###linked authors as relations###

Verwandte Autoren - Félix Gaurel

Alle (386 Beiträger)
  • Digitalisierte

    Imprimeur-libraire ; imprimeur ordinaire du Roi et (imprimeur-libraire) de l'Académie royale des sciences (1701) ; à Trévoux, directeur de l'Imprimerie de Son Altesse Sérénissime [Louis-Auguste I, duc du Maine] le prince de Dombes (1699). - Fils d'un marchand de Feurs (Loire). Apprenti puis compagnon à Paris, notamment chez son oncle le libraire Antoine Bertier et chez Louis Billaine en déc. 1677. Établi en fév. 1682 en association avec sa belle-mère la veuve d'Edme II Martin et reçu officiellement libraire le 9 sept. 1683 en qualité de gendre de maître. Dit âgé de 50 ans lors de l'enquête de nov.-déc. 1701. Décédé à Paris en déc. 1706. Sa veuve lui succède. Auteur d'un célèbre dictionnaire latin-français, réédité jusqu'au XIXe siècle. Père du libraire Jean II Boudot et beau-père des libraires Laurent II Rondet et Claude Labottière

    À Paris, travaille en association avec la veuve d'Edme II Martin de fév. 1682 à fin 1693 ; à Trévoux, avec Étienne Ganeau

    common contribs ###of Jean Boudot (1651?-1706) and Félix Gaurel###

  • Variante(s) de prénom : Jonas. - Libraire. - Fils d'un mercier de Sandbach (Cheshire) et apparemment sans lien de proche parenté avec les imprimeurs William I et II Bowyer ; en apprentissage chez le libraire londonien Thomas I Bennet d'avril 1696 à nov. 1703. Succède en 1705 au libraire William Hawes à l'enseigne de la Rose. Encore en activité en 1726-1727. Sa veuve, Christiana Bowyer, est attestée en mai 1728 (elle quittance alors un apprenti reçu par son défunt mari)

    common contribs ###of Jonah Bowyer (168.?-1727?) and Félix Gaurel###

  • Imprimeur-libraire. - Originaire de Delitzsch, près de Leipzig. Frère de Lucas et Matthäus Brandis, imprimeurs en activité à Lübeck, et de Markus Brandis, établi à Leipzig, chez qui il fait son apprentissage et avec qui il travaille d'abord. Contracte une dette importante envers le libraire Hans Loer, de Magdebourg, et un professeur de Leipzig lors de l'impression en 1490 du "Sachsenspiegel", édition pour laquelle il se ruine. Quitte alors Leipzig pour s'installer à Magdebourg, probablement à cause de cette dette et à un moment où l'évêque de Magdebourg fait appel à lui. N'apparaît plus après 1504

    common contribs ###of Moritz Brandis (14..-1505?) and Félix Gaurel###

  • Digitalisierte

    Imprimeur-libraire ; fondeur de caractères. - D'une famille originaire de Palazzolo sull'Oglio (prov. de Brescia, près de Chiari), établie en 1461 à Brescia, dont elle obtient la citoyenneté grâce au fils aîné Giovanni Britannico, humaniste et éditeur d'auteurs classiques. Angelo Britannico exerce en association avec son frère Giacomo I lorsque celui-ci revient de Venise et s'établit à Brescia en 1485 ; leurs impressions portent parfois leurs deux noms, ou bien le nom de l'un ou de l'autre sans que l'on puisse alors attribuer celles-ci formellement à l'un ou l'autre. Exerçant un monopole de fait sur la librairie à Brescia, ils contraignent l'imprimeur-libraire Bonino de Boninis à quitter la ville en 1491. Impriment aussi de la musique. Auraient maintenu une boutique à Venise ; publient à l'adresse de Venise en 1491. L'imprimeur Bernardino Misinta, à qui ils fournissent des caractères, travaille essentiellement pour eux. À la mort de Giacomo I (nov. 1506), Angelo poursuit l'activité jusqu'en 1511 ; cependant, dès 1507, les quatre fils de Giacomo I, Ludovico, Vincenzo, Benedetto et Antonio Britannico publient sous leurs noms. L'activité de l'officine est interrompue par les troubles politiques (1509-1512) et reprendra seulement en 1520-1521

