Auteurs nés en 1773350 documents

  • Fondateur de l'État de Dīna et, en 1818, de l'empire de Macina

  • Comte. - Général. - Pair de France

  • A aussi écrit en anglais

    Diplomate, consul général en Égypte de 1825 à 1834. - Auteur de récits de voyages. - Édita la revue "Biblioteca italiana"

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur de l'administration de Vire (1793-1794) ; imprimeur du Roi (1817-1833). - Fils de l'imprimeur de Saint-Lô Michel Adam (1745?-1823?). Aurait été compagnon-imprimeur avant la Révolution. Exerce en tant qu'imprimeur-libraire à Vire (Calvados) dès 1793, en rachetant la Société typographique de Vire. Qualifie son établissement en 1794 d'"Imprimerie républicaine du Montagnard Adam". D'après l'enquête de 1810, dispose de deux presses. Breveté imprimeur à Vire le 15 juillet 1811 (brevet renouvelé le 1er sept. 1816 et enregistré le 27 sept. 1817) et libraire le 1er janv. 1813 (brevet renouvelé le 13 juillet 1818). Publie le "Journal judiciaire, annonces, et avis divers de la ville et de l'arrondissement de Vire" entre 1823 et 1834. Acquiert le matériel de l'imprimeur Pierre-Julien Lebel (1754-1822) en mai 1826. Imprime et diffuse principalement des ouvrages religieux. Décédé à Vire en nov. 1836. Lui succède son fils Michel-Armand Adam (1803-1878), breveté libraire le 6 mai 1833 et imprimeur le 1er mars 1837

  • Poète, auteur dramatique et auteur d'ouvrages historiques. - Secrétaire général de la préfecture de Paris. - Journaliste. - Traducteur. - Membre de l'Institut, Académie française (élu en 1814)

  • Chimiste et écrivain

  • A aussi écrit en latin

    Philologue et historien d'art

Auteurs morts en 1773176 documents

Personnes ayant débuté leur activité en 177346 documents

  • Libraire et éditeur d'estampes. - D'abord établi à Amsterdam, en association avec J. Loveringh puis sa veuve, il se fixe à La Haye vers 1812. Breveté libraire à La Haye, département des Bouches-de-la-Meuse sous le régime français, le 1er janv. 1813. Décédé en 1816 ; sa veuve lui succède à cette date, à La Haye puis également à Delft

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur du collège [de Troyes] (1782) ; du département de l'Aube (1790). - Natif de Pont-sur-Seine (près Nogent-sur-Seine, Aube). Reçu maître libraire à Troyes dès 1773. Reçu imprimeur en succession de Jean-Antoine Garnier dit l'aîné par arrêt du Conseil du 9 avril 1781. Également propriétaire d'une papeterie à Estissac (Aube), établie en 1773 ou 1774 par son beau-frère le libraire Claude-Louis Bouvet. Imprime, à partir de 1782 et jusqu'en 1791, l'"Almanach de la ville et du diocèse de Troyes" ; en 1790 "Le Patriote françois, cadet", feuille interdite par le conseil communal de Troyes dès le 23 fév. 1790 pour "antipatriotisme". Travaille en association avec Jacques Sainton, tous deux en qualité d'imprimeurs du département de l'Aube (1790), d'où des démêlés avec leur rivale à ce poste, la veuve de Michel I Gobelet (1790-1791). En sept. 1792, les ouvriers de Sainton et André étant "presque tous enrôlés dans les compagnies de volontaires", le département finit par charger la veuve Gobelet d'une partie de leurs impressions. Décédé à Troyes en juillet 1808. Sa veuve lui succède

  • Autre(s) graphie(s) : Barrois jeune. - Libraire ; libraire de la Société de médecine (1799). - Deuxième fils du libraire parisien Marie-Jacques Barrois et gendre du libraire Claude-Jean-Baptiste II Hérissant. Reçu maître le 22 déc. 1773. Breveté libraire le 1er oct. 1812 (brevet renouvelé le 24 mars 1820). Décédé à Paris en déc. 1836

  • Se retire en 1790. A exercé également comme orfèvre, joaillier et marchand de jouets

