Auteurs nés en 1830830 documents

Auteurs morts en 1830368 documents

Personnes ayant débuté leur activité en 183025 documents

  • Acteur. - Auteur dramatique. - Joue à l'Odéon, au Théâtre Molière, à la Comédie-Française, à l'Ambigu, à la Porte St-Martin

  • Artiste lyrique (contralto ou soprano). - Chante au Théâtre-Italien de 1833 au début des années 1840 (d'après "Le Courrier des théâtres" du N°5854, 1er janvier 1835, au N°8543, 14 mai 1842). - Crée le rôle d'Annette Page dans le Falstaff de Michael Balfe au Her Majesty's Theatre le 19 juillet 1838

  • Imprimeur ; éditeur. - Natif de Paris, fils de Louis-Augustin Auffray, rentier. Breveté imprimeur à Paris le 10 juin 1830 en remplacement de Jeanne Barillot, veuve de l'imprimeur-libraire Jean-Louis Scherff (1755-1819), qui se démet en sa faveur. Se qualifie "successeur de madame Scherff" sur ses publications. Condamné avant avril 1833 à une amende de 3 000 francs pour ne pas avoir fait figurer son nom sur un ouvrage sorti de ses presses. Transmet son brevet le 3 avril 1834 à Jacques-René Mevrel et ne semble plus exercer au-delà de cette date. Devenu ingénieur, il décède à Charleville-Mézières (Ardennes) en oct. 1879 ; dit alors âgé de 73 ans

  • Variante(s) de prénom : Balthazard. - Libraire ; marchand d'estampes ; éditeur de livres et de périodiques d'architecture. - Né à Paris, fils de l'éditeur et marchand d'estampes parisien Jacques-Louis Bance (1761-1847). Associé à son père dès 1830 sous les raisons "Bance aîné et Bance jeune" et "Bance aîné et successeur". En cessation de paiement le 6 mai 1839, puis de nouveau en faillite en 1840. Bénéficie d'une aide financière importante de son père, rembourse complètement ses dettes et reprend son commerce autour de 1845. Officiellement réhabilité par le jugement de la Cour royale de Paris du 13 mars 1847. Reprend le fonds de librairie de son père décédé en mars 1847. Publie aussi sous la raison "Librairie d'architecture de B. Bance". Participe en 1850-1851 à la fondation de "L'Encyclopédie d'architecture". Breveté libraire à Paris le 3 mai 1852. Décédé à Paris en sept. 1862. Son fils Albert Bance accepte la succession mais une partie des biens commerciaux de Balthazar Bance est cédée à Auguste-Jean Morel. Son brevet de libraire est transmis à Eugène-Nicolas Devienne le 19 mai 1865

  • Imprimeur-libraire. - A exercé en qualité de prote de l'imprimerie parisienne Firmin-Didot pendant sept ans avant de s'établir à Troyes. Rachète le fonds des imprimeurs-libraires de Troyes Garnier le 31 mai 1830. Breveté imprimeur et libraire le 1er déc. 1830. Spécialisé dans l'édition de livrets de colportage de la "Bibliothèque bleue". Remplace en 1835 ses huit presses en bois par des presses "Selligue", qui ont précédé les presses à cylindre. Son fils, Casimir-Charles Baudot (-Noyret), lui succède en juin 1848. Charles-Louis Baudot se retire alors en Algérie, où il décède en mars 1849

  • Imprimeur. - Natif du Torp-Mesnil (Seine-Maritime) et fils d'un Antoine Delamare (17..-1785), laboureur. Épouse au Torp-Mesnil le 31 déc. 1812 Françoise-Victoire Faucon (17..-1858) ; il est alors qualifié de propriétaire. Ancien marchand de drap demeurant à Saint-Laurent-en-Caux (Seine-Maritime) et ancien compagnon puis prote d'imprimerie (notamment à l'imprimerie du "Moniteur" à Paris), il est breveté imprimeur le 21 oct. 1830 à Rouen, Pierre-Charles Ferrand s'étant démis en sa faveur. Se démet en faveur de Louis-Cyr Alleaume, breveté imprimeur en sa succession le 22 fév. 1838. Ne revend son matériel d'imprimerie à Pierre-Napoléon Marchand qu'en sept. 1842. Encore en vie en déc. 1845, date à laquelle il demande en vain à succéder au brevet de l'imprimeur rouennais P.-N. Marchand, alors en faillite, et récupère cependant son matériel d'imprimerie. Qualifié à cette occasion de "propriétaire". Décédé à Saint-Laurent-en-Caux en avril 1858, dit alors âgé de 88 ans et sans profession

