Antonio Camacho : pseudonyme individuel

Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Note :
Titulaire d'un DEA d'histoire (Paris 8, 1998). - Professeur d'histoire-géographie (en 2017). - Spécialiste de football
ISNI :ISNI 0000 0004 6012 4259

Ses activités

Auteur du texte7 documents7 documents numérisés

  • Atletico Madrid-Real Madrid

    histoire de la rivalité madrilène

    Description matérielle : 1 vol. (645 p.)
    Abstract : De nombreux ouvrages ont été écrits sur la rivalité entre le Real madrid et le FC Barcelone. Très peu sur la rivalité madrilène entre le Real madrid et l'Atletico madrid. Si le Real Madrid n'est plus à présenter, l'Atletico madrid est très loin d'être un simple faire-valoir. Dans les confrontations directes les Colchoneros font très régulièrement mordre la poussière aux Merengues. Concernant son bilan général l'Atletico madrid possède un palmarès très honorable. Sur la scène nationale Les Colchoneros ont remporté 10 ligas en 1940, 1941, 1950, 1951, 1966, 1970, 1973, 1977, 1996 et 2014, 10 coupes d'Espagnes en 1960, 1961, 1965, 1972, 1976, 1985, 1991, 1992, 1996, 2013. Sur la scène internationale l'Atletico Madrid a disputé 16 demi-finales européennes, 8 finales européennes, a conquis la Coupe d'Europe des vainqueurs de Coupes en 1962, la Coupe intercontinentale en 1974, la ligue Europa et la Supercoupe de l'UEFA en 2010, à nouveau la Ligue Europa en la Supercoupe de l'UEFA en 2012. Seul manque à son palmarès la ligue des Champions que les Colchoneros auraient pu conquérir 4 fois, le REAL MADRID brisant son rêve cinq fois, une fois en quart de finale en 2015, deux fois en demi-finale en 1959 et 2017, deux fois en finale en 2014 et 2016. C'est donc cette rivalité passionnante moins mise en valeur par l'industrie médiatique que celle entre le Real Madrid et le FC Barcelone que j'étudie dans cet ouvrage.
    Édition : Paris : 7 écrit éditions , [2017]

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb454123847]
  • Bill Shankly et Led Zeppelin

    l'apogée du football britannique de clubs en Europe sur fond de déclin industriel et d'âge d'or du rock, 1967-1984

    Description matérielle : 1 vol. (773 p.)
    Abstract : Au cours de la période 1967-1984 la Grande-Bretagne présente un visage très contrasté. Sur le plan diplomatique l'Angleterre, avec la perte de l'empire colonial, est devenue une puissance de second rang. Dans le domaine économique l'Angleterre berceau de la première révolution industrielle est irrémédiablement dépassée par les USA, le Japon, l'Allemagne de l'Ouest, la France du général De Gaulle dans les années 1960, l'Italie dans les années 1980. Arrivée au pouvoir en 1979, Margaret Thatcher va imposer les dogmes ultralibéraux de Friedrich Von Hayek et Milton Friedman à l'économie britannique qui provoqueront la désindustrialisation de l'Angleterre, l'affaiblissement de la classe ouvrière et des syndicats, la financiarisation de l'économie anglaise. A l'opposé la culture populaire britannique n'a jamais été aussi dynamique notamment dans le domaine de la musique. C'est l'époque des Beatles, des Rolling Stones, mais également de Pink Floyd, des Who, Queen, Led Zeppelin, Deep Purple, Black Sabbath, les Sex Pistols, The Police, U2, Whitesnake, Iron Maiden, Def Leppard. Concernant le football la domination des clubs anglais atteint son apogée au cours de cette période. En effet entre 1968 et 1976 les clubs anglais remportent 7 coupes de l'UEFA sur 9 possibles. Entre 1977 et 1984 l'Angleterre conquiert 7 coupes des champions sur 8 disputées. Ces performances sont d'autant plus remarquables que contrairement à aujourd'hui où les clubs anglais sont les plus riches du monde, à l'époque l'économie du football anglais était plus pauvre que ses concurrentes italienne, espagnole ou allemande, le tout sur fond de hooliganisme qui atteint son paroxysme lors de la finale de la coupe d'Europe des clubs champions le mercredi 29 mai 1985 au stade du Heyzel à Bruxelles.
    Édition : [Paris] : les Éditions Sydney Laurent , [2018]

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb454895122]
  • Franco a-t-il empêché le FC Barcelone de gagner ?

    une histoire politique, sociale et sportive des Blaugranas 1899-1990

    Description matérielle : 1 vol. (826 p.)
    Abstract : Depuis un quart de siècle le FC Barcelone est la meilleure formation d'Espagne et du monde ayant notamment remporté 14 Ligas, 5 Ligue des champions et 3 championnat du monde des clubs. Cependant il n'en fut pas toujours ainsi. Avant les années 1990 le FC Barcelone était un club de loosers dominé sur la scène espagnole et internationale par le Real Madrid. Les raisons fréquemment avancées par les supporters Blaugranas pour expliquer cet état de fait, étaient que le pouvoir politique central, en particulier au temps du général Franco, aurait tout fait pour avantager le Real Madrid et empêcher de gagner le FC Barcelone. Dans la première partie de l'ouvrage l'auteur centre son analyse sur l'identité catalane profonde à travers son histoire politique, sociale, économique et culturelle. Par la suite l'auteur met en perspective l'histoire politique de l'Espagne contemporaine avec celle du FC Barcelone. En conclusion il n'abonde pas dans le sens des supporters catalans qui se sont globalement servis des prétextes politiques pour expliquer les échecs de leur équipe préférée. L'auteur note qu'entre 1945 et 1960 à l'époque où le régime franquiste était le plus répressif, les Catalans conquirent plus de titres sur la scène nationale que le Real Madrid. En fait le FC Barcelone a payé les erreurs de management, une absence de vision d'avenir de ses dirigeants, contrairement à un Santiago Bernabeu qui était un visionnaire. En 1953 ils ne voulurent pas faire l'acquisition d'Alfredo Di Stefano car il l'estimait inférieur à Ladislao Kubala. En 1955 les dirigeants catalans refusèrent de participer à la première coupe d'Europe des clubs
    Édition : Paris : 7 écrit éditions , [2018]

