###linked authors as relations###

Verwandte Autoren - Félix Gaurel

Alle (386 Beiträger)
  • Digitalisierte

    Imprimeur-libraire. - Fils du libraire parisien Étienne Chardon. Reçu maître le 9 déc. 1712. Se démet de son imprimerie en juin 1762, mais semble avoir continué à exercer la librairie jusqu'à son décès (22 nov. 1766). Vente de son fonds peu avant, le 6 nov. 1766 (BnF, ms. fr. 21823). Père des libraires Jacques-Charles et Jean-François-Louis Chardon

    common contribs ###of Jacques Chardon (1688-1766) and Félix Gaurel###

  • Digitalisierte

    Imprimeur-libraire. - Fils puîné et successeur de l'imprimeur-libraire parisien Jacques Chardon. Reçu libraire le 1er sept. 1758 et imprimeur le 26 juin 1762. Imprime plusieurs périodiques dont les "Annales historiques et périodiques" (1770-1771) et les "Annales de chimie" à partir de 1789. Encore en activité en 1791. Décédé à Paris le 23 déc. 1812, veuf et sans enfant, après avoir légué ses biens par testament à ses neveux et nièces ou à leurs héritiers

    common contribs ###of Jean-François-Louis Chardon (1738-1812) and Félix Gaurel###

  • Digitalisierte

    Variante(s) de prénom : Henri-Jérôme ; Henry. - Libraire. - Fils aîné du libraire parisien Thomas Charpentier. Reçu maître le 10 sept. 1683, il ne s'établit qu'en oct. 1685. Dit âgé de 43 ans et demi lors de l'enquête de nov.-déc. 1701

    common contribs ###of Henri Charpentier (1658-1735) and Félix Gaurel###

  • Digitalisierte

    Imprimeur-libraire ; libraire juré [de l'université de Paris]. - Épouse Geneviève, fille de l'imprimeur Jean Higman et belle-fille d'Henri I Estienne et de Simon de Colines, lequel lui cède sa librairie en 1539. Regnault I Chaudière ne succède à Simon de Colines comme imprimeur qu'en 1546, en association avec son fils Claude Chaudière, et parfois sous la raison "Officine Chaudière" (ou : "Officina Calderiana"). En activité jusqu'en 1554. Beau-père des libraires parisiens André Roffet, Jean Macé et Mathurin I Du Puis

    common contribs ###of Regnault Chaudière (14..-1554?) and Félix Gaurel###

  • Autre(s) graphie(s) : Chevalier, Petrus ; Chevalier, Pedro. - Peut-être apparenté au libraire lyonnais Michel Chevalier, en activité de 1600 environ à 1628. Mis en apprentissage par sa mère, "veuve Chevalier", chez son beau-frère le libraire Horace Boissat, en fév. 1665. À partir de 1668, il voyage en Espagne pour le compte d'H. Boissat. En 1669, lors de la faillite de ce dernier, il est l'un de ses créanciers. Pendant les années qui suivent, il édite des titres provenant du fonds Boissat. Puis, par acte du 14 mars 1675, il s'associe pour quatre ans avec le libraire Jean-Antoine II Huguetan (1619-1681) sous la raison "Jean-Antoine Huguetan et compagnie". Publie de nouveau à son compte à partir de 1679 (éditions en langue espagnole). N'est plus attesté par l'enquête de 1700-1701

    common contribs ###of Pierre Chevalier (libraire, 16..-168.?) and Félix Gaurel###

  • Autre(s) graphie(s) : Chevillon jeune. - N'est plus attesté après 1788. Un certain Frémont-Chevillon, peut-être son gendre, semble lui avoir succédé avant 1793

    common contribs ###of J.-F. Chevillon (libraire, 17..-179.?) and Félix Gaurel###

  • Variante(s) de prénom : Michael-Vincentius. - Imprimeur-libraire ; imprimeur (-libraire) de l'université (1776) ; imprimeur du Roi (1783) ; du département de la Vienne (1790). - Oncle de Michel-Vincent II Chevrier, libraire-relieur. En apprentissage chez l'imprimeur-libraire de Poitiers Jean-Félix Faulcon. Reçu libraire le 31 oct. 1767. Ouvre en fév. 1776 un cabinet littéraire. Reçu imprimeur par arrêt du Conseil du 25 nov. 1776 ; imprimeur du Roi en succession de Jean-Félix Faulcon le 10 avril 1783. Reprend en janv. 1782 le privilège des "Affiches du Poitou", qu'il rédige lui-même en partie. Reçu avocat au parlement de Paris (fév. 1784). En mai 1796, il se retire au profit de son neveu Pierre-Étienne-Julien Catineau

