Auteurs nés en 1686133 documents

Auteurs morts en 1686137 documents

Personnes ayant débuté leur activité en 168643 documents

  • Libraire et gazetier. - Protestant de Dieppe réfugié aux Pays-Bas. Fils du libraire de Dieppe Étienne Acher

  • Autre(s) graphie(s) : Aertsens. - Variante(s) de prénom : Henri ; Hendrik Joannes ; Henri Jean. - Imprimeur-libraire

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur du collège ; imprimeur de l'hôtel de ville ; imprimeur de monseigneur l'évêque [de Limoges] ; imprimeur du Roi. - Fils de l'imprimeur-libraire de Limoges Martial I Barbou à qui il succède. Achète en 1686 la charge de trésorier des Ponts et chaussées de la généralité de Limoges. Déclare être en exercice depuis 22 ans lors de l'enquête de 1700-1701. Réimprime la "Gazette" à Limoges à partir de 1703. Consul de Limoges (1702) et administrateur de l'hôpital de la ville (1707). En 1709, acquiert le fief des Courières. Décédé en oct. 1714

  • Nom patronymique : Antoinette Lemaire (ou : Le Maire). - Imprimeur-libraire ; imprimeur du Roi. - Fille d'un marchand de Douai. Seconde épouse, en déc. 1671, de l'imprimeur-libraire de Douai Balthazar II Bellère, elle lui succède à son décès, en mai 1686. Déclare exercer depuis 15 ans lors de l'enquête de 1700-1701. Décédée le 5 juillet 1711 ; sépulture le même jour à Douai, paroisse Saint-Jacques ; dite alors âgée de 66 ans. Ses filles Françoise-Thérèse et Angélique Bellère lui succèdent sous la raison : "Typographie Bellerienne" ou "Officina typographica Belleriana" (ordonnance du recteur de l'université de Douai du 19 oct. 1711)

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur du Grand Conseil. - Fils de l'imprimeur-libraire parisien Jacques Bouillerot ; baptisé le 21 déc. 1659. Reçu maître libraire le 11 oct. 1686 et imprimeur le 2 juin 1698. Dit âgé de 42 ans lors de l'enquête de 1700-1701. Encore en activité en 1719 ; veuve attestée sur la "Liste des libraires" de 1719

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur du Roi, de monseigneur l'évêque, du clergé et de la ville. - Fils et successeur de Charles Brebion. Dit âgé de 36 ans lors de l'enquête de 1700-1701. Veuve attestée en 1705

  • Imprimeur-libraire. - Fils puîné de l'imprimeur-libraire parisien Guy Caillou dit Gros Caillou. Reçu libraire le 11 oct. 1686, il travaille d'abord en association avec son frère aîné Nicolas Caillou puis, en 1694 au moins, avec la veuve d'André Chouqueux. Les "Liste des libraires" de 1697 et de 1703 le déclarent sans exercice, de même que son frère Nicolas Caillou, et l'enquête de nov.-déc. 1701 ne le recense pas parmi les maîtres (il est alors compagnon chez la veuve de l'imprimeur-libraire parisien Henri Lambin et déclare exercer l'imprimerie "depuis 30 ans"). Nommé imprimeur par arrêt du parlement de Paris du 3 mars 1704, il n'est reçu imprimeur que le 23 mars 1714, après s'être opposé en déc. 1713 à la réception de Jacques-François Grou. A cependant commencé à exercer l'imprimerie dès 1705, date de son mariage avec Marie Carlu, veuve d'Henri Lambin. Une saisie d'impressions illicites est effectuée dans son atelier le 18 déc. 1716. Arrêté le 5 nov. 1717 et détenu au Petit Châtelet jusqu'au 25 janv. 1718 pour l'impression d'une chanson. Embastillé du 6 fév. au 16 juillet 1720 pour avoir imprimé une ordonnance royale falsifiée ayant trait à la levée de la taille, il est libéré "après soumission de ne plus exercer le métier d'imprimeur". Encore en activité en 1732. Décédé en 1737 ou peu avant

  • Attestée en activité à Lyon en 1686 et 1687. Il s'agit peut-être de (Marie-) Élisabeth Terrasson, épouse du libraire lyonnais Claude-Charles Carteron, décédé en 1684, dont le fils François a travaillé en association avec le libraire Jean-Mathieu Martin en 1685. N'est pas répertoriée lors de l'enquête de 1700-1701