  • Vraisemblablement fils et successeur de Charles Charle(s), libraire et échevin de Meaux, décédé peu avant 1771. Établi avant 1773. Publie à partir de 1773 l'"Almanach historique du diocèse de Meaux" et, de nov. 1775 à août 1791, les "Affiches de Meaux". Également auteur d'un "Almanach svelte" pour l'année 1779 publié sous permission tacite. Une "citoyenne Charle(s)" est attestée à Meaux en l'an VII

  • Imprimeur-libraire

  • Autre(s) graphie(s) : De Goute ; De Goutte ; Dégoutte(s) ; Desgoutte(s). - Imprimeur-libraire. - N'est pas encore attesté lors de l'enquête royale de 1764. D'abord relieur à Riom. Succède à son beau-père René Candèze. Reçu officiellement imprimeur par arrêt du Conseil du 13 nov. 1773 avec dispense d'apprentissage. Est choisi comme correspondant des "Affiches d'Auvergne" en 1779 pour recevoir annonces et abonnements. Ruiné pendant la Révolution par des fournitures impayées. Breveté imprimeur le 20 juillet 1811 (brevet renouvelé le 8 août 1816) et libraire le 1er janv. 1813 (brevet renouvelé le 1er août 1818). Décédé en août 1820 ; son fils revenu à Riom en 1823 demandera en vain de succéder à son brevet

  • Auteur d'un "Tableau ecclésiastique de la ville et du diocèse de Liège..." publié chez lui en 1796

  • Autre(s) graphie(s) : Désauges. - Libraire ; libraire de (S. A. R.) Madame Victoire de France (1778). - Né vers 1751-1752, fils de Pierre Desauges, "bourgeois de Paris" et "commissionnaire en livres" qui sera embastillé du 10 juin 1759 au 25 juin 1760 pour commerce de livres prohibés puis poursuivi en juin 1763 pour débit d'ouvrages favorables aux Jésuites. Sollicite en vain une place de libraire dès 1767 ; doit entrer en apprentissage en 1768. Reçu maître le 15 juillet 1774, mais en activité dès fév. 1773. En relation avec la Société typographique de Neuchâtel (STN) de 1774 à 1788 au moins, ainsi qu'avec le libraire de Caen Jean-Jacques Manoury dit l'aîné, dès fév. 1773, pour l'approvisionnement en "mauvais livres" ou en "ouvrages philosophiques et libres". Arrêté par la police avec J.-J. Manoury et un intermédiaire de Versailles en janv. 1775 pour commerce de livres prohibés. Réputé mauvais payeur par la STN. Soupçonné par ses confrères d'être un espion de la police (déc. 1780). Exerce sous la Révolution et l'Empire sans détenir de brevet de libraire. Décédé en juillet 1818 à Paris d'après l'état civil reconstitué. Son épouse Marie-Aimée Gauthier lui est associée dès 1814 et prend sa succession en 1818. Père du libraire Achille Desauges

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur de l'académie des sciences de Toulouse (1782-1790) ; de l'académie des Jeux floraux (1784-1790) ; du district et de la municipalité [de Toulouse] (1790-1793). - Natif de Castres. Compagnon imprimeur puis imprimeur à Toulouse dès 1773. Fils de l'imprimeur-libraire de Castres Antoine Desclassan et apparenté aux imprimeurs-libraires toulousains Jean-Joseph et Jean-François Desclassan (cousin), il succède à la veuve de ce dernier, Bertrande Alzieu-Poncet, qu'il épouse le 17 fév. 1780. Reçu imprimeur par arrêt du Conseil du 23 sept. 1780. Se qualifie "maître ès arts" ; également licencié en droit. Franc-maçon, membre de la loge Saint-Pierre de Castres (avant 1776) puis de la loge Saint-Jean-d'Écosse de Toulouse (1777). Décédé le 1er mars 1793. Sa veuve lui succède

Personnes ayant cessé leur activité en 177326 documents

  • Autre(s) graphie(s) : Altès. - Variante(s) de prénom : Joseph. - Probablement apparenté à un précédent José (ou Josep) Altés, imprimeur en activité à Barcelone vers 1679-1700. Encore en activité en 1773. Veuve (Raimunda Altés) attestée en 1777

