Matthias Knutzen (1646-1674)

Pays :Allemagne avant 1945
Langue :allemand
Sexe :masculin
Naissance :Oldenworth (Allemagne), 1646
Mort :1674
Note :
Théologien de formation ; libre-penseur
Autres formes du nom :Matthias Knutsen (1646-1674)
Matthias Knuzen (1646-1674)
ISNI :ISNI 0000 0001 1048 0544

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • Schriften, Dokumente

    Description matérielle : 1 vol. (288 p.)
    Description : Note : Textes en allemand et français. - Bibliogr. p. 75-90
    Édition : Stuttgart-Bad Cannstatt : F. Frommann - G. Holzboog , cop. 2010
    Éditeur scientifique : Winfried Schröder

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb42214594t]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

Autres formes du nom

  • Matthias Knutsen (1646-1674)
  • Matthias Knuzen (1646-1674)

Biographie Wikipedia

  • Matthias (ou Mathias) Knutzen (1646 - ?) est, avec son contemporain Spinoza, un précurseur de la philosophie athée moderne. Dans des pamphlets manuscrits auto-édités, Une lettre en latin (Amicus Amicis Amica) et deux dialogues en allemand parus en 1674, ce penseur allemand proclame son hostilité à la féodalité et à la religion qui la soutient, le protestantisme. Ses idées, diffusées en France furent connues de Naigon et de Diderot. Elles ont contribué à la fermentation révolutionnaire qui se développe au XVIIIe siècle.Il fut également le fondateur d'un goupe connu sous le nom de "Secte des consciencieux" qui pronait que :"Les idées d'honnêteté [...] les lumières de la conscience peuvent subsister dans l'esprit de l'homme, après même que les idées de l'existence de dieu et la foi d'une vie à venir ont été effacées" L'idée d'une morale sans dieu est ainsi posée bien avant le siècle des lumières et le "Testament" de Jean Meslier.Dans ses "Entretiens sur divers sujets d'histoire et de religion" édité en 1770 à Londres, Louis Mayeul Chaudon précise que Knutzen niait "l'existence de dieu, l'immortalité de l'âme et l'autorité de l'écriture sainte"On lui a longtemps attribué le Livre des trois imposteurs (Moïse, Jésus et Mahomet), pamphlet athée circulant au XVIIe et XVIIIe siècle.Portail de la philosophie Portail de la philosophie Portail de l’Allemagne Portail de l’Allemagne

Pages équivalentes