Deutschsprachige Gemeinschaft Belgiens

Image non encore disponible
Pays :Belgique
Langue :allemand
Création :19..
Site Web :http://www.dglive.be/ (Site archivé par la BnF depuis le 19/10/2005)
Adresse :Klötzerbahn 32, Regierung der DG, 4700, Eupen, Belgien.
Note :
L'une des 3 Communautés linguistiques composant la Belgique (Constitution belge, art. 2) : à partir de 1993, la Belgique est un État fédéral ; certaines attributions sont du ressort des communautés et régions ; les communautés ont compétence pour tout ce qui a trait à la culture, l'enseignement, la santé, l'aide sociale..., et les relations internationales pour ces domaines. - La Communauté germanophone comprend les régions majoritairement germanophones des cantons d'Eupen (communes d'Eupen, Kelmis, Lontzen et Raeren) et de Saint-Vith (communes d'Amel, Büllingen, Burg-Reuland, Bütgenbach et Saint-Vith). La région de Malmédy comprend des minorités germanophones
Domaines :Administration publique
Langues
Autres formes du nom :Communauté germanophone de Belgique
Duitstalige gemeenschap in België

Ses activités

Éditeur scientifique2 documents

  • Vergleichender Sprachatlas der karolingisch-fränkischen Regionalsprache in der deutschsprachigen Gemeinschaft Belgiens und in ihrem Umfeld

    "Wi zaach ech dat op Ostbäljesch Plat ?"

    Description matérielle : 2 vol.
    Édition : Aachen : Helios-Verlag ; Montzen : Centre de Recherches linguistiques, Obelit , 2014-2016
    Éditeur scientifique : Centre d'histoire de l'architecture et du bâtiment. Louvain-la-Neuve, Belgique
    Auteur du texte : Leo Wintgens

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb45338301d]
  • Vergleichender Sprachatlas der karolingisch-fränkischen Regionalsprache in der deutschsprachigen Gemeinschaft Belgiens und in ihrem Umfeld I

    Wortschatz

    "Wi zaach ech dat op Ostbäljesch Plat ?"

    Description matérielle : 1 vol. (180 p.)
    Description : Note : La p. de titre porte aussi : "e(n) / oon Oobel, Mulege, Vuure, Jömelech, Kälemes, Loontse, Wälekete, Roore, Ööpe, Boole, Älzeboore, Nedröm, Wiiwerts, Schope, Aamel, Mörenge, Maanerfält, Ämels, Sem Vekt, Reet, Rejlant, Tome , Moolje, Dejfelt, Urt". - Bibliogr. p. 169-172. Index
    Édition : Aachen : Helios-Verlag ; Montzen : Centre de Recherches linguistiques, Obelit , 2014
    Éditeur scientifique : Centre d'histoire de l'architecture et du bâtiment. Louvain-la-Neuve, Belgique
    Auteur du texte : Leo Wintgens

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb451997009]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'organisation Deutschsprachige Gemeinschaft Belgiens

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Thèmes en relation

  • Depuis 1993 la Belgique est un État fédéral comprenant 3 régions : Bruxelles-Capitale, Flandre et Wallonie, et 3 Communautés linguistiques : Communauté flamande de Belgique, Communauté française de Belgique (qui se renomme elle-même le 25 mai 2011 Fédération Wallonie-Bruxelles, quoique son appellation constitutionnelle (art. 2 et 121 sq.) reste Communauté française de Belgique) et Communauté germanophone de Belgique. Les communautés ont compétence pour tout ce qui a trait à la culture, l'enseignement, la santé, l'aide sociale..., et les relations internationales pour ces domaines

  • La Région de langue allemande créée en 1963, devenue en 1980 la Communauté germanophone de Belgique, comprend les 9 communes des cantons d'Eupen (Eupen, Kelmis, Lontzen et Raeren) et de Saint-Vith (Amel, Büllingen, Burg-Reuland, Bütgenbach et Saint-Vith), où l'Allemand est la langue officielle (avec des facilités pour la minorité francophone)

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

Autres formes du nom

  • Communauté germanophone de Belgique
  • Duitstalige gemeenschap in België

Biographie Wikipedia

  • La Communauté germanophone de Belgique (en allemand : Deutschsprachige Gemeinschaft Belgiens) est une entité fédérée de la Belgique dont le territoire se trouve dans l'est de la Belgique. Avec une superficie de 854 km2 et une population de 76 775 habitants au 1er janvier 2012, dont 17 % d’étrangers, elle est la plus petite des trois communautés de Belgique, les deux autres étant la Fédération Wallonie-Bruxelles et la Communauté flamande.

Pages équivalentes