  • Variante(s) de prénom : Johann Carl. - Libraire. - Originaire de Breslau (auj. Wroclaw). Reçu bourgeois de Hambourg en juillet 1739. Gendre en premières noces (1er sept. 1739) de la veuve du libraire Theodor Christoph Felginer puis, en deuxièmes noces, neveu par alliance du libraire Philipp Hertel. Beau-père du libraire Johann Joachim Christoph Bode (1730-1793). Son fils aîné Karl Ernst Bohn lui succédera en 1774

    De 1739 à 1742, travaille en association avec sa belle-mère, la veuve de Theodor Christoph Felginer, à laquelle il succède

  • Nom patronymique : Marie-Jeanne Largentier. - Libraire. - Épouse en premières noces le libraire parisien Joseph Mongé, décédé en 1722 (cf. notice Mongé, Veuve de Joseph). Épouse en secondes noces le libraire Marc Bordelet, cousin de son défunt mari. À son second veuvage (sept. 1754), elle reprend l'affaire. En 1755 encore, fait paraître au moins deux éditions sous le nom de son défunt mari. En faillite en mai 1760 avec son gendre Claude Fosse et pour un passif de 111 673 l. Revend son fonds au bénéfice de ses créanciers du 4 mars au 22 avril 1761 pour un montant de plus de 40 000 l. (BnF, ms. fr. 21824, fol. 143-156). Exerce cependant jusqu'à son décès (déc. 1773)

    Jusqu'en 1766, travaille en association avec son gendre Claude Fosse, qui a épousé sa fille Marie-Madeleine Mongé

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur du Roi ; imprimeur des Fermes du Roi, de la Marine, de la Compagnie des Indes, du bureau de la prévôté. - Né à Bordeaux le 30 janv. 1692. Fils de l'imprimeur-libraire bordelais Raymond Brun. D'abord clerc tonsuré (mai 1706), il devient compagnon imprimeur à Bordeaux et autres villes avant de se fixer à Nantes, où il travaille pour l'imprimeur-libraire Nicolas I Bailly. Reçu maître à Nantes en survivance de celui-ci le 5 déc. 1712. Devenu gendre de N. Bailly le 1er fév. 1717, il lui succède après son décès (déc. 1718). Reçu imprimeur en succession de son beau-père par arrêt du Conseil du 6 mai 1719. Également qualifié (en 1754) d'"imprimeur et garde à cheval des Plaisirs de Sa Majesté". Dit à tort âgé de 64 ans lors de l'enquête de 1764. Publie un catalogue de son fonds de librairie en 1768. Décédé en 1773 ; sa veuve Marie-Marthe Mahot lui succède à cette date. Père de l'imprimeur-libraire nantais Pierre-Jean Brun (1746-1808?)

  • Pseudonyme employé de 1720 à 1773 au moins, tant à Rouen qu'à Paris, peut-être aussi à Genève, pour dissimuler des ouvrages interdits ou des éditions empruntant l'adresse d'Amsterdam

  • Imprimeur-libraire. - Fils du libraire parisien Charles II Chénault ; baptisé à Paris le 22 janv. 1702. Orphelin dès l'âge de 15 ans. Reçu libraire le 1er juillet 1758 et imprimeur le 11 août suivant, il a été auparavant pendant 40 ans le compagnon puis le prote de son beau-frère, l'imprimeur-libraire Pierre-Augustin Paulus-Dumesnil, veuf en premières noces de Marie Chénault, et ensuite, en déc. 1757, l'associé de la veuve de celui-ci. Décédé à Paris en mars 1773

  • Marchand-cartier actif à Marseille, paroisse Saint-Ferréol, de 1729 à 1773. - Fils de Claude Chosson et de Claudine Pain. - Épouse Marie Élisabeth Mouries le 26 mai 1729 (paroisse Saint-Ferréol), en présence des témoins Georges Tessier, marchand-cartier, et Laurent Voulant, papetier. - Sa fille Françoise épouse le marchand-cartier marseillais Joseph Feautrier en 1754. - Son fils Guillaume est marchand-cartier à son tour