    common contribs ###of Michel-Vincent Chevrier (1737-179.?) and Félix Gaurel###

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur du Roi, de monseigneur l'évêque, du clergé, de la ville [de Tulle] et du collège. - Fils et successeur de l'imprimeur-libraire de Tulle Jean II Chirac. Aurait fait de longues études en Italie, chez les jésuites de Brescia. Attesté en activité dès 1745. En 1749, adresse une supplique au Conseil du Roi pour réclamer la suppression de l'imprimerie de son concurrent Jean-Léonard Dalvy, l'arrêt du Conseil du 31 mars 1739 n'autorisant plus qu'un seul atelier à Tulle. Après enquête, l'arrêt du Conseil du 17 sept. 1750 lui donne gain de cause et lui attribue la seule place autorisée pour Tulle. Pierre II Chirac est également greffier en chef du présidial et de la sénéchaussée de Tulle. Dit âgé de 50 ans lors de l'enquête royale de 1764. Publie en 1768 un catalogue de sa librairie et en 1771 le premier "Almanach historique de Tulle et du Bas-Limousin pour... 1772". En fév. 1783, sa maison, son atelier ainsi que tous les papiers du greffe de Tulle sont détruits par un incendie. Pierre II est encore en activité en juillet 1788, bien que son fils Raymond Chirac soit déjà établi

    common contribs ###of Pierre Chirac (1714?-1788?) and Félix Gaurel###

  • Libraire ; imprimeur des votes de la Chambre des Communes. - Sans doute apparenté au libraire d'Oxford Henry Clements (mort en 1721). En apprentissage entre avril 1703 et avril 1707

    common contribs ###of Henry Clements (168.?-1719) and Félix Gaurel###

  • Digitalisierte

    Imprimeur-libraire ; imprimeur ordinaire du Roi (1717-1750) ; imprimeur de l'Académie française (1735-1749) ; de l'ordre de Saint-François ; de S. A. S. le comte de Toulouse [Louis-Alexandre de Bourbon] ; libraire pour les usages du diocèse [de Paris]. - Fils aîné de l'imprimeur-libraire parisien Jean-Baptiste II Coignard (1667?-1735). Reçu libraire le 30 oct. 1713, il succède comme imprimeur à Claude Prignard le 11 août 1717. Épouse en fév. 1728 Jeanne (-Antoinette) Joban (1685?-1755), veuve du libraire de Lyon Antoine Boudet (166.?-1719). Hérite dès 1732 de l'imprimerie de son père Jean-Baptiste II Coignard. Élu consul en janv. 1746. Cède sa place d'imprimeur de l'Académie et les privilèges des livres s'y rapportant à Bernard Brunet (31 mars 1749) moyennant 26 000 l. Se démet de sa charge d'imprimeur ordinaire du Roi en faveur de son beau-fils Antoine-Chrétien Boudet (oct. 1750) et de sa place d'imprimeur en faveur d'Augustin-Martin Lottin (mars 1752). Renonce aux charges d'imprimeur du Roi et de syndic par acte du 28 juillet 1752. Devient secrétaire du Roi et conservateur des hypothèques en oct. 1752 puis receveur et payeur des gages des officiers du Grand Conseil de 1754 à 1758, et revend son fonds à son beau-fils A.-C. Boudet et à son gendre Pierre-Gilles Le Mercier. Décédé à Paris le 31 oct. 1768. Par testament, il a légué plus de 1 200 l. de rente à la communauté des libraires et imprimeurs de Paris pour l'assistance aux anciens protes et pauvres compagnons imprimeurs, 70 000 l. pour des œuvres hospitalières, ainsi que sa bibliothèque (351 titres) aux religieux de Picpus à charge pour eux d'en faire dresser un catalogue détaillé

    common contribs ###of Jean-Baptiste Coignard (1693-1768) and Félix Gaurel###

  • Digitalisierte

    Imprimeur-libraire ; imprimeur ordinaire du Roi (1678) ; imprimeur-libraire de l'Académie française (1687). - Fils de Charles I Coignard. Reçu maître le 2 mai 1658. Comme imprimeur du Roi, succède à Damien Foucault, et à Pierre Le Petit comme imprimeur de l'Académie française. Également fondeur de caractères. Dit âgé de 52 ans lors de son décès. Sa veuve et son fils lui succèdent

