Auteurs nés en 1833780 documents

Auteurs morts en 1833360 documents

  • Fils de fath ʿAlī Šāh (qaʿgar). - Héritier du trône, gouverneur de l'Azerbaïdjan. - Son fils Muhammad monte sur le trône en 1834

  • A aussi traduit de l'anglais en portugais

    Médecin. - Diplomate. - Journaliste

  • Homme politique, opposé à Ferdinand VII

  • Graveur au burin et à l'aquatinte. - Épousa la fille d'Alexandre Briceau, Angélique, elle-même graveur au pointillé. - Père du graveur Jean-Alexandre Allais (1792-1850)

  • Variante(s) de prénom : Joan ; Joannes ; Juan. - Imprimeur-libraire ; imprimeur de l'évêché [de Perpignan-Elne] (1801) ; à Barcelone, avec P. Barrera, imprimeur de l'armée et du gouvernement de Catalogne (1811-1813) ; à Perpignan, imprimeur du Roi (1823) ; de Son Altesse Royale Monsieur, frère de Sa Majesté (1823-1824). - Natif de Perpignan. Professeur de collège avant de se tourner en l'an I (1792-1793) vers le métier d'imprimeur. Breveté imprimeur le 15 juillet 1811 (brevet renouvelé le 1er août 1816) et libraire le 1er janv. 1813 (brevet renouvelé le 1er août 1818). Publie plusieurs périodiques dont le "Calendrier de Perpignan" à partir de 1803. En 1811-1813, il est à Barcelone, avec P. Barrera, "imprimeur de l'armée et du gouvernement de Catalogne". Devient imprimeur du Roi à Perpignan le 23 août 1823. Après son décès (Vernet-les-Bains, Pyrénées-Orientales, 3 juillet 1833), son fils Jean-Baptiste Alzine est breveté en sa succession

  • Altiste. - Sociétaire fondateur et bibliothécaire (1828-1829) de la Société des concerts du Conservatoire

  • Poète dramatique, homme politique et enseignant. - Membre de l'Institut, Académie française (de 1802 à 1833). - Membre du Conseil des Cinq-Cents et du Tribunat

  • Militaire, scientifique

  • Chef de la révolte des indiens Anualcos au Salvador

Personnes ayant débuté leur activité en 183314 documents

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur lithographe ; imprimeur de l'évêché de Gap. - Né à Gap. Fils puîné de l'imprimeur-libraire de Gap Joseph II Allier. Breveté imprimeur le 8 avril 1833, il travaille jusqu'en 1842 en association avec son père et son frère aîné Joseph-Édouard Allier (1795-1880) sous la raison "Joseph Allier et fils", puis avec son père jusqu'à la mort de celui-ci en mai 1843. Publie à partir de 1833 le journal local fondé par son père, les "Affiches, annonces et avis judiciaires du département des Hautes-Alpes". Le 26 août 1843, à la mort de son père, il reprend ses brevets de libraire et d'imprimeur lithographe. Exerce à son nom jusqu'au 30 août 1849, date à laquelle, en raison d'ennuis de santé, il cède son affaire et ses brevets à Augustin-François I Delaplace, qui lui succède. Premier adjoint du maire de Gap en 1840, 1843 et 1846, maire de Gap en 1848-1849 et de 1865 à sa mort, survenue le 6 mars 1869. Au concours régional de 1854, il obtient une médaille de bronze pour la culture du mûrier, et à celui de 1861, une médaille d'or pour son exploitation agricole modèle

  • Dessinateur lithographe

  • Actrice. - fille de Françoise Clermont-Debrou, également actrice

  • Marchand-cartier et lithographe actif à Francfort de 1833 à 1872. - Apprenti chez l'imprimeur-lithographe C. Naumann, il ouvre en 1833 un commerce de fournitures d'imprimerie lithographique. - Il commence à produire des cartes à jouer à partir de 1839 environ, alors que la raison sociale "B. Dondorf, Frankfurt a.M." apparaît sur les cartes à jouer vers 1858. - Il se retire des affaires en 1872 en confiant la charge de l'entreprise à ses fils, Carl et Paul

