###linked authors as relations###

Verwandte Autoren - Élisabeth de Solms

Alle (789 Beiträger)
  • Dit aussi "William Adams junior" sans qu'il lui soit connu d'ascendant homonyme

    common contribs ###of William Adams (imprimeur, 16..-17..) and Élisabeth de Solms###

  • Digitalisierte

    Autre(s) graphie(s) : Aertsens ; Artsens. - Variante(s) de prénom : Henri ; Hendrik Gasparsz. - Imprimeur-libraire

    common contribs ###of Hendrik Aertssens (1586-1658) and Élisabeth de Solms###

  • Digitalisierte

    Imprimeur. - Originaire de Tarascon, en Provence, il émigre avant 1498 à Barcelone et s'y établit comme imprimeur en nov. 1505. Continue à se qualifier provençal ("Provensalis") jusqu'à la fin de son activité. Son véritable nom, Bolóç, n'apparaît jamais sur ses impressions. Décédé en sept. 1549. Son fils et successeur Juan Carlos (Joan Carles) Amorós se fait également appeler Carlos

    common contribs ###of Carlos Amorós (14..-1549) and Élisabeth de Solms###

  • Digitalisierte

    Variante(s) de prénom : Michael. - Libraire ; libraire (juré) et relieur de l'université de Caen. - Fait notamment imprimer à Rouen et à Caen par Laurent Hostingue et ses successeurs

    A souvent travaillé en association, notamment avec Richard Rogerie à Morlaix, Jean Macé à Caen et à Rennes, Richard Macé à Rouen, son neveu Girard Angier et Jacques Berthelot à Caen, de 1527 jusque vers 1539

    common contribs ###of Michel Angier (14..-1566?) and Élisabeth de Solms###

  • Digitalisierte

    Variante(s) de prénom : Joannes. - Imprimeur-libraire ; directeur de l'Imprimerie royale (du Louvre) (1691-1707) ; imprimeur ordinaire du Roi (1699-1707). - Fils et successeur du libraire de Lyon Laurent Anisson et frère du libraire Jacques I Anisson. Établi à Lyon puis à Paris à partir de 1691. Se serait établi à Paris grâce à l'appui des bénédictins de Saint-Maur. Reçu dans la communauté des libraires et imprimeurs de Paris le 26 janv. 1691 en vertu d'un arrêt du Conseil du 18 janv. précédent. Succède à Sébastien Mabre-Cramoisy à la tête de l'Imprimerie royale le 15 janv. 1691, et à Étienne Michallet en qualité d'imprimeur du Roi le 12 oct. 1699. Bourgeois de Lyon, il est député de cette ville au Conseil du commerce à partir de sept. 1700. Membre de la commission Jaugeon constituée par l'abbé Jean-Paul Bignon pour étudier les techniques d'imprimerie. Se démet de sa place d'imprimeur le 14 mars 1704 puis de la direction de l'Imprimerie royale en fév. 1707 ; son beau-frère et associé Claude Rigaud lui succède

    À Lyon, travaille en association avec son frère Jacques I Anisson ainsi qu'avec ses beaux-frères Jean Posuel et Claude Rigaud (ce dernier lui succède en 1707 à la tête de l'Imprimerie royale du Louvre)

    common contribs ###of Jean Anisson (1642?-1721) and Élisabeth de Solms###

  • Digitalisierte

    Imprimeur-libraire. - Fils d'un marchand de Vienne (Isère). Entré en apprentissage en juin 1624 à Lyon chez les frères Horace et Jacques Cardon, dont il reprendra le fonds et la boutique en janv. 1635. Bourgeois de Lyon, il devient en 1669-1670 échevin de la ville (alors âgé d'environ 70 ans) et seigneur d'Hauteroche. Beau-père du libraire Jean Posuel. Décédé peu avant le 25 avril 1672. Ses fils Jean et Jacques I Anisson continuent de publier sous son nom jusqu'en 1691 au moins

    De 1635 à 1638, associé au libraire Gabriel Boissat dans la succession de Jacques Cardon ; de 1639 à 1646, associé aux héritiers de G. Boissat

    common contribs ###of Laurent Anisson (1600?-1672) and Élisabeth de Solms###

  • Digitalisierte

    (Imprimerie-) Librairie. - Association formée après la mort du libraire de Lyon Laurent Anisson (1672) par ses fils Jean et Jacques I Anisson (ce dernier rachetant un tiers du fonds de son père en août 1675). En activité jusqu'à l'établissement de Jean Anisson à Paris en janv. 1691