    En 1668, travaille en association avec son beau-père Jean Hénault

    common contribs ###of Jean-Baptiste Coignard (1637?-1689) and Félix Gaurel###

  • Digitalisierte

    Autre(s) graphie(s) : Coignard fils ; Coignard père. - Variante(s) de prénom : Élie-Jean-Baptiste ; Hélie-Jean-Baptiste. - Imprimeur-libraire ; imprimeur ordinaire du Roi (1687) ; imprimeur-libraire de l'Académie française (1689). - Fils aîné de l'imprimeur-libraire parisien Jean-Baptiste I Coignard. Reçu libraire le 28 juillet 1687, il n'est admis à exercer l'imprimerie qu'en nov. 1690. Dit âgé de 35 ou 36 ans lors de l'enquête de nov.-déc. 1701. Achète en 1704 un office de contrôleur juré mouleur de bois. Consul en janv. 1723. Dit âgé de 68 ans lors de son décès (juillet 1735)

    À partir d'août 1713, travaille en association avec son fils aîné, Jean-Baptiste III Coignard, avec, pour ce dernier, droit de survivance

    common contribs ###of Jean-Baptiste Coignard (1667?-1735) and Félix Gaurel###

  • Digitalisierte

    Imprimeur-libraire ; (seul) imprimeur de S. A. R. monseigneur le duc d'Orléans (Régent) (1716-1723). - Deuxième fils de l'imprimeur-libraire parisien Jean-Baptiste I Coignard. Libraire le 30 déc. 1700, il est reçu imprimeur le 7 janv. 1702. Un arrêt du 31 mai 1702 lui ordonne cependant d'avoir une imprimerie complète sous peine de déchéance ; il s'y conforme (mai 1703). Jusqu'en 1706, sa qualité d'imprimeur est également contestée par d'autres aspirants à la maîtrise, notamment parce qu'il n'avait pas 20 ans révolus lors de sa réception. Se dit pourtant âgé de 21 ans lors de l'enquête de nov.-déc. 1701. Endetté dès avril 1706, il se querelle dans un café avec l'un de ses créanciers, le libraire Sevestre, et porte plainte (mars 1718). Soupçonné par ses confrères d'avoir été plus d'un an sans exercer, son imprimerie ayant été vendue, il se serait réinstallé en mars 1727 (Arsenal, ms. Bastille 10995, fol. 175 v°). Impliqué dans la publication d'ouvrages jansénistes, il est embastillé le 28 déc. 1737 (se dit âgé de 54 ans lors de son interrogatoire le 9 janv. 1738), avec ses ouvriers et le libraire Claude III Dehansy qui lui aurait fourni le manuscrit du "Mémoire instructif sur la signature du Formulaire" (Arsenal, ms. Bastille 11352). Après avoir dû se démettre de sa place d'imprimeur le 28 mars 1738 sur ordre du lieutenant général de police, il est transféré le 22 avril 1738 au couvent franciscain de Meung-sur-Loire où il meurt quelques mois plus tard

    A travaillé en association avec Guillaume Vandive de sept. 1701 à 1705 au moins

    common contribs ###of Louis Coignard (1680?-1738) and Félix Gaurel###

  • Imprimeur-libraire. - Probablement originaire de Metz. Religieux carme. Travaille en association avec l'imprimeur itinérant Gerhard von Neustadt, peut-être d'abord à Trèves, puis à Metz, où ils introduisent l'imprimerie

    common contribs ###of Johannes Colini (imprimeur-libraire, 14..-14..?) and Félix Gaurel###

