pas envie de se battre, je trouve que c'est mal élevé. Un peuple qui ne se bat pas pour sa liberté est un peuple indigne de la liberté », disait Lahcen. Lahcen est né dans un petit village des contreforts du Moyen Atlas dans une famille berbère très pauvre, pendant le protectorat français. Il a été maquisard, résistant, militaire, agriculteur, commerçant et il a voué sa vie à faire en sorte que, par le travail, sans renier ses origines, aidé par sa foi musulmane, au milieu de ses oliviers, sa famille monte l'échelle sociale dans un Maroc en pleine transformation au cours du XXe siècle. Son fils Moha, Chercheur et Docteur en linguistique, Président de l'Institut International des Langues et Cultures (INLAC) de Fès, retrace au quotidien, dans ce roman, la trajectoire d'un pays qui sort de la colonisation Française. Il raconte, avec une rare sensibilité et grande précision historique, la vie très active et laborieuse de son père Lahcen, « descendu de sa montagne berbère » pour assurer l'avenir de ses enfants. « Nous sommes venus de loin, la plupart des Marocains sont comme ça. Nous sommes issus de familles très pauvres, et nous voulons sortir de notre condition, faire mieux que les générations précédentes et aider nos familles ».
    Édition : Paris : Éditions Karthala , DL 2017

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb45215402q]
  • Contrastive syntax

    English, Moroccan Arabic and Berber complex sentences

    Description matérielle : VI-367 p.
    Description : Note : Bibliogr. p. 355-367
    Édition : Würzburg : Königshausen und Neuman , 1985

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34829153r]

Éditeur scientifique1 document

  • Women in the Middle East and North Africa

    agents of change

    Description matérielle : 1 vol. (XIII-297 p.)
    Description : Note : Bibliogr. p. 271-288
    Édition : London : Routledge , 2011
    Éditeur scientifique : Fatima Sadiqi

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb424373504]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Women in the Middle East and North Africa : agents of change / edited by Fatima Sadiqi and Moha Ennaji, 2011

Biographie Wikipedia

  • Moha Ennaji(موحى الناجي ) ; né le 1er janvier 1953 est un linguiste marocain, auteur, critique politique et militant de la société civile. Il est professeur à l'Université Sidi Mohamed Ben Abdellah à Fès au département de langue et littérature anglaises, où il a travaillé pendant plus de 30 ans. Il est également professeur visiteur à Rutgers University et à Mansfield University (en), États-Unis. En plus de ses publications en linguistique, il a écrit dans les domaines de l'éducation, la migration, la culture et le genre, et il est l'auteur ou l'éditeur de plus de 20 livres.Le Middle East Institute considère Ennaji comme l'un des principaux chercheurs d'Afrique du Nord dont les intérêts de recherche sont nombreux et variés. Ses plus récentes publications sont: Multilinguisme, Identité Culturelle et Éducation au Maroc (Springer, New York, 2005) , Langue et genre dans la région méditerranéenne, IJSL numéro 190, éditeur (La Haye, 2008) , Migration et Genre au Maroc, co -auteur ( Red Sea Press, 2008 ), Les femmes écrivent l'Afrique, la région du Nord, co- édité ( The Feminist Press , 2009). Femmes au Moyen -Orient, co- édité ( Routledge, 2010), Genre et violence au Moyen-Orient (Routledge , 2011) . Moha Ennaji est Président du Centre Nord-Sud pour le dialogue interculturel et président fondateur de l'Institut international des langues et cultures à Fès, au Maroc.Depuis les années 1980, Ennaji milite pour la renaissance de la langue berbère ( amazighe ) au Maroc et pour la protection des droits humains, en particulier les droits des femmes au Moyen-Orient et Afrique . [8] Son travail a influencé des domaines tels que l'arabe et linguistique berbère, la sociologie du langage et les droits des femmes.Ses parents étaient tous deux musulmans modérés berbérophones . Lui et ses sept frères et sœurs ont tous été élevé dans la tradition berbère musulmane, mais ils ont fréquenté l'école française bilingue moderne à Beni -Mellal . Quand les enfants plus âgés atteignirent l'âge scolaire, leurs parents décidèrent de quitter leur village Timoulilt pour s’installer dans la ville voisine de Béni -Mellal afin de poursuivre leur scolarité, au collège et au lycée. Le père de Ennaji a insisté pour que ses filles, reçoivent une bonne éducation aussi bien que les garçons.

Pages équivalentes