    Également en association avec Jean Posuel et Claude Rigaud, beaux-frères de Jean et Jacques I Anisson

    common contribs ###of Officine Anisson and Élisabeth de Solms###

  • Digitalisierte

    Imprimeur-libraire ; imprimeur (juré de nosseigneurs) du parlement [de Metz] (1681) ; imprimeur (juré) du Roi (1686-1723) ; de monseigneur (l'(illustrissime et révérendissime) évêque de Metz) (1692). - Dernier fils et vingtième enfant de l'imprimeur-libraire de Metz Jean I Antoine. Baptisé le 2 avril 1660 paroisse Saint-Victor de Metz. Dit âgé de 41 ans lors de l'enquête de 1700-1701. Reçu imprimeur en 1685. Échevin de Metz. Décédé à Metz en mai 1725. Sa veuve lui succède

    De 1681 à 1697, associé à son père Jean I Antoine avec le titre d'imprimeur juré du parlement et du Roi, parfois sous la raison : "Jean et Brice les Antoines"

    common contribs ###of Brice Antoine (1660-1725) and Élisabeth de Solms###

  • Imprimeur-libraire. - Fils et successeur de l'imprimeur Mathias Apiarius. Doit quitter Berne de 1559 à 1563. Accusé d'avoir imprimé une poésie injurieuse pour le conseil de Lucerne, il est exilé peu après son retour. Établit la première imprimerie de Soleure en sept. 1565, avant de se fixer définitivement à Bâle (sept. 1566)

    À Berne, travaille en association avec son frère Siegfried

    common contribs ###of Samuel Apiarius (15..-1590) and Élisabeth de Solms###

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur de l'université (1772). - Âgé de 70 ans lors de son décès

    De 1793 à 1795, associé à son ancien apprenti John Burges

    common contribs ###of John Archdeacon (1725?-1795) and Élisabeth de Solms###

  • Digitalisierte

    Imprimeur-libraire ; imprimeur de musique du Roi (1537) ; fondeur de caractères. - Probablement originaire de Douai. Établi à Paris au plus tard en 1514. Gendre du libraire parisien Philippe Pigouchet, à qui il succède à la même adresse. Premier imprimeur en France à se spécialiser dans l'édition musicale. Inventeur d'un procédé permettant d'imprimer la musique en une seule impression en associant à chaque note un morceau de portée. Décédé entre oct. 1551 et fév. 1553 ; sa veuve semble lui avoir succédé dès 1552

    A travaillé en association avec son gendre Hubert Jullet (ou : Jollet), imprimeur et libraire de musique, et avec son beau-frère Poncet Le Preux

    common contribs ###of Pierre Attaignant (1494?-1552?) and Élisabeth de Solms###

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur de la ville [d'Avignon] (1777). - Fils d'un potier d'étain. En apprentissage chez l'imprimeur-libraire François Girard en 1747. Reçu dans le corps des imprimeurs et libraires d'Avignon en 1761 après en avoir fait la demande dès 1759. Dit âgé de 70 ans lors du recensement de 1793 (?)

    common contribs ###of Jean Aubert (1726?-179.?) and Élisabeth de Solms###

  • Digitalisierte

    Imprimeur-libraire ; imprimeur de la République (1626). - A fréquemment publié sous la fausse adresse de "Cologny". Membre du Conseil des Deux Cents de Genève en 1613. Décédé en 1636. Ses héritiers continuent à publier sous son nom jusque vers 1647

    common contribs ###of Pierre Aubert (1583-1636) and Élisabeth de Solms###

  • Imprimeur-libraire. - Originaire des Angliers (commune de Blanzy, Saône-et-Loire ?). Gendre de l'imprimeur-libraire André Wechel à qui il succède. Reçu le 17 sept. 1584 bourgeois de Francfort, ville qu'il doit quitter pour cause de religion, mais où il publie encore en 1600. Reçu bourgeois de Bâle le 5 mai 1596. Décédé à Hanau en sept. 1600

    Travaille en association avec Claude de Marne, autre gendre d'André Wechel

    common contribs ###of Johann Aubry (15..-1600) and Élisabeth de Solms###

  • Autre(s) graphie(s) : Ausoult dit Crotton, Jean. - De 1540 à 1548 au moins, a travaillé en association avec Étienne Roussin

    common contribs ###of Jean Ausoult (imprimeur, 15..-15..) and Élisabeth de Solms###

