Marie-Thérèse d'Autriche-Este Chambord (comtesse de, 1817-1886): nom d'alliance

Pays :France
Langue :français
Sexe :féminin
Naissance :1817
Mort :1886
Note :
Fille de François IV, archiduc d'Autriche-Este, duc de Modène. - Epouse Henri de Bourbon, comte de Chambord (1820-1883) en 1846
Autre forme du nom :Marie-Thérèse Autriche-Este (1817-1886)

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Marie-Thérèse d'Autriche-Este Chambord (comtesse de; 1817-1886)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • GLU, 1995 : Bourbon (maison de)

Autre forme du nom

  • Marie-Thérèse Autriche-Este (1817-1886)

Biographie Wikipedia

  • Marie-Thérèse-Béatrix-Gaëtane de Habsbourg-Lorraine, archiduchesse d'Autriche, princesse de Modène est une aristocrate italienne née le 14 juillet 1817 à Milan et morte le 25 mars 1886 au palais Lantieri à Gorizia (Italie).Fille aînée de François IV de Modène et de Marie-Béatrice de Sardaigne, elle épousa en 1846 Henri d'Artois, comte de Chambord, prétendant (légitimiste) au trône de France (petit-fils de Charles X de France).C'est la tante du jeune homme, la duchesse d'Angoulême, qui choisit d'allier sa famille en exil à la Maison d'Autriche-Este : celle-ci était catholique et la seule à ne pas avoir reconnu la Monarchie de juillet. Le comte aurait préféré épouser la sœur cadette de Marie-Thérèse, Marie-Béatrice de Modène (1824-1906). Celle-ci, jeune et jolie, lui préféra le prétendant carliste au trône d'Espagne et Henri V convola avec Marie-Thérèse, qui avait presque trente ans (soit trois ans de plus que lui) et était à moitié sourde mais fort pieuse.Le couple n'eut pas d'enfant (cf. plus bas), ce dont la comtesse de Chambord souffrit énormément; la branche aînée des Bourbon s'éteignit avec son mari. Elle le rejoignit dans la tombe trois ans plus tard. Marie-Thérèse de Modène fut inhumée au couvent des franciscains de Castagnavizza (à Nova Gorica, actuellement Slovénie).Elle présentait une malformation due à l'avancée d'une travée osseuse de son bassin qui barrait de long en large l'entrée de son utérus. Il y était impossible d'enfanter ou d'avoir des rapports sexuels. Le terme usité à cette époque pour désigner une personne présentant ce type de malformation était Bréhaigne.Portail de l’Autriche Portail de l’Autriche Portail de l’Italie Portail de l’Italie

Pages équivalentes