    Travaille en association avec le libraire Jean-Mathieu Martin en 1686 et 1687

  • Attestée en la succession de son mari, l'imprimeur-libraire parisien Jean Charmot (162.?-168.), à partir de janv. 1686. D'après le procès-verbal de visite des imprimeries parisiennes du 5 déc. 1692, elle aurait épousé l'imprimeur Thomas Le Gentil qui tient alors deux presses dont une démontée et "ne fait rien". Lors du procès-verbal de visite des imprimeries parisiennes du 3 sept. 1694, elle figure à nouveau en qualité de "Veuve Charmot", tient deux presses dont une démontée et imprime des livres d'heures ainsi que l'"Imitation de Jésus-Christ". En nov. 1694, elle est "criée à ban à sa porte" ainsi que son fils, à l'occasion de la condamnation à mort de leur ouvrier imprimeur Raimbault qui, reconnu coupable de l'impression d'ouvrages attentatoires à la majesté royale et aux bonnes mœurs, sera exécuté le 19 nov. 1694 en place de Grève. Elle ne semble pas avoir exercé au-delà de cette date et ne figure ni sur la "Liste des libraires" de 1697 ni à l'enquête de nov.-déc. 1701

  • Libraire. - Fils du libraire de Lyon Claude Chavance. Reçu maître en 1699 seulement, il publie sous son nom dès 1686 et exerce à ses débuts avec sa mère, veuve de Claude Chavance. Lors de l'enquête de 1700-1701, travaille encore en association avec sa mère. Décédé vers 1740. Son fils Mathieu-Guy Chavance (1722-1782), reçu maître en 1744, lui succède

Personnes ayant cessé leur activité en 168632 documents

  • Variante(s) de prénom : Nicolaus. - Imprimeur-libraire. - Gendre de l'imprimeur-libraire parisien Jacques Roger. Reçu maître à Paris le 19 oct. 1656. Condamné le 22 sept. 1657 à s'établir dans les limites de l'université. Aurait travaillé pour le surintendant des finances Nicolas Fouquet. À la suite de l'arrestation de celui-ci, le 5 sept. 1661, et de son procès qui a duré de 1661 à déc. 1664, Nicolas Asseline s'installe à Soissons dès l'année 1662. Son fils, Jean-Baptiste-Sébastien Asseline, lui succède en 1686

  • Attesté en activité à Lyon de 1665 à 1686. N'est pas répertorié lors de l'enquête de 1700-1701

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur du Roi, du clergé et de la ville [de Béziers]. - La famille Barbut serait originaire de Toulouse. Jacques Barbut, en activité dès 1656, aurait succédé à l'imprimeur-libraire Henri Martel, parti s'établir à Marseille. Décédé à Béziers en avril 1700 d'après la déclaration de son fils et successeur Étienne Barbut lors de l'enquête de 1700-1701

  • Autre(s) graphie(s) : Bellier. - Variante(s) de prénom : Baltasar ; Baltazar. - Imprimeur-libraire. - Fils de l'imprimeur-libraire de Douai Balthazar I Bellère et petit-fils de l'imprimeur-libraire Jean I Bogard. Obtient avec Anne de Behault, veuve de son père en secondes noces, un octroi d'imprimeur le 31 oct. 1639, mais ne semble pas avoir exercé sous son nom avant 1642. Décédé en mai 1686. Sa veuve lui succède et déclarera tenir imprimerie depuis 15 ans lors de l'enquête royale de 1700-1701

  • Variante(s) de prénom : Gulielmus. - Libraire. - Fils aîné de Joan I Blaeu. Qualifié d'avocat lors de son mariage en 1659. Échevin de la ville d'Amsterdam (avril 1676). Teste en janv. 1690. Est mis sous tutelle en oct. 1699 et démis de ses fonctions en mars 1700. Épouse (et non veuve) attestée jusqu'en 1701. Les livres de Willem Blaeu sont revendus en déc. 1712

    Travaille en association avec ses frères Pieter et Joan II Blaeu, parfois sous la raison : "Typographia Blaviana"

  • Autre(s) graphie(s) : Brébion. - Imprimeur-libraire ; imprimeur du Roi, de monseigneur l'évêque, du clergé, de la ville (et de la Marine). - Peut-être originaire de Paris. En exercice dès 1657 à Marseille, libraire de la ville en 1660, il s'établit comme imprimeur en 1666, en association avec Jean Penot jusqu'en 1671. Décédé à Marseille le 9 août 1686. Son fils Henri Brebion lui succède dès le 11 août 1686

  • Imprimeur-libraire. - En apprentissage en 1626. Aurait commencé à exercer avant d'être reçu maître le 19 juillet 1641. Gendre du libraire parisien Jean Hérault. D'après l'enquête de nov. 1701, son fils Nicolas Caillou publie encore sous le nom de son père à partir de 1679, avant d'être lui-même reçu libraire en oct. 1686 et d'exercer sous son propre nom