  • Imprimeur lithographe. - A travaillé plusieurs années avec Pierre Langlumé avant de reprendre son brevet. - Signe "Lith. de Delaporte S.eur de Langlumé."

  • Libraire-éditeur. - Major général de la Garde royale, il donne sa démission en 1830, peu après la chute de Charles X, pour pouvoir fonder une maison d'édition. Exerce sans avoir été breveté libraire. Forme le 1er mai 1835 une société pour l'exploitation des œuvres de François-René de Chateaubriand, avec qui un contrat est signé le 22 mars 1836. Publie également Honoré de Balzac (en association avec le libraire Gervais Charpentier), Alfred de Vigny et Victor Hugo, ainsi que de grandes collections (la "Bibliothèque d'élite" en 60 vol., les "Chansons populaires de la France" en 3 vol. illustrés, et trois séries dues à Abel Hugo, frère de Victor, "La France pittoresque" en 3 vol., "La France monumentale", en 5 vol., et "La France militaire", en 5 vol.). En faillite en 1839. Décédé en 1846. Inventaire après décès le 9 déc. 1846. Les frères Garnier succèdent à la maison d'Henri Delloye avant 1847. Une "Mlle Delloye", qui se qualifie de libraire, rue de Trévise n° 10, diffuse cependant en 1847 les "Impressions de voyage" d'Alexandre Dumas

  • Imprimeur-libraire et journaliste ; rédacteur en chef et gérant du journal "Le Patriote de Saône-et-Loire". - Natif de Lyon. Professeur de philosophie au collège de Chalon-sur-Saône en 1830. Rédige à la fin de 1830 un "Appel à l'opinion publique. Nomination criante dans l'ordre judiciaire". Après la révolution de Juillet, obtient grâce au préfet du département un brevet d'imprimeur à Chalon-sur-Saône (22 oct. 1830). Lance en mars 1831 le journal "Le Patriote de Saône-et-Loire", républicain puis socialiste, dont il est à la fois gérant, imprimeur et rédacteur. Poursuivi à plusieurs reprises pour délit d'excitation à la haine du gouvernement et provocation à la guerre civile, il est cependant acquitté. Conseiller municipal de Chalon-sur-Saône en 1838. Membre de nombreuses associations d'obédience socialiste. Publie en juin 1849 un supplément intitulé "Déchéance sans phrases" qui lui vaut de nouvelles poursuites. S'enfuit en Suisse. Condamné par coutumace le 28 déc. 1849 à la déportation. Sa femme ne pourra obtenir le transfert de son brevet d'imprimeur. Décédé en Suisse en 1860, peu avant le 5 mai

  • Imprimeur ; éditeur. - Né dans l'Aisne, fils de notaire. Ancien hussard, il achète le 13 nov. 1830 l'imprimerie Vautrin, pour la somme de 6 000 francs, à ses dernières héritières, Marianne et Élisabeth Vautrin. Breveté imprimeur à Épinal le 27 déc. 1830 en succession d'Élisabeth Vautrin. Se qualifie d'"éditeur". Crée en 1832 le "Journal des Vosges" ; il est poursuivi dès la parution du premier numéro pour retard dans le dépôt des pièces requises. Décédé en janv. 1837 ; dit alors âgé de 36 ans. Alexis Cabasse est breveté imprimeur en sa succession le 11 sept. 1837 (et libraire le 14 janv. 1840). A. Cabasse, ancien chef d'atelier de l'imprimerie Silbermann à Strasbourg, lui succède également à la tête du "Journal des Vosges"