  • Autre(s) graphie(s) : Desaint aîné. - Libraire. - Originaire de Guignecourt-lès-Beauvais (Oise). Précepteur au collège de Beauvais, puis professeur à l'université de Paris. Reçu maître en juin 1720 comme libraire juré de l'université ; admis dans la communauté en vertu de l'arrêt du Conseil du 20 déc. 1725. Membre de la Compagnie des usages et de la Compagnie de Trévoux. L'"Historique des libraires" de l'inspecteur d'Hémery le dit âgé de 60 ans au 1er janv. 1752. Se retire quelques années avant sa mort et cède son fonds à son neveu Nicolas Desaint

    À partir de 1740, et jusqu'en 1764 (après juillet), travaille en association à Paris avec Charles Saillant qui a été son apprenti. Entre 1741 et 1758 environ, publie des livres d'usage du diocèse de Beauvais en association avec son frère puîné François Desaint (1694-1761), libraire à Beauvais, sous la raison "Frères (ou : Fratres) Desaint"

  • Variante(s) de prénom : Angiolo. - Libraire. - Né à Venise en 1693, reçu libraire en 1716. En 1735 saisit les "Riformatori allo studio di Padova" pour empêcher la publication d'un livre de théologie morale par l'imprimeur Michele Pleunich qu'il accuse de concurrence déloyale. En déc. 1755, par ordre des "Riformatori", sa librairie est fermée et lui-même emprisonné pendant quelques jours, pour des propos outrageants. Lors de la crise de la profession dans les années 1760, défend la pratique du troc entre libraires contre les partisans du règlement au comptant. En 1728 publie la 1re édition italienne, et en 1736, la 2e édition augmentée de la "Notizia de' libri rari nella lingua Italiana" de Nicola Francesco Haym. En 1729-1730 et 1739-1741, édite sous le double pseudonyme de "Gioele Anagrimo" et d'"Erede del Barbagrigia" un recueil de poésies de Giovanni Battista Fagiuoli sous la fausse adresse d'Amsterdam. Décédé vers 1763. Ses héritiers, en particulier, en toute vraisemblance, Geremia Geremia, continuent à utiliser son nom jusqu'en 1773 au moins

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur-libraire de monseigneur l'évêque. - Natif de Grenoble, où il fait son apprentissage chez Gaspard Giroud ; travaille ensuite comme compagnon à Grenoble et dans diverses villes, dont Troyes à partir de 1745, chez Louis-Gabriel Michelin. Dirige l'imprimerie de ce dernier après sa mort (août 1753) ; embastillé à ce titre (du 9 juin au 22 juillet 1758), suite à la publication de factums anonymes, avec la veuve de L.-G. Michelin, laquelle se démettra en sa faveur fin 1758 et l'épousera en nov. 1760. Reçu imprimeur par arrêt du Conseil du 15 août 1760 malgré l'opposition de la communauté troyenne (procès en parlement dès 1759). - Imprime les "Éphémérides troyennes" de 1761 à 1768. Dit âgé de 39 ans lors de l'enquête royale de 1764, et de 47 ans lors de son décès (fév. 1773)

Organisations créées en 177331 documents

Organisations ayant cessé d'exister en 177316 documents

  • Fondée par Gauthier II, Compte de Brienne, en 1143, occupée par les Prémontrés jusqu'en 1773, époque où elle fut supprimée par décret. - Démantelée en 1810

  • Abbaye de chanoines réguliers de Saint-Augustin fondée en 1102, avec également le statut de monastère-cure. Sécularisée en 1773. - La collégiale fut supprimée en 1790 et devint église paroissiale

  • Abbaye fondée par saint Gildas. Elle adopta la Règle de saint Benoît en 630 ou (plus probablement) en 818. Désertée au début du Xe siècle (la communauté allant se réfugier dans l'Abbaye Notre-Dame de Déols, Indre), elle fut restaurée de 1008 à 1032 par saint Félix, à la demande du duc de Bretagne Geoffroy Ier. Abélard y fut abbé de 1125 à 1132. L'abbaye fut mise en commende à partir de 1506, et tomba en décadence, malgré son adhésion à la réforme de Saint-Maur en 1651. En 1773 le pape Clément XIV lui retira son titre d'abbaye. - Fermée à la Révolution, vendue en 1796. L'abbatiale devint église paroissiale en 1802 ; les autres bâtiments de l'abbaye furent rachetés en 1824 par la congrégation des Sœurs de la Charité de Saint-Louis, qui occupe toujours les lieux aujourd'hui

