Planches pour : Longus. Les Amours pastorales de Daphnis et de Chloé, traduction Amyot, Paris, 1718

Date :1718
Note :
Estampe
Domaines :Arts graphiques

Éditions de l'œuvre

Images1 document

  • [Planches pour : Longus. Les Amours pastorales de Daphnis et de Chloé [traduction Amyot]]

    [estampe]

    Description matérielle : 32 est. : burin
    Description : Technique de l'image : estampe. - burin
    Note : Éd. : in-8°
    Un frontispice d'après Antoine Coypel, 3 en-tête de chapitre, et 28 vignettes gravées d'après les compositions du Régent, Philippe d'Orléans. Chacune des vignettes porte les indications suivantes : "Philippus inv. et pinxit 1714. B.tus Audran sculp." Elles sont en deux formats, les unes occupant un feuillet simple, les autres un feuillet double
    Ces vignettes reproduisent une série de peintures que le Régent avait exécutées, avec l'aide d'Antoine et de Charles-Antoine Coypel, le père et le fils (tous deux successivement premiers peintres du duc d'Orléans) pour son séjour d'été à Bagnolet. Quand Philippe d'Orléans eut l'idée de faire graver cette suite pour une édition du poème de Longus, c'est Coypel, qui fut chargé de l'entreprise et qui en dessina le frontispice (les cuivres gravés figuraient d'ailleurs dans sa succession). "Le livre dû à cette collaboration est original et mérite sa réputation. Les compositions, où le paysage prend du reste une grande place, en sont assez naïves, surtout pour un roué comme le duc d'Orléans. Elles rendent assez bien l'embarras de deux jeunes gens élevés aux champs et qui s'ignorent encore, mais elles n'ont rien de voluptueux." (Portalis, "Les Dessinateurs d'illustrations au XVIII.e siècle", p. 477)
    Nous pensons, au contraire, que la réputation de ce livre est quelque peu surfaite. Son succès est dû pour une bonne part au nom du Régent qui y est attaché. Quant aux figures elles n'offrent vraiment rien de remarquable, qu'on les examine au point de vue de la composition, ou au point de vue de la gravure. Le "Daphnis" du Régent eut une seconde édition en 1745, une troisième en 1757
    Notice chargée sans modification à partir de l'Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle
    Sources : Inventaire du fonds français, graveurs du dix-huitième siècle. Tome premier, Adam (Jean)-Baquoy (Maurice) / Bibliothèque nationale, Cabinet des estampes ; par Marcel Roux,... - Bibliothèque nationale (Paris), 1931, article AUDRAN (Benoît I), n. 31
    Sources : Inventaire de la collection d'estampes relatives à l'histoire de France, léguée en 1863 à la Bibliothèque nationale par M. Michel Hennin / rédigé par M. Georges Duplessis, 1877-1884, n. 7948
    Édition : [Paris] , [1718]
    Graveur : Benoît Audran (1661-1721)
    Dessinateur du modèle : Antoine Coypel (1661-1722), Charles-Antoine Coypel (1694-1752), Philippe d'Orléans (régent de France, 1674-1723)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb445285358]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Inventaire du fonds français, graveurs du dix-huitième siècle. Tome premier, Adam (Jean)-Baquoy (Maurice) / Bibliothèque nationale, Cabinet des estampes ; par Marcel Roux,... - Bibliothèque nationale (Paris), 1931, AUDRAN (Benoît I), n. 31