Abbaye Saint-Vigor. Cerisy-la-Forêt, Manche

Pays :France
Langue :français, latin
Création :05..
Fin d'activité :179.
Site Web :http://https://abbaye-de-cerisy-la-foret.jimdo.com
Note :
Abbaye de Bénédictins. - La fondation du premier monastère est attribuée à saint Vigor, évêque de Bayeux. - La charte de fondation d'un nouveau monastère, dédié à Vigor date de 1032. - Affiliée à la Congrégation de Saint-Maur à partir de 1716
Domaines :Religion
Autres formes du nom :Abbatia Sancti Vigoris. Cerisy-la-Forêt, Manche (latin)
Abbaye de Cerisy-la-Forêt

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'organisation Abbaye Saint-Vigor. Cerisy-la-Forêt, Manche

Pages dans data.bnf.fr

Thèmes en relation

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Cottineau, col. 656

Autres formes du nom

  • Abbatia Sancti Vigoris. Cerisy-la-Forêt, Manche (latin)
  • Abbaye de Cerisy-la-Forêt

Biographie Wikipedia

  • L'abbaye Saint-Vigor de Cerisy, plus communément appelée abbaye de Cerisy, est l'une des plus anciennes et des plus importantes abbayes de Normandie. Située à Cerisy-la-Forêt (près de Saint-Lô dans la Manche), elle était régie par la règle bénédictine. Elle portait le titre d'« abbaye royale » (sous la protection du roi de France).Elle est fondée en 1032 par le duc de Normandie Robert le Magnifique. Elle bénéficie de dons considérables et de faveurs. L'abbaye devient un centre économique et intellectuel important, accueillant à plusieurs reprises quelques rois de France et comptant plusieurs intellectuels parmi ses membres. Elle possède par ailleurs un très grand nombre de dépendances sous la forme de granges monastiques qui contribuent à lui assurer des revenus colossaux. Après une période de déclin à la fin du Moyen Âge, l'abbaye connaît une période de renaissance artistique avec la Congrégation de Saint-Maur en 1716. Au XVIIIe siècle, de nouveaux bâtiments agricoles sont construits. Les moines la quittent à la Révolution française et l'abbatiale devient l'église paroissiale unique du village de Cerisy-la-Forêt en 1790. Suite à sa vente comme bien national pendant la Révolution la plupart des bâtiments monastiques est vendue à un artificier qui les démolit puis vend les pierres pour la construction de routes et de maisons ; les terres également sont vendues. Par la suite, ce qui reste des bâtiments conventuels (dont la chapelle Saint-Gerbold) va être vendu à la ferme de l'abbaye, ce qui permettra leur sauvegarde.L'abbaye fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques par la liste de 1840.

Pages équivalentes