  • Premier Collège jésuite de Belgique ; premier supérieur nommé en 1547

  • Collège des jésuites à Poznań en Pologne

  • De 1556 à 1564, les Jésuites des l'ensemble des Pays-Bas appartiennent à la Province de Germanie inférieure ; de 1564 à 1612, il existe une Province belge ; de 1612 à 1773, deux provinces séparées : flandro-belge et gallo-belge. Après la suppression de la Compagnie, la Province belge est reconstituée en 1832

  • Imprimerie-librairie. - Association(s) dont la composition a varié. En vertu d'un traité d'association du 15 mai 1713, elle comprend (dans l'ordre de citation) : Claude-Marin I Saugrain, la veuve de Guillaume I Saugrain et fils, Guillaume II Cavelier, Nicolas Gosselin, Claude Robustel, Joseph I Saugrain, Guillaume II Saugrain, Denis Mouchet et Pierre Prault. - En 1728-1733, elle regroupe encore : Claude-Marin I Saugrain, la veuve de Guillaume I Saugrain et fils, Guillaume III Cavelier, Nicolas Gosselin, Claude Robustel, Joseph II Saugrain, Guillaume II Saugrain, Denis Mouchet et Pierre Prault. - En 1737-1738 : Pierre Prault, Nicolas Gosselin, Denis Mouchet, Claude-Marin I Saugrain, Jean Rouy, Pierre-Augustin Paulus-Du-Mesnil, Guillaume III Cavelier, Jean-Jacques de Nully, la veuve de Claude Prudhomme, Théodore I Le Gras et Saugrain fils. - En 1753 et 1764-1765, Pierre Prault en est encore l'imprimeur. En 1773, il s'agit de Michel Lambert

  • Imprimerie du collège des Jésuites de Wrocław (Breslau), fondé en 1646

  • Imprimerie de la Compagnie de Jésus fondée en 1716 à Varsovie avec le matériel d'une imprimerie de Gdańsk achetée et offerte au collège de Jésuites par Michal Puzyna, écrivain lituanien. Des actes royaux d'Auguste III de 1734, 1735 et 1737 lui confèrent privilège d'exercer l'imprimerie à Varsovie. Fait paraître des publications religieuses et à partir de 1735 des manuels, des périodiques, des documents officiels, des oeuvres scientifiques et littéraires. Après la suppression de la Compagnie de Jésus en 1773, elle sera transformée en Imprimerie de la cour royale ("Drukarnia Nadworna Jego Królewskiej Mosci")

  • Imprimerie-librairie. - Imprimerie fondée en 1648 à Nagyszombat (Tyrnau ; aujourd'hui Trnava, Slovaquie) par l'archevêque d'Esztergom, Péter Pázmány, chef de file de la Contre-Réforme en Hongrie, avec du matériel de l'imprimerie de l'université jésuite de Pozsony (Pressburg ; aujourd'hui Bratislava, Slovaquie). L'imprimerie est confiée aux Jésuites et imprime à l'usage de l'université jésuite, fondée en 1635 dans la ville. Nagyszombat, avec son université, son imprimerie et le siège de l'archevêché d'Esztergom, devient la ville catholique la plus importante de Hongrie. L'imprimerie est dirigée successivement par : Philipp Jakob Mayr de 1647 à 1653, Matthias Willam en 1654, Melchior Wenceslaus Schneckenhaus de 1654 à 1663, Matthäus Byller de 1664 à 1671, Johann Georg Zerweg en 1672, Johann Georg Wanschleb en 1675, Martin Thomas en 1676, Matthias Rietmiller de 1676 à 1678, M. Rechlinger en 1679, Matthias Srnensky de 1679 à 1683, Johann Christoph Beck de 1686 à 1689, Johann Andreas Hauck de 1689 à 1690, Johann Adam Friedl de 1690 à 1693, Johann Andreas Hörmann de 1693 à 1703, Johann Heinrich Geich en 1712, Andreas Georg Roden de 1712 à 1715, Friedrich Arnold Gall de 1715 à 1731 et Josef Leopold Berger de 1732 à 1739. En 1773, l'impératrice Marie-Thérèse supprimant la Compagnie de Jésus sur ses territoires, l'imprimerie poursuit son activité sous la dénomination "Typographia Tyrnaviensia" jusqu'en 1777. Puis l'impératrice transfère l'université et l'imprimerie à Buda, où sont dès lors fondées l'université de Buda (aujourd'hui "Eötvös Lóránd Tudományegyetem") et son imprimerie (aujourd'hui "Egyetemi Nyomda")

