Abbaye de Saint-Antoine-de-Viennois. Saint-Antoine-l'Abbaye, Isère

Pays :France
Langue :français
Création :1297
Fin d'activité :1790
Note :
En 1095 arrivèrent à la Motte-aux-Bois les reliques de saint Antoine. Le bourg, devenu Saint-Antoine-de-Viennois, devint vite un lieu de pélerinage réputé pour la guérison du "feu de Saint-Antoine" (ergotisme). Des Bénédictins venus de Montmajour ouvrirent un prieuré en 1101 pour le desservir, tandis que Guérin de Valloire et son père fondèrent un hôpital. Hospitaliers et Bénédictins se disputèrent longtemps le contrôle du pélerinage
Le 10 juin 1297, Boniface VIII érigea le prieuré en abbaye, et en fit don aux hospitaliers. Ceux-ci devinrent des chanoines réguliers, nommés désormais Antonins. L'abbaye devint chef d'un ordre religieux qui essaima dans toute l'Europe. Au XVIIIe siècle, l'ordre avait décliné. Il fut incorporé le 15 avril 1775 à l'ordre de Malte, qui prit possession de l'abbaye. - L'abbaye fut fermée à la Révolution. Sa remarquable abbatiale devint église paroissiale en 1802, les bâtiments conventuels furent conservés
Domaines :Religion
Autres formes du nom :Abbaye d'Antonins. Saint-Antoine-l'Abbaye, Isère (Saint-Antoine-de-Viennois. 1297-1776)
Abbaye de Saint-Antoine-de-Viennois. Saint-Antoine, Isère
Abbaye de Saint-Antoine en Dauphiné
Voir plus

Ses activités

Éditeur scientifique1 document

  • Abbaye de Saint-Antoine en Dauphiné. Monographie de l'église St Antoine

    Description matérielle : In-4° oblong
    Édition : Grenoble , 1844

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33230785w]

Auteur du texte1 document

  • Concordats entre le reverendissime archevesque duc de Reims, premier pair de France, legat né du Saint Siege apostolique ; l'abbé, religieux et Convent de S. Anthoine en Viennois, et le commandeur de Troyes

    des années 1407 et 1444, par lesquels est justifié que toute l'authorité, conduite et jurisdiction, tant au spirituel qu'au temporel, dudit Hospital, sur les biens et sur les personnes, appartient audit seigneur archevesque de Reims, qui en est le fondateur et collateur

    Description matérielle : 1 pièce
    Description : Note : Sans frontispice. - Texte latin
    Édition : [S.l.] , [s.d.]
    Auteur du texte : Eglise catholique. Diocèse. Reims, Marne

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb367524915]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'organisation Abbaye de Saint-Antoine-de-Viennois. Saint-Antoine-l'Abbaye, Isère

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Voir aussi

  • A l'origine communauté de laïcs fondée par Guérin de Valloire pour desservir un hôpital à Saint-Antoine-de-Viennois, lieu de pèlerinage très fréquenté pour demander la guérison de l'ergotisme. Les laïcs devinrent des chanoines réguliers de Saint-Augustin, bientôt appelés Antonins, qui se répandirent dans toute l'Europe au XIIIe siècle. Ordre très centralisé directement rattaché au Saint Siège, dirigé par un abbé chef d'ordre, et divisé en baillies et commanderies. - L'ordre déclina au XVIIe siècle. Il fut incorporé le 15 avril 1775 à l'ordre de Malte ; confirmation par Bulle pontificale du 17 décembre 1776

  • Créé à partir d'une donation faite au département d'œuvres de l'artiste Jean Vinay ; installé dans l'ancien noviciat de l'Abbaye de Saint-Antoine-en-Viennois

Thèmes en relation

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Catholicisme, 1.13, col. 458-460
    Dictionnaire historique des ordres religieux / Agnès Gerhards, 1998
  • CORELI

Autres formes du nom

  • Abbaye d'Antonins. Saint-Antoine-l'Abbaye, Isère (Saint-Antoine-de-Viennois. 1297-1776)
  • Abbaye de Saint-Antoine-de-Viennois. Saint-Antoine, Isère
  • Abbaye de Saint-Antoine en Dauphiné
  • Abbaye de Saint-Antoine en Viennois
  • Abbaye des chevaliers de Malte. Saint-Antoine-l'Abbaye, Isère (Saint-Antoine-de-Viennois. 1776-1790)
  • Abbaye Saint-Antoine. Saint-Antoine-l'Abbaye, Isère

Pages équivalentes