    common contribs ###of Angelo Britannico (14..-1517) and Félix Gaurel###

  • Imprimeur-libraire ; fondeur de caractères ; imprimeur de musique. - D'une famille originaire de Palazzolo sull'Oglio (prov. de Brescia, près de Chiari), établie en 1461 à Brescia, dont elle obtient la citoyenneté grâce au fils aîné Giovanni Britannico, humaniste et éditeur d'auteurs classiques. Giacomo I Britannico débute à Venise en 1480, avant de s'installer à Brescia où il exerce dès lors en association avec son frère Angelo ; leurs impressions portent parfois leurs deux noms, ou bien le nom de l'un ou de l'autre sans que l'on puisse alors attribuer celles-ci formellement à l'un ou l'autre. Exerçant un monopole de fait sur la librairie à Brescia, ils contraignent l'imprimeur-libraire Bonino de Boninis à quitter la ville en 1491. Impriment aussi de la musique. Auraient maintenu une boutique à Venise ; publient à l'adresse de Venise en 1491. L'imprimeur Bernardino Misinta, à qui ils fournissent des caractères, travaille essentiellement pour eux. À la mort de Giacomo I (nov. 1506), Angelo poursuit l'activité jusqu'en 1511 ; cependant, dès 1507, les quatre fils de Giacomo I, Ludovico, Vincenzo, Benedetto et Antonio Britannico, publient sous leurs noms. L'activité de l'officine est interrompue par les troubles politiques (1509-1512) et reprendra seulement en 1520-1521

    À Venise, travaille en association avec, entre autres, Antonio de Stanchis en 1481, Giovanni et Gregorio de' Gregori (1482-1488), et Gregorius Dalmaticus (1483 et/ou 1485)

    common contribs ###of Giacomo Britannico (14..-1506) and Félix Gaurel###

  • Autre(s) graphie(s) : Brò. - Fils et successeur de l'imprimeur de Gérone Miguel (ou Miquel) Bro (m. 1780). Reçu imprimeur à Gérone en avril 1779. Rédige son testament le 20 déc. 1811 ; sa fille Rafaela Bro i Gordils, mariée à un architecte, est alors sa seule héritière désignée. N'est plus attesté par la suite

    common contribs ###of Francisco Bro (imprimeur, 17..-181.?) and Félix Gaurel###

  • Nom patronymique : Anne Aumont. - Libraire. - Fille d'un officier de la Reine. Épouse le libraire parisien Jean-Baptiste Brocas en 1716. Lui succède à son décès en mars 1729. N'est pas répertoriée par l'"Historique des libraires..." de l'inspecteur Joseph d'Hémery entre 1749 et 1752. Décédée à Paris en juin 1754

    Travaille en association avec son frère Denis-Jean Aumont à partir de 1741

    common contribs ###of Veuve de Jean-Baptiste Brocas (16..-1754) and Félix Gaurel###

  • Imprimeur-libraire. - Né à Trino, près de Casal, en Piémont (Montferrat), il s'installe à Lille vers 1685 avant d'y être reçu bourgeois en juillet 1702 ; dit âgé de 30 ans lors de l'enquête de 1700-1701. Libraire reçu imprimeur en 1708. Semble s'être démis en faveur de son fils Pierre dès 1739

    common contribs ###of Jean-Baptiste Brovellio (1670?-1740) and Félix Gaurel###

  • Libraire et vendeur de livres aux enchères. - Fils d'un saunier ("salter") citoyen de Londres. En apprentissage chez le libraire William Phillips de juin 1662 à juillet 1670. Premières publications connues en 1672. Père du libraire Daniel II Browne, qui fait chez lui son apprentissage de juin 1716 à janv. 1725 et semble lui avoir succédé à son adresse dès 1728

    common contribs ###of Daniel Browne (164.?-1729?) and Félix Gaurel###

  • Variante(s) de prénom : Gianfrancesco ; Gio. Francesco ; Jo(hannes) Franciscus. - Imprimeur. - Né vers 1650. Aurait commencé à exercer vers 1680, mais on ne connaît de publications à son nom qu'à partir de 1687. Décédé vers 1725

    Travaille surtout pour le libraire Francesco Leone au début de sa carrière. Ne travaille que pour le libraire Giuseppe Vaccari à partir de 1720

    common contribs ###of Giovanni Francesco Buagni (1650?-1725?) and Félix Gaurel###