Organisations ayant cessé leur activité en 17735 documents

  • Imprimerie-librairie. - Association(s) dont la composition a varié. En vertu d'un traité d'association du 15 mai 1713, elle comprend (dans l'ordre de citation) : Claude-Marin I Saugrain, la veuve de Guillaume I Saugrain et fils, Guillaume II Cavelier, Nicolas Gosselin, Claude Robustel, Joseph I Saugrain, Guillaume II Saugrain, Denis Mouchet et Pierre Prault. - En 1728-1733, elle regroupe encore : Claude-Marin I Saugrain, la veuve de Guillaume I Saugrain et fils, Guillaume III Cavelier, Nicolas Gosselin, Claude Robustel, Joseph II Saugrain, Guillaume II Saugrain, Denis Mouchet et Pierre Prault. - En 1737-1738 : Pierre Prault, Nicolas Gosselin, Denis Mouchet, Claude-Marin I Saugrain, Jean Rouy, Pierre-Augustin Paulus-Du-Mesnil, Guillaume III Cavelier, Jean-Jacques de Nully, la veuve de Claude Prudhomme, Théodore I Le Gras et Saugrain fils. - En 1753 et 1764-1765, Pierre Prault en est encore l'imprimeur. En 1773, il s'agit de Michel Lambert

  • Imprimerie du collège des Jésuites de Wrocław (Breslau), fondé en 1646

  • Imprimerie de la Compagnie de Jésus fondée en 1716 à Varsovie avec le matériel d'une imprimerie de Gdańsk achetée et offerte au collège de Jésuites par Michal Puzyna, écrivain lituanien. Des actes royaux d'Auguste III de 1734, 1735 et 1737 lui confèrent privilège d'exercer l'imprimerie à Varsovie. Fait paraître des publications religieuses et à partir de 1735 des manuels, des périodiques, des documents officiels, des oeuvres scientifiques et littéraires. Après la suppression de la Compagnie de Jésus en 1773, elle sera transformée en Imprimerie de la cour royale ("Drukarnia Nadworna Jego Królewskiej Mosci")

  • Imprimerie-librairie. - Imprimerie fondée en 1648 à Nagyszombat (Tyrnau ; aujourd'hui Trnava, Slovaquie) par l'archevêque d'Esztergom, Péter Pázmány, chef de file de la Contre-Réforme en Hongrie, avec du matériel de l'imprimerie de l'université jésuite de Pozsony (Pressburg ; aujourd'hui Bratislava, Slovaquie). L'imprimerie est confiée aux Jésuites et imprime à l'usage de l'université jésuite, fondée en 1635 dans la ville. Nagyszombat, avec son université, son imprimerie et le siège de l'archevêché d'Esztergom, devient la ville catholique la plus importante de Hongrie. L'imprimerie est dirigée successivement par : Philipp Jakob Mayr de 1647 à 1653, Matthias Willam en 1654, Melchior Wenceslaus Schneckenhaus de 1654 à 1663, Matthäus Byller de 1664 à 1671, Johann Georg Zerweg en 1672, Johann Georg Wanschleb en 1675, Martin Thomas en 1676, Matthias Rietmiller de 1676 à 1678, M. Rechlinger en 1679, Matthias Srnensky de 1679 à 1683, Johann Christoph Beck de 1686 à 1689, Johann Andreas Hauck de 1689 à 1690, Johann Adam Friedl de 1690 à 1693, Johann Andreas Hörmann de 1693 à 1703, Johann Heinrich Geich en 1712, Andreas Georg Roden de 1712 à 1715, Friedrich Arnold Gall de 1715 à 1731 et Josef Leopold Berger de 1732 à 1739. En 1773, l'impératrice Marie-Thérèse supprimant la Compagnie de Jésus sur ses territoires, l'imprimerie poursuit son activité sous la dénomination "Typographia Tyrnaviensia" jusqu'en 1777. Puis l'impératrice transfère l'université et l'imprimerie à Buda, où sont dès lors fondées l'université de Buda (aujourd'hui "Eötvös Lóránd Tudományegyetem") et son imprimerie (aujourd'hui "Egyetemi Nyomda")