  • Acteur de théâtre

    Prénoms complets : Antoine, Charles

  • Nom patronymique : Marie-Madeleine Dubiez. - Imprimeur-libraire. - Née à Remiremont (Vosges), fille de l'imprimeur-libraire Étienne Dubiez (1761-1829). Épouse en 1826 Antoine Fricadel (1799-1835), ouvrier chez son père et homme de confiance de ce dernier. Dès 1833, elle exerce comme imprimeur-libraire à Mirecourt (Vosges) à la place de son mari, qui avait été breveté libraire à Remiremont le 29 avril 1828 en succession de son beau-père et imprimeur à Mirecourt le 3 nov. 1832 en succession de Gabriel Bouillon. Brevetée imprimeur-libraire à Mirecourt en succession de son mari le 20 mai 1835 et dite alors âgée de 36 ans. Exerce sous la raison "Vve Fricadel-Dubiez". Déclare, dans une lettre adressée au commissaire de police de Mirecourt le 6 sept. 1854, "avoir cessé le commerce de la librairie depuis longtemps sans intention de le reprendre", bien que des publications soient parues à son adresse jusqu'en 1853 inclus. Ses deux brevets lui sont retirés le 22 déc. 1854 pour défaut d'exploitation. Décédée le 1er mars 1863 à Épinal

  • Actrice de théâtre

  • Libraire et compositeur de musique ; également éditeur d'estampes et de cartes. - Fils et successeur du libraire parisien Théophile-Étienne Gide (1768-1837). A étudié l'harmonie et la composition au Conservatoire de Paris. Auteur de musique de genre, de ballets et d'opéras. Semble avoir, comme son père, publié au moins jusqu'en 1845 sous la raison "Gide fils". Breveté libraire le 4 fév. 1833 en succession de son père, il a peut-être commencé à exercer auparavant. Décédé à Paris en fév. 1868. C'est seulement le 24 mai 1870 que sa veuve Clémentine-Adèle-Eugénie Jacques, alors âgée de 59 ans, est brevetée libraire en sa succession

  • Nom patronymique : Adélaïde-Marie-Anne Eyssautier. - Imprimeur-libraire ; imprimeur lithographe. - Native de Marseille, fille d'un négociant de la ville. Succède à son mari l'imprimeur-libraire de Digne André-Agricol Guichard, décédé peu avant nov. 1833, dans l'intention de se démettre ultérieurement en faveur de son fils (André-) Firmin Guichard (né le 18 janv. 1814), alors mineur. Brevetée imprimeur, libraire et imprimeur lithographe en succession de son mari le 11 nov. 1833. Tout en conservant son brevet d'imprimeur jusqu'à sa mort en 1869 (cf. dossier 2T4, Arch. dép. des Alpes de Haute-Provence), elle cède provisoirement (du 14 janv. 1837 au 8 avril 1842) son brevet de libraire à son fils, qui le rétrocède à son cousin Louis Eyssautier, et ne renouvelle pas son brevet d'imprimeur lithographe le 10 avril 1855. Mais c'est bien André-Firmin Guichard qui dirige l'imprimerie familiale de 1833 à sa mort prématurée en 1851. Par la suite, la direction de l'officine passe à Vincent Barbaroux, qui y travaille en qualité de prote depuis 1837. Celui-ci finit par la racheter le 29 déc. 1868, pour succéder l'année suivante à la veuve Guichard alors paralysée, avec ses associés Édouard Chaspoul et Constans

  • Nom patronymique : Jeanne-Émilie Carisey. - Imprimeur-libraire. - Succède le 7 oct. 1833 au brevet d'imprimeur de son mari Denis-Pascal Lefebvre, décédé le 9 sept. précédent. Nicolas-Christophe Delavau est breveté en sa succession le 31 déc. 1833

Personnes ayant cessé leur activité en 183346 documents

  • Variante(s) de prénom : Joan ; Joannes ; Juan. - Imprimeur-libraire ; imprimeur de l'évêché [de Perpignan-Elne] (1801) ; à Barcelone, avec P. Barrera, imprimeur de l'armée et du gouvernement de Catalogne (1811-1813) ; à Perpignan, imprimeur du Roi (1823) ; de Son Altesse Royale Monsieur, frère de Sa Majesté (1823-1824). - Natif de Perpignan. Professeur de collège avant de se tourner en l'an I (1792-1793) vers le métier d'imprimeur. Breveté imprimeur le 15 juillet 1811 (brevet renouvelé le 1er août 1816) et libraire le 1er janv. 1813 (brevet renouvelé le 1er août 1818). Publie plusieurs périodiques dont le "Calendrier de Perpignan" à partir de 1803. En 1811-1813, il est à Barcelone, avec P. Barrera, "imprimeur de l'armée et du gouvernement de Catalogne". Devient imprimeur du Roi à Perpignan le 23 août 1823. Après son décès (Vernet-les-Bains, Pyrénées-Orientales, 3 juillet 1833), son fils Jean-Baptiste Alzine est breveté en sa succession

