Abbaye Saint-Gildas. Saint-Gildas-de-Rhuys, Morbihan

Image non encore disponible
Pays :France
Langue :français
Création :053.
Fin d'activité :1773
Site Web :http://catholique-vannes.cef.fr/rhuys
Adresse :Communauté Charité Saint-Louis, pl. Monseigneur-Ropert, 56730 Saint-Gildas-de-Rhuys.
Note :
Abbaye fondée par saint Gildas. Elle adopta la Règle de saint Benoît en 630 ou (plus probablement) en 818. Désertée au début du Xe siècle (la communauté allant se réfugier dans l'Abbaye Notre-Dame de Déols, Indre), elle fut restaurée de 1008 à 1032 par saint Félix, à la demande du duc de Bretagne Geoffroy Ier. Abélard y fut abbé de 1125 à 1132. L'abbaye fut mise en commende à partir de 1506, et tomba en décadence, malgré son adhésion à la réforme de Saint-Maur en 1651. En 1773 le pape Clément XIV lui retira son titre d'abbaye. - Fermée à la Révolution, vendue en 1796. L'abbatiale devint église paroissiale en 1802 ; les autres bâtiments de l'abbaye furent rachetés en 1824 par la congrégation des Sœurs de la Charité de Saint-Louis, qui occupe toujours les lieux aujourd'hui
Autres formes du nom :Abbatia Sancti Gildasii. Saint-Gildas-de-Rhuys, Morbihan (latin)
Abbaye de Bénédictins. Saint-Gildas-de-Rhuys, Morbihan (053. ?-1773)
Abbaye de Saint-Gildas-de-Rhuis
Voir plus

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'organisation Abbaye Saint-Gildas. Saint-Gildas-de-Rhuys, Morbihan

Pages dans data.bnf.fr

Thèmes en relation

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Cottineau
  • CORELI

Autres formes du nom

  • Abbatia Sancti Gildasii. Saint-Gildas-de-Rhuys, Morbihan (latin)
  • Abbaye de Bénédictins. Saint-Gildas-de-Rhuys, Morbihan (053. ?-1773)
  • Abbaye de Saint-Gildas-de-Rhuis
  • Abbaye de Saint-Gildas-de-Rhuys
  • Abbaye Saint-Gildas de Rhuys
  • Congrégation de Saint-Maur. Abbaye Saint-Gildas. Saint-Gildas-de-Rhuys, Morbihan

Biographie Wikipedia

  • L'abbaye Saint-Gildas-de-Rhuys a le privilège d'avoir été fondée par un de ces moines qui ont quitté l'île de Bretagne pour l'Armorique à l'époque de la migration des bretons fuyant les invasions saxonnes. Mais son histoire est mal connue. Pourtant depuis quelques années, on semble de nouveau s'intéresser à ce monastère qui laisse aujourd'hui une des plus belles églises romanes de Bretagne.L'abbatiale est classée monument historique depuis 1840.

Pages équivalentes