Deryk Mendel (1920-2013)

Pays :Grande-Bretagne
Sexe :masculin
Naissance :Liverpool, 1920
Mort :Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), 28-05-2013
Note :
Metteur en scène. - Acteur. - Chorégraphe. - Danseur
ISNI :ISNI 0000 0000 0279 6277

Ses activités

Producteur de fonds d'archives1 document

Metteur en scène4 documents1 document numérisé

Acteur2 documents

Chorégraphe2 documents1 document numérisé

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Acte sans paroles [Spectacle] / mise en scène de Deryk Mendel... avec Deryk Mendel. - Paris : Théâtre des Champs-Elysées, 26 avril 1957
  • Ouvrages de reference : BnF, Paris, département des Arts du spectacle, Fonds Françoise et Dominique Dupuy
    BnF, Paris, département des Arts du spectacle, Fonds Deryk Mendel : né le 23 avril 1929
  • Catalogues de la BnF : Monde, 2013-06-08 (faire-part de décès)

Information (catalogue BnF archives et manuscrits)

  • Deryk Mendel est né à Liverpool en 1929 et décédé à Paris en 2013. Élevé dans la musique, il fut d'abord danseur, puis chorégraphe, avant de se consacrer à la mise en scène.
    Danseur formé à l’école du Royal Ballet, Deryk Mendel quitta Londres et dansa avec Roland Petit, côtoya et se lia d'amitié avec Jean Babilée, avec qui il fit une incursion aux Ballets du Marquis de Cuevas. Dans les années 1950, il collabora avec Françoise et Dominique Dupuy, en assurant la direction artistique et technique de leur compagnie, les Ballets modernes de Paris. Et créa pour elle plusieurs oeuvres chorégraphiques (
    Épithalame, Poème à deux...).
    Au début des années soixante, Deryk Mendel fréquenta le milieu de l’avant-garde théâtrale et mit en scène plusieurs pièces de Samuel Beckett :
    Actes sans parole (Studio des Champs-Élysées, Stadttheater de Ulm),
    Comédie, Va-et-vient (Schiller Theater),
    Eh Joe (TV Stuttgart)... Sa rencontre avec Beckett, dont il fut l'ami, lui fit découvrir l'importance des silences. Il considérait chaque texte comme une partition.
    On lui doit, en outre, la mise en scène de
    Nacht mit Gästen de Peter Weiss et
    La Mort de Marat (Schiller Theater),
    Fukuryu-Maru (Théâtre du Parc)...
    À l'Opéra de Berlin-Ouest, il a assuré la mise en scène de
    L'Atlantide de Manuel de Falla, et la chorégraphie de
    Improvisation sur Mallarmé de Pierre Boulez.
    Texte rédigé à partir de la notice sur Deryk Mendel de l'ouvrage de Françoise et Dominique Dupuy,
    Une danse à l’œuvre (p. 224) et d’un texte dactylographié qui fait partie des archives de Deryk Mendel, classé dans la documentation sur
    Hyperion en het geweld.

Pages équivalentes