Personnes ayant cessé leur activité en 183091 documents

  • Imprimeur de M. l'évêque du département de l'Eure (1791) ; imprimeur du département de l'Eure (1793) ; de la préfecture et de la Société de médecine du département de l'Eure (1806). - Libraire à Évreux à partir de 1777 au plus tard, il est reçu imprimeur après avoir racheté en 1790 le fonds de la veuve de Jean Malassis. Suspendu par arrêt du Conseil du 23 juillet 1781 pour commerce de livres prohibés. Imprime le "Journal du bon sens" (fév. 1796 - nov. 1797). Breveté imprimeur le 15 juillet 1811 (brevet renouvelé le 20 nov. 1818) et libraire le 1er janv. 1813 (brevet renouvelé le 20 juillet 1818). Exerce sous la raison "Ancelle père" parallèlement à son fils Jean-Jacques Ancelle, breveté lui aussi à Évreux imprimeur en 1811 et libraire en 1813. Encore en activité en 1830 et en vie en 1839

  • Éditeur, marchand de musique et d'instruments. - Nalès lui succéda entre 1831 et 1833, puis la veuve de celui-ci, au moins jusqu'en 1841

  • Travaille également sous la raison "A. Balfour and company", de 1827 à 1830 au moins

  • Variante(s) de prénom : Eugène. - Libraire et journaliste. - Natif de Rouen. En 1818, fonde et dirige avec Léon Thiessé le périodique "Lettres normandes, ou Petit Tableau moral, politique et littéraire". Publie de 1818 à 1823 "L'Observateur des modes". Également auteur d'ouvrages de vulgarisation et pour la jeunesse. Breveté libraire à Paris le 20 sept. 1825. Publie aussi sous la raison "Librairie de la jeunesse". Décédé avant le 14 janv. 1830, date à laquelle François-Pierre Parent-Desbarres est breveté libraire en sa succession

  • Librairie. - Association formée par Bartholomew Barry et son fils

  • Imprimeur-libraire. - Né vers 1757, fils de Jean Beaujeau, garde des Eaux et forêts en la maîtrise de Niort. Exerce à Niort comme libraire colporteur mais également comme imprimeur dès 1782 : il est qualifié d'"imprimeur" ou de "compagnon imprimeur" à la naissance de ses enfants entre 1782 et 1791. Édite almanachs, livres populaires et cantiques. Distribue en 1791 "Le Véritable Almanach de Poitiers pour l'année de grace mil sept cent quatre-vingt-onze" et se qualifie à l'adresse de "marchand [...] qui vend en gros & en detail differens articles de librairies [sic]". Réquisitionné à la fin de mai 1793 comme compagnon imprimeur, avec Pierre-Aimé Elies et Fallourd, par les chefs de l'armée royaliste de Vendée dont une des deux imprimeries est installée à Châtillon-sur-Sèvre, il s'échappe. S'établit à Fontenay-le-Comte (Vendée) au plus tard vers 1800. Breveté libraire à Fontenay-le-Comte le 1er janv. 1813 (brevet renouvelé le 1er août 1818). Se démet en faveur de son gendre Jean-François Gaudin, dit Gaudin fils, breveté libraire le 10 juin 1828. Aurait tenu en 1830 un banc d'étalage à Coulonges-sur-l'Autize (Deux-Sèvres)

  • Libraire-éditeur. - Né à Paris d'après l'état civil parisien reconstitué. Fils du libraire François-Albert Bellavoine (1766-18..), avec lequel il est associé. Breveté libraire à Paris le 11 mai 1824 en succession de Pierre-François Plancher. Exerce en 1825-1827 sous la raison "Félix Bellavoine et compagnie", temporairement associé au libraire Jacques Lecerf (un catalogue de la "librairie de Bellavoine et Lecerf" est publié en 1825). Exerce en 1830 sous la raison : "À la Librairie pour la jeunesse, chez Bellavoine". Aucune publication à son adresse n'est connue après 1830. Se démet de son brevet de libraire en faveur de son fils Eugène-Félix Bellavoine (1835-18..?) le 18 nov. 1862. Un "Bellavoine" ou "de Bellavoine", expert en vente de tableaux et "appréciateur", est attesté à Paris à partir de 1841 jusqu'en 1858 : peut-être lui est-il apparenté ?