  • Digitalisierte

    Imprimeur-libraire ; fondeur de caractères (1712) ; imprimeur (ordinaire) de Madame la duchesse de Bourgogne (1700) ; imprimeur de la Suite, Maison, Bâtiments, jardins, arts et manufactures du Roi (1709) ; imprimeur de Madame la Dauphine (1711) ; (premier) imprimeur ordinaire du Roi (, Suite, Maison, Bâtiments, Jardins, Arts et manufactures royales) (1714) ; imprimeur de l'Académie royale de peinture et de sculpture (1714) ; imprimeur du Cabinet du Roi (1718). - Né à Grenoble, fils de marchand, neveu de l'imprimeur grenoblois François Provensal chez qui il fait son apprentissage à partir de 1685. Dit âgé de 21 ans lors de son entrée en apprentissage à Paris, chez le libraire Jean II Guignard, le 29 nov. 1689. Gendre du libraire parisien Claude I Dehansy, il est reçu libraire le 4 fév. 1695, mais il est établi dès 1694. Reçu imprimeur ordinaire de la duchesse de Bourgogne en janv. 1700, il rachète le matériel de la veuve de Charles II Coignard et monte une imprimerie surnuméraire avant d'être admis parmi les imprimeurs en titre le 18 fév. 1710 en vertu d'un arrêt du Conseil du 13 janv. précédent. Publie à partir de 1700 le "Calendrier de la Cour". En contestation à ce sujet avec la famille d'Houry, qui édite l'"Almanach royal" concurrent (procès en 1710, 1717, 1731). Dit âgé d'environ 33 ans lors de l'enquête de nov.-déc. 1701. En 1712, rachète la fonderie de Denis II Thierry. Écuyer, gentilhomme de la Grande Vénerie de France (à partir de 1730). En qualité d'imprimeur du Cabinet du Roi (1718), monte aux Tuileries un atelier typographique destiné à distraire le jeune Louis XV. En sept. 1736, la communauté des relieurs lui conteste le droit d'employer chez lui un maître relieur et fait saisir son matériel ainsi que des livres destinés à la Maison du Roi. Décédé peu avant le 15 juin 1744. Son fils Jacques-François Collombat lui succède

    common contribs ###of Jacques Collombat (1668-1744) and Félix Gaurel###

  • Imprimeur-libraire. - Dirige sous son propre nom l'imprimerie littéraire fondée en 1717 par les frères Gaetano (1689-1761) et Giovanni Antonio (1686-1766) Volpi. Son fils Angelo Comino lui succède, publiant fréquemment sous le nom de son père

    common contribs ###of Giuseppe Comino (169.-1756?) and Félix Gaurel###

  • Digitalisierte

    Librairie(s). - Association(s) dont la composition a varié. En 1704, la Compagnie regroupe : Pierre II Aubouyn, Michel Clousier, Antoine Damonneville, Michel et Christophe I David, Jean Du Bourg, Pierre Émery, Antoine I, Julien et Pierre I Gandouin, Alexis de La Roche, François II Le Breton, Thomas Moette, Jean-Geoffroy et Jean-Luc I Nyon, Pierre II Ribou, Étienne Robinot. En 1708-1715, on y retrouve : Michel Clousier, Michel David et Pierre II Ribou, plus Guillaume II Cavelier, Henri Charpentier, Jean II Guignard et Charles II Osmont. En 1716, elle inclut Florentin Delaulne. - En 1719 : Michel Clousier, Florentin Delaulne, Hilaire Foucault, Étienne Ganeau, Pierre-François Giffart, Nicolas Gosselin, Jean-Geoffroy Nyon. En 1723-1724 : Gabriel Amaulry, Pierre-Jacques Bienvenu, Robert-Marc I Despilly, Daniel II et Denis Horthemels, Jean Hourdel, Pierre-Michel Huart, Pierre Huet, Charles Le Clerc, Laurent Mazuel, Jean-André Morin, Pierre Morisset, Denis Mouchet, Charles II Osmont, Pierre Prault, plus l'un des Saugrain. En 1724-1726 : Nicolas Gosselin et "les interessez au magasin de Guimet" (?). En 1742 : Marc Bordelet, Jacques Clousier, Michel Damonneville, Michel-Antoine David, Pierre I Gandouin, Louis-Étienne Ganeau, Pierre-Michel Huart, Jean-Luc II Nyon, Laurent-François I Prault, Gabriel-François Quillau. - En 1754 : Rombaut Davidts, Pierre-Nicolas Delormel, Jean Desaint, Laurent Durand, Louis-Étienne Ganeau, Charles-François Hochereau (dit aîné), Noël-Jacques Pissot, Laurent-François I Prault (dit jeune), Charles II Robustel (dit jeune) et Charles Saillant ; en 1756 : Nicolas-François Moreau pour imprimeur. - En 1773-1774 : Denis-Jean Aumont, Guillaume-Luc Bailly, Paul-Denis Brocas, Louis Cellot, Nicolas-Augustin Delalain, veuve de Nicolas Desaint, Pierre-Étienne-Germain Durand, Claude-Jacques-Charles Durand de Surgères, Charles-François Hochereau, Denis Humblot, Edme-Jean Le Jay, Antoine-Prosper Lottin, Jean-Luc III Nyon et Charles Saillant

    common contribs ###of Compagnie des libraires. Paris (1700-1777) and Félix Gaurel###