  • Digitalisierte

    Libraire. - Apprenti puis employé de l'imprimeur-libraire parisien Jean-Baptiste II Coignard de juin 1702 à 1708. Reçu maître le 8 mai 1708, dit alors âgé de plus de 20 ans. Gendre (juillet 1713) de l'imprimeur-libraire Charles Huguier. Revend une partie de son fonds en juillet 1749. Décédé à Paris en janv. 1751 ; inventaire après décès 26 mai 1751. Sa veuve lui succède, en association avec son gendre Nicolas-Bonaventure Duchesne

    common contribs ###of André Cailleau (168.-1751) and Félix Gaurel###

  • Imprimeur-libraire. - Probablement originaire de Rouen, où un parent (qui sera présent lors de son inventaire après décès) est marchand chapelier. En apprentissage chez l'imprimeur-libraire parisien Jean Bessin à partir de janv. 1623. Reçu maître le 24 janv. 1630. Beau-frère du compagnon imprimeur parisien Mathurin Bachelier (159.?-1646). Inventaire après décès 26 juin 1647. Sa veuve Anne Bachelier lui succède

    common contribs ###of Claude Calleville (160.?-1647) and Félix Gaurel###

  • Digitalisierte

    Nom patronymique : Faustine Robert. - Imprimeur-libraire ; imprimeur du Roi et de la Marine. - Veuve en 1726, elle laisse son fils Antoine succéder à son père Guillaume Camarec (arrêt du Conseil du 23 août 1726), avant de succéder à Antoine, décédé à son tour le 8 déc. 1727. Travaille souvent sous la raison "Guillaume Camarec". Jérôme Derrien, ancien apprenti de l'imprimeur-libraire Romain II Malassis, dirige son imprimerie. Décédée le 31 déc. 1735 ; inventaire après décès 17 avril 1736. Vente de son matériel le 11 mai 1736 ; J. Derrien rachète l'imprimerie avant de la revendre en juin suivant à un négociant de Nantes

    common contribs ###of Veuve de Guillaume Camarec (16..-1735) and Félix Gaurel###

  • Digitalisierte

    Nom patronymique : Denise de Courbes. - Imprimeur-libraire ; imprimeur-libraire de l'Académie française (1639-1646). - Fille d'un Jean de Courbes mesureur juré de grains et bourgeois de Paris, et non du libraire parisien Jean de Courbe(s). Épouse l'imprimeur-libraire Jean Camusat en juillet 1624. Lui succède à son décès (juin 1639). Publie également sous le nom de Jean Camusat, jusqu'en 1642 au moins. Se remarie le 15 juillet 1651 avec le libraire Louis de Villac ; autorisée à s'en séparer de biens par acte du 17 juin 1653. Inventaire après décès 7 juin 1678

    Travaille à partir de 1642 et jusqu'en juin 1651 en association avec Pierre Le Petit, son gendre à partir de nov. 1643

    common contribs ###of Veuve de Jean Camusat (160.?-1678) and Félix Gaurel###

  • Digitalisierte

    Libraire. - Né à Lucques en 1565 ou 1566, fils du plieur de soie catalan Joseph Folch Cardoni, qui s'établit à Lyon en 1566. Apprenti chez le libraire Guillaume Rouillé jusqu'à la mort de celui-ci (1589), "facteur" de Jean-Baptiste Buysson ou Buisson, héritier de G. Rouillé, puis associé de celui-ci de 1592 à 1600. Rachète le fonds Giunta, administré par J.-B. Regnault, en 1600 puis, en 1603, celui de J.-B. Buysson. Se distingue lors des derniers combats de Lyon contre la Ligue. Capitaine en chef de la garde bourgeoise. Délégué aux élections consulaires en 1600, 1602 et 1606 ; recteur de l'Aumône générale en 1602 et 1605 ; recteur de la Charité en 1603 ; échevin en 1609-1610 ; recteur de l'hôtel-Dieu en 1616. Anobli en oct. 1605 ; naturalisé par lettres d'oct. 1609. Se retire et revend son fonds à son frère Jacques Cardon en 1620 ; lui cède définitivement sa librairie en 1627

    En association avec son frère Jacques Cardon de 1613 à 1620

    common contribs ###of Horace Cardon (1566?-1641) and Félix Gaurel###

  • Autre(s) graphie(s) : Caron fils. - Imprimeur-libraire ; imprimeur du département [de la Somme] ; de la commune [d'Amiens] ; de la municipalité (1790) ; de la Société des amis de la Constitution ; des autorités constituées ; de l'évêque constitutionnel [de la Somme] ; de la cour d'appel ; de l'Académie (impériale) ; du lycée d'Amiens ; du chapitre de l'église cathédrale [d'Amiens]. - Fils puîné de l'imprimeur-libraire d'Amiens Louis-Charles Caron. Libraire dès 1781, il reste le commis de son père dont il gère très mal les affaires au point de l'endetter. À la mort de son père, il est reçu imprimeur par arrêt du Conseil du 16 nov. 1789, mais l'impression des livres liturgiques est confiée à son frère Jean-Baptiste Caron pour permettre de rembourser les créanciers, ce qui entraînera un procès entre les deux frères. Son établissement est appelé "Imprimerie patriotique" sous la Révolution. Breveté imprimeur le 15 juillet 1811 (brevet renouvelé le 1er sept. 1816) et libraire le 20 oct. 1813 (brevet renouvelé le 27 juillet 1818). Imprime différents journaux départementaux dont, en 1824-1825, l'"Indicateur du département de la Somme" dont il est aussi rédacteur. Se démet le 14 fév. 1822 de son brevet d'imprimeur en faveur de son fils Louis-François-Gabriel Caron dit Caron-Isnard. Décédé en nov. 1827. Son fils succède également à sa librairie