  • Variante(s) de prénom : Antoine. - Imprimeur-libraire et propriétaire d'un cabinet de lecture. - Poursuivi peu avant la révolution de 1830 pour l'impression de brochures contre le gouvernement hollandais, il se réfugie en France. De retour à Tournai, cède son affaire à son fils

  • Autre(s) graphie(s) : Brissot Thivars. - Variante(s) de prénom : L.-S. ; Saturnin. - Libraire-éditeur ; journaliste ; historien et auteur politique ; administrateur. - Originaire de Chartres. Neveu du conventionnel Jacques-Pierre Brissot. Fréquente le salon littéraire de Madame Béchet. Bonapartiste, il est exilé à Bruxelles de 1816 à 1818 lors de la seconde Restauration. Breveté libraire à Paris le 30 janv. 1819, il y exerce la librairie dès 1818. En 1818-1820, publie sous la raison : "Librairie constitutionnelle de Brissot-Thivars". Journaliste, il collabore au "Mercure surveillant" et au "Libéral", et il fonde "L'Homme gris", puis "Le Nouvel Homme gris". Également auteur de divers ouvrages dont une biographie des députés de 1814 à 1819 et le "Rappel des bannis" (1818), qui lui vaut quelques mois de prison. Honoré de Balzac lui imprime des livres en 1828. Participe à une commission d'enquête sur la librairie en 1829 après le refus de l'administration d'autoriser la création du Cercle de la librairie. Approuve la révolution de juillet 1830. Encore en activité à cette date. Devient membre du comité de la presse départementale, et inspecteur de la salubrité publique, puis préfet du Finistère, et directeur adjoint de la Sécurité générale. Décédé en avril 1850

  • Faussaire. - Actif à Smyrne et sur l'île de Syros dans les années 1820

Organisations créées en 183096 documents

Organisations ayant cessé d'exister en 183018 documents

  • Province de l'empire ottoman, pratiquement indépendante depuis 1711 et jusqu'à la conquête par les Français en 1830

  • Association de secours aux veuves et orphelins des Chevaliers de Saint-Louis et du Mérite militaire

  • Maison d'édition et librairie. - Publie des écrits catholiques, notamment le périodique "Mémorial catholique" (1824-1830), fondé par Philippe Gerbet, Félicité de La Mennais, Antoine de Salinis, Arsène O'Mahony et Victor-Amédée Waille

  • Choeur et orchestre (110 à 120 musiciens en tout) assurant les services religieux à la chapelle des Tuileries, ainsi que pendant les déplacements de la cour et les cérémonies officielles. - Prend la suite de la Chapelle impériale créée en 1802. - Administrée par l'intendant des Menus-plaisirs jusqu'en 1821, puis par l'intendant des Menus-plaisirs pour le matériel et le premier gentilhomme de la Chambre du Roi pour le personnel. - Dirigée par trimestres par deux surintendants (directeurs-compositeurs) : Jean-Paul-Égide Martini (1814-1816) puis Luigi Cherubini (1816-1830) pour les 1er et 3e trimestres et Jean-François Le Sueur (1816-1830) pour les 2e et 4e. - Dissoute par Louis-Philippe en septembre 1830

  • Association de piété fondée en 1801 par l'abbé Delpuits. Dissoute en 1809 par Napoléon, reconstituée en 1814 sous l'autorité d'un jésuite, le P. Ronsin, elle possède une soixantaine de filiales en province et organise un réseau d'oeuvres de charité. De nombreux proches de Charles X en font partie, et elle est accusée d'exercer une influence politique occulte. Elle est dissoute en 1830

  • Fondé par Henri III, il compte 9 chevaliers cordons bleus, 9 commandeurs ecclésiastiques et 4 grands officiers. Tous sont également chevaliers de Saint-Michel

    Aboli en 1791 par la Constituante, l'ordre fut rétabli en 1816 par Louis XVIII, et dissous en 1830