  • Libraire-relieur. - Fils du libraire-relieur parisien Jacques Compaing (160.?-1687). Reçu maître le 16 fév. 1661. Encore en activité en 1686, il n'est plus attesté sur les listes de 1695 et 1697. Beau-père du libraire parisien Guillaume II Cavelier et beau-frère du libraire Charles I Osmont

  • Imprimeur-libraire. - Fils de l'imprimeur-libraire de Rouen Pierre II Delamotte. De confession calviniste ; baptisé au temple de Quevilly le 5 déc. 1649. Reçu maître dès le 1er fév. 1663, il s'établit au plus tard en 1674 après avoir travaillé en qualité de "maître à gages". Trouvé saisi d'ouvrages prohibés qu'il a imprimés, notamment "L'Abbé commendataire" et "L'Évêque de cour", il est arrêté au début de l'année 1675 avec son commanditaire le colporteur parisien Nicolas Gon(n)et dit La Chapelle et deux complices rouennais, et condamné par sentence du bailliage de Rouen du 18 août 1675 à 3 ans de bannissement hors du ressort du parlement de Normandie. Cette sentence est aggravée en appel par un arrêt du même parlement du 14 mars 1676 qui porte la durée du bannissement à 9 ans hors de la province de Normandie et de l'Île-de-France, après amende honorable. Pierre III Delamotte, ruiné, trouve à s'employer en qualité de compagnon imprimeur à Paris nonobstant sa condamnation. De retour à Rouen vers la fin de l'année 1682, il y travaille notamment chez son frère, l'imprimeur-libraire Jacques Delamotte. Soupçonné le 21 nov. 1682, à tort semble-t-il, d'avoir imprimé à Rouen plusieurs libelles jansénistes. Arrêté début juillet 1686 pour impression clandestine, sous l'adresse de Rotterdam, et diffusion d'ouvrages protestants en complicité avec la veuve de Louis II Vendôme, libraire à Paris, il est emprisonné sur ordre de l'intendant de Rouen. S'évade dès le 28 juillet 1686 ; on perd ensuite sa trace, bien qu'il ait encore signé une reconnaissance de dettes à l'imprimeur-libraire rouennais Guillaume Vaultier le 21 fév. 1687

  • Autre(s) graphie(s) : Demenius, Adamus. - Apparenté aux libraires de Cologne (dont il est lui-même originaire) Heinrich, Hermann et Michael Demen. En activité à Lyon dès juillet 1656 (loue alors une boutique). Épouse en mai 1661 la fille du libraire lyonnais A. Michallet dont il rachète en partie le fonds et avec qui il travaille en association ; apparenté à Étienne Michallet. Semble avoir reçu des lettres de naturalité (1678). On saisit chez lui des ouvrages prohibés en juillet 1683. Encore en activité en juin 1686 (reloue une boutique)

Organisations créées en 16867 documents

  • Société de recherches fondée par lettres patentes en 1686 = Académie royale des Belles-lettres. - Après la Révolution, en fusion avec le Bureau d'agriculture (organisé en 1761) devient, en 1828 : la Société d'agriculture, sciences et arts d'Angers. - Actuellement sous la loi 1901. Affiliée à la Fédération des sociétés savantes de Maine-et-Loire

  • Fondé par Carlos II pour organiser la production de la soie et son expansion commerciale. - Devenu monument historique en 1981 et musée en 1995

  • Début de la Mission en 1615. L'église Saint-Ignace fut inaugurée en 1680. Construction d'un nouveau Collège en 1686, dont les classes seront ouvertes en 1687

  • Collège fondé vers 1686 pour l'éducation des pauvres gentilshommes, auprès du Monastère de Saint-Germer, et qui fonctionna juqu'à 1776

  • Congrégation religieuse féminine, fondée par Françoise de Maintenon. - Institut soumis à la Règle de saint Augustin et à des constitutions promulguées en 1792. - L'histoire de cette congrégation se confond avec celle de la Maison royale de Saint-Louis

  • Maison fondée en 1686 par madame de Maintenon pour l'éducation des jeunes filles nobles et sans fortune, supprimée en 1790. - Le site a accueilli l'École militaire de Saint-Cyr en 1808 (transférée à Coëtquidan en 1946), puis le Lycée militaire de Saint-Cyr en 1964

  • Congrégation de droit diocésain fondée en 1686, affiliée au Tiers Ordre du Carmel en 1703, reconnue comme congrégation enseignante et hospitalière en 1852. En 1919, la congrégation devint Tiers Ordre Régulier de Notre-Dame du Mont-Carmel et en 1950 fut agrégée à l'Ordre des Carmes

Organisations ayant cessé d'exister en 16862 documents

  • Abbaye de Cisterciens fondée en 1152 par Robert II de Sablé. Après une période brillante elle déclina peu à peu. En 1607, Henri IV attribua les revenus de sa mense abbatiale au collège de La Flèche. En 1686, il fut fait de même pour la mense conventuelle et le monastère devint une maison de vacances pour les professeurs du collège. Cette affaire produisit de nombreux conflits (et factums) entre les Cisterciens et les Jésuites

