Auteurs nés en 1747342 documents

Auteurs morts en 1747160 documents

Personnes ayant débuté leur activité en 174732 documents

  • Nom patronymique : Louise Plu(c)quet. - Libraire. - Fille du libraire parisien Pierre Plu(c)quet. Épouse avant sept. 1703 François Barrois, qui sera reçu libraire en sept. 1711. Lui succède à son décès (juin 1747). N'est pas répertoriée par l'"Historique des libraires..." de l'inspecteur Joseph d'Hémery entre 1749 et 1752. Décédée à Paris en mars 1752. Mère du libraire Marie-Jacques Barrois (1704-1769) et de Jean-Louis Barrois, né en juillet 1708

  • Variante(s) de prénom : Josephus. - Imprimeur-libraire. - À la mort, en 1745, de Giovanni Giacomo Hertz, dirige l'officine Hertz. Semble s'être établi à son compte en 1747. "Priore" de la communauté des imprimeurs-libraires en 1750-1751

  • Éditeur de cartes et d'estampes

    Travaille en association avec Hermanus Besseling

  • Imprimeur-libraire. - Né à Liège, où il est d'abord apprenti chez Barthélemy Collette puis compagnon chez Jean François I Bassompierre. Travaille à Mons chez Varret à partir de 1737. Reçu imprimeur en mai 1747, lors de l'occupation française, par l'intendant de Hainaut, il est confirmé à ce poste en juin 1750 à la suite d'un procès

  • Nom patronymique : Marie-Anne Manjard. - Imprimeur-libraire. - Succède en 1747 à son mari, l'imprimeur-libraire de Châlons-en-Champagne Claude III Bouchard (1693-1747). Travaille en association avec son fils aîné Claude-Ignace qui figurera seul à l'enquête royale de 1764. Décédée à Châlons en août 1766 ; dite alors âgée d'environ 72 ans. Son fils Claude-Ignace Bouchard lui succède

  • Libraire. - Fils aîné du libraire parisien Jean-Baptiste Brocas ; né peu avant 1721. Reçu maître le 24 nov. 1747. Gendre du libraire Jean-Luc I Nyon dont il hérite une partie du fonds. Vente de son fonds le 8 fév. 1756 (BnF, ms. fr. 21824, fol. 5-30). Séparé de biens de son épouse en juin 1756, il aurait cessé d'exercer après cette date, mais il publie toujours en 1762 et figure encore au "Tableau des libraires" en 1762 et 1764. Sépulture 8 avril 1765. Sa veuve lui succède

  • Imprimeur-libraire et relieur ; imprimeur du Conseil provincial [de Luxembourg]. - Baptisée à Luxembourg le 11 juin 1688 ; fille et successeur en 1747 de l'imprimeur-libraire français de Luxembourg André Chevalier. Épouse en 1711 le capitaine d'infanterie Pierre Michat. Poursuit la publication de la "Clef du cabinet des princes de l'Europe", lancée par son père en 1704. A parfois imprimé sous le nom de son père. Le 25 mai 1753, un décret de l'impératrice Marie-Thérèse lui permet de continuer à exercer l'imprimerie. Encore en activité en oct. 1753. Sa fille unique Anne Michat épouse François Perle, échevin d'Arlon et avocat au Conseil de Luxembourg, qui fait valoir l'imprimerie sous le nom de sa belle-mère, puis lui succédera après 1753 sous la raison "Héritiers d'André Chevalier" ou même encore "André Chevalier", publiera "La Clef du cabinet des princes" jusqu'en 1773 et exercera jusque vers 1789

  • Autre(s) graphie(s) : Couret de Villeneuve le jeune, M. ; Couret de Villeneuve père. - Imprimeur-libraire ; imprimeur du Roi, de S. A. S. monseigneur le duc d'Orléans, de monseigneur l'évêque et du collège [d'Orléans] ; de la Société littéraire ; de la Société royale d'agriculture. - Fils et successeur de l'imprimeur-libraire d'Orléans Louis-François Couret de Villeneuve (16..-175.). Reçu par arrêt du Conseil en 1747. Réimprime la "Gazette" à Orléans à partir de 1747. D'après l'"Historique des libraires..." de l'inspecteur Joseph d'Hémery, à la date du 1er déc. 1752, "c'est un libraire assez suspect tant pour les contrefactions que pour les mar[r]ons". Dit à tort âgé de 47 ans lors de l'enquête royale de 1764. Fondateur, directeur et imprimeur de fév. 1764 à 1770 au moins des "Affiches de l'Orléanais". Auteur d'une "École des francs-maçons" (1748), d'un "Recueil de poésies" ("Jérusalem", 1748) et d'un "Trésor du Parnasse" ("Londres", 1762-1770, 6 vol.). Décédé à Orléans en oct. 1780. Père de Louis-Pierre Couret de Villeneuve (1749-1806), imprimeur-libraire à Orléans puis à Paris