  • Éditeur, graveur et cartographe ; hydrographe du Roi. - Natif de Winston (comté de Durham). Établi à Londres dès 1770. A travaillé pour William Faden et John Car(e)y. Ses fils Aaron (II) et Samuel et son neveu John Arrowsmith lui succèdent

  • Associé à Domenico Pane entre 1796 et 1813

  • Succède à Francesco Severino Bolzani le 31 août 1816. Tient aussi cabinet de lecture jusqu'en 1829. Imprimerie familiale en activité à Pavie jusqu'en 1900 et à Milan jusqu'en 1895

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur de la ville [de Lyon] (1827) ; de la préfecture [du Rhône] (1830). - Fils d'un "fabricant" lyonnais. "Ancien ouvrier" imprimeur établi libraire, il épouse en juillet 1801 la fille de l'imprimeur Marc Villeprend. Succède à l'imprimerie de son beau-père en 1810-1811. Breveté imprimeur le 20 juillet 1811 (brevet renouvelé le 8 août 1816) ; breveté libraire le 1er janv. 1813 (brevet renouvelé le 1er août 1818). En 1817, il semble avoir aussi pris la succession de l'imprimerie de Michel Leroy place Saint-Jean. Imprime "Le Précurseur", journal de l'opposition constitutionnelle à Lyon sous la Restauration ; suspect à ce titre. Se retire en 1833 ; son ancien ouvrier puis associé (1832-1833) Guillaume Ayné, dit Ayné neveu, est breveté en sa succession et rachète son imprimerie. Semble être décédé hors de Lyon

  • Actrice du Vaudeville (1817-1833)

  • Marchand-cartier actif à Marseille entre 1809 et 1833, auteur du tarot Conver. - Fils de Mathieu Conver et de Félicité Sauze. - Épouse Madeleine Anne Daniel entre 1815 et 1820. - Daté de 1760, le "tarot Conver" n'est pourtant attribuable ni à un aïeul, ni à un homonyme de Nicolas Conver. - À sa mort, sa veuve épouse en secondes noces, le 1er avril 1834, Crisante Bernard Ramond Mouren et dirige la fabrique de cartes, d'abord sous le nom de "Conver", puis, à partir de 1840, sous celui de "Veuve Conver (Nicolas) et Cie". - Elle cède son fonds et le nom Conver, mais non la boutique, en 1857 aux frères Levenq, qui adoptent la raison sociale "Levenq de Conver"

  • Libraire-éditeur ; libraire de S. A. S. (puis : S. A. R.) monseigneur le duc de Nemours (1824-1829). - Natif de Vaugirard (aujourd'hui Paris). Publie des éditions dès 1817 et n'est breveté libraire que le 20 nov. 1820. Aurait été auparavant commis du libraire parisien Pierre-Henry Raymond dont il aurait racheté le fonds. En faillite déclarée le 11 avril 1826. Auteur en mai 1827 d'un "Mémoire pour le sieur François-Denis Dalibon, libraire à Paris, prévenu de faillite frauduleuse... contre les sieurs Millot, Doyen, Marchand-Dubreuil et Jules Didot, ses créanciers..." (Paris, 1827, 4 f. in-4°). Publie plusieurs catalogues de son fonds. Encore en activité en 1833. Ne figure plus à l'"Annuaire des imprimeurs" de 1835. (Jean-Pierre-) Henri Féret se présente comme "acquéreur de la maison Dalibon". Décédé à Paris en janv. 1853

  • Fils d'un "propriétaire". Breveté libraire à Paris le 24 juin 1823 en remplacement de Charles-Adrien Malo. Lance en 1826 la collection "Petite Bibliothèque économique et portative, ou Collection de résumés sur l'histoire et les sciences", en format in-32., proposée par souscription à prix modique. Lance la même année la collection des "Meilleurs Romans français et étrangers" en petit format également. Qualifie sa boutique : "À la librairie au rabais". Dans la nuit du 30 au 31 octobre 1827, un incendie ravage entièrement sa librairie du Palais-Royal. En juin 1830, perd un procès contre le libraire parisien Charles Gosselin à qui est donné le droit de publier, en concurrence avec lui, en format in-8., les traductions françaises des romans de Walter Scott. Bien que mentionné dans l'"Annuaire des imprimeurs et des libraires de Paris ..." de 1835, il n'exerce plus après 1833