Œuvres créées en 1773639 documents

Œuvres terminées en 177313 documents

Spectacles représentés en 17736 documents

Documents publiés en 17733529 documents

  • مقورات ابن دريد

    Description matérielle : In-4°
    Édition : Franequerae , 1773
    Auteur du texte : Muḥammad ibn al-Ḥasan Ibn Durayd (0837- 0933)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30722024g]
  • [10 cartes dressées pour accompagner différents articles sur l'Amérique, l'Asie et les Régions arctiques d'un Supplément à l'Encyclopédie ou dictionnaire des sciences, des arts et des métiers]

    Description matérielle : 10 flles de formats divers
    Description : Note : Voir Phillips, A list of geographical atlases Vol. 1, p. 627, n° 1195. - Ces cartes seraient extraites d'un supplément Recueil de pl. publié à Livourne, 1771-1778-1779. - Cette carte a été traduite par M. de Vaugondy et gravée à Paris en 1772. - Suppl. 8e carte. Carte générale des découvertes de l'Amiral de Fonte... par Thomas Jefferys... 1768
    Édition : [S.l.] : [s.n.] , 1773
    Auteur du texte : Philippe Buache (1700-1773), Joseph-Nicolas Delisle (1688-1768), Thomas Jefferys (1719?-1771), Didier Robert de Vaugondy (1723-1786)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40595679b]
  • [10 cartes dressées pour accompagner différents articles sur l'Amérique, l'Asie et les Régions arctiques d'un Supplément à l'Encyclopédie ou dictionnaire des sciences, des arts et des métiers]

    Description matérielle : 10 flles de formats divers
    Description : Note : Voir Phillips, A list of geographical atlases Vol. 1, p. 627, n° 1195. - Ces cartes seraient extraites d'un supplément Recueil de pl. publié à Livourne, 1771-1778-1779. - Suppl. 6e carte. Carte des nouvelles découvertes dressée par Phil. Buache... Extr. d'une carte japonaise
    Édition : [S.l.] : [s.n.] , 1773
    Auteur du texte : Philippe Buache (1700-1773), Joseph-Nicolas Delisle (1688-1768), Thomas Jefferys (1719?-1771), Didier Robert de Vaugondy (1723-1786)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40595677n]
  • [10 cartes dressées pour accompagner différents articles sur l'Amérique, l'Asie et les Régions arctiques d'un Supplément à l'Encyclopédie ou dictionnaire des sciences, des arts et des métiers]

    Description matérielle : 10 flles de formats divers
    Description : Note : Voir Phillips, A list of geographical atlases Vol. 1, p. 627, n° 1195. - Ces cartes seraient extraites d'un supplément Recueil de pl. publié à Livourne, 1771-1778-1779. - Suppl. 7e carte. Carte générale des découvertes de l'Amiral de Fonte... par M. de L'Isle... 1752
    Édition : [S.l.] : [s.n.] , 1773
    Auteur du texte : Philippe Buache (1700-1773), Joseph-Nicolas Delisle (1688-1768), Thomas Jefferys (1719?-1771), Didier Robert de Vaugondy (1723-1786)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb405956780]
  • [10 cartes dressées pour accompagner différents articles sur l'Amérique, l'Asie et les Régions arctiques d'un supplément à l'Encyclopédie ou dictionnaire des sciences, des arts et des métiers]

    Description matérielle : 10 flles de formats divers
    Description : Note : Voir Phillips, A list of geographical atlases Vol. 1, p. 627, n° 1195. - Ces cartes seraient extraites d'un supplément Recueil de pl. publié à Livourne, 1771-1778-1779
    Édition : [S.l.] : [s.n.] , 1773
    Auteur du texte : Philippe Buache (1700-1773), Joseph-Nicolas Delisle (1688-1768), Thomas Jefferys (1719?-1771), Didier Robert de Vaugondy (1723-1786)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb406413263]
  • 1773. // Opera Prima. // Divertimento Primo, per due Violini, // Flauto obbligato, Viola, due Violoncelli, e Basso di // Ripieno // Espressamente Composti per S.A.R. Dn Luigi Infante di Spagna // Da Luigi Boccherini, Virtuoso di Camera, e Compositore // di S.A.R

