Movimiento revolucionario Túpac Amaru

Image non encore disponible
Pays :Pérou
Langue :espagnol; castillan
Création :1983
Note :
Fondé en 1983 ; composé de groupes dissidents du Partido socialista revolucionario
Autre forme du nom :MRTA

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'organisation Movimiento revolucionario Túpac Amaru

Pages dans data.bnf.fr

Thèmes en relation

  • 17 décembre 1996-22 avril 1997 : 72 otages sont détenus à la résidence de l'ambassadeur du Japon à Lima par le MRTA (Movimiento revolucionario Túpac Amaru) ; un otage, deux policiers et tous les preneurs d'otages sont tués lors de l'assaut

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • LCNA (CD), 1996-06
  • Political parties of the world, 1996

Autre forme du nom

  • MRTA

Biographie Wikipedia

  • Le Movimiento Revolucionario Tupac Amaru (MRTA) est une organisation révolutionnaire, apparue au Pérou en 1984, à l'époque du gouvernement du président Fernando Belaúnde Terry. Initialement marxiste léniniste, elle fut inspirée par les guérillas d'autres pays de la région. L'organisation est placée sur la liste officielle des organisations terroristes des États-Unis.Tupac Amaru a regroupé près d'un millier de militants, et en janvier 1989, la police péruvienne arrête Victor Polay, alias Commandante Rolando, dirigeant du Mouvement. Maintenant, cette organisation est presque démantelée au niveau militaire, mais subsiste encore. Son nom de Túpac Amaru est le surnom qui avait été donné au dernier inca quéchua, leader métis qui s'était soulevé contre les colons espagnols à la fin du XVIe siècle. Les adeptes de ce mouvement sont les MRTistes ou MRTistas.Son action la plus médiatique fut la prise d'otages de l'ambassade du Japon à Lima, le 17 décembre 1996, lancée par Néstor Cerpa Cartolini, leader du MRTA depuis 1992. Lors de cette opération, plus de 500 otages furent séquestrés durant de longues semaines (il en restait encore 74 le 24 janvier 1997 et 72 le 1er mars 1997). Son but était de faire libérer 400 camarades révolutionnaires emprisonnés et d'appeler à un changement de la politique néo-libérale du président Alberto Fujimori. La prise d'otages s'est terminée le 22 avril 1997, avec l'assaut final donné contre l'ambassade dans lequel tous les membres du commando du MRTA ont trouvé la mort.Les conditions dans lesquelles s'est déroulé cet assaut a soulevé une polémique, certains otages ayant par la suite affirmé avoir vu des MRTistes lever les bras au ciel pour se rendre, alors qu'aucun d'eux ne fut épargné à son issue.

Pages équivalentes