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur (du collège et) de l'Académie royale de chirurgie. - Fils d'un procureur. Gendre (juin 1747) de l'imprimeur-libraire parisien Jacques-Philippe-Charles dit Charles III Osmont. Reçu libraire après un apprentissage fictif d'un mois le 17 juin 1747 et imprimeur le 14 juin 1748 par la démission de son beau-père en sa faveur (sept. 1747). En fréquents démêlés avec la police ; notamment condamné à des amendes en déc. 1749 et avril 1750 pour impressions prohibées. En 1751, imprime "Telesis, tragedie chinoise" (attribuée à tort à Eustache Le Noble) en vertu d'une permission tacite et sous la fausse adresse de "Pequin, chez Pra-Patchichaki-Ka". Sa veuve lui succède en août 1756. Inventaire après décès 28 août 1756

  • Nom patronymique : Thérèse (-Jacques) Paris (ou : Marie-Thérèse Deparis). - Imprimeur-libraire. - Fille d'un marchand et échevin d'Arras. Épouse en nov. 1715l'imprimeur-libraire d'Arras Urbain-César Duchamp, veuf en premières noces. Lui succède lors de son décès (10 nov. 1747). Se démet en faveur de son neveu Michel Nicolas, ex-apprenti de son mari, peu avant sa propre mort (acte notarié du 2 déc. 1751). Décédée à Arras le 23 déc. 1751. Michel Nicolas lui succède par arrêt du Conseil du 18 mars 1752

Personnes ayant cessé leur activité en 174739 documents

  • Imprimeur ; imprimeur de Son Éminence [l'évêque de Meaux]. - Imprime la "Gazette" à Meaux à partir d'oct. 1716. Peut-être originaire de Soissons. Dit âgé de 69 ans lors de son décès (mai 1747). Son gendre Laurent-Augustin Courtois succède à sa veuve Marguerite Soret (1676?-1752) en août 1751

  • Autre(s) graphie(s) : Albizzinis, Antonius Maria de. - Variante(s) de prénom : Antonmaria. - Imprimeur de Son Altesse Royale (1703). - A publié aussi sous la raison : "Stamperia di Sua Altezza Reale" (ou : "Stamperia di S. A. R.")

  • Nom patronymique : Marguerite-Madeleine Prault. - Fille de l'imprimeur-libraire parisien Pierre Prault ; née après 1712. Épouse le libraire Jean-Louis Allouel, employé de son père, le 3 mai 1737. Lui succède à son décès (26 déc. 1737). Encore en activité en 1747. N'est plus attestée ni par l'"Historique des libraires..." de l'inspecteur Joseph d'Hémery à la date du 1er janv. 1749 ni par les "Tableau des libraires" de 1749 à 1752 et années suivantes

  • Libraire. - Fils d'un juré mouleur de bois de Paris. En apprentissage chez l'imprimeur-libraire parisien Jean-Baptiste II Coignard d'avril 1711 à avril 1715. Reçu maître le 23 oct. 1719. Décédé à Paris en mai 1747

  • Imprimeur (ordinaire) du collège. - Encore en activité en 1747. Les "héritiers de Nicolas Baltazard" lui succèdent en 1750 ou peu avant

  • Libraire. - Fils du libraire parisien Edmond II Barrois et gendre du libraire Pierre Pluquet. Sollicite en vain en sept. 1703 un brevet lui permettant d'exercer en qualité de gendre de P. Pluquet. Exerce cependant dès 1710 (condamnation par sentence du Châtelet à une amende pour commerce de livres et libelles défendus). Reçu maître le 23 sept. 1711. En relation avec les imprimeurs-libraires de Rouen, en particulier Claude II Jore, François III Vaultier, Eustache Herault, pour trafic de livres prohibés, notamment jansénistes, entre 1711 et 1718 au moins. Embastillé du 11 mai au 13 sept. 1715 pour débit de libelles jansénistes et de livres défendus, et à nouveau incarcéré à la Bastille du 21 oct. au 1er déc. 1716, à la suite d'une perquisition du 14 oct., pour diffusion de publications sans permission. Il est encore embastillé avec plusieurs imprimeurs, libraires et complices, du 21 nov. 1721 au 3 oct. 1722, pour difusion d'écrits anonymes et défendus. À nouveau surveillé par la police en fév. 1727 comme étant au centre d'un réseau de publication de libelles jansénistes pour lequel il aurait monté une imprimerie clandestine aux Jacobins de la rue Saint-Jacques (Arsenal, ms. Bastille 10995, fol. 164-169). En difficultés financières, il ne peut rembourser ses créanciers avec qui son fils Marie-Jacques doit conclure un arrangement (août 1740). En 1742, sur plainte de Voltaire, il est enfermé au For(t)-l'Évêque avec François Didot et Michel-Étienne II David pour avoir diffusé une édition des œuvres de Voltaire dans laquelle étaient insérés des écrits "scandaleux" notamment contre Mme Du Châtelet. Dit âgé de 74 ans environ lors de son décès (juin 1747). Son fils et associé Marie-Jacques Barrois lui succède