  • Edit de Louis XIV du 05-04-1693 ; supprimé en 1792, rétabli de 1815 à 1830

Organisations ayant débuté leur activité en 18302 documents

Organisations ayant cessé leur activité en 18302 documents

Œuvres créées en 1830210 documents

Œuvres terminées en 1830135 documents

Spectacles représentés en 183024 documents

Documents publiés en 18306752 documents

  • 10 canons

    Description matérielle : 4 f. : formats divers
    Description : Note : Il s'agit probablement d'un manuscrit à usage pédagogique. - Contient 21 canons à 2, 3 et 4 voix. - Recueil factice composé de f. de provenances diverses avec foliotation continue. - Au f. 4 se trouve un canon effacé. - Au v° du f. 1, parties de ob 1 et 2 de l'air "Au cri de la nature" de l'opéra "Les mariages samnites" de Grétry, identifiées d'après l'éd. de Paris : Houbaut, [1776]. - Au v° des f. 3 et 4, fragments instrumentaux non identifiés. - Fait partie du recueil factice Ms. 1695 qui contient des copies par Cherubini d'oeuvres de divers compositeurs
    Édition : , [Entre 1830 et 1842]
    Compositeur : Luigi Cherubini (1760-1842)
    Ancien possesseur : Charles Malherbe (1853-1911)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb396011125]
  • 10 canons à 2 voix

    Ms. autogr.
    Description matérielle : 1 f. : 23 x 21,5 cm
    Description : Note : Attribution à Cherubini incertaine. - Il s'agit probablement d'un manuscrit à usage pédagogique. - Au v° , parties instrumentales effacées. - Fait partie du recueil factice Ms. 1695 qui contient des copies par Cherubini d'oeuvres de divers compositeurs
    Édition : , [Entre 1830 et 1842]
    Compositeur présumé : Luigi Cherubini (1760-1842)
    Ancien possesseur : Charles Malherbe (1853-1911)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb396010942]
  • [131 eaux-fortes]

    [estampe]

    Description matérielle : 131 est. : eau-forte
    Description : Technique de l'image : estampe. - eau-forte
    Sources : B.-J. Baron, par Colette E. Bidon, dans les . - "Nouvelles de l'estampe", N° 165, juillet-a oût 1999
    Édition : [Paris] : [s.n.] , [1830-1860]
    Graveur : Balthazar Jean Baron (1788-1869)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb403195222]
  • 15 août 1830. Ordonnance du Roi concernant les sceaux de l'Etat. Autre ordonnance concernant la Légion d'honneur...

    Description matérielle : 2 p.
    Description : Note : Daté de 1830 d'après le contenu
    Édition : [Paris] : impr. de J. Bellemain , [1830]
    Auteur du texte : France, Louis-Philippe Ier (roi des Français, 1773-1850)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb44436418z]
  • 1830. Satire politique, par Barthélemy

    Description matérielle : In-8°
    Édition : Paris : A.-J. Dénain , 1830. 4e éd.
    Auteur du texte : Auguste Barthélemy (1796-1867)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30061559w]
  • 1830. Satire politique, par Barthélemy

    Description matérielle : In-8°
    Édition : Paris : A.-J. Dénain , 1830. 3e éd.
    Auteur du texte : Auguste Barthélemy (1796-1867)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30061558j]
  • 1830. Satire politique, par Barthélemy

    Description matérielle : In-8°
    Édition : Paris : A.-J. Dénain , 1830. 2e éd.
    Auteur du texte : Auguste Barthélemy (1796-1867)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb300615576]
  • 1830. Satire politique, par Barthélemy

    Description matérielle : In-8° , 59 p.
    Édition : Paris : A.-J. Dénain , 1830
    Auteur du texte : Auguste Barthélemy (1796-1867)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30061556v]
  • 20 francs

    Description technique : 20 francs
    Description : Technique de l'image : frappe
    Note : France 3745b
    Cote : BNF Richelieu Monnaies, médailles et antiques exemplaire unique
    20 francs
    Édition : Paris , 1848
    Autorité émettrice de monnaie : Louis-Philippe Ier (roi des Français, 1773-1850)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb38639791c]
  • 21 août 1830. Premier interrogatoire de Polignac, à la préfecture de police, par demande et réponse...

    Description matérielle : [2] p.
    Édition : [Paris] : impr. de T. Thuvien , [1830]

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb44436487s]

Citer la page

  • Permalien :

Télécharger les données