  • Congrégation fondée à Toulouse en 1656 par Mme de Mondonville (érection canonique par bref du pape du 6 novembre 1662), pour les personnes qui n'avaient vocation ni au mariage, ni à l'état monacal. L'institut, dirigé autoritairement par sa fondatrice, fut très vite mêlé aux controverses jansénistes. Dénoncé à Louis XIV comme étant janséniste, il fut supprimé le 12 mai 1686. Antoine Arnauld composa à cette occasion deux pamphlets et Racine y pensait quand il écrivit Esther en 1688. D'autres imprimés suivirent (arrêts du Parlements, Factums, livres "historiques", polémiques...)

Œuvres créées en 1686181 documents

Œuvres terminées en 16867 documents

Spectacles représentés en 16862 documents

  • Spectacle : Armide

    Paris (France) : Théâtre du Palais Royal - 15-02-1686

  • Spectacle : Armide

    Paris (France) : Académie Royale de Musique (salle du Palais-Royal) - 15-02-1686

Documents publiés en 16861597 documents

  • Abbrégé méthodique des principes héraldiques, ou du Véritable art du blason, par le P. C. François Menestrier,... Nouvelle édition

    Description matérielle : In-12, pièces limin., 192 p. et la table, fig., pl. gravées
    Édition : Lyon : T. Amaulry , 1686
    Auteur du texte : Claude-François Ménestrier (1631-1705)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30925613j]
  • Abrégé chronologique ou Extrait de l'Histoire de France...

    Description matérielle : In-16. T. VIII
    Édition : Paris : J. Guignard , 1686
    Auteur du texte : François Eudes de Mézeray (1610-1683)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34014116r]
  • Abrégé de la foi et de la morale de l'Église, tiré de l'Écriture Sainte... par le R. P. Noel Alexandre...

    Description matérielle : 2 vol. in-12
    Édition : Paris : H. Horthemels , 1686
    Auteur du texte : Noël Alexandre (1639-1724)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb300097532]
  • Abregé de la vie et du martyre de St Cyr, et Sainte Julitte sa mere

    Description matérielle : 72 p.
    Édition : , 1686
    Imprimeur-libraire : Étienne Chardon (16..-1695?), Veuve de Jean Chardon (imprimeur-libraire, 16..-17..)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb361158151]
  • Acis et Galatée, pastorale héroïque en musique...

    Édition : Paris : C. Ballard , 1686
    Auteur du texte : Jean Galbert de Campistron (1656-1713)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb38731812r]
  • Acis et Galatée, pastorale héroïque... [Mus. de Lully, paroles de Campistron]

    Description matérielle : 69 p.
    Description : Note : 1ère représ. 1686
    Édition : Paris : C. Ballard , 1686
    Librettiste : Jean Galbert de Campistron (1656-1713)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb38716491k]
  • Acta capituli generalis Romae in conventu S. Mariae super Minervam ordinis Praedicatorum, celebrati... die I junii 1686, sub R. P. F. Antonino Cloche,...

    Description matérielle : In-4°
    Édition : Romae : typis reverendae Camerae apostolicae , 1686
    Auteur du texte : Ordre des Prêcheurs

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33804834n]
  • Actio rei amotæ contra Papam, in puncto subtracti laicis et non consecrantibus clericis sacri calicis, instituta et P. Arnoldo Angelon, atque P. Georg. Hillero, jesuitis impertita, unà cum decisione XXX. Casuum conscientiæ ex istâ materia emergentium, quae ministris ecclesiæ pro directorio conscientiæ in administratione SS. Eucharistiæ esse queat, auctore Augusto Pfeiffero, ss. th. d.

    Description matérielle : [6]-254-[5] p.
    Édition : , 1686
    Imprimeur-libraire : Johann Friedrich Gleditsch (1653-1716)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39308092j]
  • L'Adieu aux Muses profanes

    Description matérielle : In-8° , 13 p.
    Édition : Paris : impr. de G. Martin , 1686
    Auteur du texte : Jean-Baptiste Santeul (1630-1697)
    Traducteur : Antoine de La Fosse (1653-1708)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31296915p]
  • Ad titulum Digestorum de regulis juris antiqui commentarius, secundum alphabeticum materiarum ordinem digestus, cum notis praxis forensis, autore Claudio de Ferriere,...

    Description matérielle : In-24, pièces liminaires, 266 p.
    Édition : Parisiis : J. Cochart , 1686
    Auteur du texte : Claude de Ferrière (1639-1715)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb304311784]

Citer la page

  • Permalien :

Télécharger les données