  • Autre(s) graphie(s) : Aussourt ; Aussurd. - Encore en activité le 6 août 1524

    common contribs ###of Antoine Aussourd (imprimeur, 14..-15..) and Élisabeth de Solms###

  • Digitalisierte

    Attesté compagnon imprimeur en 1540

    common contribs ###of René Avril (imprimeur, 15..-15..) and Élisabeth de Solms###

  • Imprimeur

    common contribs ###of Jobst Heinrich Baak (16..-1729) and Élisabeth de Solms###

  • Digitalisierte

    Libraire. - Natif de Paris. Fils d'un marchand bourgeois de Paris originaire d'Annecy. Dit âgé de 24 ans lors de son entrée en apprentissage chez le libraire parisien Louis Guérin (18 mars 1707 ; quittancé le 4 août 1711 par Nicolas Simart), de 28 ans à sa réception à la maîtrise (19 janv. 1712) et de 32 ans à son premier mariage, le 23 juillet 1715. Veuf en 1717, il se remarie le 7 août 1718 avec Marie-Anne Réal, fille d'un ancien échevin de Calais, qui, du 11 déc. 1721 au 29 mars 1722 est détenue à la Bastille pour délit de librairie. François Babuty lui-même est arrêté, accusé avec plusieurs autres imprimeurs et libraires parisiens d'avoir diffusé des écrits "qui ne tendent qu'à troubler la paix de l'Église et la tranquillité de l'État" et jugé par une commission spéciale établie en la Chambre de l'Arsenal le 9 avril 1722. Inquiété pour ses sympathies jansénistes, il aurait trouvé refuge dans les années 1720 auprès du diacre François de Pâris (1690-1727). Père du libraire François-Joachim Babuty (172.-179.?), il se fait appeler "Babuty père" à partir de 1750. D'après l'"Historique des libraires..." de l'inspecteur Joseph d'Hémery, à la date du 1er janv. 1752, "c'est un homme qui s'est mêlé du jansenisme, et qui a eté a [sic] ce sujet plusieurs fois a [sic] la Bastille avec sa femme et leur fils [...] Il est a present fort rengé [sic] et ne se mêle plus de rien, il vend simplement des livres de devotion". Publie plusieurs catalogues imprimés de sa librairie. Plusieurs portraits de lui ont été réalisés par son gendre le peintre Jean-Baptiste Greuze. Décédé à Paris en août 1768 doyen des libraires de sa communauté. Vente après décès des livres de son cabinet le 5 déc. 1768 (catalogue imprimé). Vente après décès de son fonds de livres religieux le 11 janv. 1769 (BnF, ms. fr. 21823, fol. 1-4) à la requête de sa veuve, qui cependant continue à tenir la librairie ; ce fonds est racheté en totalité par Nicolas Crapart

    common contribs ###of François Babuty (1683-1768) and Élisabeth de Solms###

  • Digitalisierte

    Variante(s) de prénom : Godefroid ; Godevaert ; Godofridus ; Gothofredus ; Gothofridus ; Govaert. - Imprimeur-libraire ; relieur. - Enregistré à Anvers en 1486 sous le nom "Godevaert Bac Janssone" (fils de Jan [?]), lors de son acquisition du droit de bourgeoisie. Le 19 nov. 1492, épouse la veuve de l'imprimeur-libraire anversois Mathias Van der Goes, décédé un mois auparavant, auquel il succède à la même adresse, en reprenant son matériel typographique. Qualifié "relieur de livres" dans son contrat de mariage, il est reçu "maître imprimeur et relieur" à Noël 1493 dans la guilde de Saint-Luc, dont il est élu doyen en 1515/1516. Ses impressions datées se répartissent entre juillet 1493 et nov. 1511, année où il perd sa femme, mais les comptes de la fabrique de Notre-Dame d'Anvers attestent qu'il continue à imprimer des lettres d'indulgences jusqu'en 1517. Travaille à son nom et, à l'occasion, pour d'autres libraires, tels Willem Houtmart, alors établi à Bruxelles, Laurent Hayen, à Bois-le-Duc, ou Joyce Pelgrim et Henry Jacobi, à Londres. Certaines de ses impressions sont illustrées de bois d'un graveur qui semble avoir travaillé spécialement pour lui. Décédé en 1517

    common contribs ###of Goovaert Back (14..-1517) and Élisabeth de Solms###

Alle (789 Beiträger)