  • Autre(s) graphie(s) : Demonville-Guénard. - Imprimeur-libraire ; auteur d'ouvrages scientifiques, philosophiques et religieux, et de publications royalistes. - Fils d'Antoine Guénard Demonville (1733?-1797), ancien imprimeur de l'Académie française, auquel il succède, en usurpant parfois le titre d'imprimeur de l'Académie. Breveté le 1er avril 1811 en qualité d'imprimeur et le 1er oct. 1812 comme libraire (brevet renouvelé le 15 mars 1817). Le 22 déc. 1813, à la suite de la parution d'un "Cours de droit public" dénonçant la "tyrannie de l'exécutif de France", il doit démissionner de sa place d'imprimeur et son beau-frère Denis-Simon Magimel lui est substitué par brevet du 8 janv. 1814. Réintégré à titre provisoire en déc. 1814 puis définitivement par brevet renouvelé du 15 oct. 1816. N'est pas autorisé à ouvrir une imprimerie succursale en banlieue (Saint-Denis en 1816 puis Saint-Cloud). Fait faillite le 14 mai 1829. Cède son établissement à son associé Pierre-René Bacquenois, breveté en sa succession le 17 avril 1833. Crée en mai 1836 une société commerciale pour "l'exploitation du privilège de la fabrication et de la vente de globes, sphères, pendules dont il est l'auteur" (cf. "Gazette des tribunaux", 8 juin 1836). Employé ensuite à la grande chancellerie de la Légion d'honneur, il prend sa retraite en janv. 1854. Publie ses ouvrages jusqu'en 1859, date à laquelle il reçoit encore des subventions du ministère de l'Instruction publique

    Au début de son exercice et jusqu'en 1810-1811 au moins, travaille en association avec ses sœurs Angélique-Marguerite-Jeanne (qui épouse Denis-Simon Magimel en déc. 1807) et Louise (17..-1855), sous la raison : "Demonville et sœurs"

Organisations créées en 1833115 documents

Organisations ayant cessé d'exister en 18335 documents

Organisations ayant débuté leur activité en 18331 document

Organisations ayant cessé leur activité en 18331 document

  • Librairie en activité à Paris à partir de 1820. Fondée par le libraire parisien Pierre Mongie (17..-1842?), dit Mongie l'aîné. Propose également des livres en lecture, d'après un catalogue imprimé de 1824. En 1830, la librairie est reprise par le fils de Pierre Mongie à l'adresse : "Librairie universelle de A. Mongie, fils de l'aîné". Ne semble plus en activité après 1833

Œuvres créées en 1833121 documents

Œuvres terminées en 183318 documents

Spectacles représentés en 183337 documents

Documents publiés en 18334991 documents

  • 1813

    [estampe]

    Description matérielle : 1 est. : lithogr. ; 18,8 x 25,3 cm (im.)
    Description : Technique de l'image : estampe. - lithographie
    Note : Il existe une seconde épreuve sans titre ni lettre sur un papier calque
    Sources : Giacomelli, Hector, "Raffet son oeuvre lithographique et ses eaux-fortes", Paris, Bureaux de la Gazette des Beaux-Arts, 1862, n. 365
    Édition : [Paris] : I. Lith. de Gihaut frères éditeurs , [1833]
    Lithographe : Denis-Auguste-Marie Raffet (1804-1860)
    Imprimeur : Gihaut frères. Paris
    Éditeur commercial : Gihaut frères. Paris

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40499092p]
  • [1813]

    [estampe]

    Description matérielle : 1 est. : lithogr. ; 18,8 x 25,3 cm (im.)
    Description : Technique de l'image : estampe. - lithographie. - papier calque
    Note : Il existe une épreuve sur papier blanc avec le titre et la lettre
    Sources : Giacomelli, Hector, "Raffet son oeuvre lithographique et ses eaux-fortes", Paris, Bureaux de la Gazette des Beaux-Arts, 1862, n. 365
    Édition : [S.l.] : [s.n.] , [1833]
    Lithographe : Denis-Auguste-Marie Raffet (1804-1860)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40499094c]
  • 1833 et l'an 2000, choix de chansons [des] meilleurs auteurs, Debraux, Neveu ("sic") et de Béranger et celles chantées sur les théâtres de Paris...