  • Imprimeur. - Âgé de 39 ans à son décès (mai 1747)

  • Libraire. - Fils aîné du libraire romain Renato Bona (1640-1703). Travaille d'abord en association avec sa mère, veuve de celui-ci, avant de s'établir à son compte en 1735 ou peu avant

  • Graveur, éditeur et marchand d'estampes, spécialisé dans les arbres généalogiques. - Fils du généalogiste et éditeur d'estampes parisien Jacques Chevillard (décédé après 1724). Également généalogiste

  • Imprimeur-libraire. - Natif de Boé (Lot-et-Garonne). Reçu le 6 nov. 1690 habitant d'Agen, où il semble avoir peu imprimé. Vers 1694, faute d'une clientèle suffisante, quitte Agen pour s'établir à Sarlat. L'arrêt du Conseil du 21 mars 1739 supprimant l'imprimerie à Sarlat, il y poursuit néanmoins son activité, sous la protection de l'évêque Denis-Alexandre Le Blanc. Mais en 1745, devenu infirme, il proteste contre son éviction par le prélat et refuse de céder son atelier malgré la désignation d'un autre titulaire. En 1747, cesse probablement toute activité après que, le 19 juin, l'intendant de Guyenne Aubert de Tourny a ordonné à son subdélégué de Sarlat de faire appliquer l'arrêt de 1739. Décède à Sarlat vers 1750

Organisations créées en 174713 documents

Organisations ayant cessé d'exister en 17474 documents

  • Abbaye de Bénédictins fondée avant 752, sous le vocable de Saint-Symphorien, puis de Saint-Pierre. Détruite par les Normands, elle fut reconstruite en 1181. Supprimée en 1747, ses bâtiments devinrent habitation privée et sa mense conventuelle unie au petit séminaire de Sens

  • Une chapelle Sainte-Geneviève existait dans l'île de la Cité depuis le IXe siècle. Elle appartenait à l'abbaye du même nom située rive gauche. Elle devint la plus ancienne paroisse de la Cité (elle est attestée ainsi dans un texte de 1128)

    En 1747 cette paroisse et celle de Saint-Christophe sont réunies à la paroisse Sainte-Madeleine, et l'église est détruite pour faire place à une annexe de l'hospice des Enfants-Trouvés

  • Prieuré de Bénédictines fondé à Trèves en 1619, transféré à Saumur en 1626, supprimé en 1747 et uni au prieuré de la Fidélité d'Angers

Œuvres terminées en 174726 documents

Documents publiés en 17472336 documents

  • Les 2 Amis.

    [estampe]

    Description matérielle : 1 est. : gravure en taille-douce ; 21 x 16,3 cm
    Description : Technique de l'image : estampe. - burin. - eau-forte
    Note : Dans la cour d'une petite chaumière, un vieillard, son baton à la main salue le mari et la femme. Une autre femme est debout dans l'embrasure de la porte. A g., un homme se soulage contre une palissade. A dr., trois gorets. En marge, de part et d'autre des armes : "Dédié à M. Blondel d'Azaincourt Cap.ne aide Major au Régiment de // Normandie et Chevalier de l'Ordre de Saint Louis." "Par son très humble serviteur J. P. Le Bas." En h. à dr. : "37.ème Téniers." En bas l'adresse
    Pendant de "La petite Laitière" (IFF18 LE BAS (Jacques-Philippe), 383)
    "Mercure", juin 1747, p. 133
    "Catalogue de la Vente Lempereur" (L. 24 mai 1773). Paris, Prault, 1773, p. 14, n° 45. [Yd. 85, in-8°]
    "Catalogue de la vente Beaujon" (25 avril 1787) par P. Rémy et C. F. Julliot fils. Paris 1787, p. 17, n° 39. [Yd. 184, in-8°]
    Notice chargée sans modification à partir de l'Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle
    Sources : Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle / Bibliothèque nationale, Département des estampes. 13, Laurent-Le Grand / par Yves Sjöberg ; sous la direction de Françoise Gardey,. - Bibliothèque nationale (Paris), 1974, article LE BAS (Jacques-Philippe), n. 382
    Sources : A catalogue raisonné of the works of the most eminent Dutch, Flemish and French painters / by John Smith, 1829-1842. Tome 3, article Téniers le Jeune, David, n. 49
    Édition : , [1747]
    Graveur : Jacques-Philippe Le Bas (1707-1783)
    Peintre du modèle : David Téniers (1610-1690)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb44574266s]
  • 2.E Plan // de la Bataille // de Laveld. // Gagnée Par le Roy // le 2. Juillet // 1747.