  • Digitalisierte

    Libraire-relieur. - Natif de Villebois, en Bugey (Ain). Établi à Lyon en 1648 ou peu avant. Membre de la "Compagnie des libraires de Lyon" entre 1657 et 1673 ; membre de la Compagnie des usages de Lyon formée en avril 1670. Âgé d'environ 50 ans en mars 1664. Revend son fonds le 13 mai 1692 pour cause de vieillesse et d'infirmité de la main droite ; décédé peu après dans sa maison de campagne de Montagny près Givors. Inventaire après décès le 11 juin 1692. Sa veuve, Hélène Pavy, revend sa librairie à Antoine I Perisse en sept. 1692

    De janv. 1668 à 1682 au moins, travaille en association avec son gendre Robert Taillandier, établi aux mêmes adresse et enseigne

    common contribs ###of Pierre Compagnon (1614?-1692) and Félix Gaurel###

  • Digitalisierte

    Autre(s) graphie(s) : Couret de Villeneuve ; Couret-Villeneuve. - Imprimeur-libraire ; à Orléans, imprimeur du Roi (1776-1792) ; de l'assemblée provinciale de l'Orléanais (1787) ; du département [du Loiret] (1791-1793). - Fils et successeur de l'imprimeur-libraire d'Orléans Martin Couret de Villeneuve ; beau-frère du libraire parisien Charles-Joseph Panckoucke. Libraire reçu imprimeur du Roi dès 1771, il n'exerce sa charge qu'à sa majorité, en 1776. Imprime et dirige les "Affiches de l'Orléanais" de 1771 à 1794. Auteur de nombreux ouvrages scientifiques, historiques et d'éducation, de poésies et de traductions. Franc-maçon (à partir de mai 1774). Membre des sociétés d'agriculture (1781) et de physique d'Orléans. Contraint de quitter Orléans à la suite de mauvaises affaires (liquide son fonds de librairie en l'an II), il s'établit à Paris, y travaille dans différents ministères et collabore à plusieurs périodiques. Sous le nom de "Couret", il y rouvre aussi une imprimerie-librairie. Nommé professeur de grammaire à l'école centrale du département de l'Escaut, il s'installe à Gand en 1799. Disparaît en se noyant dans la Lys le 20 janv. 1806

    common contribs ###of Louis-Pierre Couret de Villeneuve (1749-1806) and Félix Gaurel###

  • Autre(s) graphie(s) : Couret de Villeneuve le jeune, M. ; Couret de Villeneuve père. - Imprimeur-libraire ; imprimeur du Roi, de S. A. S. monseigneur le duc d'Orléans, de monseigneur l'évêque et du collège [d'Orléans] ; de la Société littéraire ; de la Société royale d'agriculture. - Fils et successeur de l'imprimeur-libraire d'Orléans Louis-François Couret de Villeneuve (16..-175.). Reçu par arrêt du Conseil en 1747. Réimprime la "Gazette" à Orléans à partir de 1747. D'après l'"Historique des libraires..." de l'inspecteur Joseph d'Hémery, à la date du 1er déc. 1752, "c'est un libraire assez suspect tant pour les contrefactions que pour les mar[r]ons". Dit à tort âgé de 47 ans lors de l'enquête royale de 1764. Fondateur, directeur et imprimeur de fév. 1764 à 1770 au moins des "Affiches de l'Orléanais". Auteur d'une "École des francs-maçons" (1748), d'un "Recueil de poésies" ("Jérusalem", 1748) et d'un "Trésor du Parnasse" ("Londres", 1762-1770, 6 vol.). Décédé à Orléans en oct. 1780. Père de Louis-Pierre Couret de Villeneuve (1749-1806), imprimeur-libraire à Orléans puis à Paris

    common contribs ###of Martin Couret de Villeneuve (1719-1780) and Félix Gaurel###

Alle (386 Beiträger)