    Description matérielle : In-12, 24 p., frontisp.
    Description : Note : Mq. les pp. 11-14. - Mq. les pages 11-14
    Édition : (Paris,) : impr. de Sétier , (1833)
    Auteur du texte : Paul-Émile Debraux (1796-1831), Neveux

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31012035v]
  • 1833 et l'an 2000, choix de chansons meilleurs ("sic") auteurs Debraux, Neveu et de Béranger, et celles chantées sur les théâtres de Paris

    Description matérielle : In-12, 24 p.
    Édition : Paris : impr. de Sétier , (1833)
    Auteur du texte : Pierre-Jean de Béranger (1780-1857)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30085846r]
  • 18 et 19 mai 1833 ou Procès de M. Léon d'Aurevilly... ; et Compte rendu du banquet qui lui a été offert par les jeunes gens de la ville de Caen

    Description matérielle : 46 p.
    Édition : Caen : Impr. T. Chatopin , 1833

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34189093r]
  • 1re section. Bulletin de nouveaux gisemens en France d'animaux vertébrés... pour servir de complément périodique à la 1re section de la "Faune française", publiée par M. Nérée Boubée,... - 2e section. Bulletin de nouveaux gisemens en France d'animaux invertébrés articulés... pour servir de complément périodique à la 2e, 3e et 4e sections de la "Faune française", publiée par M. Nérée Boubée,... - 3e section. Bulletin de nouveaux gisemens en France d'animaux invertébrés, mollusques et zoophytes, pour servir de complément périodique à la 5e et 6e section de la "Faune française", publiée par M. Nérée Boubée,... - 4e section. Bulletins de nouveaux gisemens en France de botanique, pour servir de complément périodique à la "Flore française", publiée par M. Nérée Boubée,... - 5e section. Bulletin de nouveaux gisemens en France de paléontologie, pour servir à l'histoire paléontologique de la France, publié par M. Nérée Boubée,... - 6e section. Bulletin de nouveaux gisemens en France de minéralogie, pour servir à l'histoire minéralogique de la France, publié par M. Nérée Boubée,... - 7e section. Bulletin de nouveaux gisemens en France de géognosie et de géologie, pour servir à l'histoire géologique de la France, publié par M. Nérée Boubée. - 8e section. Bulletin de nouveaux gisemens en France d'économie industrielle : animaux, végétaux, minéraux et roches à exploiter, pour servir à la statistique générale de la France, publié par M. Nérée Boubée,...

    Description matérielle : 8 parties en 1 vol. in-32
    Édition : Paris : Levrault , (1833)
    Auteur du texte : Nérée Boubée (1806-1863)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30136709n]
  • Le 28 décembre 1832, ou Le retour des princes aux Tuileries, après la prise de la citadelle d'Anvers

    Description matérielle : 8 p.
    Édition : Paris : Sylvestre , 1833
    Auteur du texte : Nicolas Lepernay (1777-1838)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30794551p]
  • 30 mois de ma vie, quinze mois avant et quinze mois après mon voyage au Congo, ou Ma justification des infamies débitées contre moi ; [suivie de] Détails nouveaux et curieux sur les moeurs et les usages des habitants du Brésil et de Buenos-Ayres et d'une description de la colonie Patagonia

    Description matérielle : 399 p.
    Édition : Paris : l'auteur , 1833
    Auteur du texte : Jean-Baptiste Douville (1797?-1837?)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb303523874]
  • 4e édition de la Méthode de piano, op. 60

    Description matérielle : 111 p. : 33 cm
    Description : Note : Préface et "Principes élementaires de la musique" en allemand et français. - Daté d'après Musikverlags Nummern / O. E. Deutsch, 1961
    Édition : Mayence ; Anvers ; Bruxelles : chez les fils de B. Schott , [ca 1833]
    Auteur du texte : Franz Hünten (1793-1878)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb438236273]
  • Les 5 et 6 juin 1832

    Description matérielle : 7 p.
    Édition : [Paris] : impr. de F. Locquin , [1833]
    Auteur du texte : Hégésippe Moreau (1810-1838)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30976685p]

Citer la page

  • Permalien :

Télécharger les données