    [estampe]

    Description matérielle : 1 est. : eau-forte, burin, colorié à main levée ; 32,3 x 47,8 cm (élt d'impr.), 31 x 48,2 cm (tr. c.)
    Description : Technique de l'image : estampe. - eau-forte. - burin
    Note : Positions des armées coloriées en jaune et vert
    Édition : : [G. L. Le Rouge] ; [1747]
    Éditeur commercial : Georges-Louis Le Rouge (1712-179.)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb403227046]
  • 2e Plan de la bataille de Laveld gagnée par le Roy le 2 juillet 1747

    Description : Note : Pl. 55
    Édition : Paris : Le Rouge , [1747]
    Auteur du texte : Georges-Louis Le Rouge (1712-179.)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40766842h]
  • Aan den Heere Willem Karel Hendrik Friso, Prinse van Oranje en Nassau

    Description matérielle : 1 f.
    Description : Note : Au bas du texte : "Den Autheur erkent geene Afdruckzels voor de zyne dan die dus zyn getekent". Mention ms. à la suite de cette inscription : "Abraham Duijste". A priori il s'agit d'une oeuvre d'Abraham Duijsterloo
    Édition : , 1747

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43733512t]
  • L'abbé en belle humeur

    Description matérielle : 141 p.
    Description : Note : Par René-A. Macé d'après Le Dictionnaire des lettres françaises
    Édition : , 1747
    Auteur du texte : René-A. Macé (16..-1752)
    Imprimeur-libraire : Pierre Marteau (imprimeur-libraire imaginaire, 16..-19..)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39907153q]
  • Abrégé de l'histoire de France

    Description matérielle : 4 vol. in-12
    Édition : Paris : Desaint et Saillant , 1747
    Autre : Jacques Bénigne Bossuet (1627-1704)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36281106s]
  • Abrégé de l'histoire de France, par feu M. Bossuet,...

    Description matérielle : 4 vol. in-12
    Édition : Paris : Desaint et Saillant , 1747
    Auteur du texte : Jacques Bénigne Bossuet (1627-1704)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30135161v]
  • Abrégé de l'histoire des insectes, pour servir de suite à l'Histoire naturelle des abeilles...

    Description matérielle : 4 vol.
    Description : Note : Par G.-A. Bazin
    Édition : Paris : les frères Guérin , 1747-1751
    Auteur du texte : Gilles-Augustin Bazin (1681-1754)

    4 documents numérisés : Tome 1 - Tome 2 - Tome 3 - Tome 4
    [catalogue, Visualiser dans Gallica, table des matières][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30070979k]
  • L'absence

    Description matérielle : 1 partition ([4]-8 p.) : in-4
    Description : Note : Titre de départ : "IIIe cantatille". - Épitre dédicatoire à Mademoiselle de La Tour p. [3]. - Daté d'après : Mercure de France, juin 1747. - Mention de prix au titre : "36 s."
    Sources : RISM A/I L 1446
    Édition : , 1747
    Compositeur : Louis Antoine Lefebvre (1700?-1763)
    Éditeur commercial : Veuve de François Boivin (1705-1776), Jean-Pantaléon Leclerc (1693-176.?)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb397881987]
  • Accurata et novissima repraesentatio ichnographica Hannoverae sedis urbis et electoralis Brunsvico-Luneburgensis aeri

    Description matérielle : 1 carte : ill., en coul. ; 50 x 65 cm
    Description : Note : Légendée. - "Historische und Geographische Beschreibung der Statd Hannover"
    Édition : Aug. Vind. : incidit et excudit Matthaeus Seutter , 1747
    Marchand : Matthäus Seutter (1678-1757)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40738816t]

Citer la page

  • Permalien :

Télécharger les données