    common contribs ###of François Caron-Berquier (1752-1827) and Félix Gaurel###

  • Digitalisierte

    Autre(s) graphie(s) : Caron aîné ; Caron fils. - Variante(s) de prénom : Jean-Baptiste-Louis-Charles. - Imprimeur-libraire ; imprimeur du Roi (1779?-1790) (, de l'assemblée provinciale (1788) et de M. l'évêque (1790)) ; imprimeur du Roi (1814) ; de M. le Prince (1815). - Fils de l'imprimeur-libraire d'Amiens Louis-Charles Caron. Succède à la veuve Godard. Reçu une première fois imprimeur du Roi avant 1779. Breveté imprimeur le 15 juillet 1811 (brevet renouvelé le 1er sept. 1816). Décédé à Amiens en mars 1819. Son fils Louis-Charles Caron-Duquenne est breveté imprimeur en sa succession le 24 avril 1819

    common contribs ###of Jean-Baptiste Caron (1747-1819) and Félix Gaurel###

  • Autre(s) graphie(s) : Caron père. - Imprimeur-libraire ; imprimeur de monseigneur l'évêque [d'Amiens] ; imprimeur de la chambre de commerce. - Fils de Charles Caron (-Hubault). Reçu imprimeur par arrêt du Conseil du 4 fév. 1737, il ne peut exercer avant 1770, date probable du décès de sa mère, veuve de Charles Caron (-Hubault), car les 2 places d'imprimeur prévues pour Amiens sont déjà pourvues. Meurt endetté, sans doute par la faute de son fils cadet, François Caron-Berquier, qui était son commis et libraire pour son propre compte et qui lui succède ; mais c'est le frère aîné de celui-ci, Jean-Baptiste Caron, qui reprend le titre d'imprimeur de l'évêque. Inventaire après décès 24 mai 1790

    common contribs ###of Louis-Charles Caron (1714-1789) and Félix Gaurel###

  • Digitalisierte

    Libraire. - Fils aîné du libraire parisien Guillaume III Cavelier et gendre (1741) de l'imprimeur-libraire Guillaume II Desprez. Reçu libraire le 3 mars 1741. Avec le libraire Charles-Nicolas Poirion, rachète en mai 1741 le fonds de la veuve de Florentin Delaulne puis, en 1752, la moitié du fonds de feu son père. Dit à tort âgé de 40 ans au 1er janv. 1752 d'après l'"Historique des libraires" de l'inspecteur d'Hémery. En faillite en 1779. Vente de son fonds le 9 août 1780 (BnF, ms. fr. 21823, fol. 144). Encore en activité à Paris en 1785. Retiré à Vernon en 1787 ou peu avant. Décédé après 1788

    Au début de son exercice, travaille en association avec sa mère, veuve de Guillaume III Cavelier, jusqu'en 1756 au moins, et avec Guillaume-Nicolas Desprez, son beau-frère, avec qui il rachète le fonds de Guillaume II Desprez

    common contribs ###of Pierre-Guillaume Cavelier (1714-17..) and Félix Gaurel###

  • Digitalisierte

    D'abord employé en qualité de prote chez l'imprimeur-libraire parisien Jacques-Gabriel Clousier, il épouse le 2 août 1800 la fille de l'imprimeur Chèvre, avec qui il est associé de 1805 à 1807 au moins. Rachète l'imprimerie de François Dufart avant l'enquête des inspecteurs de la librairie (déc. 1810). D'après cette même enquête, aurait également imprimé en taille-douce. Breveté imprimeur le 1er avril 1811 (brevet renouvelé le 15 oct. 1816) et libraire le 20 juin 1820. Se démet en 1825 ; Antoine-Auguste Barthélemy est breveté imprimeur en sa succession le 1er juillet 1825, et Paul-Charles-Marie Ledoux libraire en sa succession le 13 déc. 1825. Breveté imprimeur et libraire à Tours le 7 sept. 1829, il semble n'y avoir pas ou peu exercé

    common contribs ###of Julien-Léonard Chanson (imprimeur-libraire, 17..-18..) and Félix Gaurel###

Alle (386 Beiträger)