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb454564729]
  • Grandeur et décadence du Milan AC et de l'Internazionale en Europe et dans le monde depuis 60 ans

    Description matérielle : 1 vol. (636 p.)
    Abstract : Milan, capitale économique de l'Italie, possède également deux des plus grands clubs européens : le Milan AC et l'Internazionale. Derrière le Real Madrid, le Milan AC possède le deuxième palmarès européen le plus fourni avec la conquête de sept Ligues des Champions (en 1963, 1969, 1989, 1990, 1994, 2003 et 2007), deux Coupes des Coupes (en 1968 et 1973), cinq Supercoupes d'Europe de l'UEFA (en 1989, 1990, 1994, 2003 et 2007), trois Coupes intercontinentales (en 1969, 1989 et 1990), un championnat du monde des clubs (en 2007) et deux Coupes latines (en 1951 et 1956). Le Milan AC est le seul club qui aurait pu remporter plus de Ligues des Champions que le Real Madrid, infligeant de nombreuses corrections aux Madrilènes entre 1988 et 1990. À titre individuel, plusieurs footballeurs du Milan AC ont remporté le Ballon d'or européen, devenu mondial à partir de 1995 : Gianni Rivera (en 1969), Ruud Gullit (en 1987), Marco van Basten (trois fois : en 1988, 1989 et 1992), George Weah (en 1995), Andreï Shevchenko (en 2004) et Kaká (en 2007). De son côté, l'Internazionale s'est également distingué sur la scène internationale, remportant trois Ligues des Champions (en 1964, 1965 et 2010), trois Coupes de l'UEFA (en 1991, 1994 et 1998), deux Coupes intercontinentales (en 1964 et 1965) et un championnat du monde des clubs (en 2010). De nombreux coachs prestigieux ont dirigé l'Internazionale, en particulier Helenio Herrera, Giovanni Trapattoni et José Mourinho, alors que de nombreux joueurs s'y sont illustrés, comme Giacinto Facchetti, Luis Suárez, Sandro Mazzola, Karl-Heinz Rummenigge, Lothar Matthäus, Dennis Bergkamp, Ronaldo et Samuel Eto'o. C'est l'histoire glorieuse des deux formations lombardes que je me propose d'étudier.
    Édition : [Paris] : 7 écrit éditions , [2017]

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb45260634q]
  • La Juventus Turin et les coupes d'Europe depuis 60 ans

    une histoire glorieuse et inachevée

    Description matérielle : 1 vol. (516 p.)
    Abstract : Avec 32 – 34 ? – scudetti et 11 Coupes d'Italie, la Juventus Turin possède le plus beau palmarès du football italien, les deux grands clubs de la capitale lombarde, le Milan AC et l'Inter Milan, ne soutenant guère la comparaison sur la scène nationale. Au niveau international, la Juventus Turin a également connu de nombreux épisodes glorieux : une victoire en Coupe des Champions en 1985, une Ligue des Champions en 1996, une Coupe des Coupes en 1984, trois Coupes de l'UEFA en 1977, 1990 et 1993, deux Coupes intercontinentales en 1985 et 1996, deux Supercoupes de l'UEFA en 1984 et 1996. Toutefois, si l'on met en perspective les conquêtes internationales de la Vecchia Signora avec celles d'autres formations prestigieuses du continent européen, les Piémontais font pâle figure. Avec « seulement » deux victoires en Ligue des Champions, la Juventus Turin est loin derrière le Real Madrid – 11 victoires – et est également devancée par le Bayern Munich, le FC Barcelone, le Liverpool FC – 5 victoires chacun –, l'Ajax Amsterdam – 4 victoires –, Manchester United – 3 victoires. Les Bianconeri ont conquis autant de Ligues des Champions que le Benfica Lisbonne, le FC Porto, le Nottingham Forest de Brian Howard Clough. Cependant, le plus grand affront pour les Bianconeri est peut-être que ses deux grands rivaux lombards, qui subissent sa loi dans la péninsule italienne, se sont montrés plus conquérants en Europe. L'Inter Milan a conquis une Ligue des Champions de plus que les Piémontais, alors que le Milan AC, avec 7 victoires, est l'équipe comptant le plus de Ligues des Champions derrière le Real Madrid. Les Rossoneri ont conquis cinq Ligues des Champions de plus que les Bianconeri ! C'est cette histoire à la fois glorieuse et contrariée que je me propose de raconter.
    Édition : [Paris] : 7 écrit éditions , [ca 2016]

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb45176026x]

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • La Juventus de Turin et les coupes d'Europe depuis 60 ans [Texte imprimé] : une histoire glorieuse et inachevée / Antonio Camacho. - [Paris] : 7 écrit éditions, 2016.
  • 7 écrit éditions (2017-03-24)

Pages équivalentes