    Description matérielle : 1 partition ([161] f.) : 20,5 x 28,5 cm
    Description : Note : Au bas de la p. de t., de la main de Boccherini : "Avvertimento. // La Parte del Contrabasso non è obbligata, di modo che se si stampano queste // sonate senza la medesima, non fa nessuna mancanza". - Annotations de la main de Boccherini et de l'éditeur La Chevardière dans le 2ème sextuor. - Vl 2, vla, vlc 2, cb ad libitum, fl. - Signature de Boccherini : f. 75 r, f. 101 r, f. 121 r, f. 161 r. - A la fin du ms. : "Laus Deo"
    Filigranes : SP
    Sources : Gérard, Boccherini
    Édition : , 1773
    Compositeur : Luigi Boccherini (1743-1805)
    Ancien possesseur : Charles Malherbe (1853-1911)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb396076031]
  • 2e Ariette du Tableau parlant avec touttes les parties d'accompagnement telle qu'elle sont dans la partition

    Description matérielle : 6 parties
    Description : Note : Parties : chant, basse et basson en part., vl. I, vl. II, vla, ob. I et II, cor I et II. - Daté d'après : Annonces, affiches et avis divers, 5 juillet 1773
    Édition : Paris : Mlle Girard , [1773]
    Compositeur : André-Ernest-Modeste Grétry (1741-1813)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb397855649]
  • [2.e Elevation du Frontispice d'une Eglise conventuelle] ; [Coupe prise sur la longueur de l'église]. - [Coupe prise sur la largeur de la croisée]

    [estampe]

    Description matérielle : 3 est. : gravure en taille-douce
    Description : Technique de l'image : estampe. - burin. - eau-forte
    Note : Notice chargée sans modification à partir de l'Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle
    Sources : Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle / Bibliothèque nationale, Département des estampes. Tome V, Cochin fils (Charles-Nicolas)-H. Dambrun / par Marcel Roux,. - Bibliothèque nationale (Paris), 1946, article CROISEY (P.), n. 7-9
    Édition : [Paris] : [V.ve Desaint] , [1773]
    Dessinateur du modèle : Coutouli (dessinateur, 17..-17..), Fournera (dessinateur, 17..-17..)
    Graveur : P. Croisey (graveur, 17..-18..)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb445441259]
  • 2ème acte. Scène 1ère, monologue

    Description matérielle : 1 partition (1 f.) : 22 x 26 cm
    Description : Note : Titre propre pris au départ. - Attestation de Henri Berton : "manuscrit original de la main de mon père" en haut de la p. 1. - Début de la 1re scène du 2e acte (voir la partition Ms. 1608). - Musique écrite en collaboration avec Granier. - Livret de Thomas Corneille et Fontenelle. - 1re représentation : Paris, Académie royale de musique, 28 novembre 1773. - Rôle : Philonoé (Sol 2). - Vl 2, vla, fl, ob 2, fag, cor 2, bc. - Autre mention à la p. de t. : "N° 14". - Ratures pour l'exécution
    Filigranes : Gourbeyre
    Édition : , [Ca 1773]
    Compositeur : Pierre-Montan Berton (1727-1780), Louis Granier (1740-1800)
    Librettiste : Thomas Corneille (1625-1709), Bernard de Fontenelle (1657-1757)
    Fabricant du papier : Gourbeyre (fabricant de papier)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39607169k]
  • 6 quintettes pour flûte et cordes G 419-424

    Description matérielle : 1 partie en 6 fascicules (3 f. chacun) : 20,5 x 30 cm
    Description : Note : Partie : violino primo
    Filigranes : Romani
    Édition : , [Ca 1773]
    Compositeur : Luigi Boccherini (1743-1805)
    Fabricant du papier : Felice Romani (1788-1865)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39607548q]

Citer la page

  • Permalien :

Télécharger les données